Tag

manger sain

Browsing

Ça faisait un moment que je n’avais pas posté de recettes –  et pour cause, entre les entrainements pour les dernières Spartan Races, ( l’histoire de l’ultra 50 km ici)  et mon nouveau planning, à jongler entre travail de bureau et coaching sportif, je n’ai pas vraiment eu le temps de réfléchir à des choses nouvelles. résultats je finis par toujours manger la même chose :  les galettes d’avoine le matin, une lunchbox équilibrée le midi, une part de gâteau de tofu pour le goûter… bref ma cuisine était devenue bien monotone. mais là j’ai eu l’occasion de tester une nouvelle recette :  quelque chose de facile à faire, sans prise de tête, qui fera plaisir à tout le monde ( et qui permet aussi de finir les restes dans le frigo). je veux bien évidemment parler de la frittata.

J’en avais déjà fait une version il y a très très longtemps avec des épinards et du chèvre –  L’avantage de celle-ci c’est qu’on peut la faire avec tout et n’importe quoi. il vous suffit d’un four, dans plat qui passe dedans, de beaucoup d’oeufs,  et on est parti!

Pour en faire une version plus light, vous pouvez choisir d’enlever certains jaunes (2, pas plus, parce que la texture en patîrait), et si vous voulez l’utiliser comme repas post workout, n’oubliez pas d’ajouter des glucides – des lamelles de patate douce pré cuite au micro ondes pendant quelques minutes par exemple, seraient parfaites ! 

 

recette frittata rapide légumes poivron

recette frittata rapide

 

Frittata aux légumes du soleil
Temps de préparation
5 min
Temps de cuisson
20 min
 

Une recette facile et pleine de protéines pour vos lunchs et brunchs!

Type de plat: brunch, dejeuner, Plat Principal
Cuisine: Mediterranean
Keyword: frittata, oeuf
Portions: 4
Calories: 200 kcal
Auteur: Charlotte Beaulat-Clément
Ingrédients
  • 8 oeufs
  • 2 cuillères à soupe yaourt nature 0% peut etre remplacé par un peu de lait animal ou végétal
  • 1 poivron
  • 1 poignée de champignons
  • 1 poignée de tomates cerises
  • 2 portions de Vache Qui Rit allégée (peut être remplacée par du fromage rapé ou des petits morceaux de fromage de chèvre frais)
  • des herbes de Provence, poivre
  • 1 pincée de sel
  • 1/2 cuillère à café levure chimique
Instructions
  1. Dans un bol, battre les oeufs entiers avec une pincée de sel, et ajouter les herbes de Provence et la levure chimique (On peut rajouter une pincée de chili pour relever le tout).

  2. Incorporer ensuite le yaourt nature ou le lait.

  3. Rincer puis découper les légumes en petits morceaux. Laisser dégorger sur du papier essuie tout pendant quelques minutes si possible.

  4. Ajouter les légumes au mélange à base d'oeufs, et mélanger doucement -il faut juste que les légumes soient entièrement en contact avec la pâte.

  5. Couvrir un plat qui passe au four avec une feuille de papier cuisson, et verser le mélange.

    Parsemer enfin la Vache-qui-rit coupés en petits dés sur le dessus.

  6. Enfourner pour 35 minutes à 200 degrés, ou jusqu'à ce que le dessus du plat soit doré.

  7. Sortir du four et laisser tiédir à l'air libre. On peut aussi bien le manger tiède que froid.

    Elle tient plusieurs jours au frigo, et on peut en faire des portions individuelles pour emmener pour le petit déjeuner ou pour le lunch par exemple !

Notes

Dans cette recette, on peut changer tous les légumes, et ajouter d'autres restes du frigo: des allumettes de jambon, des noix, des pommes de terre coupées en tranche très fines pour apporter plus de glucides... 
Bref, les possibilités sont infinies!  

Pour encore plus de saveur et faire le plein de minéraux, on mange une grosse tranche avec une pincée de sel rose d’Himalaya! (code TFT10 pour toutes les commandes sur le site)

 

N’hésitez pas à essayer cette recette avec d’autres variantes de garniture, et me dire en commentaires lesquelles vous avez préféré ! 

Je viens d’emménager dans un nouvel appartement,  à Singapour. Ca ne veut peut être rien dire pour moi, mais pour moi.. ça veut dire beaucoup. Ca veut dire que j’ai une nouvelle cuisine comme terrain de jeu, et que du coup, je peux vous sortir de nouvelles recettes du chapeau 😀 Aujourd’hui, une façon toute bête, ultra rapide et évidemment complètement saine de manger plus de légumes: le chou rouge rôti au four et sa vinaigrette qui va bien. (Si vous cherchez d’autres idées de légumes rigolos, je vous conseille les crêpes à la courgette, d’ailleurs!) 

L’idée, c’est que, comme je le conseille dans le plan nutritionnel, manger des légumes (plein, PLEIN de légumes) c’est une bonne façon de récupérer des vitamines et surtout des fibres : on aide sa digestion, et on accélère le phénomène de satiété, en plus de ralentir l’assimilation des glucides: les légumes et fruits aident donc à lutter contre le diabète, en régulant la production d’insuline. Elle est pas belle la vie? 

 Ce chou (qui est très chouette tout seul, mais qui ne constitue pas un repas, hein!) peut être accompagné de viande (avec du jambon ou des saucisses c’est top!), de tofu, d’oeufs, ou encore de lentilles pour avoir une source de protéines, et de féculents, comme une petite patate douce, pour se tenir au ventre tout au long de la journée. Vous remarquerez qu’il y a des matières grasses saines dans cette recette: elles sont nécessaires à l’organisme, comme je vous l’ai détaillé ici, alors hors de question de l’enlever, hein! 

On se fait une petite assiette complète – sachant qu’un chou rouge fait facile 3 ou 4 personnes. 

Chou rouge rôti et Vinaigrette allégée
Une façon facile de préparer des légumes pour accompagner tous les plats!
Portions: 3
Auteur: Charlotte Beaulat-Clément
Ingrédients
  • un gros chou rouge
  • une cuillère à soupe d'huile d'olive
  • des herbes de Provence
  • 1 cuillère à café d'huile d'olive
  • 1 cuillère à soupe de vinaigre Balsamique
  • 1 cuillère à soupe de moutarde
  • 1 pincée de thym
  • 1 pincée de poivre
Instructions
  1. On fait préchauffer le four à 180 degrés.
  2. On coupe le chou en 8 ou 10 gros quartiers, en faisant attention de ne pas trop détacher les feuilles.
  3. Sur une plaque recouverte d'une feuille d'aluminium, on dispose les tranches de chou.
  4. On étale sur le chou la cuillère à soupe d'huile d'olive (avec un pinceau c'est mieux, mais on peut aussi utiliser un spray ou simplement la verser délicatement)
  5. On saupoudre d'herbes de Provence ou d'autres épices (voir notes)
  6. On enfourne pendant 15min. On retourne ensuite les tranches, et on laisse cuire pendant 15min supplémentaires.
  7. Pendant ce temps, on réalise la vinaigrette, en mélangeant l'huile d'olive restante, le vinaigre balsamique, la moutarde, le thym et le poivre, et en délayant avec un peu d'eau pour obtenir un mélange plus liquide (et plus de sauce, par la même occasion).
  8. Une fois cuit, on sert le chou en accompagnement ou en entrée et on arrose de vinaigrette.
Notes

On peut remplacer les herbes de Provence par toutes sortes d'herbes et d'épices - le cumin rend très bien aussi !

