Tag

reequilibrage alimentaire

Browsing

J’écris cet article depuis le Laos, ou je passe une semaine après le marathon trail d’Angkor. J’ai découvert énormément de recettes locales, dont certaines que j’adore, et dont je voulais vous proposer des versions healthy mais qui font néanmoins honneur aux saveurs d’origine. Cela dit, pas besoin d’adaptation avec cette recette-ci ! Elle est 100% healthy, sans matières grasses ajoutées, et peut se faire très rapidement si on dispose des bons ingrédients. 
Mais qu’est-ce que le Laap? C’est une sorte de salade à base de plantes aromatiques et de viande (on peut aussi en faire avec du poisson blanc ou du porc). Elle se mange avec du riz gluant et des grandes feuilles de salade – On utilise une feuille de salade comme “base”, comme un wrap, et on place à l’intérieur un peu de menthe ou de coriandre, une cuillerée de laap, et on trempe dans une sauce soja ou au vinaigre épicée. C’est délicieux et vraiment facile à faire – je me vois tout à fait en faire en plus grandes quantités pour mes lunchboxes, avec du riz complet et quelques haricots verts à coté.

Petit conseil : la sauce Nuoc Mam se trouve désormais un peu partout en supermarché – si vous avez l’occasion d’aller dans une épicerie chinoise ou vietnamienne, vous trouverez des versions plus épaisses et fermentées qui sont l’ingrédient utilisé dans la recette d’origine. Si vous n’en avez pas, une sauce Nuoc Mam classique fera l’affaire ! 

laap de poulet recette laotienne light

laap de poulet recette laotienne
On le sert avec des grandes feuilles de laitue, et on ajoute un peu de Laap sur la salade, avec de la coriandre, du concombre ou d’autres ingrédients frais, et on la replie sur elle même pour en faire un petit “sandwich”.
Laap de Poulet (recette Laotienne)
Temps de préparation
10 min
Temps de cuisson
10 min
Temps total
20 min
 

Une recette salée 100% healthy et facile à faire, pour voyager sans bouger de chez soi.

Type de plat: Plat Principal
Keyword: poulet
Portions: 1 personne
Auteur: Charlotte Beaulat-Clément
Ingrédients
  • 100 g blanc de poulet (peut être remplacé par du porc ou du poisson blanc à l'envie)
  • 1 poignée feuilles de menthe
  • 1 échalote
  • 1/2 citron vert
  • 2 tiges d'oignon nouveau
  • 1 cuillère à soupe de piment en poudre (optionnel mais recommandé!)
  • 1 cuillère à soupe de poudre de riz noir (optionnel mais recommandé, en épicerie asiatique)
  • 3 tranches galanga ou racine de gingembre (peut être remplacé par de la poudre de gingembre si besoin)
  • 1 cuillère à soupe de sauce Pa Deak (Nuoc Mam fermentée) (peut être remplacé par de la sauce Nuoc Mam simple si besoin)
  • 5 grandes feuilles laitue (pour la dégustation)
  • 1 poignée de coriandre fraiche (pour la dégustation)
  • 1/2 concombre en tranches (pour la dégustation)
Instructions
  1. Cuire le poulet coupé en gros morceaux - si possible au grill ou au barbecue, mais on peut aussi le faire à la poêle ou poché si besoin. Il faut qu'il soit bien cuit.

  2. Pendant que le poulet cuit, on coupe en petits morceaux tous les ingrédients du laap: la menthe, les oignons nouveaux, l'échalote et le gingembre/galanga.

  3. Une fois le poulet cuit, on le coupe en tout petits dés, et on le mélange avec les ingrédients déjà coupés. On ajoute ensuite le piment, la poudre de riz noir, le jus du citron vert, la sauce de poisson. On remue bien, pour que les saveurs se diffusent - on ajuste les dosages en goûtant au fur et à mesure.

  4. On sert avec la laitue, les rondelles de concombre et la coriandre.

laap de poulet recette laotienne allégée
C’est bon, c’est frais et ça se conserve sans souci pendant plusieurs jours !

 

Vous avez déjà essayé la version originale?
Vous allez tester cette recette? Dites moi tout en commentaire ! 

J’étais une fan de café, avant. Une VRAIE fan, je veux dire, du genre à en boire 6 ou 7 par jour. Curieusement, c’était quand je travaillais à Paris, en fait. Et puis j’ai décidé qu’il était temps de passer à quelque chose de moins agressif (même si j’aime toujours un bon espresso, hein!) : le thé. Au début, j’ai opté pour du en sachet, et puis j’ai réalisé que c’était quand même chouette de le faire infuser soi même. Depuis, je fais l’effort d’acheter du thé en “vrac” et à faire moi même mes boules à thé avec amour.  Ca fait un très très long moment (ça doit faire plus d’un an déjà!) que j’ai des produits Fit Tea à la maison. J’en ai parlé avec la marque qui m’a proposé de tester leurs nouveaux produits, alors je vous donne mon avis sur la gamme là tout de suite maintenant!  Le code promo TFT15 donne 15% sur toute commande sur le site, donc à vous de voir si vous voulez tester ou pas 🙂 Si c’est le cas, n’hésitez pas à me donner votre avis en commentaire, je serai curieuse de comparer 😀 review fit tea avis produits fittea


