Sauter un repas pour maigrir? JAMAIS! Voici 5 raisons pour lesquelles c’est une grosse bêtise

Pour certains c’est juste un rappel, pour d’autres, une leçon qu’il faut absolument assimiler si l’on veut perdre du poids de manière saine : il ne faut JAMAIS sauter de repas. Pourtant, on pourrait croire que c’est une bonne idée : on réduit l’apport en calories, et puis si on a mangé beaucoup au repas d’avant, ou de la veille, ça peut avoir un effet déculpabilisant. Mais… NON, NON NON ET NON ! Je l’ai déjà survolé dans l’article « j’ai craqué et beaucoup trop mangé, que faire? » mais même si on fait n’importe quoi à un repas, ne pas manger n’est jamais la solution. Voilà ce qui arrivera à votre corps si vous décidez de sauter un repas :  

1. Vous aurez moins d’énergie 

Qui dit zéro apport calorique dit.. beaucoup moins d’énergie. En effet, on consomme de l’énergie en permanence (même quand on dort, même si biensûr on en consomme moins.) Le corps le cherche principalement dans la nourriture, et ne pas lui en apporter revient à le forcer à réduire ses capacités. Tout sera fatiguant, vous serez plus lent(e) et beaucoup moins efficace physiquement.

sauter un repas gif 2

2. Vous aurez du mal à vous concentrer

Un corps pas efficace donc, oui, mais pas que ! Le cerveau se nourrit du sucre que vous lui fournissez. Une irrégularité dans votre apport et votre taux de sucre dans le sang chute. Le cerveau n’arrive plus à récupérer ce dont il a besoin… et il ralentit ses fonctions. Du coup, vous êtes, en plus d’être claqué, vraiment pas efficace. Le top. 

sauter un repas gif 3

3. Votre métabolisme va ralentir… et donc consommer moins de calories ! 

Le corps n’est pas stupide : il sait qu’il doit fonctionner quand même, que vous lui apportiez à manger ou non. Résultat, au lieu de consommer la même énergie que d’habitude, il va gentiment ralentir le rythme d’absorption histoire de garder des forces pour alimenter les fonctions vitales. Du coup, à activité égale, vous allez consommer moins de calories. Il aura aussi tendance à aller chercher les protéines nécessaires à l’entretien de vos muscles.. dans vos muscles, du coup. La belle affaire.

4. Votre corps va se sentir agressé.. et se mettre à stocker encore plus au prochain repas

Une aure conséquence quand vous sautez un repas – et peut être la pire, si votre but, c’était de ne pas prendre du poids suite à un gros repas – c’est bien le fait que le corps, privé de nourriture, va retenir l’info comme une menace : il/elle ne m’apporte plus à manger, donc la prochaine fois, je dois TOUT stocker au cas ou il/elle refasse ça. 

Ton corps, quand tu penses quil va continuer à fonctionner tranquille sans nourriture.

5. Vous aurez FAIM… et aurez tendance à sur-manger 

Le problème, quand on a pas l’habitude du jeûne (je reviendrai dans un article plus tard sur ‘l’intermittent fasting », le jeûne intermittent, qui est une façon de s’alimenter choisie par certains sportifs mais qui demande une préparation et des conditions très spécifiques), c’est qu’on a faim. L’estomac fait mal, on ne pense qu’à la nourriture, et on a tendance à se jeter sur le prochain repas que l’on s’autorise… et à ingérer bien plus de calories que nécessaire ! Le mauvais plan, donc, puisque le corps cherche à tout prix à reconstituer les stocks.. parfait pour rembourrer ses petites cellules de gras 😀 

sauter un repas gif 1


mais du coup, c’est quoi la solution? 

On ne le dira jamais assez : le corps aime la régularité. Donc si vous mangez trop à un repas, (démesurément trop, hein, je parle pas de reprendre du dessert, je vous parle d’un repas de Noël de 5h de suite), on reprend une alimentation normale le lendemain, en réduisant un peu le sucre tout au long de la journée et les féculents le soir. On donne ainsi le signal à son corps qu’il peut être rassuré et que c’était un épisode ponctuel, tout en lui apportant suffisamment de nutriments pour ne pas le faire paniquer. 

Oh, et puis un petit rappel pour la route : CE N’EST PAS GRAVE DE SE FAIRE PLAISIR DE TEMPS EN TEMPS. C’EST HUMAIN. Donc on arrête de s’en vouloir et d’essayer de se faire du mal (parce que si vous avez lu mes pavés ci-dessus, vous voyez bien que c’est se faire du mal pour rien, en plus) pour se punir d’être humain. On profite, on équilibre ensuite, c’est ça une vie saine 🙂 

Des questions, des remarques? N’hésitez pas à m’écrire un commentaire! 

6 Comments
  1. Je suis tout à fait d’accord ! On entend tellement de conneries alors que ça dérègle énormément l’organisme après…

  2. J’ai une petite question : quand on n’a pas faim que notre corps nous dit non mais je te jure je peux plus rien avaler, faut il se forcer à faire un repas « normal » quand même ? Est ce qu’un petit substantif comme un fruit peut convenir ?

    1. hello! non, un fruit ne suffit pas, parce qu’au final, ce n’est que du sucre. On préfère des protéines maigres (du jambon, du poulet, un oeuf ou deux) et quelques légumes pour les fibres, histoire d’activer la digestion 🙂

Laisser un commentaire