Allez, on attend pas une seconde de plus – c’est pas compliqué mais ça prend un peu de temps en cuisson – et on s’y met di-rect!

chou rouge roti vinaigrette légumes faciles
c’est presque comme un steak.. Sauf que c’est du chou. Oui oui.

chou rouge roti vinaigrette


Que pensez-vous de cette recette ? Vous allez l’essayer ? Dites moi tout en commentaire! 

 

 

Encore une fois, cette recette rentre dans la liste des desserts plaisir à consommer avec modération. Mais ce n’est pas de ma faute, j’aime les gâteaux, j’aime faire les gâteaux et j’aime offrir des gâteaux aux gens. (on pourrait même penser que je préfère nourrir les gens plutôt que me nourrir moi même..  héhé) Et des fois… J’aime faire des muffins vanille au coeur chocolat fondant. (Parce que rien que le nom donne faim!)

Ca, c’est une recette que j’ai utilisé pour mes collègues de Singapour, il y a quelques semaines. C’est très facile à faire et tous les ingrédients sont simples à trouver et 100% naturels. 

Si on veut faire plus light, il suffit de remplacer le sucre par un édulcorant qui supporte la cuisson (stevia ou sucralose) et d’insérer des cuillères de chocolat.. un peu plus petites :p (J’ai tendance à en mettre des louches à chaque fois… mais c’est meilleur comme ça, non? :o)

Muffins vanilla Coeur chocolat fondant thefitnesstheory

Muffins vanille coeur chocolat fondant
recettes pour 8 gros muffins (ou 12 petits)
Auteur: Charlotte Beaulat-Clément
Ingrédients
  • 300 g de farine
  • 100 g de sucre roux
  • 1 1/2 cuillère à café de levure
  • 10-15 cl de lait d'amande
  • 2 oeufs
  • 3 cuillères à soupe d'huile
  • 1 pincée de sel
  • un arôme naturel de vanille
  • de la crème de chocolat noir ou de la pâte à tartiner
Instructions
  1. On préchauffe le four à 180°.
  2. Dans un bol, on mélange la farine, le sucre, la levure et le sel.
  3. Dans un autre bol, on bat les oeufs entiers, l'arôme de vanille et 10cl de lait d'amande. On incorpore ensuite l'huile.
  4. On ajoute les ingrédients liquides dans le premier bol, ou se trouvent les ingrédients secs.
  5. On mélange bien. Si le mélange est encore trop compact, on ajoute 5cl de lait en plus.
  6. Une fois le tout bien homogène et onctueux (ni trop liquide, ni trop solide), on prépare des moules à muffins.
  7. On les remplis aux 2/3. On ajoute ensuite une cuillère à café de pâte à tartiner au chocolat dans chaque, bien au milieu. On recouvre enfin avec le reste de la préparation.
  8. On enfourne pour 20min.
  9. On laisse refroidir hors des moules - si possible à l'envers, pour que le dessous sèche - et on déguste tièdes.
Notes

On peut (et c'est mieux!) remplacer l'arôme naturel de vanille par l'intérieur d'une gousse de vanille grattée.
On peut aussi remplacer la pâte à tartiner par n'importe quelle confiture.
Le lait d'amande peut être remplacé par toutes les sortes de laits, d'animaux ou végétaux.

 Muffins vanilla Coeur chocolat fondant thefitnesstheory

Muffins vanilla Coeur chocolat fondant thefitnesstheory

Alors, vous en pensez quoi ? Vous allez essayer? Quelle est votre marque de pâte à tartiner préférée? Dites moi tout en commentaire ! 

Le riz au lait reste quand même le dessert (ou snack, ou petit dej, ou ce que vou voulez!) hyper regressif par nature. Cela dit, parce que la version originale n’est pas très intéressante nutritionnellement, on a tendance à le laisser tomber dès qu’on essaye de faire un peu attention à ce qu’on mange. (Non parce que des féculents, du sucre et du gras animal, ce n’est pas vraiment ce qu’on pourrait définir comme “hyper utile” pour l’organisme :D) Le pire étant les versions du commerce (164kcal pour un petit pot de La Laitière à la vanille, avec 25g de glucides) Heureusement, on peut tout à fait faire des versions healthy de ce dessert – je vous propose depuis quelques années déjà cette recette hyyper light de riz au lait. Cette fois, on ajoute un ingrédient spécial: le Berry Boost de Natural Mojo.

Si vous avez lu l’article review des produits Natural Mojo, vous savez que c’est une poudre “magique”, composée de 7 ingrédients antioxydants, comme les baies d’Açai ou la spiruline. C’est végétalien et complètement naturel – et ça a un bon goût de fruits rouges non sucré!

Vous pouvez vous procurer un pot ici sur le site de Natural Mojo, le code TFT15 donne 15% de réduction sur tout le site 🙂 

riz au lait berry boost natural mojo thefitnesstheory

Riz au lait fruité (Berry Boost)
Temps de préparation
15 min
 
120kcal la portion et tout plein d'antioxydants et de vitamines !
Auteur: Charlotte Beaulat-Clément
Ingrédients
  • 30 g de riz cru riz gluant ou riz à risotto si possible
  • 20 cl de lait de coco en brique alpro ou bjorg
  • 1 cuillère à café de Berry Boost de Natural Mojo
  • 1 cuillère à café d'édulcorant sucralose, stevia ou sirop d'agave
  • 1 pincée de noix de coco rapée
Instructions
  1. Dans une casserole, on fait cuire le riz à l'eau pendant 12-15min. On égoutte, puis on baisse le feu et on ajoute le lait de coco. On remue pour bien imbiber le lait, puis on coupe le feu et on laisse gonfler à l'air libre.
  2. Une fois refroidi (pour ne pas altérer les propriétés anti oxydantes du produit), on ajoute la cuillère de Berry Boost et celle d'édulcorant.
  3. On met dans un petit ramequin et on laisse la nuit au frais.
  4. On saupoudre ensuite dun peu de noix de coco rapée et on sert très frais.
Notes

on peut aussi réaliser cette recette avec un lait écrémé classique (ou d'amande) et un arôme de noix de coco.

riz au lait berry boost natural mojo thefitnesstheory

Et vous alors ? Vous avez le Berry Boost à la maison ? Vous aimez le riz au lait ? Vous avez une recette de l’enfance que vous aimeriez voir revisitée ? dites moi tout en commentaire 🙂 

Le banana split, c’est un peu LE dessert des vacances d’été par excellence. Enfin peut être juste pour moi, mais je me souviens que, quand j’allais à la mer avec mes parents, je voulais toujours en prendre en dessert au resto ou quand on s’arrêtait le long de la plage le soir. A chaque fois on me disait que je n’allais pas finir, que ça allait être trop gros pour moi, .. mais j’y avais droit quand même, parce que j’étais un peu gâtée :x. 