 Dans l’ensemble

Fit Tea est positionné sur la perte de poids et le fitness, mais n’étant pas une fervente adepte des détox, je ne peux pas m’avancer sur ce point – je pense qu’une alimentation saine et équilibrée et du sport est la clé, et ne me repose pas sur des produits pour faire descendre le chiffre sur la balance. Donc outre les vertus des différents ingrédients (que vous pouvez checker sur leur site), ce que j’aime surtout c’est le coté qualité des produits et le goût. Tous les ingrédients sont issus de l’agriculture biologique et sélectionnés avec soin: c’est bon en goût et pour le corps. Les accessoires sont de bonnes factures, même si je ne suis pas fan des petits infuseurs. La bouteille à infusion en verre cela dit est vraiment cool, puisqu’elle permet de faire refroidir le thé au frigo, et le boire à tout moment de la journée. Le packaging est joli et permet de refermer les paquets, c’est globalement bien pensé. Le prix peut être un petit bémol pour certains, mais au final, les sacs durent assez longtemps (ça dépend de combien vous mettez de thé à chaque fois et de la quantité d’eau, au final, les cures 28 jours peuvent durer plus que ça). Coté thé, j’ai mes petits préférés et ceux que j’aime moins, je vous en parle ci dessous. C’est un avis personnel, les  goûts et les couleurs…


Le Body Detox Tea

review fit tea avis produits fittea C’est le premier thé que j’ai testé. Le goût est très floral, et je le trouve meilleur infusé et laissé au frigo, pour se désaltérer tout au long de la journée. A base de thé vert, de gingembre et de pissenlit, il est bourré d’antioxydants. Il est surtout très bien le matin. 

le body detox tea coute 19.90€ et est en vente ici


Le Superfruit Detox Tea

fit tea superfruit
(je vous ai refait une photo pour que vous voyez la couleur qui est juste incroyable :D)

Attention, boisson bien girly comme il faut. Déjà, parce qu’il est rose bonbon (ou rouge sang, selon comment vous laisser infuser) Ensuite, parce qu’il sent très clairement le bonbon acidulé aux fruits rouges. C’est mon
préféré, sans condition aucune
. Déjà parce que la couleur donne le sourire – on ne peut pas être triste avec un thé aussi pop dans les mains – et ensuite parce qu’il est super bon. J’aime bien le sucrer un peu, mais c’est à vous de voir ! Il contient des grains de grenade, des morceaux de fraises et de l’ortie. 

le paquet de cure de 14 jours est dispo ici et coute 19€90


L’inner balance Tea

review fit tea avis produits fittea C’est un thé à la menthe, avec des touches de mélisse et de fenouil. Il ne contient pas de théine, donc il est recommandé pour le soir, histoire de ne pas s’énerver avant d’aller dormir. Le goût est sympa, même si j’aurais préféré un peu plus de menthe, au final. Ca change des 100% menthe du commerce en tout cas, et ça permet de varier. 

L’inner balance est dispo ici pour 9€90


L’inner beauty tea

review fit tea avis produits fittea C’est un mélange d’alchémilles, de cynorhodon et de cardamome. Non, vous en faites pas, les deux premiers me sont relativement inconnus aussi. Toujours est il qu’il est très sympa – il est un peu relevé, et il semblerait qu’il ait des vertus coté peau. Il est en tout cas très chouette  chaud et froid – et il fait partie des rares thés que je peux boire sans sucrer du tout (mais je suis un peu pénible de ce coté là :D) 

l’inner beauty tea est dispo ici et coute 9€90


Le Protection Tea

review fit tea avis produits fitteaLe Protection est un peu l’allié de l’organisme pour l’hiver: il est fait à base de camomille, ginseng, lavande et pissenlit et il aide à lutter contre les rhumes en plus de booster (gentiment), coté énergie. Il a définitivement un petit goût de neige, de fin fond de sous la couette. 

 Le Protection Tea est disponible ici  et il coute 9€90


Le Charity Chai (Wellness) 

review fit tea avis produits fittea C’est une édition spéciale pour Noël, encore disponible à leur ou j’écris cet article. Roibos, cannelle, gingembre, pas de doutes, il sent les fêtes de fin d’année à plein nez. Une partie des ventes est reversée à une assoc en Afrique, et ça c’est chouette. 

Le Charity Chai est disponible ici pour 9€90


Et vous, vous avez testé? Quel est votre thé préféré? Dites moi tout en commentaire ! 

Note: cette revue des produits a été rédigée en collaboration avec la marque. Cependant, elle reste 100% honnête: je ne parlerai jamais de produits que je n’aime pas ou que je ne consomme pas moi même. 

Note de TheFitnessTheory:  J’ai commencé à vous parler, il y a quelques semaines, de la notion d’indice glycémique sur Instagram. Je me suis pas mal renseignée sur ce point, et j’ai trouvé que ce nouveau mode d’alimentation (parce que ce n’est pas un régime) était très très intéressant, par sa compréhension du fonctionnement du corps humain. Je voulais vous en expliquer les tenants et les aboutissants, mais j’ai préféré laisser ça à une vraie pro! Ella, de Megalowfood – qui se spécialise dans l’alimentation IG bas – va tout vous raconter ! Cet article présente les grands principes du concept, et le prochain détaille les bonnes pratiques et les astuces qu’elle a à nous donner. Je vous laisse entre de bonnes mains!


Vous avez dû entendre parler du terme « IG bas » ici et là sur la blogosphère ou sur les réseaux sociaux. Pour autant, vous fuyez les étiquettes et les « régimes » ! Et bien, bonne nouvelle, ceci n’est pas un régime mais la technique infaillible pour manger sainement à long terme sans frustration et sans « ordonnance » !

Je m’appelle Ella, j’ai 29 ans et je suis bloggeuse sur Megalowfood.com depuis plus de 3 ans. Je partage mes découvertes, mes plannings de repas et mes recettes gourmandes à indice glycémique bas. Oui, car manger sainement ne signifie pas dire bye bye à tout plaisir ou toute gourmandise.

Les indices glycémiques, comment ça marche ?

Commençons par la définition de l’indice glycémique : L’index glycémique d’un aliment est l’influence que va avoir cet aliment sur votre glycémie c’est à dire votre taux de sucre dans le sang. Du coup, on comprend tout de suite que c’est une affaire de sucre !

