J’ai craqué et beaucoup beaucoup trop mangé : 3 étapes pour limiter les dégats ( et déculpabiliser.)

edit 14/02/2016 : j’ai fait une petite vidéo pour rendre cet article un peu plus vivant – et convaincant :p

 


 

Oui, ce sont des choses qui arrivent. On pense que tout va bien, qu’on est sereins face à la nourriture, et puis un coup de stress, un moment un peu triste, un peu d’ennui… et nous voilà en train de baffrer tout ce qui peut se trouver dans nos placards. Les Pim’s, les Princes, le Nutella à la cuillère, tout ce qui est comestible (et probablement très sucré) en prend pour son grade.

tumblr_n57li80joU1t63aw2o1_500

Ca fait un bien fou sur le coup, mais après… On culpabilise. A BLINDE. Parce que c’était une solution ni maligne ni durable, et une fois toutes ces calories avalées, il ne reste qu’une sorte de honte et de « je me dégoute – j’aurais jamais dû faire ça ». (oui, ça m’est déjà arrivé, non, pas depuis au moins 1 an et demi, parce que y a des astuces pour lutter contre. On y vient.)

Donc, on vient de s’enfiler le placard et son ami le frigo, et l’équivalent des vacances de Noël en terme de calories. (là je grossis le trait, rien ne bats les vacances de Noël.) On fait quoi?

1. On se calme.

Ok, c’était pas lumineux, et ça fait mal à l’estomac. Mais ça reste de la nourriture. Rien de bien méchant, donc. Avoir des pulsions, c’est tout à fait humain. On est pas toujours super super rationnels, des fois on fait des trucs sur un coup de tête qu’on regrette. Avaler un paquet de chips, même à l’ail, c’est moins grave comme crise que d’aller démissionner en insultant tout le bureau, ou acheter un trimaran à crédit sur 20 ans. Ce n’est pas grave.

Principalement parce que votre corps sait, dans le cadre d’une alimentation relativement équilibrée, ce qui est normal comme apport et ce qui ne l’est pas. De toute évidence, ça, ça ne l’était pas, et il va essayer d’ajuster pour ne pas trop en pâtir. Si vous ne maigrissez pas d’un coup quand vous faites un repas équilibré, il y a très peu de chance pour que vous grossissiez d’un coup après une crise isolée. Aucune, même.

Et puis vous avez le droit de craquer de temps en temps. Le chocolat vous fait générer des endorphines, c’est globalement bon pour le moral. Et surtout, on a un instinct assez amusant qui reste de l’époque ou les Hommes étaient des proies pour les animaux: (attention, true story). Ils ne mangeaient jamais quand ils se sentaient menacés, parce que c’est un moment ou leur attention était déportée sur autre chose que les alentours, et ils risquaient plus facilement de se faire.. euh.. manger. Du coup, ils ne ripaillaient que lorsqu’ils étaient en sécurité. Résultat, et toujours à l’heure actuelle, lorsque l’on mange, notre cerveau reçoit un message « je suis en sécurité. » Et le taux de stress diminue. (c’est pour ça que mâcher un chewing gum avant des entretiens d’embauche ou des moments très anxiogènes peut s’avérer une bonne solution d’apaisement.) Manger est donc un moyen assez naturel de calmer ses tensions. Ce n’est pas sain, mais s’en est un, et vous n’êtes vraiment pas le/la premier(e). Donc tout le monde respire un grand coup.

tumblr_inline_n2rka0RCj71rmuk7x

2. On limite la casse

Hors de question de se priver de nourriture le lendemain ou le soir même. Votre corps a besoin d’un rythme défini, et que vous ayez complètement disjoncté lui importe assez peu. Sauter un repas lui enverra un signal de famine, et il essayera de stocker au maximum les résidus de votre crise pour ne pas souffrir de la faim. Ce n’est pas vraiment ce qu’on cherche, hein?

On commence par mettre des vêtements confortables (ça sert a rien de se sentir mal dans sa peau et ses fringues en plus parce qu’on a la ceinture qui se serre.) et on boit beaucoup d’eau durant la journée et le lendemain, pour aider le système digestif.

Ensuite, deux options :

 On a fait une crise le matin ou l’après-midi :

c’est un moindre mal, puisqu’il reste toute la journée pour dépenser ces calories un peu excédentaires. Du coup, on file faire du sport, au moins marcher (surtout on ne reste pas assis ou allongé à ressasser ce qui vient de se passer, c’est contre-productif à souhait.).

Le soir, on mange, mais on mange léger, des protéines maigres et des légumes faciles à digérer. Blancs de poulet et haricots verts, thon et brocolis, peut importe, mais on évite la viande rouge et les féculents, et on choisi des protéines plutôt que le reste.