Et puis j’ai fait un rééquilibrage alimentaire, et j’ai réalisé à quel point, effectivement, c’était BEAUCOUP. entre la banane (ou les bananes!), les boules de glace, la sauce chocolat, la chantilly et touuute la déco en sucre en plus, .. well, une fois mon métabolisme devenu adulte, il fallait mieux garder ça pour des soirées VRAIMENT exceptionnelles. (l’assiette dans un resto peut facile faire 700kcal sans qu’on s’en appercoive.. juste en dessert :O) Mais comment on fait, si on en a envie TOUS LES JOURS? On se prive ? On attend ? On ne mange que ça comme repas ? (un indice : faites pas ça, c’est 100% de glucides, du coup ça n’a aucun interêt pour votre corps :p) 

Mais non! on peut se préparer cette version saine, en snack, pour 100kcal ! (et on attendra la plage cet été pour se faire LE VRAIE, L’UNIQUE Banana Split de la mort qui tue)
banana split healthy thefitnesstheory

(Très personnellement, ça va devenir un de mes snacks préworkout préférés. D’ailleurs, si vous n’êtes pas sûrs de quoi manger avant et après le sport, je vous invite à aller lire cet article.) 

Banana Split Healthy
100kcal toute l'assiette !
Auteur: Charlotte Beaulat-Clément
Ingrédients
  • 1/2 banane congelée
  • 1 grosse cuilllère de yaourt 0% ou de fromage blanc
  • 1 arôme de vanille
  • quelques fraises
  • quelques copeaux de chocolat / muesli / céréales
Instructions
  1. On coupe le morceau de banane en deux.
  2. On mélange le yaourt/fromage blanc avec l'arôme de vanille - pas la peine de rajouter des édulcorants, la banane va sucrer le tout !
  3. On coupe les fraises fraiches en lamelles et on les dispose sur l'assiette. On asperge avec le mélange au fromage blanc, puis on saupoudre le tout de copeaux de chocolat ou de muesli, pour créer un peu de croquant.
  4. On mange à la cuillère immédiatement, pour faire fondre la banane avec le reste des éléments du plat !
Notes

On peut varier les toppings et/ou rajouter des sauces sans sucre. (lien sous la recette)

 Pour les sauces sans sucre, je vous conseille très très chaudement ma préférée de toutes les préférées : la sauce chocolat 0kcal de chez WaldenFarms ou son équivalent Caramel, hein. Les deux sont dispo sur Prozis et le code TFT10 vous donne 10% de réduction sur toute commande ! 

Sinon, vous pouvez retrouver mon comparatif en vidéo (avec les liens!) ici. 🙂 

banana split healthy thefitnesstheory

banana split healthy thefitnesstheory

Et vous, vous allez essayer ? Vous mettriez quoi dessus ? Vous aimiez les banana splits quand vous étiez enfant ? Dites moi tout en commentaire ! 

 

Aujourd’hui, on va discuter d’un ingrédient encore assez méconnu en France: le psyllium. Je vais vous expliquer ce que c’est, quels sont ses bienfaits, et ou le trouver. Je l’ai découvert il y a environ 1 an : une pharmarcienne me l’avait conseillé, après des crise de maux de ventre assez violents. C’était très cher, et je n’étais pas sûre de l’efficacité de la chose – je suis d’habitude relativement réticente à tout ce qui est “médecine naturelle“. Mais puisque ça a marché, et que de nombreuses études viennent maintenant affirmer les bienfaits du psyllium, ça m’a semblé cool de partager. 🙂

déjà, ça ressemble à ça, le psyllium. source: consostatic
déjà, ça ressemble à ça, le psyllium.
source: consostatic

1. Le psyllium, c’est quoi ?

C’est une plante qui vient d’Asie, de la famille des plantains (son vrai nom est Plantago ovata, et on l’appelle Plantain des Indes, sinon.) . On utilise seulement la graine et son enveloppe, le son, que l’on écrase pour obtenir le produit dont je vais vous parler là.

c'est quoi le psyllium
Pour ceux qui se poseraient vraiment la question, la plante ressemble à ça.

2. Quels sont les bienfaits du psyllium?

a. C’est (vraiment) bon pour  la digestion

Si on commence à voir du psyllium un peu partout, c’est à la base parce que c’est un “laxatif” naturel. En gros, il va pomper l’eau dans votre estomac et gonfler. Résultat, ça fait du “poids”, qui active naturellement votre système digestif, et aide vos intestins à arrêter d’être super paresseux, comme ça peut être le cas des fois.

Il est aussi indiqué dans le cas de diarhée, puisqu’il réguler le coté “liquide”. (c’est pas très glam dit comme ça, mais faut voir l’aspect complètement mécanique.)

Tout ça pour dire que ça fonctionne. 

b. Il donne un coup de pouce à votre flore gastrique & intestinale

Le psyllium est un prébiotique, c’est à dire qu’il prend soin des bactéries de votre système digestif. Il nettoie votre colon (à condition de boire assez d’eau avec) et aide à lutter contre le syndrome du colon irritable et autres maladies inflammatoires du système digestif. 

c. Il contribue à réduire le cholestérol sanguin

Et c’est un fait prouvé par des études: en consommer permet de réduire jusqu’à 9% du cholestérol global et 13% du “mauvais cholestérol”.