Mais pas que le sucre de table. Il s’agit des farines raffinées, du riz blanc, des pommes de terre, des amidons, etc.. On y reviendra.

Que se passe t’il dans notre corps quand nous mangeons un aliment à IG élevé, par exemple, une bonne brioche ? Nous donnons à notre corps une dose de sucre très élevée. Pour s’occuper de cette dose hors norme, votre corps va sécréter de l’insuline depuis votre pancréas.

L’insuline ? Ça aussi vous en avez entendu parler, c’est pas pour les diabétiques ?

Et bien on en a tous dans le corps. L’insuline c’est l’hormone régulatrice du taux de sucre dans le sang. Vital pour tous donc. Ainsi, pour faire baisser votre taux de sucre dans le sang, il va se produire ce que l’on appelle un pic d’insuline. Heureusement qu’il est là pour calmer les choses Mr Pic d’Insuline. Mais cela ne se termine pas comme ça. Après ses bons et loyaux services, Mr Pic d’Insuline vous laisse avec 2 petits héritages :

  1. La fatigue et la faim la plus compulsive :

Plus vous allez faire monter votre glycémie et donc provoquer un pic d’insuline, plus l’insuline la fera descendre bas, provoquant ainsi une hypoglycémie réactionnelle qui se traduira par la faim, la fatigue, l’irritabilité voire même un état dépressif. Et sur quoi nous jetons-nous quand nous sommes dans cet état ? Le sucre. Le cercle vicieux commence.

 

IG bas Megalowfood indice glycémique

IG bas Megalowfood indice glycémique
2. Plus de graisses dans notre popotin :

Pour faire baisser notre taux de sucre dans le sang, où l’insuline va t’elle mettre tout ce sucre ? Une partie sera transformée en glycogène et constituera une réserve d’énergie. Les sportifs et sportives connaissent bien ce principe. Mais si cette réserve est saturée (du fait du manque d’activité physique ou d’une consommation de sucre supérieure à nos besoins), l’excédent de sucre ira droit dans nos cellules adipeuses ! Notre graisse quoi. Et oui l’insuline est aussi une hormone de stockage. Elle transforme le sucre en graisses, appelées triglycérides. Et comme si cela n’était pas suffisant, quand elle va stocker ce sucre en surplus elle va aussi favoriser avec elle le stockage des lipides/graisses du repas (Merci la brioche pur beurre !).

IG bas Megalowfood indice glycémique

La notion d’indice glycémique est donc fondamentale pour la perte de poids et la satiété.

En surveillant les indices glycémiques des aliments que nous consommons de façon à ce qu’ils soient bas ou modérés, nous sollicitons beaucoup moins notre insuline et nous gardons un taux de sucre dans le sang stable au cours de la journée. Du coup, nous avons plus d’énergie, plus de faculté de concentration et physiques, moins de fringales et de fatigue, en bref, nous nous sentons mieux ! Et en bonus, à long terme, nous limitons fortement notre prise de poids.

IG bas Megalowfood indice glycémique


Maintenant que vous savez de quoi on parle, on vous dit par ou commencer et les meilleures astuces dans le prochain article 🙂

Ceci est la suite de l’article sur les bases de l’alimentation IG bas, proposé par ma copine Megalowfood ici 😀 Maintenant qu’on a compris le principe, il est temps de s’y mettre, et vous trouverez ci dessous une méthode simple et les aliments à privilégier et à éviter 🙂 


Adopter une alimentation IG bas: Par quoi on commence ?

Déjà, on va consulter notre très cher tableau des indices glycémiques 

(et découvrir donc l’IG des aliments qu’on consomme souvent… ou pas. On va faire des « Oh » des « Ah » et s’étonner devant des aliments à IG élevé qu’on nous disait pourtant « healthy ». Puis on va se noter et garder en tête les aliments OK. Et mieux, on va mettre les pieds dans un magasin bio pour les trouver !

Une petite liste de courses pour pâtisser IG bas est disponible ici 

Ensuite, on va acquérir ces 5 astuces au quotidien pour réduire l’IG de nos repas :

ig bas astuces megalowfoodASTUCE N°1 / Des fibres à chaque repas : Les fibres ralentissent la vitesse d’absorption du sucre dans le sang. Elle est LA BASE des aliments à IG bas. Abusez donc des légumes à chaque repas. Mais vous avez également des ingrédients magiques comme le son d’avoine pour faire des gâteaux délicieux. Le son d’avoine c’est bourré de fibres et cela baisse donc l’IG de votre gâteau. Pour autant, les ingrédients qui entourent ce son d’avoine doivent être sains et IG bas aussi. Comme ça, on a tout bon !

 

ASTUCE N°2 /Ajout de citron, vinaigre de cidre ou cannelle : Ces 3 ingrédients régulent la glycémie et aide à baisser l’IG d’un repas. Un bon conseil le matin à jeun : un citron chaud à la cannelle pour bien débuter la journée, puis 15min après, un petit déjeuner gras et protéiné (vive l’english breakfast !). Pas de pic d’insuline, pas faim jusqu’au déjeuner, pas de culotte de cheval qui grossit.

 

ig bas astuces megalowfoodASTUCE N°3 / Ajout de protéines et/ou graisses : comme les fibres, ajouter des protéines et des bonnes graisses à vos repas contribue à diminuer la vitesse d’absorption des glucides dans le sang. Eh, ça veut pas dire que vos frites bien grasses n’iront pas se stocker bien au chaud dans votre graisse, car c’est IG élevé ET gras, du coup double sentence comme expliqué plus haut. On dit que les sushis sont à indice glycémique élevé (riz blanc gluant), mais le bon poisson gras qui l’accompagne réduit un peu les dégâts. Pour les fruits réputés « faire grossir » comme la banane, il suffit de la choisir peu mûre, l’accompagner d’amandes et de chocolat noir 70 à 80% pour les protéines et les bonnes graisses ! C’est mieux que la banane toute seule. D’ailleurs, en parlant de ça.

