Bar/soirée/club : Quoi boire quand on est au régime ?

Vous voilà convaincus (ou presque) que l’alcool n’est pas votre ami. C’est décidé, à la prochaine soirée-appart, ou la prochaine débauche en club, vous allez être raisonnable. Sauf que du coup, les choix se limitent très vite : si on prend pas de vodka+orange, de cocktails multicolores ou de JaggerMeister, on prend quoi ? Voici 5 choix plus raisonnables, allant du plus strict au plus « oooh ça va pour cette fois. »

1. Les softs « calorie-free ».

calories ingérées : 0

et au bar, vous demandez : Coca Zéro, Coca Light, Redbull Zero, Monster AbsoluteZero… ou de l’eau! (ça parait absurde. On s’habitue.)

pourquoi ce choix ? C’est le plus sage, et le seul qui n’a aucun impact sur votre apport calorique. D’accord, c’est pas très très rigolo le Coca Light en boite, mais ça permet de trinquer avec vos amis avec un verre plein, et de sociabiliser au bar (potentiellement parce que vous devrez justifier de votre choix.)

Food

2. Les boissons détox

calories ingérées : entre 50 et 100 par verre de 20cl. (un petit, donc.)

et au bar vous demandez : un jus de tomates, de carottes, de cramberries, de citron, de kiwi… n’importe quoi qui ne soit pas un jus susceptible de sortir d’une brique pas chère, en somme.

pourquoi ce choix ? C’est un bon moyen d’essayer des nouvelles saveurs, d’apprécier des goûts variés et rigolos, sans pour autant se prendre la tête.

tomato juice

3. Les jus de fruits « normaux »

calories ingérées : entre 100 et 200 par verre de 20cl.

et au bar vous demandez : un jus d’orange, de pomme, de fruits tropicaux… ou n’importe quoi qui va probablement être issu d’une brique pas chère.

pourquoi ce choix ? Ca reste des fruits, donc un apport en vitamines, même si ils sont très souvent coupés avec du sucre raffiné, plus mauvais pour la santé que le fructose, sucre naturel du fruit. C’est souvent aussi l’option la moins chère en boite. (et là je pense à votre porte-feuille. De rien.)

Cette option là fait vraiment rêver.
Cette option là fait vraiment rêver.

4. Les alcools simples

calories ingérées : entre 100 et 200 par DOSE (donc 7cl de martini, 12,5cl de vin, 10cl de champagne…)

et au bar vous demandez : un verre de vin rouge ou blanc, sec si possible, un verre de martini, une petite bière…

pourquoi ce choix ? Si vous tenez quand même à boire de l’alcool, ce sont les meilleurs choix possibles nutritionnellement parlant. Ca reste que du sucre, mais on cadre l’apport autour de 100kcal par verre (contre, je le rappelle, entre 300 et 500 pour un cocktail.) Et il y a moyen de boire du très bon vin. ( et un martini bien frais en été, c’est quand même très chouette.)

red wine

5. Les « je suis pénible avec le barman »

calories ingérées : entre 100 et 200 par verre

et au bar vous demandez : une vodka/whisky/rhum + un soft calorie-free

pourquoi ce choix ?  Parce que si vous tenez à boire un verre d’alcool qui vous tienne un peu plus que deux-trois gorgées, ça reste un choix acceptable. Il faut simplement accepter de se faire dégager par des serveurs pas patients, qui ne comprennent pas l’idée de mettre des softs lights dans des cocktails. Mais en insistant un peu….

et à la vôtre, surtout !
et à la vôtre, surtout !

En attendant, vous pouvez toujours relire ces excellentes raisons d’arrêter de boire.

et… il y a ces recettes de smoothies à la banane et à la fraise  et celui exotique à la mangue,  si jamais vous voulez faire le plein de vitamines, au lieu du plein d’ivresse 😉

12 Comments
  1. Tiens c’est marrant je pensais que tout ce qui contenait le mot « light » ou « zero  » était déconseillé à cause du « faux » sucres qu’il y’a dedans et qui est plus nocifs que ce que l’on croit (désolé de ne pas être plus claire)

    1. C’est pas bon pour l’organisme, parce qu’à haute dose ça a des effets néfastes. Mais en terme de recherche calorique, c’est une solution de moindre mal (et puis l’effet nocif de l’alcool sur l’organisme n’est vraiment plus à prouver non plus.) Tant que ça reste une consommation modérée (type en soirée), .. Après, l’asparthame est un mauvais faux sucre, mais il y a des alternatives tout à fait viables et moins menaçantes comme la stevia et le sucralose.

  2. Personnellement je suis diabétique, ça ne me fait pas très plaisir de voir dans votre article que vous conseillez d’utiliser notre « putain » de maladie pour être tranquille au bar. Pas très morale….

    1. Ce n’est pas immoral de ne pas vouloir boire de sucre. Ce n’est pas immoral de ne pas vouloir ingérer de calories inutiles. Et parce que les gens ne prennent pas au sérieux le choix d’avoir une vie « saine », il faut trouver des combines. Ce n’est absolument pas immoral envers les diabétiques, plusieurs de mes amis souffrent de cette maladie et je les soutiens entièrement parce que je comprends le problème quotidien que pose un régime très strict. Aucun d’entre eux ne s’est jamais offusqué, d’ailleurs.
      Simplement, les bars, et notamment au Royaume-Uni, ne respectent absolument pas les choix personnels et/ou de santé de chacun. La seule chose qui semble être efficace est la maladie, et c’est bien dommage, mais il s’agit alors d’un problème de la restauration qui n’écoute pas le client, plutôt que de ceux qui veulent avoir une vie sociale sans conséquence sur leur santé physique.

      1. Ne vous inquiétez pas c’était juste une remarque je dis ça car je l’avais déjà fais (utiliser une maladie dans une situation), maintenant que je suis tombé malade je me suis rendu compte que ce n’était pas « très morale » mais bon rien de très grave 😉

        1. C’est dommage que les gens qui ne veulent pas boire de sucre doivent en arriver là, voilà tout. Le but n’est pas du tout d’offusquer les gens vraiment malades. Je sais que c’est quelque chose de très difficile à gérer au quotidien.

    2. Pour le coup sachez que dans les alcools fort type whisky rhum il n’y a pas de sucres donc justement le cocktail whisky – coca zéro est typiquement parfait pour nous 🙂 et les serveurs sont justement très compréhensifs

      1. Justement, c’est bien là mon problème! Les bars ici ne servent pas de « Coca Zéro », mais du faux Coca light (qui est en fait du sirop sucré coupé au Perrier). Le seul moyen d’obtenir du vrai zéro, ou du vrai light, c’est les prétextes… Sinon il suffirait de demander des boissons lights…

Laisser un commentaire

Retrouvez moi sur Instagram
%d blogueurs aiment cette page :