Parce qu’il ne présente aucun effet secondaire indésirable, il est donc une solution envisageable en cas de taux de cholestérol trop élevé (avec consultation d’un médecin, bien évidemment.)

d. Il aide à lutter contre le diabète

Les études sont toujours en cours, mais plusieurs ont déjà montré qu’il contribuerait à diminuer l’index glycématique des repas, luttant contre le diabète de type 2. (Pour obtenir ces effets, il est recommandé de le prendre à l’heure des repas, et pendant au moins 8 semaines.)

d. Il réduit le risque de maladies cardio vasculaires

Le psyllium aide à diminuer la pression artérielle, et lutte ainsi contre le syndrome métabolique, responsable des maladies cardiovasculaires. 

e. C’est un coupe faim 

Toujours parce qu’il absorbe l’eau dans votre ventre, le psyllium a tendance à gonfler. Tant et si bien.. qu’il remplit votre estomac. Du coup, la satiété arrive bien plus vite

 e. C’est un solidifiant super rigolo à cuisiner

(si vous lisez ce blog depuis un moment, vous savez que j’ai une passion pour les solidifiants, comme la gomme xanthane, à laquelle j’avais déjà consacré un article :p)

L’avantage “cuisine” du produit c’est que, parce que c’est un gélifiant, il permet de jouer avec tout ce qui est liquide : Mélangé à une sauce, il l’a solidifie, à un yaourt, il le rend beaucoup plus consistant, à un liquide, il le rend mou et gélatineux. Il faut faire des tests (il y a des exemples ci dessous), mais c’est vraiment drôle ! 


3. Comment l’utiliser ? 

Là, chacun à sa petite astuce. Il faut le savoir, ce n’est pas le truc qui a le meilleur goût du monde – c’est juste un peu dégueu, comme du smecta. Cela dit, on peut assez vite contourner le truc en le mélangeant ! 

Comme dit plus haut, il agit comme un gelifiant : il gonfle, au contact des liquides, et devient solide. 

Ce que j’adorais faire avec la version en poudre, c’était mélanger une cuillère à café de psyllium à un yaourt au soja, avec quelques gouttes d’arômes (voir mes arômes préférés ici) et laisser au frais plusieurs heures : on a une sorte de pudding très solide (il faut vraiment que l’arôme soit fort par contre, parce que c’est vite immangeable si on a encore le goût de la plante, et du coup c’est très écoeurant), hyper protéiné et super rassasiant ! 


4. Combien de psyllium consommer par jour? 

Il semblerait que la dose idéale soit 20g par jour, afin d’en retirer au mieux les bienfaits. Cela dit, dans le cas ou vous le prendriez pour répondre à un disfonctionnement occasionnel (diarhée ou constipation) vous pouvez monter jusqu’à 40g par jour.


5. Ou trouver du psyllium?

Comme tous les produits en train d’apparaitre en France, il se peut que vous ayez un peu de mal à les trouver (mais je suis sûre que ça va vite se démocratiser.)

Vous pouvez le trouver sous plusieurs formes : 

  • en poudre

C’est la forme parfaite si on compte s’amuser un peu avec en cuisine.

On peut en trouver dans certaines pharmarcies et épicéries bio. Personnellement, je commandais ce Psyllium blond là quand je vivais en France, parce qu’il est sans additif et pas cher du tout. 

Il y a cependant tout un tas d’autres marques de Psyllium disponibles ici, au cas ou vous chercheriez quelque chose de plus précis. 🙂 

  • en gelules

 Ca, c’est l’option de “si j’ai la flemme d’essayer de le mélanger avec quelque chose pour que ce soit mangeable”. C’est facile, rapide, et il suffit de prendre une gelule par jour pour avoir les bénéfices du produit. Plusieurs marques proposent du psyllium en gelules mais très personnellement, je conseille ce produit là :

 

  • Dans des mélanges “minceur” déjà prêts

C’est le cas des produits Fit Chocolate, Fit Vanilla et Fit Banana de Natural Mojo. (ce sont des substituts de repas hyper protéinés et supplémentés, j’ai écrit une review complète sur les produits de la marque ici.) J’imagine que c’est ce qu’il leur donne cette substance “pâteuse” que j’aime beaucoup, et le coté satiété qui arrive super vite. Dans cette recette de porridge au fit chocolate d’ailleurs, c’est ça qui fait le coté crémeux.

Le code TFT15 donne 15% de réduction sur tout le site naturalmojo.fr


Voilàà ! j’espère que vous en savez plus sur cet ingrédient magique (n’ayons pas peur des mots.)

Maintenant, je veux votre avis en commentaire : vous connaissiez? Vous comptez essayez?

Bon, c’est pas parce qu’à Singapour, il n’y a pas de quinoa (enfin il y en a mais à plusieurs dizaines de dollars le kilo, donc je vais me contenter de riz pour le moment :p) que je dois priver tout le monde. Voici un petit recap de mes recettes au quinoa préférées (et soit dit en passant les MEILLEURES recettes au quinoa du monde. Non, je n’exagère pas du tout, vraiment.)

Pour tout connaitre sur le quinoa et pourquoi c’est chouette, je vous invite à relire l’article que j’ai consacré à Quinola (qui est une marque distribuée en France et dont j’étais (je suis toujours, mais à distance!) complètement amoureuse. 

Sinon, vous pouvez trouver tout un tas de variétés de quinoa ici. 🙂 

 


5. Le quinoa façon cantonaise 

la recette parfaite quand on a pas le temps de cuisiner mais quand même envie d’innover. 

https://www.thefitnesstheory.fr/2015/12/04/quinoa-a-la-cantonaise/


4. La salade de Quinoa avec des noix 

un classique d’été (qui est encore meilleur avec du quinoa noir un peu crunchy !)

https://www.thefitnesstheory.fr/2016/02/12/salade-de-quinoa/


3. La paella au quinoa

 (qui serait surement mon top1 si je boudais pas un peu les crevettes par habitude). Une recette pleine de soleil, qu’on partage volontiers en famille ou avec des amis – et qui impressionne toujours un peu, il faut bien l’avouer !
https://www.thefitnesstheory.fr/2016/03/21/paella-quinoa-improbable-delicieux/


2. La salade quinoa, poulet, chèvre et fraises

Parce que le sucré et le salé vont suuuper bien ensemble, et que c’est parfait pour les lunchboxes ou un dimanche midi au soleil, on hésite surtout pas à tester cette recette de salade de quinoa qui déchire.
https://www.thefitnesstheory.fr/2016/03/27/salade-quinoa-fraises-chevre/


1. Le bol quinoa chèvre & cranberries

 Et là je ne suis pas du tout objective, parce que d’une part, j’adore le fromage de chèvre, d’autre part, ça me rappelle un brunch que j’ai dévoré à Chicago l’été dernier.. Mais cette recette de quinoa est de loin ma favorite de toute, et je vous promet que l’essayer, c’est l’adopter!
https://www.thefitnesstheory.fr/2015/08/08/petit-dejeuner-brunch-le-bol-de-quinoa-chevre-cranberries/


 

Vous avez déjà une ou plusieurs de ces recettes ? Il y en a une qui vous plait plus que les autres ? Dites moi tout en commentaire ! 

et n’oubliez pa de poster vos réalisations sur instagram en utilisant le hashtag #thefitnesstheory et en me mentionnant dans les commentaires que je puisse voir tout ça ! Je choisis les plus jolies photos pour les poster de temps en temps sur la page Facebook Thefitnesstheory 😀 

Une fois n’est pas coutume, c’est pas de recettes mais d’une marque dont je vais vous parler. C’est une de mes très belles découvertes de la fin d’année – déjà parce que j’aime beaucoup leurs produits, mais aussi parce que j’ai eu l’occasion de discuter avec eux et c’est vraiment une équipe trop cool. Donc j’aime, je partage, voilà une petite présentation et ma review de leurs produits. 

