J’ai testé pour vous : me tenir plus droite, avec le gadget connecté Upright Go

J’ai un souci : depuis que je suis ado, je ne me tiens pas vraiment droite. J’ai les épaules en dedans, le cou baissé, bref, je me tiens mal. Quand j’y pense, je me redresse, mais puisque je travaille sur ordinateur (pour ceux qui ne sont pas au courant, je bosse dans le digital marketing pour des start-ups #3615MyLife), j’ai tendance à passer le plus clair de mon temps voutée. 

Il y a des exos pour aider à se redresser (je conseille d’ailleurs la vidéo en fin d’article pour  choper les bons reflexes à la fin de l’entrainement), mais j’ai eu l’idée de chercher coté Tech, si quelqu’un avait trouvé une solution à ce souci que beaucoup de gens ont. 

J’ai trouvé une startup qui produit un petit gadget connecté et relié à une app : Upright. Je les ai contacté, et ils ont été d’accord pour me faire tester, donc voici une review produit (non rémunérée, je précise) de cette petite chose blanche. 

upright test review
Voilà l’animal.

 

1. Déjà, Upright, c’est quoi ?

C’est un gadget connecté, un petit boitier blanc, donc, connecté en bluetooth, qui se colle entre les omoplates. La promesse, c’est d’aider à apprendre à se tenir plus droit histoire d’avoir moins mal au dos, mais aussi d’avoir un meilleur maintien.

Il a 2 modes : entrainement (training) et surveillance (tracking). 

En mode entrainement, il permet d”apprendre” à se tenir plus droit. Le programme est bati sur 21 jours (les 3 semaines qu’il faut pour prendre une bonne habitude, donc je vous ai déjà parlé à maintes reprises, mais plutôt à propos du rééquilibrage alimentaire :p). 
On met la bestiole dans son dos, et on paramètre l’app pour fixer des objectifs en fonction de son mode de vie. Ensuite, le boitier vibre à chaque fois qu’on ne se tient pas droit, un “gentle reminder”, en somme. Chaque jour, on a un objectif à atteindre, et l’idée c’est de faire 2 ou 3 sessions d’entrainement de quelques minuts ( 7 la première fois, puis la durée augmente), avec des pauses entre chacune. (parce qu’on ne se tient pas soudainement très droit tout le temps par magie, et que le corps, pas habitué, aura besoin de pauses.)

En mode surveillance, il enregistre juste les changements de posture, sans vibrer. Il permet de regarder si on a fait des progrès en cours de route. 

La recommandation du programme, c’est de finir les 21 jours, puis de l’utiliser 2 à 4 fois par semaine pour juste s’assurer qu’on ne perd pas les acquis. Il est construit sur la méthode dite “de répétition”, qui est la nouvelle tendance scientifique dans l’apprentissage (c’est ce qu’utilisent aussi des apps comme Duolingo pour l’apprentissage de la langue, par exemple.)

upright go unboxing
La boite contient le boitier, une petite housse de protection, le cable pour le charger, des adhésifs (pour accrocher l’objet à la peau) avec pads d’alcool pour les nettoyer, et une notice. Il y a aussi 2 stickers avec le logo de la marque, avec une petite notice qui explique que ce son des “mémos” à coller sur son ordinateur et sur son miroir, pour se souvenir de se tenir droit quand on le voit.

 

2. Comment ça marche ?

La mise en route est étonnament simple : on allume le boitier, on le colle en haut de son dos, sur la colonne, (avec des adhésifs fournis, que l’on peut réutiliser plusieurs jours, en les nettoyant avec les petits chiffons d’alcool fournis)  puis on le connecte à son téléphone (via bluetooth)

On calibre la position “upright” (c’est à dire bien droite), et on choisit soit le mode training, soit le mode tracking. Si on passe sa journée majoritairement assis, on le qualibre assis, sinon, debout.

En training, la bestiole vibre quand on sort de la bonne position. En tracking, elle ne dit rien. L’app est ludique et permet de tracker tout ça.

3. J’en pense quoi ? 

Les + : 

  • l’app est ultra simple à utiliser, et la mise en route est très rapide – j’avais peur que le calibrage soit un process long et pénible, comme c’est souvent le cas (Si vous avez déjà essayé de configurer une Wii Fit, ou une balance connectée, vous SAVEZ de quoi je parle.)
  • L’aspect gamification et tracking des résultats est simple, sans fioritures et ludique. Très bien, donc. 
  • Le boitier est esthétique – un peu épais à mon gout, mais une fois sous un tee shirt, il ne se voit pas.  La pochette de transport est hyper mignonne et très quali.
  • Sur le mode “training”, je trouve le concept intéressant. On peut régler la vibration, et ça fait un peu le même effet que quand vos parents vous mettaient les épaules en arrière en disant “mais tiens toi droit!”. Sauf que vous vous l’infligez tout seul, en quelque sorte.
  • Sur le mode tracking, c’est là peut être que je trouve le concept le plus intéressant : avoir la bestiole collée entre les omoplates, c’est déjà un rappel à lui tout seul., parce qu’on la sent en permanence quand même (en tout cas les premiers jours, puisque je suis au milieu de la phase de test, peut être qu’on finit par l’oublier?) Du coup, on a tendance à se tenir plus droit.. ce qui est un peu le but du bail. 

 

Les – : 

  • Parfois, la colle est un peu lâche, et il faut replacer le boitier.
  •  J’ai peur de manquer de bandelettes adhésives à un moment donné, mais on va voir combien de temps il me faut pour en rendre 1 inutilisable, déjà (et si je ne me lasse pas d’ici là).
  • le prix (90euros, il me semble, sur les shops en France). Ce n’est pas donné, mais si ça permet de corriger un vrai problème de dos et d’avoir moins mal, je pense que ce n’est pas une dépense abusive. Après, je comprends que ce soit disuasif pour certains. 

 

Si vous voulez tester :

Upright Go est disponible sur le site d’Upright pour 66 euros environ (il y a une promotion et il faut le commander en Dollars US). La team est vraiment sympa et ils ont à coeur d’écouter tous les feedback, bons ou mauvais, pour continuer à améliorer le produit! 

 

Vous allez tester? Vous avez testé? C’est quoi votre astuce pour vous tenir mieux? Dites moi tout en commentaire!



La vidéo “exercice” dont je parlais plus haut – à essayer, au moins pour détendre les muscles ! 

 

4 Comments
  1. Coucou !

    Ton article me fait penser à un autre accéssoire, je ne sais pas si tu connais, le sit fit, ou fit sit, je ne sais jamais. C’est un petit coussin qui t’oblige à contracter un petit minimum et te fait donc te tenir plus droit.
    C’est un peu la même idée, avec une techno différente!

    Stella

Laisser un commentaire