 

ig bas astuces megalowfoodASTUCE N°4 / Faire des repas complets même pour vos encas : cela ressemble à l’astuce n°3 mais il est utile de préciser que de déguster un aliment à IG modéré ou élevé de manière isolée c’est la meilleure façon de faire une hypoglycémie et de mourir de faim ou trembler juste après. Du coup on s’habitue à faire des repas complets et même des encas complets. Pour la digestion, il faut consommer les fruits à distance des repas mais on peut très bien les accompagner d’amandes et de chocolat. Pour notre dose de riz, on prend du riz complet avec des brocolis et du poulet, ce sera mieux que le riz tout seul. Des repas complets !

 

ig bas astuces megalowfoodASTUCE N°5 / Consommer des aliments entiers & naturels : le moins raffiné possible, le moins industriel possible. L’industrie alimentaire adore enlever les fibres des aliments et ajouter du sucre. Même les produits prétendus bons pour notre santé deviennent des bombes glycémiques. Donc retour aux sources : prenez l’aliment dans son habit le plus brut. Faites le choix des farines complètes et intégrales. En ce qui concerne les fruits, une orange vaudra mieux que du jus d’orange dont on a enlevé les fibres (la pulpe) et qui ne devient donc que du sucre ! Si on a envie de jus d’orange, ok, mais au sein d’un repas (remember ?), et fais SOI-MÊME car ceux du commerce même frais, ont soit été pasteurisé (chauffé à haute température, fini les vitamines) soit ont perdu justement toutes leurs vitamines (ça disparaît très vite les vitamines !).


TOP 5 des aliments à éviter et comment les remplacer

ig bas astuces megalowfoodLa pomme de terre IG de 70 à 95 selon sa transformation/cuisson préférez-lui la patate douce IG 50 et découvrez ce gratin de patate douce au poulet et coriandre 

Le riz blanc, surtout celui bien collant huuumm IG 70 à 95 selon sa transformation/cuisson Préférez-lui le riz basmati complet IG 45

Le pain blanc, surtout le pain de mie IG de 70 à 90 (pour le sans gluten) Préférez-lui du pain 100% intégral au levain. Les magasins bio vendent des pains de petit épeautre intégral frais, c’est top. Ou piocher dans cette liste de 9 alternatives sans blé et IG bas pour remplacer sainement le pain

Les farines raffinées contenues dans les gâteaux ou les pâtes IG 85 pour la farine blanche de blé : Préférez lui de la poudre d’amande (IG 20), du son d’avoine (IG 15), de la farine d’épeautre complète (IG 50), de la farine d’orge mondé (IG 25)… Découvrez plein de recettes de gâteaux et desserts à IG bas 

Le sucre blanc, sucre de canne, sucre roux, le miel de fleurs et tous les sucres déguisés type dextrine, amidon, sirop… : Préférez-lui le sucre de fleur de coco (IG 35), du sucre de bouleau appelé Xylitol (IG 7 ou 9), du miel d’acacia (IG 35), du sirop d’agave (IG 15) –Mais toujours avec modération !! Découvrez plein de recettes de gâteaux et desserts à IG bas 

Vous êtes décidée à surveiller l’IG de vos repas et renouveler vos placards ? Voici la shortlist des 15 ingrédients à adopter pour cuisiner des gourmandises saines et IG bas !

 En automne et au début de l’hiver, plus qu’à n’importe quel moment de l’année, on voit ressurgir des tas d’offres pour des compléments vitaminés. Mais déjà, les vitamines, c’est quoi? à quoi ça sert ? pourquoi est-ce que ça revient sans cesse en pharmacie quand il commence à faire moche? On fait le point maintenant.

(Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais j’essaye d’offrir un contenu plus seulement basé sur les calories: la nutrition est un sujet bien plus vaste que juste “la perte de poids”, et comprendre comment son corps marche est la meilleur façon de lui apporter tout ce dont il a besoin. 😀 S’il y a d’autres sujets que vous aimeriez que j’aborde, n’hésitez srtout pas à m’en faire part par mail ou en commentaire)

vitamines thefitnesstheory


Déjà, les vitamines, c’est quoi?

on dit souvent “c’est ce qui donne de l’énergie!” FAUX. l’énergie est apportée par les calories que l’on ingère. Les vitamines sont des nutriments essentiels qui aident à l’organisme à libérer et à utiliser cette énergie, et protègent les facultés vitales. Le corps n’en produit pas, alors il faut les trouver dans ce que l’on ingère, et ce tous les jours. (parce que le corps ne stocke pas).

Elles sont au nombre de 13 – et chacune est nécessaire en quantité différente. On y ajoute les minéraux (Calcium, Fer, Potassium…) mais je ferai un article spécial minéraux un peu plus tard 🙂 



De quelles vitamines aie-je besoin? En quelle quantité? pour quoi faire ? 

Alors ça, c’est un point un peu tricky. Les besoins en vitamines de chacun dépendent de tout un tas de facteurs : l’âge, le sexe, l’activité physique, l’état de santé, la grossesse… Cela dit, il y a des normes “générales” pour les adultes en bonne santé. Chacune des valeurs ci après correspond aux apports journaliers recommandés par l’Union Européenne (on a des normes un peu différentes spécifiquement en France) 

vitamines thefitnesstheory
(si ça ne vous intéresse pas, je vous invite à regarder ce type découper une pastèque à la place.)