Quinola, c’est quoi?

Quinola, que je vous le pose d’entrée, c’est des produits bio et issus du commerce équitable (label FairTrade). Et comme son nom ne l’indique absoooolument pas… Il s’agit de quinoa. 😊 Du quinoa du Pérou, plus précisement. Et comme ils le disent si bien “le quinoa, c’est la deuxième chose la plus sexy à provenir d’Amérique depuis le tango nu.”

logo

Oui, parce que c’est aussi ce que j’aime chez eux, leurs produits sont vraiment bons, et y a de l’humour, du second degré ET des valeurs positives en veux-tu en voilà. Je bosse dans la com’, et voir des marques qui se prennent pas la tête, c’est un plai-sir. 

A part ça, ils vendent en France, mais pas que,  et puis ils ont recu tout un tas d’awards, mais ça, je vous laisse aller voir sur leur site. 

Et ils vendent quoi? Du quinoa “nature”, mais aussi des formules express ( à micro-onder ), pour adultes, enfants et bébé. 

(je vous prépare un article sur le quinoa et pourquoi en manger, hein, mais si vous ne connaissez pas, dites vous juste que c’est bourré de protéines et que c’est super miam. ET sans gluten, pour ceux qui y sont sensibles. :D) 

 


 

Ma review sur les produits testés

 

Le quinoa blanc quinola-baby-quinoa-bio-et-equitable-blanc

J’avoue que j’étais déjà convaincue avant de démarrer, parce que je suis une grosse fan de Quinoa. L’interêt surtout de celui là, si le goût est pas radicalement différent des autres, c’est qu’il n’y a pas à le rincer (ceux qui en mangent souvent savent de quoi je parle, et c’est pénible :D) C’est un bon basique, quoi. 

coté nutrition, pour 100g: P: 12.8 | C: 67.5 | F: 5.8 | 360 cals (ce sont les valeurs du produit cru, et on peut aisément le faire tripler de taille à la cuisson. Donc une portion de 30g cru est tout à fait suffisante)

et on en fait quoi? Perso je le mange avec du poisson ou en petit dej. 

Ici en petit déj sucré, recette dans le prochain ebook :p
Ici en petit déj sucré, recette dans le prochain ebook :p

 

Le quinoa à la méditerranéenne kids quinola-baby-quinoa-mediterraneenne

C’est un mélange de quinoa et de tomates (avec prêt 30 secondes au micro-ondes. Perso je l’ai beaucoup aimé en accompagnement de brunch (cf photo). Le gout est relativement prononcé, alors faut le marier avec des choses plus neutres. Je n’ai pas eu besoin de rajouter de sel, et on sent bien la tomate. Il est plus faible en protéines que les autres, par contre. Alors à manger avec une source protéique à coté. 😀 

Coté nutrition, pour 100g :  pour 100g: P:  3.1 | C: 12.3 | F: 4.4 | 107 cals

 Quinola kids mediterranean

 


 

quinola-baby-quinioa-spicy-mexican-expressLe quinoa express à la Mexicaine 

C’est un mélange de quinoa (du coup), d’haricots rouges et de mais, avec une bonne dose d’épices – mais ça pique pas.   90 secondes au micro-ondes et hop! Une plâtrée qui a le bon gout de l’Amérique latine. Un petit bémol quand même, il est relativement calorique. Mon astuce, c’est de le mettre dans un bol et de rajouter de l’eau avant de le faire cuire. Comme ça, il gonfle, et je peux partager le sachet en 2 ou 3 parts. 

C’est vraiment le produit de leur gamme qui m’a surpris – aussi parce que j’ai passé du temps au Mexique et que ça m’a vraiment rappelé la nourriture géniale de là bas, donc je recommande chaudement. 

coté nutrition, pour 100g: P: 6.3 | C: 29 | F: 3.7 | 182 cals (du coup, c’est un produit déjà cuit, et on peut encore le faire prendre en volume, si on essaye bien. :p) 

 

et c'est drôlement bon.
et c’est drôlement bon.

 

Le quinoa express blanc & noir 

quinola-baby-quinoa-blanc-noire-express

(j’avoue, je l’ai dans ma cuisine mais toujours pas essayé.. je vous dis ça vite!) 

coté nutrition, pour 100g: P: 5.5 | C: 24.7 | F: 5.5 | 176 cals

 

 

 


 

Et ça s’achète ou?

> sur les internets (ici ou encore

> Dans la vraie vie (vous pouvez trouver le revendeur le plus près de chez vous ici)

 

j’ai pas goûté – parce que j’ai ni plus vraiment 2 ans, ni vraiment d’enfants non plus – mais ils ont une gamme bébé. Ils comptent d’ailleurs la vendre tout bientôt chez Auchan, pour les parents qui pourraient vouloir tenter 🙂

 

Oh, et vous pouvez retrouver ici mes recettes avec du quinoa dedans, au cas ou vous sauriez pas quoi en faire! 

> Bol Quinoa, Chèvre & Cranberries 

 

vous connaissiez? Ça vous tente de tester?  Dites moi tout 🙂

 

Pour aujourd’hui, on va mettre de coté ceux qui n’aiment pas les légumes (voir article sur les excuses bidons), désolée les gars. Mais même parmi leurs fervents amateurs, il y a une grande majorité qui ignorent les valeurs nutritionnelles des aliments “qui poussent dans la terre”.

Et ça parait rien comme ça, mais la différence entre légumes et légumineuses change TOUT en terme de nutrition. Alors on va s’offrir un petit rappel rapide, qui peut éventuellement permettre à certains de réaliser que se jeter sur la purée de petits pois “parce que c’est des légumes” n’est pas une si bonne idée que ça. (et si on a des proches botanistes, on ne leur parle pas de ça, parce que “légumineuse” est le terme général botanique pour parler des légumes, et on risque de s’embrouiller dans le lourd.)

(en tout cas, ça m'a fait rire.)
Je sais pas vous, mais moi ça m’a fait rire.