– on a fait une crise le soir (potentiellement après manger) :

On mange normalement le lendemain matin et midi, et light le soir. (toujours protéines maigres/légumes verts.) Et on fait du sport si on peut dans la journée.

Par contre, le sport ne peut pas tout réparer. On assimile les calories de la journée durant la nuit, donc une fois que vous avez dormi, les calories de la crise de la veille sont plus difficilement utilisables par le corps, parce que déjà stockées. Y a pas mort d’homme, il faut juste le savoir. Mais faire du sport le lendemain aide TOUJOURS. Votre corps a besoin de bouger, alors allez le promener 30min si vous n’êtes pas sportifs, faites vous une bonne séance de natation ou je ne sais quoi si vous l’êtes un peu plus, mais BOU-GEZ.

tumblr_n4g600y0EL1rg58bpo1_500

3. On réfléchit (et on agit!) pour la prochaine fois

Voilà. la culpabilité est passée, on a pas pris un gramme grâce à cette flopée de conseils, et on se sent mieux. Cela dit, si y a des chances qu’on recommence sous peu, il va falloir anticiper pour éviter ça.

> on enlève (ou on ne remet pas) dans ses placards des choses qu’on ne veut pas manger en cas de crise. Si vous n’achetez pas de gâteaux, si il n’y ni Nutella ni Princes ni oursons guimauves, la prochaine fois que vous mettrez le nez dans vos étagères, vous ne trouverez RIEN à baffrer. Deux-trois gerblés qui trainent et une poignée de céréales, peut être. Mais rien à voir avec les 1200kcal d’un paquet entier de Prince, ou les 2120kcal d’un pot de Nutella (le pas très gros de 400g, sans pain bien entendu.)

tumblr_mwd7v2ZBG01s6jc16o1_250
Une légère déception vaut souvent mieux qu’un grand n’importe quoi.

Il y a pleins de snacks équilibrés à trouver en remplacement, qui en prime ne contiennent pas du sucre, de la matière grasse végétale (potentiellement de l’huile de palme) ou autres additifs nocifs pour votre santé, ajoutés pour que ça ait meilleur gout.

> on rationnalise : NON, la nourriture n’est ni une récompense, ni un ami présent quand ça va pas bien. C’est du carburant, rien de plus. Tumblr a depuis généré une phrase bête et méchante : Arrêtez de vous recompenser avec de la nourriture, vous n’êtes pas un chien ». On a la chance de pouvoir trouver du plaisir dans tellement de choses (écouter de la musique, faire du sport, lire un livre, cuisiner, chanter sous la douche, faire tomber les glaces des enfants dans la rue.. ) que manger n’est absolument pas la réponse à tout. C’est la réponse à un besoin physiologique, mais ça ne change rien à vos problèmes, ça ne vous aide pas à vous concentrer sur vos révisions, et ça ne vous donne pas plus de mérite quand vous avez réussi une présentation importante ou accompli quelque chose de cool.

tumblr_n54ndlroAQ1tae2eqo1_400
c’est abrupt, mais j’y pense à chaque fois que je vais manger quelque chose d’inutile nutritionnellement. Ca aide drôlement à reposer les parts de gâteau.

> Et si on sent une crise revenir: on réfléchit à tout ce qu’on vient de se dire là. On boit un verre d’eau (ou un gigantesque thé), on mange une pomme ou un snack sain qui va occuper votre estomac et votre cerveau. Mon snack préféré pour les grosses « faims », c’est un bol de yaourt allégé avec des fruits rouges chauffés au micro-ondes mélangés dedans. C’est hyper consistant, c’est chaud donc bourratif, et on a vraiment plus envie de re-manger derrière.

Si on fait une crise quand même, on essaye d’être rationnel : 2 choco BN valent mieux que 10. Se dire « tant pis j’ai commencé autant faire n’importe quoi » revient à dire « j’ai fais tomber mon téléphone par terre, la vitre est fêlée, autant sauter dessus à pied joint pour le finir ». 

Et surtout, on reste actifs. On ne dévalise pas le garde-manger quand on est dehors à découvrir sa ville, à la salle en train de faire du sport, ou dans un parc avec un bon bouquin et une bouteille de Badoit. On évite de s’ennuyer, la vie est bien trop courte pour ne rien faire.

source: Tumblr
Et pour le coup, ce chat mettra tout le monde d’accord.

Est-ce que ça peut aider? Et vous, comment vous gérez vos crises? 

