Mon régime me déprime : lâcher prise, ça fait du bien !

« Mon régime est triste et déprimant ». Que celle ou celui qui n’a jamais pensé ça me jette la première pierre. (mais pas trop fort, merci.) Sauf que ça ne devrait pas être le cas. 

Que l’on se mette d’accord dès maintenant, cet artcle ne s’adresse pas à toutes celles qui viennent de commencer leur rééquilibrage alimentaire, évidemment. Pour partir sur de bonnes bases, il faut rester focus, ne rien lâcher et continuer d’avancer quoi qu’il arrive. (Retrouvez le petit guide du rééquilibrage alimentaire ici). MAIS de plus en plus, je parle à des demoiselles et des messieurs qui se prennent la tête NON STOP avec leur diet et leurs entrainements. J’ai même écrit un post instagram à ce sujet. Aujourd’hui, je vous fait la même en plus long, histoire que vous appreniez à relativiser et à lâcher du lest, parce que vous en avez BESOIN. 🙂 

clin d'oeil thefitnesstheory

 

Dans quel cas cet article s’adresse-t-il à vous ?

  • Je suis au régime et ça me rend malheureux
  • je passe mon temps à compter les calories ou à tout surveiller et j’ai l’impression de ne jamais profiter
  • je me compare sans cesse aux fitness people que je vois sur les réseaux sociaux
  • je désespère de voir des progrès 
  • j’ai beau perdre du poids, je ne me sens pas bien dans ma peau

Un peu d’explication d’abord : J’écris cet article suite à une prise de conscience personnelle : après une phase d’orthorexie (voir ici ce qu’est l’orthorexie) j’ai mis plusieurs mois/années à m’en remettre totalement et à arrêter de compter les calories. Jusqu’à il y a peu, je noyais mes soucis dans le sport, passant jusqu’à 4h par jour à la salle et me sous nourrissant, de peu de reprendre du poids. En déménageant à Singapour, j’ai soudainement réalisé que ça ne me rendait pas heureuse pour autant : j’avais un corps musclé et fin comme je le souhaitais, mais je m’étais gentiment privée de tout ce qui donnait un interêt à la vie. Je me suis libérée de ces chaines, et MEME si je continue de manger sain 90% du temps et de faire du sport à hauteur d’1h par jour, 6 fois par semaine, je ne suis plus esclave et me permet d’énormes écarts… sans reprendre de poids. 🙂


1. Se prendre la tête, c’est mauvais pour la santé.

Alors que l’on veuille perdre du poids ou se muscler pour améliorer son image corporelle, évidemment, c’est TRES BIEN. On remet pas du tout ça en cause maintenant. Faire des choix sains pour son corps, c’est l’idéal et c’est à la fois motivant et réconfortant. Mais des fois, ça dérape un peu, et on passe du « je fais attention » au « OMG J AI MANGE TROIS GRAMMES DE TROP DE RIZ ALALALA JE VAIS GROSSIR NON NON NON ». (Mentez pas, vous savez des fois que vous réagissez comme ça et que ça n’a RIEN de rationnel.) 

crise régime thefitnesstheory
A ce moment là, il faut se rendre compte qu’il y a un souci. Ca ne s’appelle plus « un rééquilibrage alimentaire », ça s’appelle « s’auto flageller avec des problèmes qui n’en sont pas et qui ne valent pas la peine qu’on s’y attarde. » Biensur, c’est manger trop qui nous fait prendre du poids, ou tout du moins qui nous empêche d’en perdre. Par contre, culpabiliser à tout va pour une bouchée de trop, ça n’a aucun sens. Vous êtes humains. Des fois, vous faites face à un chouette plat de pâtes, ou à un paquet de chips, et vous avez du mal à vous arrêter. C’est.. normal. Alors oui, on se limite, parce qu’on garde nos objectifs en tête, non, on en fait pas un frometton si on dépasse un peu. Votre corps, comme je vous l’ai déjà dit dans l’article « j’ai craqué et beaucoup trop mangé« , sait réguler les petits excès, surtout s’ils sont occasionnels. Alors on respire. 

mon régime thefitnesstheory
et rien ne peut aider d’avantage à être serein qu’un bébé chat qui respire, right ?

