Coup de gueule : une pompe gastrique, dernière invention « régime » terrifiante aux USA

Alors voilà. Aujourd’hui je vous propose un article un peu différent de d’habitude, parce que ce n’est pas une recette, ni des conseils régime. C’est même tout le contraire. Je vais traiter là d’une pseudo avancée médicale, censée lutter contre l’obésité aux Etats-Unis, et qui m’a fait perdre tout espoir en l’humanité et en sa capacité à faire les bons choix pour lui même. 

Pour donner un peu de contexte, j’ai écrit un mémoire de recherche sur le rôle des marques dans l’épidémie actuelle d’obésité, il y a de cela 2 ans. A ce moment là, je blamais d’une part l’industrie elle-même biensur, pour modifier au fil du temps ses recettes et ses portions (en augmentant la teneur en sucre des aliments notamment, parce que c’est une matière première très peu chère) mais aussi les consommateurs toujours en demande de produits plus gras et sucrés, et l’éducation (tant parentale que scolaire) qui amène à une méconnaissance totale des besoins en terme d’énergie et de nutriments. (demandez à n’importe qui dans la rue ce que sont les calories et de combien il en a besoin par jour pour vivre, vous allez rire.) Bref. 

Assembled.0

La news en question : 

Ce matin, je suis tombée sur plusieurs articles concernant une nouveauté médicale qui vient d’être autorisée aux Etats-Unis. La pompe gastrique actionnable directement par le porteur. Elle est destinée aux personnes obèses qui échouent à perdre du poids avec les régimes conventionnels, hors chirgurgie.

(Note: je vais en profiter pour ajouter ici, suite à un commentaire, que l’obésité est une maladie, bien évidemment, et qu’elle peut avoir des causes psychologiques, hormonales ou génétiques.)
En pratique, c’est une « sortie » que l’on place dans l’estomac et qui permet de le vidanger avant que les aliments n’atteignent la suite du circuit digestif. Donc avant que le corps ne puisse en récupérer les nutriments… et faire du gras avec en cas d’une ingestion trop importantes de calories. 

L’invention en tant que telle permet pour le moment de s’épargner 30% des calories de chaque repas, en passant 10min à « vidanger » son estomac, 30min après la fin du repas.

aspireassist_2.0
 

Pourquoi ça me révolte ?

Parce que je pensais qu’on allait arriver à une auto régulation, que les lobbies de l’agro alimentaire allaient perdre leur combat face à une pression des gouvernements et des consommateurs. En réalité, on vient d’atteindre le point de non retour, ou le consommateur n’a même plus à prendre conscience de l’impact de ses actes, ou on l’infantilise jusqu’à l’autoriser à ne plus résister à ses pulsions.

La capacité de réfléchir et de se contrôler et une des choses qui font de nous des êtres évolués, et je suis absolument désespérée de voir que de telles inventions puissent être validées par de hautes autorités comme la FDA. Et je ne suis pas la seule, parce que de nombreux docteurs ont porté plainte et montré leur désaccord total avec ce genre de pratiques. 

 Alors oui, les créateurs ont sorti tout un argumentaire marketing sur le coté healthy : En plus de l’installation de l’appareil, on offre aux patients des conseils régime et on insiste sur la nécessité de mâcher beaucoup les aliments. 

Sauf qu’il ne s’agit ni plus ni moins que d’une boulimie assistée, qui, au lieu de résoudre le problème initial de l’obésité (qui peut etre, encore une fois psychologique ou physiologique, mais qui de toute façon nécessite un réapprentissage du bien manger et de l’activité physique) , se contente de trouver un moyen rapide, stupide et destructeur – mais rentable financièrement pour l’entreprise – de s’alléger de sa cupabilité (et des calories qui vont avec.)

 

Bref, vous l’aurez compris, je suis outrée. J’aimerais que l’on enseigne enfin la nutrition dès le plus jeune âge, et qu’une véritable prise de conscience collective ait lieu. Je continue d’espérer que notre génération, vous et moi, qui faisons attention et faisons les meilleurs choix possibles pour nos corps, fasse tous les efforts possibles pour empecher ce genre d’horreur d’arriver en France par la force des choses.

Donc autant que possible, informez vos proches, informez vos enfants, apprenez leur que bien manger, c’est avant tout choisir des produits naturels en fonction de nos besoins mais aussi s’autoriser des extras de temps en temps pour se faire plaisir, sans pour autant céder à toutes nos pulsions. C’est important. 🙂 
9 Comments
  1. Je suis outrée !
    Comment peut-on autoriser ce genre de chose ?

    Je ne suis déjà pas forcément pour les interventions chirurgicales dans le cas de la perte de poids (attention, surtout pour les gens qui se disent que ça va être plus facile et qui ne veulent même pas essayer de changer leurs habitudes alimentaires et sportives avant…), mais alors là… c’est le gros lot !!

    Je comprends ta réaction, je suis pareil…

  2. Quand j’ai vu l’article concernant cette invention j’ai d’abord cru que j’étais sur une info du Gorafi, c’est dire ce que ça m’inspire ! -_-‘ C’est terrifiant de voir qu’il ne s’agit pas de parodie mais du monde réel… Ce n’est pas parce que techniquement on peut le faire qu’on doit le faire !