 

 

 

 

63 Comments
  1. Oui ça peut aider! Et ça tombe à pic car hier après une dure journée, je me suis vangée sur la pizza… Comme j’ai une cuisine partagée, il y a plein de choses que je n’achèterais pas mais qui se trouve dans le frigo. Du coup c’est dur de ne pas craquer lorsqu’on a le moral dans les chaussettes ou tout simplement qu’on a très très faim et que la crêpe toute prête met 5min à cuire contre 20min à préparer les légumes du marché… Mais je retiens le bol de yaourt allégé avec les fruits rouge!

    1. Pour le coté gain de temps, je ne peux que compatir. Une partie de mon mémoire est consacré au fait que l’on sacrifie la qualité des aliments pour le coté « praticité, facilité, rapidité ». C’est d’ailleurs ce qui fait le bonheur des industriels: ils comptent sur notre « fénéantise » (ou notre manque de temps.) Après, y a pleiiins d’autres trucs à grignotter plutôt que des trucs processés : un fruit avec du beurre de cacahuète, des carottes dans du hummus, un morceau de pain complet avec de la compote dessus (ça c’est vraiment chouette, y a pas de compote à Londres et ça me manque. >.< )

      1. J’avais lu ton article sur le beurre de cacahuète et justement je voulais essayer. Il faut que je prenne le temps d’aller en acheter et d’en trouver du « vrai » surtout. Par contre je pensais que me houmous était très gras et donc pas conseillé. (Pas de comporte à Londres? J’avais jamais remarqué, c’est bizarre!)

        1. le hummus, comme le beurre de cacahuète, c’est 100% du gras. Donc faut vraiment y aller avec parcimonie. Après, c’est une matière grasse insaturée, saine, bonne pour le cerveau et le fonctionnement du corps. mais une cuillère à soupe fait 100kcal ou un peu plus, donc… mollo 😀
          Et pour le beurre de cacahuète, c’est exactement ça. Il faut chercher LE pot qui n’est pas coupé à l’huile de palme, au sucre, à la « graisse végétale », ou que sais-je encore. Les magasins bio en ont, mais parfois il y a de l’huile de palme dedans quand même.. Pour être sûre, on peut chercher aussi de la « purée de cacahuète », parce que là il n’y a rien d’autres d’ajouté, normalement. mais bon courage dans ta cherche! 🙂

  2. Tes articles sont vraiment super 🙂 Continue sur ta lancée je pense qu’on est plusieurs à te lire même si on mets pas forcément de com à chaque fois! Sinon de mon côté j’aurais aimé un article sur « le déclic », comment est-ce qu’un jour on arrive ENFIN à ce mode de vie sain qui est devenu le tien? Etre bien dans son corps, ce doit être génial, mais c’est si long à atteindre qu’on est beaucoup à se dire « à quoi bon », et à se dire que le plaisir qu’on a de manger (selon ses pulsions) compense un peu le fait qu’on a pas son corps de rêve. Je ne sais pas si ma formulation est très claire…^^

    1. C’est un article que je veux écrire depuis longtemps, mais j’étais pas sûre de vouloir parler de mon expérience personnelle, quand j’ai commencé. Maintenant je suis à l’aise avec, alors je vais pouvoir en parler un peu 🙂 et pour le coté  » a quoi bon « , ça arrive un peu à chaque stade, mais y a des astuces pour passer outre. J’en toucherais quelques mots aussi, alors. merci pour les idées 😀 (et tes encouragements!)

  3. Je gère mes crises en lisant tes méthodes, en attendant je suis couché sur mon lit et me sent bien. Demain ce sera autre chose! Mais je me dis que j’irai courir, non mais quelle vie de merde! merci pour les conseils.

    1. contente si il peut t’aider 🙂 c’est des petits trucs, mais ils m’ont aidé plus d’une fois a me sortir de crises et des horribles sentiments qui suivent. Je suis la si t’as la moindre question ou remarques ou idées ou ce que tu veux 🙂

  4. Je relis ton article car je suis en plein dedans, ça faisait 5 semaines que j’étais sur une super lancée, zéro crise et là, j’enchaine 3 jours de crises, j’avance pour mieux reculer…te relire m’aide, là je suis complètement bouffie et comme je suis maso, je ne peux pas m’empêcher de regarder les dégâts dans le miroir…si tout avait été correctement, j’aurais testé ta super recette de pancake… je me laisse 30 minutes pour m’en remettre et ensuite je sors, je bois de l’eau et j’arrête de me regarder dans le miroir!