2. Se comparer aux autres, ca n’a aucun sens

Et là, je vais un peu cracher dans la soupe parce qu’Instagram, c’est quand même mon réseau social préféré et là ou j’ai le plus de contact avec vous au quotidien. Mais des fois, il faut savoir déconnecter un peu. Et arrêter de contempler des corps parfaits. La plupart des comptes que vous suivez et qui vous motive au quotidien.. le sport, c’est leur métier. Ces nanas aux fesses parfaites, ces mecs aux bras énormes et secs (coucou TiboInShape, j’adore ce que tu fais, hein :D) ils sont en full time là dessus, pour la plupart. Alors c’est bien de vouloir tout donner pour atteindre ce genre de résultats. Mais si vous avez un métier autre, surtout si vous êtes assis, comme la plupart des gens, 8h par jour à un bureau et que vous devez ensuite jongler avec une vie sociale et familiale et le sport et la préparation de nourriture et.. Bref, c’est plus compliqué. (je ne remets pas en cause le fait de dévouer sa vie au sport, hein. Je sais les sacrifices que ça demande. Juste, ce n’est pas pour tout le monde, et si c’est pas votre cas.. bah c’est pas votre cas. On en fait pas une maladie.)

 

Donc on se rend à l’évidence DE SUITE. Si on a qu’une heure à consacrer au sport par jour, on obtiendra au mieux un corps qui a l’air de faire 1h de sport par jour. C’est bête et méchant, mais ça évite d’être deçu par la suite.

(et 1h, c’est déjà GENIAL, hein. c’est plus que 90% de la population. Alors on se dé-tend.)

lacher prise régime

3. Il y a le régime.. et puis il y a la vie aussi !

J’avais fait une petite vidéo sur comment gérer un rééquilibrage alimentaire et une vie sociale. Il y a toujours moyen de bidouiller pour que notre mode de vie ne nous pénalise pas dans la vie de tous les jours, avec nos amis et notre famille. 

Par contre, une fois que vous avez perdu le poids que vous vouliez (et c’est dur de s’arrêter une fois qu’on est lancés, JE SAIS) il va falloir réintroduire les moments de plaisir et de laisser aller. Je vous ai déjà donné la méthode pour faire une stabilisation réussie, mais il faut surtout qu’on parle de comment se laisser aller de nouveau. Parce que manger plus, c’est pas un souci physiologiquement : si vous étiez en déficit calorique, votre corps est 100% ok avec même 100% ok avec le concept. Mais vous. Vous, vous avez appris à dire non à des tas de choses, et maintenant il faut dire oui, mais pas tout le temps ? C’est dur. Comme c’est plus dur de manger 0 gateau que d’en manger 1 et de s’arrêter ensuite. 

régime prise de tête

Il faut surtout réapprendre à s’écouter. Vous savez maintenant quelle quantité vaut quoi en énergie, au moins à la louche. Vous connaissez les portions adaptées. Alors faites vous confiance un peu, non d’un chien !

Vous pouvez tout à fait faire une pause dans votre « diet » aussi, histoire de faire un peu le point (et on en revient à mon article sur les paliers). PERSONNE ne vous oblige  (à part vous même, mais ça y a que vous qui en êtes responsables) à être à la diet 365 jours par an, weekends et jours fériés inclus. Biensûr, ça marche mieux quand on est réguliers. Mais si vous lâchez une semaine, deux, trois, c’est pas la fin du monde ! Vous reprendrez peut être un peu de poids – c’est le jeu, après tout  – et le reperdrez dès que vous recommencerez à faire attention.