Depuis un moment, je discute avec pas mal de gens qui veulent perdre du poids, ou se mettre à la muscu, ou à manger équilibré. Je raconte un peu mon histoire, toujours de la même façon, et les réactions sont globalement toujours les mêmes : chacun m’explique pourquoi, pour lui, ça ne va pas marcher. C’est assez amusant à écouter, parce que ce sont TOUJOURS les mêmes excuses qui reviennent, je commence même à avoir mes petites préférées.

alors voilà le Top 10 des excuses bidons pour ne pas se mettre au sport/régime :

1. J’ai pas le temps. 

Moi non plus. Forcément, quand on a des habitudes déjà posées, dégager 1h pour le sport et 30 minutes pour cuisiner, ça parait dur. Sauf qu’1h, c’est 4% d’une journée. Vous ne ferez avaler à personne que votre vie est si remplie que vous ne pouvez pas alouer 4% de votre temps à prendre soin de votre corps et de vous. Le temps, ça se trouve. Et si c’est se lever un peu plus tôt le matin, ou alors à la salle en rentrant des cours/du boulot le soir… et bien il faut le faire. C’est facile de dire qu’on a pas le temps. Mais ce n’est pas vrai. A vous de voir si l’heure que vous passez devant la télé le soir ne serait pas plus utile si vous étiez à la salle de sport en train de faire quelque chose de bon pour vous.

2. J’ai mal ici/là/au ventre/je sors d’une angine

Rien ne vous oblige à forcer sur les zones douloureuses. Vous avez une cheville un peu fatiguée ? Alors on travaille les bras, les épaules, les pectoraux et les fesses. Changez d’exercise si certains ne vous conviennent pas, mais ce n’est pas une raison pour ne rien faire du tout. Autre chose, quand on est malades (et je parle pas de 40 de fièvre et des hallus) mais tout ce qui ne vous empêche pas de sortir de chez vous ne doit pas vous empêcher non plus d’aller faire du sport. De plus, le cardio notamment permet la production d’endorphine et de faire circuler le sang, donc vous vous sentez même mieux en sortant. Et ça marche pareil pour les filles qui ont périodiquement mal au ventre. Encore une fois, un entraînement plus court ou moins difficile vaut TOUJOURS mieux que rien du tout.

3. Je ne suis pas fait(e) pour le sport. 

Et puis quoi encore.

tumblr_mlcygjjDjc1r3rmx6o1_500

4. Je n’ai pas de salle de sport/pas l’argent pour.

On vit à l’époque d’une formidable invention qu’est Internet. Youtube regorge de tuto d’exos qu’on peut faire chez soi. Il y a même les excellents programmes HIIT ou INSANITY en ligne. Une salle de sport, ou un cours collectif, c’est plus motivant, c’est sûr. Mais si ce n’est pas envisageable, mettez vos baskets, allez courir 30 minutes, et ensuite faites des abdos, des squats et des pompes. Un petit secret : les abdos à la salle de sport font le même effet que ceux sur le tapis du salon. C’est promis.

5. Je commence demain / lundi / la semaine prochaine / au nouvel an.

Non. On commence MAINTENANT. Si vous attaquez aujourd’hui plutôt que demain, vous verrez des effets un jour plus tôt. Remettre à demain, c’est repousser le problème, et repousser les problèmes n’ont jamais fais perdre du poids ou prendre du muscle. En tout cas, pas à ma connaissance.

preview_min

6. J’aime pas cuisiner. 

On a pas besoin de cuisiner pendant des heures pour manger correctement. N’importe qui peut renverser un sac d’haricots congelés dans une poêle et mettre des herbes de Provence dessus. Si vous voulez vous lancer dans un curry de poulet aux 7 épices, c’est mieux, mais en attendant, cuisiner ça peut être très rapide et pas prise de tête. SI vous pouvez vous faire des tartines de Nutella sur de la brioche, vous êtes tout aussi capable de mettre 3 tranches de poulet dans un four.

7. J’aime pas les légumes.

Je dois avouer que celle-ci est de loin ma préférée. Il existe des centaines d’espèces de légumes. Du poivron à l’aubergine, en passant par les brocolis, le fenouil, le panais, les carottes, le chou chinois, le poireau, le navet… (je pourrais continuer comme ça un moment, mais je pense que vous avez saisi le principe.) On ne peut pas ne pas aimer TOUS les légumes. Goûtez de nouvelles choses, allez faire un tour sur le marché, Et faites un effort, c’est pas parce que ça pousse dans la terre et que KFC n’en vend pas que c’est mauvais. Pensez un peu à votre corps, avant de saliver en imaginant des donuts dégoulinants de graisse saturée et de sucre.

tumblr_mog9txUY4T1qaqzeno1_500

8. J’aime trop la nourriture. 

Devinez quoi? Moi aussi. Mais la VRAIE nourriture. Celle qui est bonne pour mon corps, celle qui m’aide à voir les résultats que je veux, celle qui ne bouche pas mes artères ou rend ma peau terne et mon estomac douloureux. C’est un fait. Manger sainement fait se sentir beaucoup mieux. Et encore une fois, “manger équilibré” ne doit pas être synonyme de manger triste. Il y a des milliers de recettes, des milliers de combinaisons, de choses à découvrir et à essayer. Du mug-muffin à la myrthille aux aubergines à la provençale, en passant par des rouleaux de printemps ou un bon vieux steak (maigre) petits-pois. La plupart des gens se cachent derrière cette excuse, mais on découvre après coup que c’est le prétexte le moins viable du monde. Et absolument RIEN ne vous interdit de vous faire plaisir. Mais pas tous les jours, et avec modération. La moitié d’un pain au chocolat plutôt que 4, par exemple. Ou mieux, un excellent restaurant, une fois de temps en temps.

et ça c'est juste un gif mignon parce que je ne veux vexer personne.
et ça c’est juste un gif mignon parce que je ne veux vexer personne.

9. Mon copain/ma copine/mon conjoint/ma famille n’est pas au régime, du coup c’est trop dur.

D’une part, vous ne pouvez forcer personne à adopter un mode de vie sain. Ca doit venir de vous tout personnellement, parce que c’est un engagement, et le faire pour quelqu’un d’autre, ça n’a juste aucun sens. D’autre part, c’est moins facile quand vous êtes dans un environnement “hostile”. Mais vraiment pas impossible : contrôlez les portions. Préparez vos propres repas. (On peut manger à 2 sans avoir la même chose dans son assiette, hein.) Ne grignottez pas. Ne faites rien sous prétexte que “l’autre” le fait. Vous voulez manger mieux et faire du sport? Alors faites le, et puis c’est tout. Personne ne va vous blâmer parce que vous choisissez une option plus saine.