    1. contente que mon article puisse t’aider un peu 🙂 Je sais que c’est vraiment pas facile, les crises d’hyperphagie, je suis passée par là (et j’ai aussi passe des heures a me morfondre devant mon miroir en touchant mon ventre et mes jambes…) C’est un sentiment horrible, et j’espère que tu vas mieux 🙂 Ce genre de crise finissent par passer, c’est promis. Mais en attendant faut être forte, serrer les dents… et pas baisser les bras! 🙂

  5. Très bonne article, j’ai découvert ton blog grace au post instagram de @mary_healthy, pendant quasiment 9 ans, j’ai été atteinte d’anorexie, puis de boulimie non vomitive. Et aujourd’hui j’ai appris à relativiser, et disons que je vais même très bien, je mange normalement même si certains aliments me dérangent (j’ai une conception végétalienne de la nourriture que je n’applique pas encore).
    Bref, je pense que si j’avais pu lire ton article il y a un an, je n’aurai pas pris 20 kg, tu as une façon de présenter les binges d’une façon vraiment très interessante, en enlevant le côté grave de l’action. Il est très bien construit. Je le ferai passer à mes amies qui sont encore dans cet spirale infernal avec grand plaisir. J’ai lu par ailleurs que crises pouvaient être dû à l’ennuie, la faim (qu’on arrête de se mentir en disant qu’on a assez manger avec 300 kcal dans le bide pour la journée, on aimerait bien mais le corps non), les angoisses, la solitude ou bien aussi le manque de certaines vitamines, il me semble de mémoire par exemple que si on a envie de chocolat, c’est qu’on manque d’oméga 3, 6 et 9 et qu’il valait mieux (même si il est prouvé que le chocolat est bon pour la santé mais pas le nutella hein) manger des noix.
    Continue d’écrire surtout !
    Merci et bonne continuation

  6. Bonsoir bonsoir , je lis tout tes articles depuis peu et j’en suis devenu littéralement accro ! Étant moi meme insatisfaite de mon corps je me suis lancer le défi d’une alimentation irréprochable saine et équilibrée.. N’étant pas en surpoids mais ayant quelques kilos superflus ton site me donne des idées et tu m’a rendu dingue de cuisine « Healthy »
    Aujourd’hui apres un déjeuner tres riche malgre moi (5semaine avec aucun écart et beaucoup de sport voyant un peu de résultat assez satisfaisant ..) avec salade verte tomate ET galette de pomme de terre « frit  » et mozza panés .. Me voilà prise de culpabilité , hop direction ton petit blog , il m’a remontée un peu le morale en espérant que ce déjeuner tres riche n’empatissent pas sur mon corps … Merci et continue ainsi tu es un véritable exemple !

    1. mais biensûr que non, ça n’aura aucun impact si c’est pas tous les jours et que tu t’affames pas à coté 🙂 le corps sait très bien gérer ce genre d’apports exceptionnels – et heureusement, sinon on grossirait tous à vue d’oeil :p En plus c’est un extra gentil que tu as fais là, ton corps va même pas prendre la peine d’en tenir compte, c’est promis. T’as le droit à un écart de temps en temps, tu es humaine non d’un chien :p Tu sais, je m’autorise un gros extra par semaine ou toutes les deux semaines (et pas juste une galette de pomme de terre frite, hein, le combo hot dog taille jumbo et un fondant au chocolat et 3 verres de vin) et j’ai pas pris de poids depuis.. allez, 8 mois? :p alors hauts les coeurs! fais toi plaisir de temps en temps, pas tous les jours, et surtout reste sur ta lancée, tu sais ce que tu fais 🙂 bravo, et continue! 🙂

  7. Bonjour, ça me gêne un peu de mettre ça ici mais je fais des crises a répétitions et je voudrais savoir si tu as une idée de comment en sortir? Je ne me contrôle plus, j’ingurgite tout ce qu’il a dans les placards alors que je ne ressent plus le gout des aliments…
    Je n’ai pas envie non plus que ça se répercute niveau physique surtout que je lutte pour avoir un corps bien sculpté :p mais si je continue ces crises, la couche de gras dépassera le muscle..

  8. Salut, je viens de découvrir ton blog via ton instagram et je le trouve super!
    Je me suis fixée un objectif, retrouver le corps que j’avais il y a 3 ans (j’ai surtout pris en masse). Mais c’est pas facile! La semaine ça va avec le boulot je ne fais d’excès mais le week-end je perd tous mes moyens et mange tout et n’importe quoi :/ j’espère pouvoir y remédier!
    En tout cas bonne continuation et merci pour ce que tu fais, c’est encourageant 🙂