Pareil pour le sport : 2 mois de break loin des salles de sport et des circuits de running, par exemple. Oui, vous allez perdre un peu en muscle et en endurance. ET ALORS? Vous reprendrez, reposé et chaud comme jamais, et ça va revenir. C’est beaucoup plus facile de rappeler l’existence de ses muscles à son corps que de les construire la première fois.

giphy (5)

Alors, rassuré(e)? 

Prennez soin de vous avant tout, et n’oubliez pas de prendre du temps pour vous, de faire ce qui vous fait vraiment plaisir (et si c’est du sport ou cuisiner des radis, tant mieux !), et cessez donc de vous persécuter. 

Votre combat pour vous sentir mieux, c’est le votre, et PERSONNE d’autre ne vous jugera là dessus. Promis. En plus, personne ne voit les imperfections sur lesquelles vous concentrez toute votre énergie, hein. Cest dans votre tête. Donc faites des choix POUR VOUS, et pour personne d’autres. Et ok, si ça veut dire reprendre une part de gâteau.. bon appétit 🙂

 

Alors, ça va mieux ? Qu’est ce que vous en pensez ? Est ce que vous auriez besoin de lâcher prise ? Dites moi tout 🙂 

13 Comments
  1. Un immense merci pour cet article ! Je pense que des tas de personnes en avaient besoin, surtout en cette période de vacances. Tu viens de chasser toutes les idées noires de ma tête et de me faire relativiser bien comme il faut 🙂

    1. et bah voilà 😀 parfois il suffit de pas grand chose, faut juste l’entendre de la bouche de quelqu’un d’autre 😀 Allez, très bonnes vacances à toi !

  2. Merci ! Tes articles sont toujours si clairvoyants :-).
    Je reviens d’une pause d’1 mois dans mon régime et je m’en voulais justement à mort d’avoir perdu 1 mois. Mais ça a fait du bien, j’ai profité…je m’y remets doucement et sûrement. 🙂

  3. Super article qui tombe à pic ! Ça fait 4 mois que je suis en reequilibrage alimentaire et que je me suis mise au running : 7,5 kilos de perdus, j’étais aux aaaaanges ! Sauf qu’effectivement, desormais impossible de m’arreter de compter les calories (#myfitnesspaladdict…), culpabilité et impression d’avoir repris 3 kilos quand je ne fais pas de sport pendant une semaine et oui, je reve d’avoir le ventre plat des Instagrameuses haha
    Je relirais ton article à chaque coup de mou, il remonte vraiment le moral 😉

  4. Et bien moi je viens de m’offrir 3 semaines de pause (aller j’ai fait une sceance d’abdos lol pour deculpabiliser un peu), ma’ger ce que j’avais envie (sans devenir irrationnelle non plus hein genre je me jette dans une piscine de chantilly haha),pas de sport. Bref j’ai profité de mes vacances sans stress en me disant « profite cocotte, en aout on se remet au boulo ! » Ça fait super du bie’ de mettre tout sur pause, d’etre en vacances meme de diet lol 0 prises de tete c’est reposant. Du coup, comme le dit ton article, je repart encore plus motivée qu’avant 😀

  5. J’imagine que tu as beaucoup souffert avant d’arriver à ces conclusions pleines de sagesse.. Alors je t’envoie toute ma compréhension et ma compassion.

    C’est si dur parfois d’être en paix avec soi même , de faire confiance à son corps..

    Je me demande aussi si souvent , se prendre la tête sur son poids et sa silhouette, ses repas et ses exercices physiques n’est pas juste une façon de fuire ses vrais soucis. Pendant qu’on compte ses calories, on ne pense pas à autre chose.