Voici la liste des différentes vitamines, de la dose plancher recommandée par jour, de leur effet sur l’organisme et de quels aliments en contiennent le plus 😀

(vous avez vu, j’ai fait ça avec amouuur.) 


  • La vitamine A 

On en a besoin de 800 μg/jour

Elle sert à : système immunitaire, fertilité, tout ce qui touche aux yeux 

On la trouve dans :  le foie de boeuf, les épinards, le poisson, le lait, les oeufs, carottes, laitue, patates douces, paprika..  


  • La vitamine B1 

On en a besoin de 1,1 mg/jour

Elle sert à : assimilation des glucides, digestion, bon fonctionnement du système nerveux

On la trouve dans : le porc et la volaille, les pois, le soja, les lentilles et autres légumineuses, le riz


  • La vitamine B2 

On en a besoin de 1,4 mg/jour 

Elle sert à : la production d’énergie, d’hormones et de globules rouges

On la trouve dans : les produits céréaliers entiers, les oeufs, le lait, les poissons gras et la levure de bière


  • La vitamine B3

On en a besoin de 16 mg/jour

Elle sert à : la production d’énergie et la protection des antioxydants (qui permettent de réduire les dommages des tissus) 

On la trouve dans : le thon, la volaille, l’agneau, les sardines, les cacahuètes..


  • La vitamine B5 

On en a besoin de 6 mg/jour

Elle sert au : bon fonctionnement du système nerveux (on dit que c’est la vitamine “antistress”) et à la régénération des cellules

On la trouve dans : les abats, la viande rouge, le jaune d’oeufs, mais aussi les céréales complètes, les cacahuètes.. 


  • La vitamine B6 

On en a besoin de 1,4 mg/jour

Elle sert à :  la production des anticorps, à l’assimilation des aliments et à la création d’hémoglobine 

On la trouve dans :  Les poissons, le foie de boeuf, la volaille mais surtout les pois chiche 


  • La vitamine B8 

On en a besoin de 50 μg/jour

Elle sert à : la bonne utilisation des matières grasses par l’organisme 

On la trouve dans :  les céréales complètes, les levures, les noisettes et amandes, les œufs,  le chou-fleur, les haricots et le foie de boeuf. 


  • La vitamine B9 (acide folique) 

On en a besoin de 287µg/jour

Elle sert à : la production de l’ADN et des globules rouges, la régulation du système nerveux

On la trouve dans : les légumes verts, les fruits rouges, les agrumes, le fromage, les noix, les amandes.. 


  • La vitamine B12 

On en a besoin de 2,5 μg/jour

Elle sert à : bon fonctionnement du système nerveux, la composition de l’ADN et les globules rouges. (en manquer peut causer une anémie.)

On la trouve dans : dans les produits d’origine animales, surtout les poissons gras et les.. palourdes. On peut aussi en trouver dans les céréales supplémentés. 


  • La vitamine C 

On en a besoin de 80 mg/jour

Elle sert à :  la synthèse des protéines et à la construction des neurotransmetteurs 

On la trouve dans : le poivron rouge,  les brocolis, le melon, persil frais, le kiwi, le fenouil, le choux fleur, et ensuite viennent les fraises, oranges… (les oranges sont, contrairement à ce qu’on peut croire, moins riches en vitamine C que le reste.. mais il ne faut pas s’en priver pour autant :D) 


  • La vitamine D 

On en a besoin de 5 μg/jour

Elle sert à : absorber le calcium et de fortifier les os, mais aussi d’accélerer la croissance des cellules et de consolider le système immuntiaire

On la trouve dans : tous les poissons gras. C’est une vitamine un peu plus dure à trouver que les autres, alors on peut aussi consommer des produits avec vitamine D ajoutée (c’est souvent le cas des laitages!) 


  • La vitamine E 

On en a besoin de 12 mg/jour

Elle sert à :  protèger les cellules. C’est un antioxydant, essentiel pour un système immunitaire sain et une bonne coagulation

On la trouve dans : les graines de tournesol et les amandes.. mais le top reste l’huile de germe de blé (qui est un peu plus dur à trouver, mais qui vaut le coup)


  • La vitamine K 

On en a besoin de 75 μg/jour

Elle sert à : la coagulation sanguine

On la trouve dans : Tout ce qui est épinards (le kale surtout!), et de manière général les feuilles vertes (toutes les salades.) On peut aussi en trouver dans les betteraves et le navet! 


pour plus d’information et de détail sur chacune des vitamines, je vous invite à lire cet article très détaillé de LaNutrition.fr

 

vitamines qu'est ce que c'est ou les trouver
une petite infographie récapitulative (trouvée sur dreamstime.com)

Et si on a des déficiences passagères ? 

Si on a des déficiences de certaines vitamines (qu’on en ingère pas assez chaque jour, donc), et ça peut arriver (c’est mon cas depuis que j’ai déménagé à Singapour, puisque mon alimentation n’est plus assez variée pour subvenir à mes besoins de vitamines), on peut opter pour des solutions “toutes prêtes”, qui comblent les manques. 

On peut lire divers résultats sur l’efficacité des cures de vitamine à court et à long terme. La vérité, c’est qu’on a pour le moment pas assez d’informations pour permettre de statuer. Tout ce qu’on sait, c’est que ça ne peut pas nuire (à moins d’abuser BEAUCOUP de certaines vitamines, mais c’est à la limite de l’impossible.) et que ça permet de répondre à des besoins ponctuels. (donc on se sent mieux pour de vrai.)