  9. Coucou, j’ai passé la journée à m’empiffrer, je ne sais même pas pourquoi….stress de mon emménagement prochain avec mon homme? ennui? Bref, ca a été catastrophique…
    Je me souvenais avoir lu ton article il y a quelques mois, lors de la découverte de ton blog, j y suis donc revenue pour le relire « dans le contexte » et il m’a fait un bien fou! Alors MERCI!!
    Plan d’action pour demain: petit déj, un gros bol de fromage blanc pour faire le plein de protéines, avec des fruits rouges et des baies de goji. Je vais éviter le muesli et les oléagineux vu le camion d amandes et de glucides (pain/chocolat…) que me suis enfilée aujourd’hui. Déj: tofu et légumes verts. Puis spooort! renfo et course a pied. En collation un shake de whey et un fruit pour avoir un peu de glucides quand même et demain soir poisson et légumes. Ceci dit je sais que je grossirai quand même, quand je fais un écart, même en m y reprenant dès le lendemain, mon corps me le fait payer même si je reperd le poids ensuite…. :-/
    Bon du coup j’ai hâte d’être à demain pour faire du sport et oublier cette journée! (et mon mal de bide…)

    1. quand tu prends du poids le lendemain d’une crise, c’est de l’EAU. juste ton corps qui retient l’eau, ton corps qui ne sait pas stocker la graisse comme ca (et heureusement ;)). Alors t’inquiêtes pas, veux tu 🙂
      ton programme pour demain sonne bien, ca arrive a tout le monde de craquer, relaaaaax 🙂 et puis le pain et le chocolat c’est chouette 🙂 alors cesse de te torturer, remonte en selle, et on en parle plus 🙂
      et courage pour ton ventre, ca va finir par descendre :p

  10. Article très sympa et déculpabilisant :).
    Aurais-tu cependant des conseils quand on vit encore chez ses parents et qu’ils remplissent les placards de cochonneries alors que ce n’est pas notre choix ?

    1. J’ai bien connu ce souci, ayant vécu chez mes parents puis avec un copain qui ne mangeait QUE des trucs sucrés et industriels :p Et le meilleur conseil que je peux te donner, c’est d’abord d’en discuter avec eux – est ce qu’ils les achetent pour toi en pensant que ca fait plaisir ? est ce qu’ils pourraient les mettre ailleurs ? et aussi, de ne jamais taper dedans, au moins dans un premier temps. Parce que c’est beaucoup plus difficile de s’arrêter que de ne pas commencer. Donc achète toi tes propres snacks, et considère comme acquis le fait de ne pas te servir dans les placards, et de ne pas manger queqlue chose que tu n’a pas personnellement choisi. Je sais que c’est pas facile, mais ca devient une habitude, et à la fin t’auras même plus envie de craquer là dessus :p

  11. Bonjour,
    Merci pour votre article. J’ai bien lu votre article, cependant j’aurais une question.
    En se moment, je suis pas mal stressé et j’ai tendance à grignoter et à manger très sucré, quel alternative auriez-vous ??
    Merci pour vos article et bonne continuation

    1. Le truc, c’est que la nourriture ne doit surtout pas être un moyen de combler le stress. C’est pas possible, parce que la nourriture est un carburant, un moyen de nourrir ton corps, et pas une façon de te récompenser – tu n’es pas un chien 🙂 alors quand tu es en stress, trouves une autre chose à faire : du sport (ca , c’est la solution que je préfère ), un bon thé ou un café, une balade, écouter de la musique.. et vires de chez toi les sucreries – tu n’en as pas besoin et c’est pleins d’additifs horribles, en plus de pas être bon pour la ligne 🙂

  12. Bonjour,
    Cet article est sans exagération le meilleur que j’ai lus de tous les temps 🙂
    Je viens de faire une crise (8 gerblés = 400/450kcal) et pour éviter de finir les deux derniers biscuits que j’avais en mains j’ai lu et relus cet article et enfin posé loin de moi ces deux gerblés survivants.
    Je trouve ton site fantastique et bienveillant, motivant et déculpabilisant bref que du positif !
    Je te souhaite bonne continuation !

    1. hey 🙂
      alors je suis ravie que cet article ait été là au bon moment :p 400kcal c’est VRAIMENT pas la mort du petit cheval, en plus. (j’ai fais des crises à plus de 4000kcal en 1h :p) alors hauuuts les coeurs, bye bye les Gerblé, et on remonte en selle 🙂
      merci pour tous ces compliments – j’ai aimé le « sans exagération » :p
      bonne soirée à toi 🙂

  13. Coucou!!super ton article! Je me reconnais là dedans et je suis tout à fait d’accord. Petit à Petit, j’arrive à appliquer la théorie…Surtout à gérer ce moment entre un peu de plaisir et trop de plaisir où je me dis « bon, j’ai craqué un peu c’est nul donc autant manger tout le paquet! » C’est complètement débile.

    Sinon j’ai deux astuces:
    – je vais dans ma chambre lire ou sur mon pc car je suis moins tentée quand je suis suis proche de la cuisine.
    – je me brosse les dents et je mets de l’huile essentielle de citron sur le dentifrice: en plus des bienfaits pour les dents, ça me laisse un effet frais dans la bouche et ça m’enlève la sensation de sucré que recherche ma bouche! Peut-être bizarre, mais ça marche sur moi.