10. Je vais jamais tenir.

Et ça, c’est censé être une bonne raison de ne pas essayer? Au bout de 3 semaines, vos nouvelles résolutions deviennent des habitudes, et c’est vrai pour les bonnes comme pour les mauvaises. Alors tenez le cap plus que 9 jours (c’est la durée moyenne d’un régime avant que les gens ne lâchent). Ca vaut le coup. Et on commence à penser différemment. Oui, manger 1kilo de pâtes avec du fromage c’est sympa, mais c’est très ponctuel. En ce qui me concerne, je suis beaucoup plus fière de ma condition physique actuelle que de manger 4000kcal de bouffe moyenne au McDo. Il faut juste réfléchir à ses priorités, et à ce qui est vraiment important pour vous. Si c’est la nourriture, alors vous n’êtes juste pas prêt. Mais si c’est vous sentir bien dans votre corps tous les jours, alors peut être que c’est une raison suffisante pour se lancer.

tumblr_mysguxbD1S1sbsmobo1_250

Bien. Tout cela remis à plat, j’avoue que j’avais l’habitude d’utiliser ses excuses aussi, avant de changer radicalement de mode de vie. Mais c’est juste se cacher derrière quelque chose parce qu’on a peur d’échouer. Oui, ça fait peur, et c’est dur, et c’est plus facile de se plaindre de son poids assis sur son canap que d’en perdre, et plus facile de critiquer les gens trop musclés plutôt que d’aller soulever de la fonte à la salle. Mais justement parce que n’importe qui ne peut pas y arriver, ça mérite d’essayer et de se prouver qu’on en est capables. Ca demande un peu de volonté, un peu de temps, et un peu de haricots verts. Mais ça fait du bien de se dépasser un peu de temps en temps.

Et vous, quelles sont vos excuses? Lesquelles entendez-vous le plus souvent? Est-ce qu’au moins un point dans cette article vous a convaincu ? Dites moi tout 🙂

Suivre un plan nutritionnel strict, ça parait un peu contraignant, surtout au début. Alors voici 8 petits trucs à mettre en place avant de commencer, histoire de rééquilibrer un peu son alimentation.. ou de poser des bonnes bases pour un vrai effort sur le long terme.

 

1. Ne jamais laisser son frigo vide

Le frigo vide, c’est un appel au vice : plats préparés, commandes à faire livrer, ou grignotage de trucs qui trainent dans les placards. Alors on fait les courses, une fois par semaine, voire plus, et on choisit des aliments sains pour remplir les rayons : des légumes frais, des fruits frais, des oeufs, du lait demi écrémé ou écrémé, des yaourts natures sans sucre, et de la viande non grasse (et certainement pas déjà cuisinée.)  Aussi, quand on cuisine, on en fait un peu plus, on garde les restes au frais, et comme ça, si un jour on a pas le temps de cuisiner.. on a pas besoin d’appeller AlloResto pour autant.

2. Ne jamais laisser son congélateur vide

Là encore, c’est enfoncer des portes ouvertes, mais on a pas tous l’occasion d’avoir des légumes frais et de la viande ou du poisson tous les jours à portée. Alors on achète des sacs de légumes (vraiment pas cher, autour d’1 euro, et avec les mêmes proprietés nutritionnelles et gustatives que du frais ou presque, contrairement aux boites de conserve qui dénaturent violemment les vitamines et nutriments.), du poulet et des filets de saumon, et on met tout ça de coté, pour la prochaine fois qu’on veut cuisiner quelque chose de cool.

3. Avoir une panière de fruits en évidence

ça parait un peu bête, mais quand on a faim, on a tendance à se jeter sur le premier aliment à sa portée. Et il vaut mieux que ce soit une pomme, une banane ou 2 mandarines que le paquet de Lu Petit Ecolier. Parce qu’on est de nature un peu feignasses, faites en sorte que la nourriture la plus accessible et la plus présente dans votre champ de vision… soit bonne pour votre santé.

4. Lire (même vite fait) la composition de ce qu’on achète.

Sans devenir un control freak des calories, taux de sel et de gras, il est toujours bon de savoir ce que l’on mange, même si on ne compte pas changer d’habitudes. Savoir qu’un seul BN est aussi calorique qu’une énorme pomme, ou qu’un donut industriel est l’équivalent de votre repas en entier… peut peut-être vous faire réfléchir au moment de passer à la caisse.

5. Réfléchir avant de manger.

tumblr_n1v3p8qvTt1t0zh47o1_400

Des horaires relativement fixes aident l’organisme à avoir un rythme, et donc un métabolisme régulé et tolérant. Cela dit, ça ne veut pas dire qu’il faut manger les 3 repas reglementaires si ce n’est pas ce dont notre corps a besoin. On cale donc son rythme de repas sur ce qui nous convient ( 3, 4, 5 ou même 6 repas, en répartissant sur autant ses besoins caloriques). Et surtout, avant de grignotter ( ce qui ne devrait pas arriver si vous mangez suffisament durant ses repas), on réfléchit : est-ce que j’ai VRAIMENT faim? souvent on mange par ennui ou parce qu’on a soif. Alors avant de décider qu’on mérite bien un gâteau, on boit un grand verre d’eau et on s’occupe l’esprit. Si on a toujours la dalle.. on mange un petit truc, 100calories en gros, de quoi attendre le prochain repas serein. Il faut écouter son corps… sans lui obéir aveuglement.

6. Manger dans une assiette un peu plus petite.. et ne jamais se resservir.

C’est basique, mais ça marche. C’est psychologique : plus l’assiette dans laquelle vous mangez est grande, plus vous avez envie de la remplir. Pourquoi? parce que qu’une portion modérée de nourriture dans une assiette immense envoie au cerveau un signal de “tu vas avoir encore faim après”. Mangez dans des petites assiettes, à dessert si il le faut, et surtout, on ne se ressert pas. Il faut arrêter de manger quand on se sent “bien”, mais pas “plein”. L’information de sassieté met 20minutes à monter au cerveau. Alors on attend 20minutes, et si on a encore faim après.. on avise.

7. Ne pas manger ou boire (hors eau), quand on en a pas envie.

Socialement, on est incité à manger et à boire, donc à ingérer des calories, TOUT LE TEMPS. Même quand on en a pas vraiment envie ni besoin. Il faut juste apprendre à dire non dans ces cas là. Non, pas de croissants au bureau ce matin parce que j’ai déjà petit déjeuné et que je n’ai pas faim, non pas de biscuits avec le café, non pas un ou deux chamallows. La nourriture n’est pas une valorisation sociale, ce n’est pas un moyen de passer le temps, et pas un moyen de se récompenser pour je ne sais quoi. (une phrase sur tumblr m’a beaucoup marqué, “don’t reward yourself with food, you’re not a dog”. C’est un peu violent, mais l’idée est là.) La nourriture, c’est un carburant pour votre corps, et un moyen de se faire plaisir OCCASIONNELLEMENT. donc pas tous les jours à la pause goûter.

tumblr_mnlx4imqEZ1qd1q2fo1_500

BONUS. Et une bonne fois pour toute : être HONNETE avec soi même. 