Par contre, quelque chose d’important : choisissez des compléments multivitaminés complets. Généralement, les mono vitamines (ex: les cachets de vitamine C) sont en fait surdosées. Le corps ne sait pas assimiler plus que la dose journalière quoi qu’il arrive ( et il ne peut donc pas stocker pour plus tard), donc tout ce qui dépasse de ses besoins.. hop, éliminé directement par l’urine ! Donc.. on opte pour des cures de multivitamines de temps en temps, et on essaye en parallèle d’améliorer son alimentation, afin de répondre aux mieux aux besoins de son corps 🙂

Quelles cures choisir ? 

On en trouve un peu partout dans le commerce et en pharmacie. Très personnellement, je trouve que celles d’Inelda ont un très bon rapport qualité/prix (c’est celles que je prends en ce moment). J’ai fait la cure 7 jours notamment et j’en ai retiré un vrai bénéfice (après plusieurs semaines de déficiences de certaines vitamines.) Donc je vous conseille celles là 🙂 

Cure Flash 7 jours “vitamin’22” :  Une cure de vitamines liquide en “shot”. Il faut les boire le matin, de préference pendant le petit déjeuner. Chaque dose contient 100% des apports journaliers recommandés en vitamines + des minéraux et oligo-éléments essentiels

La cure complète est à 14.30€ et s’achète sur cette page ci. (le code TFT15 donne 15% de réduction sur tout le site)

800x800_vit22-femmeCure 30 jours vitamin’22 : C’est une cure plus longue, avec un apport en vitamines plus faible – parfait si on est légèrement en dessous des apports journaliers recommandés mais pas en grosse carence non plus. Ce sont des gélules à prendre chaque jour le matin. Ca coute 13.30€ et vous pouvez trouver la version femme ici et la version homme ici – sachant que la composition diffère légèrement de l’une à l’autre, afin de répondre aux besoins spécifiques, notamment en terme de minéraux, de chaque sexe. 

Ils font également des packs à prix super réduits avec les deux produits (la cure 7 jours et la cure 30jours) : la version pour hommes et la version pour femmes


 

Petite précision : cet article contient des liens de partenaires. Cependant, je peux assurer avoir testé et approuvé les produits – je ne les recommanderais en aucun cas si je n’en étais pas satisfaite. 

Le riz au lait reste quand même le dessert (ou snack, ou petit dej, ou ce que vou voulez!) hyper regressif par nature. Cela dit, parce que la version originale n’est pas très intéressante nutritionnellement, on a tendance à le laisser tomber dès qu’on essaye de faire un peu attention à ce qu’on mange. (Non parce que des féculents, du sucre et du gras animal, ce n’est pas vraiment ce qu’on pourrait définir comme “hyper utile” pour l’organisme :D) Le pire étant les versions du commerce (164kcal pour un petit pot de La Laitière à la vanille, avec 25g de glucides) Heureusement, on peut tout à fait faire des versions healthy de ce dessert – je vous propose depuis quelques années déjà cette recette hyyper light de riz au lait. Cette fois, on ajoute un ingrédient spécial: le Berry Boost de Natural Mojo.

Si vous avez lu l’article review des produits Natural Mojo, vous savez que c’est une poudre “magique”, composée de 7 ingrédients antioxydants, comme les baies d’Açai ou la spiruline. C’est végétalien et complètement naturel – et ça a un bon goût de fruits rouges non sucré!

Vous pouvez vous procurer un pot ici sur le site de Natural Mojo, le code TFT15 donne 15% de réduction sur tout le site 🙂 

riz au lait berry boost natural mojo thefitnesstheory

Riz au lait fruité (Berry Boost)
Temps de préparation
15 min
 
120kcal la portion et tout plein d'antioxydants et de vitamines !
Auteur: Charlotte Beaulat-Clément
Ingrédients
  • 30 g de riz cru riz gluant ou riz à risotto si possible
  • 20 cl de lait de coco en brique alpro ou bjorg
  • 1 cuillère à café de Berry Boost de Natural Mojo
  • 1 cuillère à café d'édulcorant sucralose, stevia ou sirop d'agave
  • 1 pincée de noix de coco rapée
Instructions
  1. Dans une casserole, on fait cuire le riz à l'eau pendant 12-15min. On égoutte, puis on baisse le feu et on ajoute le lait de coco. On remue pour bien imbiber le lait, puis on coupe le feu et on laisse gonfler à l'air libre.
  2. Une fois refroidi (pour ne pas altérer les propriétés anti oxydantes du produit), on ajoute la cuillère de Berry Boost et celle d'édulcorant.
  3. On met dans un petit ramequin et on laisse la nuit au frais.
  4. On saupoudre ensuite dun peu de noix de coco rapée et on sert très frais.
Notes

on peut aussi réaliser cette recette avec un lait écrémé classique (ou d'amande) et un arôme de noix de coco.

riz au lait berry boost natural mojo thefitnesstheory

Et vous alors ? Vous avez le Berry Boost à la maison ? Vous aimez le riz au lait ? Vous avez une recette de l’enfance que vous aimeriez voir revisitée ? dites moi tout en commentaire 🙂 

On ne le repétera jamais assez, les sodas sont mauvais pour la santé. Loin de moi l’idée de faire la morale, hein. Je ne bois jamais de sodas sucrés, j’opte toujours pour la version light ou sans sucre ajouté. Mais je peux comprendre que l’on puisse apprécier une bouteille d’Orangina ou un Coca rouge de temps en temps. Par contre, il faut être conscients que l’abus peut avoir des conséquences importantes sur la santé : c’est pour cela que je voulais vous présenter cette infographie très détaillée sur les dangers des sodas. Elle a été réalisée par un ami qui a beaucoup étudié le sujet.

Sous le visuel, vous trouverez le lien pour son étude avec le détail des dédgats que peuvent causer le sucre, le phosphate, l’acidité, le benzoate de sodium, la caféine et les différents agents cancérigènes qu’ils contiennent. 