    Comme tu le dis, on ferait mieux de responsabiliser les gens, de leur expliquer comment fonctionne l’organisme, etc, au lieu d’en arriver à ce fantasme de boulimique ! Sérieusement : c’est le genre de truc dont je fantasmais quand j’avais des TCA, donc ce n’est pas bon signe qu’un fantasme de malade soit réalisé et proposé comme une solution, non ? Si on en arrive là c’est qu’il y a pas mal de problèmes…

    1. Pareil, je l’avais envisagé quand je faisais de l’hyperphagie, parce que je n’ai jamais été capable de me faire vomir.. c’était l’invention d’un cerveau malade et un appel à l’aide qui résultait d’un malaise profond… et maintenant, c’est légal. La tristesse et l’angoisse.

  3. Est-ce bien réel ? Je suis outrée… Mais où va-t-on ?
    Encore une fois, on cherche à faciliter la vie des gens, à leur rendre moins contraignant et ils s’en mettent plein les poches !

  4. Je comprends ton point de vue qui est tout de même restrictif. Je ne valide pas complètement cette invention mais je tiens à revenir sur la maladie de l’obésité.
    Certaines personnes malades, doivent prendre des traitements qui font énormément grossir, cortisone & cie.
    Elles sont malades et ne peuvent faire de sport, elles sont malades et la prise de poids ne vient pas que de la nourriture. Alors non, l’obésité ne peut pas se vaincre qu’à coups de salle de sport et de nourriture saine. Des personnes n’ont pas le choix, son victime de leurs poids à cause de divers traitements qu’elles sont obligées de prendre et à côté elles ne peuvent pas avoir une vie « normale » dans laquelle elles peuvent faire du sport. Tu devrais donc rajouter aux « origines » de l’obésité; la mention « médicale ».

  5. Bonjour,
    Je me permet de répondre à Charlie : la maladie où tu ne peux pas faire de sport je connais, j’en ai une chronique, les corticoïdes à haute dose je connais aussi, les traitements qui font grossir j’ai eu aussi. J’ai été en surpoids, j’ai pris 20kg (avec les corticoïdes on a toujours faim), mais je n’avais pas forcément une alimentation idéale. J’ai été en surpoids mais pas obèse, car c’était un option que je refusais.
    Jai perdu le poids pris, et même un peu plus, grâce à un rééquilibrage alimentaire.
    Je suis tout de même contre la chirurgie de l’obésité quelle qu’elle soit (anneaux, by-pass).
    Je pense que la chirurgie est présentée aux patients comme une solution miracle qui va régler tous leurs problèmes. Il faut à mon avis, agir sur la base du problème, pourquoi la personne est obèse, et régler cela, et non pas opérer.
    Une opération est quand même un acte très lourd pour le corps et je suis triste quand je vois des personnes en avoir recours pour l’obésité.

  6. Les lobbies ont le plein pouvoir aux Etats-Unis, ils contrôlent même l’OMS et les normes qu’elle préconise. Nous sommes dans une société où l’argent prime sur la santé alors cette nouvelle invention c’est le gros lot! Les grandes marques ne vont pas perdre leur plus gros clients, pas de sevrage du mauvais sucre, des mauvaises graisses etc. C’est tellement révoltant. On gave une partie de la planète avec de la nourriture qui te rend dépendant et te tue à petit feux et on laisse le reste de la planète mourir de faim.

    Les opérations sont présentées comme la recette miracle, et tout le monde se cache derrière pensant que c’est impossible autrement. Si il y avait le bon accompagnement autour, éducation thérapeutique et coaching, les gens verraient qu’ils peuvent y arriver. Mais qui dépenserait temps et argent dans ce type de prise en charge quand l’obésité est devenue un vrai business ? Comme tu dis, à nous de consommer intelligemment et de bien éduquer nos enfants.

  7. Merci pour cet article coup de gueule tout à fait justifier !
    Quand un collegue m’en a parlé pour la première fois il y a quelques semaines je me suis vraiment demandé jusqu’où iront les labos et les chirurgiens pour nous faire croire que l’obésité n’est finalement pas si grave. Je trouve en plus que cela déshumanise complètement le patient qui n’est en fait qu’une machine que l’on doit vidanger pour éviter le « trop plein ». Quelle image cela donne-t-il du corps et de l’estime de soi ?! Je pense sincèrement que là on a atteint un point de non retour, si on laisse ce genre de pratique se banaliser alors nos enfants et nos petits enfants ne connaitront plus le plaisir de manger!
    Ton article est très bien fait et si cela peut reveiller certaines conscience alors tant mieux.
    Comme je le dit à mes patients chaque jour : nous sommes les acteurs de notre vie et nous avons le pouvoir de faire changer ce monde de lobbies alors ne restons pas passif et réveillons nous !

Laisser un commentaire

Retrouvez moi sur Instagram
%d blogueurs aiment cette page :