  14. bonjour Charlotte,

    Que pense tu des « cheatmeal »? On conseille souvent, un repas par semaine, de consommer bcp plus de calories, afin d augmenter son métabolisme de base en rassurant le corps « non non on est pas en guerre, pas de famine, dont worry! » qui se sent limité la semaine même si on mange suffisamment, mais on limite forcément les glucides et les sucres…
    Du coup hier j ai mangé une pizza médium avec pleiiin de fromage 🙊 ça m a fait tellement de bien !! Comment compenser aujourd’hui ? Donc repas normaux ok, et côté sport ? Plutôt du cardio modéré mais long comme 45/60min de natation? Merci !!

  15. 3 èmes crises en moins de deux semaines… Des enormes crises mode vidage de placarts 😂 tout ce qui est mangeable y passe. Ce soir au travail nous avions un pot d’équipe avec tous les produits sucrés raffinés que je n’achète jamais (glaces, macarons, bonbons, pop corn, etc)… C’est la première fois de ma vie que je fais des crises. Je termine une sèche qui s’était super bien passée, je rééquilibrais doucement (100cal toutes les deux semaines) et voilà… Ça m’angoisse car j’ai peur que cela devienne regulier, j’ai peur de perdre mes résultats liés à la sèche et à tous mes efforts sportifs aquis depuis 4 mois 🙁 mon corps me plaisait enfin et j’ai l’impression de tout gâcher… J’ai honte. Mais ton article m’aide 😉
    Je vais arreter de compter mes macros pour commencer, j’espère que ça ira mieux et j’espère ne pas tout gâcher.

    1. alors c’est tout à fait normal que tu réagisses comme ça après une période de sêche, t’es humaine avant tout :p Alors arrête de te prendre la tête, rééquiilbre un peu plus vite si tu sens que tu manques d’apports, et pardonne toi les crises. 3 en 2 semaines, c’est 3 cheat meals, y a pas mort d’hommes 🙂 si tu pouvaiss te limiter à une fois par semaine ce serait mieux, mais t’as le droit de céder a tes pulsions. Par contre, faut que ce soit des choses qui te fassent PLAISIR et pas du n’importe quoi parce que tu l’a sous la main. Va dans un bon resto a la place et démooontes la carte des desserts, tu as le droit :p

      1. Tu es adorable Charlotte de me rassurer ainsi. Je ne regrette jamais un cheat meal car il est prévu et que ça reste « contrôlé » en effet. Là c’est incontrolé et non prévu aha 😉
        Tu comptes tes calories toi ? J’hésite à garder le décompte mais sans les macros. Je vais me faire du bien à la salle et remettre mes cheat meals <3

        1. Je sais bien pour les cheatmeals, mais des fois ça dérape et tant pis (samedi dernier j’étais à une soirée et sans aucune raison j’ai pillé les paquets de doritos.. Et bah tant pis :p) j’ai toujours une fourchette de calories que j’ingère Parce que j’ai passé trop de temps à les compter. Mais je prône un mode de vie sain, et qui dit sain dit un équilibre entre ce qui est bon pour ton corps (90% du temps, assez de protéines et de lipides saines, ce genre de choses) et les 10% restants qui sont bons pour ta tête. Et tant pis si ça veut dire craquer a un buffet entre collègues ou sur des chips industrielles. Le tout c’est que ton alimentation n’empiète pas sur le reste. Tu as fait une sèche, tu te débrouilles très bien, alors stop les macros et autres, tu sais e qui est bon pour toi, tu sais ce dont ton corps a besoin, alors fais en fonction sans oublier de vivre à côté 🙂

      2. Ce que tu me dis me fais du bien, merci beaucoup. Je suis serrée dans mon jean ce matin 😉 mais ça va vite se réguler avec ma grosse pratique sportive et ma reprise d’un mode de vie sain avec moins de contrôle.
        C’est quand même dingue les effets qu’ont pu avoir le rééquilibrage + sèche sur moi qui n’avais jamais eu de comportements boulimiques avant. Ça va être dur de ne plus me voir si sèche qu’à la fin de la diète car j’adorais mon corps… Mais il faut vivre tu as raison.
        Ton histoire avec le paquet de dorrito me parle aha hier j’ai hésité entre ça et les pop corn 🙂
        Bref merci merci <3

  16. Perso quand j’ai une fringale je me brosse les dents (non on ne mange pas le dentifrice, c’est pas bon).
    Mais en tout cas l’effet mentholé et le réflexe du « si je me brosse les dents c’est que j’ai fini de manger » fonctionne pas mal.