Quel impact ont les sodas sucrés sur la santé?

dangers des sodas infographie

 

Comme évoqué, vous trouverez toutes les infos qui supportent cette infographie sur le site ci-dessous: 

[INFOGRAPHIE] Les dangers des sodas et autres boissons sucrées pour votre santé

et les sodas light, dans tout ça ?

ils sont considérés comme “moins mauvais” parce qu’ils ne contiennent pas de sucre. Par contre, ils contiennent des édulcorants, quasiment systématiquent chimiques (comme le sucralose ou l’aspartame) dont on est pas encore sûrs des effets sur la santé au long terme.

Ils augmentent aussi notre “appétit” pour le sucre: le goût sucré appelle encore plus de sucre, et il faut faire attention alors de ne pas se vautrer dans les douceurs. 

En conclusion, est-ce qu’il faut définitivement arrêter le soda ? 

Sans parler d’arrêter le soda définitivement – parce qu’on est pas obligés de se priver de tout ce qui n’est pas “très bon” pour la santé – il faut limiter sa consommation et la réserver à des moments spéciaux: non à la bouteille de Coca dans le frigo tous les jours de la semaine, oui à un verre de soda au bord de la piscine en été ou en soirée avec un peu de rhum. Tout est question de mesure! 

Pour la vie de tous les jours, et si vous aimez vraiment les boisson pétillantes, je vous conseille d’investir dans une machine Soda Stream. Elle permet de gazéifier à peu près n’importe quel liquide, et ça permet de savoir quelle quantité de sucre on boit. (il vaut toujours mieux boire un jus d’orange gazéfié, riche en vitamines et sans sucre ajouté, plutôt qu’un verre d’orangina, très chimique et sans aucun intérêt nutritionnel. 🙂 )

et vous, vous êtes addicts des sodas? Vous essayez de diminuer votre consommation, vous avez déjà complètement arreté? dites moi tout ! 

Je suis contente, parce que dernièrement j’ai enfin pu racheter un ingrédient qui me manquait pas mal depuis mon déménagement à Singapour: les flocons de seigle. En France, ils se trouvent surtout dans les épiceries bio, et ils permettent de faire des taaas de recettes trop cools, y compris ce risotto de seigle aux champignons, ce plat de seigle chèvre & basilic avec du jambon ou encore ce porridge sucré façon tarte à la rhubarbe et myrtilles

Pour résumer brièvement pourquoi le seigle,c’est chouette : c’est un anti oxydant, il est riches en minéraux (manganèse et sélénium) et surtout, il est super riche en fibres (16g de fibres pour 100g de seigle, contre 11g pour l’avoine, par exemple)

L’autre truc trop cool, c’est qu’il gonfle super bien à la cuisson, qu’il est hyper rassasiant et qu’il a un VRAI gout différent des autres céréales (qui va avec tout, tant le sucré que le salé, mais qui est vraiment légendaire en petit dej. Just sayin’.)

Donc je vous ai préparé une petite recette de porridge de seigle des familles, un bol tout simple qui se dévore le matin sans se casser la tête, et qui est parfait nutritionnellement parlant : on a des féculents et des fibres, des vitamines avec les fruits, un peu de matière grasse avec les noix et des protéines avec le lait... QUE DEMANDE LE PEUPLE? 😀 

(si le peuple se demande ou trouver l’ingrédient principal, j’utilise personnellement ces flocons de seigle là.)

allez, on attaque, et on se fait un porridge tropicaaal !

Porridge de seigle fruits frais thefitnesstheory

 

 

Porridge de seigle tropical
Temps de préparation
10 min
 
entre 200 et 300kcal tout le bol, en fonction de la quantité de fruits et de noix et le type de lait choisi.
Type de plat: Breakfast
Keyword: flocons de seigle, idée petit déjeuner, porridge seigle
Calories: 250 kcal
Auteur: Charlotte Beaulat-Clément
Ingrédients
  • 30 g de flocons de seigle
  • 15 cl de lait d'amande sans sucre
  • 1 cuillère à café d’arôme noix de coco
  • 1 pincée de sel
  • 1/2 banane bien mûre surgelée si possible
  • Quelques morceaux de papaye ou d’ananas
  • Une poignée de baie de Goji
  • Une poignée d’éclats de noix
  • sucralose ou sirop d’agave
Instructions
  1. Dans un bol, on met les flocons de seigle avec une pincée de sel.
  2. On recouvre de lait, on ajoute l’arôme de noix de coco, puis on mélange.
  3. On écrase grossièrement le tout à la cuillère, afin de libérer l'amidon.
  4. On passe une première fois au micro-ondes pendant 2min puis on laisse refroidir 2min dans le micro-ondes, porte fermée.
  5. On recommence ensuite l’opération, en rajoutant de l’eau si le lait a été complètement absorbé la première fois. On laisse ensuite reposer 2min, puis on remue à la cuillère (histoire de bien faire gonfler les flocons), avant de réserver à l’air libre puis au frais toute une nuit.
  6. Le matin, on ajoute les fruits coupés en petits morceaux tout juste sortis du congel (ils fondent sur le porridge, c'est un régal!), puis les éclats de noix. On arrose ensuite d'un peu de sirop d’agave ou de sucralose.
Notes

Le lait d'amande peut être substitué par du lait écrémé ou de soja sans sucre.
On peut aussi d’ajouter une cuillère à soupe de yaourt nature frais en topping - c'est super bon !

Porridge de seigle fruits frais thefitnesstheory

Porridge de seigle fruits frais thefitnesstheory 

Alors cette recette vous fait envie ? Vous allez l’essayer? Dites moi ce que vous en pensez! 

