Tag

arrêter de perdre du poids

Browsing

A tout moment quand on entreprend un régime, on sait qu’il y a un moment ou on va devoir s’arrêter de perdre de poids. Parce qu’on aura atteint nos buts esthétiques, ou parce que c’est le poids idéal pour notre corps, ou parce qu’on veut faire une pause. A ce moment là survient une phase un peu merdique, qui s’appelle “la stabilisation”. Grosso modo, ça veut dire que vous suiviez une alimentation déficitaire caloriquement et qu’il va falloir remanger un peu plus pour stopper la perte. Ca devient feinteux parce qu’il faut aussi ne pas se mettre à reprendre du poids – sinon, ça a servi à que dalle et on est pas plus avancé.

Cela dit, une fois qu’on comprend comment ça marche, y a tout a fait moyen de faire ça sereinement, en respectant son corps, et en gardant les effets de son régime sur la durée. On va voir ça ici et maintenant – comme ça, si vous êtes concerné(e) ça peut aider dans l’immédiat, et si vous venez de commencer ou êtes au milieu d’un régime, ça va rassurer les troupes sur le fait que stabiliser son poids sans reprendre, c’est pas si compliqué.

 knowledge

1. Comprendre le mécanisme physique

Reprenons depuis le début. Vous mangez en dessous de vos besoins en calories (encore une fois, pas de crash diet à moins de 1200kcal, je ne veux rien entendre de ce genre) pour perdre du poids. Depuis un certain temps. Résultat, votre corps a tendance grosso modo à limiter aussi ses dépenses pour s’adapter un peu à vos apports. Du coup, si vous reprenez d’un coup votre alimentation d’avant-régime (et par régime j’entends tout ce qui est “rééquilibrage alimentaire, hein, ne jouons pas sur les mots), .. vous allez reprendre du poids. Votre corps a plus du tout l’habitude de fonctionner avec beaucoup d’énergie – ni de digérer des produits industriels et compagnie, surtout si vous vous accrochez à votre mode de vie depuis assez longtemps.Le corps est un mécanisme tout à fait routinier, qui aime bien ses petites habitudes. Vos besoins ont changés entre avant et maintenant, et il va falloir faire des paliers de décompression si vous voulez revenir au niveau 0. (sinon, ça fait comme la plongée sous marine. Vous savez, quand la pression est trop différente dedans et en dehors du corps, et PAF. Faut imaginer un peu, hein.) Donc, comment on fait ça?

ça, c'est juste des chats avec des perruques. Pour m'assurer que vous suivez toujours.
ça, c’est juste des chats avec des perruques. Pour m’assurer que vous suivez toujours.

2. Etablir un plan d’attaque

Vous croyiez que vous étiez débarrassé(e)s des tactiques et tout ça que vous aviez du adopter pendant votre régime, hein? Et bah non, il va falloir faire un dernier effort de raisonnement. Le meilleur moyen de stabiliser, c’est encore de faire passer le message à votre corps en douceur.

Une fois que c’est décidé, augmentez vos apports journaliers de 100kcal pendant une semaine. Ca peut vouloir dire un fruit en plus, une cuillère de beurre de cacahuète, ou une tranche de pain.. pas de cochonneries, hein. C’est pas l’occasion de faire open bar sur les Bountys ou les Oréos. (je vous connais, hein!). On garde son alimentation saine du tout long. Ensuite… et bien on continue. Toutes les 2 semaines, on augmente de 100kcal son apport, jusqu’à arriver à une consommation calorique normale. (vous pouvez toujours aller calculer sur internet ce que ça représente, mais on va dire autour de 1800 pour une fille, 2000 pour un mec pas sportif.)

not-fair
( oui, les mecs peuvent manger plus que les filles et même moi, j’ai encore du mal à m’en remettre.)

Pour être très claire, NON VOUS N”ALLEZ PAS REGROSSIR EN MANGEANT UN PEU PLUS. (je vois venir les commentaires angoissés :p) Faites confiance à votre corps un peu, non d’un chien. Alors oui, forcément, si vous vous affamiez (en dessous de 1200, donc), votre corps va galérer à sortir de son mode de famine et ça peut se sentir un peu sur la balance. C’est une des raisons pour laquelle les crash diets sont stupides, mais je peux en trouver mille autres. (on sent que je suis énervée contre ça un peu, ou pas?) D’ailleurs, si c’est le cas, utilisez la même technique mais ne vous pesez pas les premières semaines, le temps que le corps s’adapte et reprenne un rythme normal.

Mais si vous suiviez une alimentation saine, équilibrée et autour de 1300-1600, il n’y aura AUCUN impact à augmenter de 100kcal en 100kcal gentiment. AUCUN. Vous aurez juste plus d’énergie et vous arrêterez de perdre du poids. Et .. c’est tout.

Faites moi confiance et faites confiance à votre corps un peu. On essaye avant de se dire que ça marchera pas.
Faites moi confiance et faites confiance à votre corps un peu. On essaye avant de se dire que ça marchera pas.

Oh, et bien entendu, je vous le pose là quand même, Il faut garder les mêmes mécanismes sains qu’on a bati pendant sa perte de poids: on se fourre une bonne fois pour toutes que  les extras doivent rester justement extraordinaires: c’est pas parce qu’on ne veut plus perdre de poids qu’on se tape du McDo tous les soirs. (bonjour l’angoisse pour le corps qui, après des mois de limitation, se retrouve avec un flux discontinu de gras industriel et de sucre…) Sinon c’était juste encore un autre régime yo-yo qui va mal se finir et ce serait dommage de gâcher tout ces efforts, non? Alors oui au BigMac Frites du samedi soir – ou du dimanche matin de lendemain de soirée – mais .. toujours avec parcimonie. 🙂

une fois de temps en temps et..
une fois de temps en temps et..

3. Laisser le temps au temps

Cette méthode implique quand même un facteur important : plus vous partez d’un régime bas en terme de calories.. Plus ça prend du temps. Et c’est pas très grave. Vous avez fais les efforts qu’il fallait pour perdre le poids dont vous souhaitiez vous débarrasser, vous êtes définitivement pas à 2 semaines près. Et encore un fois, faites confiance à votre corps. Il sait mieux ce qu’il fait que vous. Oubliez enfin pas qu’un poids stable sur la durée, ça veut dire manger à hauteur de ses dépenses – ni plus, ni moins – et tout de même manger sain 90% du temps et se faire plaisir les 10% restants. C’est une histoire d’équilibre, et il va falloir expérimenter un peu avec votre propre métabolisme pour trouver le rythme qui vous convient. C’est pas une science exacte, et vous avez à chercher par vous même quel est votre poids idéal de maintien et combien vous pouvez manger par jour sans perdre ni prendre de poids. Ca demande un peu d’adaptation, mais une fois que c’est fait… et bien félicitations, vous avez réussi votre régime 🙂

z8a
Well done.

il y en a pas beaucoup qui tiennent le coup, encore moins qui réusissent à maintenir les effets sur la durée. Mais avec un peu de logique et de motivation, promis que vous en ferez partie. 🙂

Voilà, j’espère que cet article vous sera utile, hésitez pas si vous avez des remarques ou des questions ou quoi que ce soit, les commentaires sont là pour ça 🙂