    En passant, super blog que je viens de découvrir par La route de la Forme. Continue comme ça bravo !!

  17. Charlotte j’ai un ENORME soucis 😓 c’est la période du Ramadan, ce qui veut dire que je jeûne du lever jusqu’au coucher du soleil, je mange équilibré, et je n’ai pas pris un gramme mais le GROS soucis c’est que j’ai craqué ce soir 😭 dattes, fruits secs, oléagineux, fruits, 2-3 morceaux de chocolat en plus de mon dîner qui etait assez… gras. Comment faire ? Sachant que le Ramadan c’est jusqu’au 17 juillet encore…

  18. Merci pour cet article. Je vais (essayer) de mettre en pratique tout ces conseils, notamment celui pour éviter les crises. Je mettais déjà en pratique les autres, mais à la longue c’est fatiguant et ça augmente les crises chez moi… Et souvent sur du pain (pain de mie, pain au lait, pain de la boulangerie, muffin, pâtes à tartiner… Je n’ai jamais de gâteaux par chance)

    1. tu peux éventuellement aussi acheter du pain light type weight watchers pour remplacer le pain de mie, ça fait des craquages beaucoup moins lourds en conséquences 🙂 des fois j’ai envie de pain et je sais que si je tape dans la grosse baguette de pain de campagne on va pas s’en sortir, alors je prends une tartine « light » et ça me pose 🙂

  19. Et voilà mon paquet d’Oréo et Popcorn vient d’y passer… Une fichue crise qui m’arrive de temps en temps quand j’ai pas le moral. Maintenant j’ai mal au ventre et je culpabilise. Moi qui faisait hyper gaffe depuis un moment parce que je prépare un semi-marathon, j’ai l’impression d’avoir tout gâché 🙁
    Je vais suivre assiduement tes conseils en espérant ne pas avoir fait trop de dégâts…

    1. hé. On s’en tape, non? t’as fais gaffe depuis des jours et des semaines, ton corps sait très bien que c’est pas normal, il va pas t’en tenir rigueur. Sinon, tout le monde prendrait 10kg le lendemain de Noël et les bars à cocktail fermeraient (parce que 2 tequila sunrises, c’est plus que ce que u vient de manger en calories :p)
      alors t’as fais le plein de sucre et de chaud au coeur, c’est comme ça, c’est la vie, et maintenant, on se resaissit 🙂

  20. J’ai un petit problème avec la nourriture en ce moment, je mange très équilibré la plupart du temps, mais dès que je fais un excès je me dis justement ce que tu dis qu’il ne faut pas se dire « tant pis j’ai commencé autant faire n’importe quoi », résultats je me retrouve à manger le paquet de gâteaux en entier ou finir le pot de pâte à tartiner (même s’il est rare que j’ai ça dans mes placards, mais quand j’ai, c’est terrible…). Du coup, voilà, j’ai mis ton article dans tes favoris, et dès que je serais sur le point de criser, je viendrais le lire, en tout cas il m’a bien aidé ce matin après mon craquage sur le paquet de cookies… Qui n’était même pas mon petit déj. Haha, j’aimerais simplement retrouver un rapport normal à la nourriture, pourquoi c’est si dur ? :’)

    1. Je connais bien ce problème, tiens :p alors ravie si mon article peut t’aider, l’idée c’est d’une part, de limiter la casse, l’autre part de dédramatiser, mais surtout de comprendre ce qui est à l’origine du craquage à la base: c’est JAMAIS un problème de nourriture, alors faut résoudre les problèmes en amont, et à la fin ça n’arrive plus 🙂 on est des filles, c’est classique de compenser avec de la nourriture.. mais ça veut pas dire que c’est normal ou sain :p alors courage!

  21. Je viens de lire ton article et ca devrait m’aider meme si ca m’empeche pas d’avoir honte de moi….je fais attention a mon alimentation mais parfois je fais des crises d’hyperphagie et ca me deprime….le truc c’est que pdt mes crises c’est meme pas un craquage pour des gateaux ou des trucs sales juste des pates… je me dis que je suis vraiment trop bete de craquer et faire ce gachis juste pour des pates…

    1. Salut.
      Je voudrai que tu me dises ce que tu penses de mon petit déjeuner. Sachant que je fais de la muscu depuis 8mois à hauteur de 3 séances par semaine: (1m62 54kg)
      -1/2 bol de céréales fitness au chocolat + 3 cuillère à soupe de flocons d’avoine
      -1 orange
      -1 pomme
      -3 tranches de pain aux céréales
      -1 yaourt au soja nature 100g
      Je bois de l’eau. Est ce équilibré?
      Merci d’avance!