    Alors courage Charlotte si tu en as besoin et merci pour ces précieux conseils !
    😉🌞🍓

    1. je vois ça comme une façon d’avoir le controle, mais je pense que chacun voit ca différemmen. je suis une control freak, et il est arrivé un moment ou compter les calories c’était très rassurant pour moi : je maitrisais AU MOINS ça. il est arrivé un moment ou je suis tombée dans le trop, et j’en suis sortie depuis – mais mon récent changemetn de vie radical à beacoup aidé, en vrai. On se concentre sur beaucoup plus important que la nourriture quand il faut reconstruire toute une stabilité 🙂
      merci en tout cas pour tout soutien, et à ton service si besoin !

  6. Hello Charlotte!
    Merci beaucoup pour ce super article.
    C’est assez « comique » car il y a quelques temps je te posais des questions sur la perte de poids et maintenant que j’ai atteint le poids que je désirais j’ai beaucoup de mal à manger plus pour me stabiliser car j’ai peur de grossir si je mange plus en quantité…. Je me retrouve donc dans ta vidéo quand tu parles du « grain de riz en trop qui va nous faire prendre 3kg » et je me rends bien compte que c’est ridicule mais j’ai beaucoup de mal à changer mes habitudes et j’ai peur de grossir et de gâcher les efforts fournis. Est ce que tu aurais quelques conseils sur cela par hasard ? Merci beaucoup !!

    1. Hello 🙂 tu as lu l’article sur la stabilisation ? http://www.thefitnesstheory.fr/2015/04/10/stabilisation-apres-un-regime-relou-mais-pas-si-difficile/
      c’est une méthode simple et qui marche. Pour le coté mental, par contre, c’est une autre paires de manche : l’idée c’est de faire des tests sur une semaine (et tu verras que tu ne regrossis pas en mangeant 200kcal de plus par jour, PROMIS) et tu prendras confiance petit à petit 🙂 faut faire ça en douceur, mais plus tu fais confiance à ton corps, plus ça passe smoooth 🙂

  7. merci pour cet article « coup de poing » qui fait du bien!
    ma situation est un peu particulière, je DOIS manger beaucoup, je PEUX manger « mal » 24h/24 et 7j/7, tout en ne pratiquant presque AUCUNE activité physique/sportive (anorexie mentale, sous nutrition blablabla bref.) Le fait est que ce n’est pas facile, surtout lorsque de contrôle total de l’alimentation avec des tonnes de restrictions + sport à outrance il faut passer à l’opposer..
    Ton article résonne bien je trouve avec qu’est ce que le concept de « healthy ». Parce que finalement c’est très subjectif, et ce qui peut être bon pour quelqu’un ne l’ai pas forcement pour un autre, .. et de fait, il faut apprendre à savoir s’écouter, et écouter aussi ce que les gens qui nous veulent du bien disent (aka les pro, les docs). Etre bien dans son corps et sa tête c’est tout ce qui compte 🙂

  8. Je me suis retrouvé à 100% ds tout ce que tu dis ! Ça fait du bien de se dire que je suis pas la seule à  » passer mon temps à compter les calories ou de tout surveiller..
    j’avais beau perdre du poids, je ne me sentais pas bien dans ma peau » mais je suis parti à la mer j’ai vu des gens tous différents, tous en maillot ac leur défaut et leur attitude détendu qui profite de la vie malgré les kilos.. Bon je culpabilise un peu moins qd je mange trop un week-end mais étant une ancienne adeptes du régime yo-yo j’ai qd mm tjrs peur de me laisser aller trop 😯 mais ton article me parle bcp ! 😉 merci.

    1. c’est vrai que c’est dur de faire la part des choses entre « je me fais plaisir » et « je craque cooomplètement » parfois 🙂 mais effectivement, la plage (ou n’importe quel voyage) permet de pas mal relativiser. j’ai fais du backpack un peu en Asie, et tout ces gens en auberge qui n’en avait mais alors RIEN à taper.. ca m’a fait un bien fou :p en tout cas, contente si tu te sens mieux 😀

Laisser un commentaire

Retrouvez moi sur Instagram
%d blogueurs aiment cette page :