Et on arrête de se trouver des excuses. Les gens qui espèrent perdre du poids sont, statistiquement, sont champion’s) de l’excuse à la con. “c’était juste un petit morceau ça compte pas”, “j’ai bien travaillé j’y ai droit”, “tout le monde en a pris un”, “je suis stressée du coup je mange”, …. Non. Surtout quand on a pas l’habitude, les grignottages et autres lâchages sur les produits gras et sucrés, c’est des pulsions comme les autres. Sauf qu’en tant qu’humain, on peut gérer rationnellement ces pulsions. Et poser cette tablette de chocolat, ou n’en prendre qu’un carré. C’est une question de modération. Et OUI, c’est difficile au début, mais les résultats viennent vite et ça vaut le coup. On arrête de se mentir sur le “pourquoi on mange” (non, on a pas faim au milieu de la nuit, on a envie de manger tout au plus), et on tâcher de se contrôler un peu. Ne pas être l’esclave de bêtes pulsions alimentaires, c’est le plus important. Manger oui, mais en étant conscient et en en profitant pleinement (et pas juste parce qu’on s’ennuie.)

Et vous, quelles sont vos astuces, vos recommandations ? Qu’est ce que vous allez essayer ? Je prends tous les avis et conseils, et réponds à tous les commentaires. 🙂

Depuis quelques années, tous les fans de fitness s’y sont mis: les protéines en poudre, et plus particulièrement la whey (qui est une protéine issue du lait). On peut parfois remettre en cause le coté “healthy” de ce genre de suppléments (aussi parce que certains des produits vendus en pharmacie font juste suuuper peur), mais on va voir tout de suite ce que sont les protéines whey, quand est-ce qu’il faut ou ne faut pas en prendre, et combien. C’est parti !

Déjà, la whey, c’est quoi? 

C’est une des protéines du lait (il y a la whey d’un coté et la caséine de l’autre). On extrait la whey du lait dans les fabrique de fromage, généralement. Elle est considérée comme une protéine complète, puisqu’elle contient les 9 acides aminés essentiels (si vous n’êtes pas sur de ce que sont les acides aminés, c’est par là) et elle est très faible en lactose; (parfait pour les intolérants.)

Elle ne se dégrade pas à la chaleur – comme toutes les protéines – ce qui permet de l’utiliser dans des recettes cools, comme ces pancakes ou ce brownie

Alors ajouter des protéines en poudre à son alimentation, oui, non, pourquoi ? 

Quand et pourquoi prendre des protéines :

> Après les exercises physiques intenses, les séances de musculation par exemple, parce qu’elle permettent une meilleure récupération musculaire, et une meilleure création musculaire. (en gros, après l’effort, le corps va chercher des réserves de protéines pour répondre aux besoins qui viennent de survenir, et qu’il puisse le puiser directement dans la première chose qu’on lui donne après l’entrainement lui simplifie drôlement la tâche.) Pour que l’efficacité soit maximum, on prend son shake dans l’heure qui suit l’effort physique parce qu’il s’avère que pendant les efforts violents, le corps bloque son assimilation des protéines, et la réduit à minima. Du coup, juste après la séance, il se réveille et chercher à en assimiler le plus possible : c’est la “fenêtre protéique” . Votre corps cherche des protéines à tout va et les assimile très vite. Il lui faut donc des protéines à diffusion rapide, et c’est précisement ce qu’est la whey. 
Cela dit, si vous ne pouvez pas les consommer tout de suite après, AUCUN SOUCI. Tant que vous couvrez vos besoins de protéines sur la journée, tout va bien se passer. 

> En complément d’une alimentation saine et équilibrée, dans lequel il manquerait des protéines. Pour que le corps fonctionne de manière optimale, il faut AU MOINS 2 portions de protéines par jour. (animales ou végétales) Si vous ne les atteignez pas, un ajout de protéines sous cette forme peut être une solution pour pallier aux carences.

Attention : prendre des protéines après du cardio ne sert à rien : le cardio visant à 99% à consommer des calories, et l’effort musculaire demandé étant réduit, reprendre 100kcal juste derrière alors que votre corps n’est pas en situation de construction musculaire peut ralentir vos efforts. A réserver aux séances de renforcement musculaire et autres sports du même type, donc 🙂

les avantages :

  •  Il s’agit de produits naturels (la Whey est composée de protéines de lait.). Donc on est bien loin du produit chimique auquel on pense en premier lieu. On les extrait notamment lors de la création du fromage. Pour résumer, c’est comme si vous mangiez BEAUCOUP de yaourt d’un coup, sans le gras.
  •  Elles font déjà partie de notre alimentation de base, il ne s’agit donc que d’augmenter son apport protéique, sans accroitre massivement l’apport calorique. (1 prise d’isolat de whey tourne autour des 90calories.) C’est parfait pour ceux qui font du sport, mais aussi pour ceux qui ne mangent pas assez de protéines, animales ou végétales, au quotidien (faute de moyen, de temps, question de goût, etc
  •  Elles ont souvent des goûts très sympas, comme Chocolat ou Fraise (la review complète des gouts que j’ai testé ici), et si on les mélange avec du lait, on a l’impression de boire un vrai milk-shake. Sauf qu’au lieu d’être bourré de sucre, il est bon pour les muscles.

Les inconvénients:

> dans certains cas, les débuts sont difficiles, parce que le système digestif n’est pas forcément préparé à devoir traiter autant de protéines et de produits laitiers. (donc maux d’estomac, digestion lente, etc)

> elles ne servent à rien si votre alimentation contient suffisamment de protéines rapport à vos besoins. Le corps ne stocke pas les protéines (alors qu’il stocke les lipides et les glucides.) Ca veut dire que si vous lui apportez assez de protéines sur une journée, il va directement éliminer les apports en trop (par les reins.) Du coup, prendre plusieurs shakes ne sert pas à grand chose.


 

Petit rappel des besoins en protéines selon l’activité :

Sédentaire: 0.8 g/kg 
Dans le cadre d’une activité sportive légère: 1.2 à 1.7 g/kg 
Pour les sports d’endurance: 1.2 à 1.6 g/kg 
Pour une prise de masse: 1.6 à 1.8 g/kg

shake 

Enfin, un conseil pour ceux qui voudraient s’y mettre : évitez absolument les protéines des supermarchés Français : très chers, mauvaise qualité, souvent peu digestes…Si c’est pour être malade comme un chien c’est pas la peine. Alors préférez les produits de revendeurs spécialistes. 

Coté gout, j’ai écris tout un article (avec des codes de réduction!) sur les différents gouts de whey chez differentes marques.. Alors zou! 

Et une fois que c’est fait, vous pouvez retrouver mes recettes avec de la whey en cliquant ici 😀