      1. c’est beaucoup trop de féculents 🙂 c’est soit 5 cuillères à soupe d’avoine SOIT 30g de cérales SOIT 1 tranche de pain 🙂 choisis un des deux fruits, garde le yaourt soja nature (non sucré, évidemment) et ajoute une petite cuillère à café de beurre de cacahuète 🙂 pour avoir quelque chose de moisn déconnant caloriquement et de beauuuucoup plus équilibré 🙂

  22. Je viens de faire une crise moi aussi…….. J’ai acheté un paquet de cookies tout chocolat à presque 500kcal les 100 grammes, et j’ai mangé 6 cookies 🙁 Maintenant mon coeur bat plus vite à cause du sucre, j’ai la vue troublée presque, je me sens droguée au sucre (car je n’ai plus l’habitude d’en manger heureusement…). Ton article m’aide un peu quand même… Je vais tenter de garder la deuxième moitié de la boîte le plus longtemps possible sans y toucher : »( Je ne suis pas grosse mais à force de dire ça hem, ça pourrait tranquillement devenir un problème !! Salle de sport demain !

  23. Super article, tout est vrai ! Merci ! Et attention, je lis des messages sur les Special K… Du sucre du sucre du sucre ! Et des fausses « céréales » ! Hyper raffinées… Des calories vides. Hop, on achète du muesli bio et avec de vraies céréales (complètes, pas raffinées). BOn courage et bon entraînement à toutes ! 🙂

  24. Enfin quelqu’un qui me comprend, tu n’imagine pas le bien que sa ma fait de te lire. Merci mille fois, tu m’as redonner du courage pour vaincre ces fichus crise! Je ne me sens plus si différente et anormal maintenant.

  25. Salut, je m’appelle Charlotte et je suis boulimique. C’est vraiment horrible lorsqu’on crise, on se sent nulle, seule, on arrive plus à se concentrer, on culpabilise… Je sens que j’ai un vide à combler, je me sens souvent seule et incomprise, peu aimée.. Et je suis mon propre démon… Comment puis-je faire pour enfin être heureuse et pour arrêter de fuir la vie dans ma cuisine, à manger jusqu’à m’exploser le ventre?

    1. ton souci, c’est donc pas la nourriture 🙂 ce que tu dois faire, c’est travailler sur le reste. Rencontre des nouvelles personnes, apprends à t’aimer, trouve une nouvelle passion / occupation .. la nourriture ne te rendra pas heureuse, donc elle n’a pas a te rendre malheureuse 🙂

    2. Charlotte, ce sont de bons conseils, car en effet, ton probleme, ce n’est pas la nourriture, mais ca a des répercussions dessus ! On peut te conseiller, mais on n’est pas psy, donc fais-toi aider, sinon tu vas te trainer ca… Une crise de sucre (ou autre chose), ça arrive, mais quand c’est répétitif et que ça rend trop malheureux… C’est qu’on doit en parler. Ton inconscient te pousse a faire qq chose là… D’ailleurs tu parles toi-même de boulimie. Courage courage !

  26. Excellent article 🙂 … J’étais à la recherche des bonnes choses à faire après coup. Je me suis fait une petite orgie hier et je le regrette amèrement aujourd’hui 🙁

  27. Excellent article et tellement vrai :-)!!
    Moi j’ai choisi la solution radicale..plus de cochonneries dans le placard. Donc quand j’ai une crise et que j’ouvre 50 fois mes placards et mon frigo et que je tombe toujours sur les fruits légumes et fromage blanc ( car forcément t’as pas envie de bouffer ça à ce moment, t’as plutôt envie d’un truc gras moelleux et rassurant) ben je me lasse et je me dis « pfff y’a rien » et je vais faire autre chose…

    Bon mais hier soir j’étais au restaurant, viande, salade jusque là tout va bien mais j’ai craqué sur les frites et on c’est envoyé une bouteille de rouge avec mon chéri ( qui lui bouffe tout et importe quoi en quantité monstrueuses et qui prend pas un gramme c’est pas juste!!).

    1. si ça peut te consoler, ca va pas durer éternellement pour ton chéri, les mecs se mettent à prendre du poids (et qu’autour de la taille, héhé) vers 30-35 ans. après, si ca peut te rassurer, je bois beaucoup de vin rouge (c’est mon péché mignon) et je mange des frites aussi.. et je ne reprends pas de poids, parce que mon corps sait que c’est « pas normal » par rapport à la routine 🙂 alors t’inquiètes = 😀 tu as le droit de craquer de temps en temsp, c’est bon pour la santé !

Laisser un commentaire

Retrouvez moi sur Instagram
%d blogueurs aiment cette page :