Pour info, c’est une recette que je propose également sur site de FemmeActuelle. 🙂

 

 

Ca fait un moment que je cherchais un peu des nouveautés coté post workout. Je vais au sport avant le boulot le matin, je mange une pomme avant (et pour savoir pourquoi, je vous invite à lire l’article sur quoi manger avant et après le sport)
, et j’avais l’habitude d’un porridge hyper protéiné ensuite. (la recette ici).

Y a des fois où, sans faire exprès, on perd la motivation. On arrête d’aller à la salle (ou on espaaaaace les séances, jusqu’à n’y aller plus qu’une fois par mois, parce qu’on “a pas le temps” ou je ne sais quelle autre excellente excuse – que j’ai déjà listé dans un article précédent ), on se remet à se goinfrer avec des cochonneries, bref, ça part en sucette dans le lourd. Ca arrive. Mais une fois qu’on s’en rend compte, on s’en veut un peu – beaucoup – passionnément – à la folie. Parce qu’avoir un mode de vie sain et être bien dans ses bottes, c’est quand même chouette. 

Maintenant qu’on s’est dit ça, on fait quoi ? Et bah on s’y remet. Et ça peut paraitre difficile au premier abord, mais en fait.. c’est pas si compliqué. Voilà trois étapes clés pour se remettre dans le droit chemin et reprendre son régime / le sport / la fit-attitude. 😀

 

1. On fait un bilan : qu’est-ce qu’il s’est passé ?

Rien ne sert de courir, non, ça ne sert à rien, on va d’abord prendre un peu de temps pour réfléchir à ce qu’il s’est passé. Pourquoi cette démotivation soudaine ? Pourquoi le Nutella a t’il gagné ? Qu’est-ce qui, bon sang de bois, nous a empêché d’aller à la salle pendant 2 mois de suite ? 

Le meilleur moyen de repartir sur de bonnes bases, c’est d’analyser ce qu’il s’est passé, quelles erreurs on a faites, afin de ne pas les refaire par la suite.

perte de motivation thefitnesstheory
reconnaitre ses erreurs = la clé.

 

2. On se questionne sur notre motivation : Pourquoi je fais ça, au final ? 

C’est beaucoup plus dur de rester motivé si, à la base, on le fait pour de mauvaises raisons : vous ne tiendrez jamais un mode de vie sain sur le long terme si la seule motivation qui vous pousse c’est “je veux me sentir bien en maillot de bain” ou “mon mec ne me regarde plus et je veux qu’il m’aime”. Non. On change de mode de vie pour soi, parce que c’est une belle preuve de courage et de tenacité, parce que c’est vraiment gratifiant de faire des choix sains et que votre corps vous dit merci. Perdre du poids ce n’est pas une fin en soi et surtout ça ne rend pas heureux. Ce qui rend heureux, c’est de voir que l’on est capable d’être déterminé, de résister dans le temps, de progresser chaque jour. Le poids est un indicateur bâtard, mais la persévérance en est un bien meilleur. 

on peut aussi juste se dire qu'on veut des gros bras très musclés, hein.
on peut aussi juste se dire qu’on veut des gros bras très musclés, hein.

 

3. On réétablit des buts clairs, simples et atteignables.

Parfois, quand on perd la motivation, c’est qu’on s’était fixés des buts farfelus – “je veux perdre 20kg en 2 semaines” ou “15000 squats par jour”. Du coup, on ne les atteint pas – normal – et du coup, on est tout énervé et on abandonne. 

Alors au lieu de penser qu’on sera Rocky / Kate Moss demain, on fait un point sur ce que l’on PEUT effectivement atteindre, coté objectifs. 3 kilos par mois, en perte de poids, c’est un bon rythme. 3 ou 4 séances de sport par semaine, c’est optimal, etc.

On ne passe pas de “je mange ce que je veux et je ne fais pas de sport” à “healthy food 100% du temps et sport 6 jours par semaine, weekends et jours fériés inclus”.

moi quand j'ai commencé à aller à la salle de sport 1 fois par semaine.
moi quand j’ai commencé à aller à la salle de sport 1 fois par semaine.

Donc on commence gentil – mais pas trop gentil quand même – et on établit un programme clair, facile à garder en tête (quitte à l’imprimer et à le coller sur votre frigo s’il le faut) et… on s’y tient. 

 

4. On s’y remet – et on s’accroche, cette fois ! 

Maintenant qu’on sait pourquoi on a laché la première fois, qu’on sait pourquoi on le fait et qu’on voit comment on va le faire.. Y a plus qu’à. Et ça parait plus facile à dire qu’à faire, mais vous avez toutes les clefs en main pour réussir.

et avoir ce Beyoncé-feeling qui vous va si bien.
et avoir ce Beyoncé-feeling qui vous va si bien.

Si vous avez besoin d’un petit rappel sur le rééquilibrage alimentaire ou comment se mettre au sport convenablement, je vous conseille d’aller jeter un oeil à mon petit guide pratique.

Un autre conseil pour faciliter le retour en selle : vous pouvez vous inscrire à une salle de sport sans engagement – c’est une bonne façon de s’y mettre sans pour autant se poser de questions métaphysiques sur l’investissement, et généralement, une fois qu’on est inscrit.. on y reste. héhé.  

Autre conseil : entourez vous de gens qui comprennent ce que vous traversez. Je sais à quel point c’est difficile parfois de ne pas baisser les bras, surtout si on a pas les résultats qu’on espère (d’ailleurs, si vous faites un régime et que vous ne perdez pas de poids, il y a plusieurs explications possible, et j’ai écrit un article sur le sujet ici). Mais une fois la routine optimale prouvée, je vous promet que ça va marcher. Alors n’hésitez pas à poser des questions à ceux qui sont plus renseignés que vous, n’ayez pas peur parce qu’on est tous dans le même bateau. TOUT le monde a des coups de mou, et TOUT le monde en a marre de temps en temps. C’est normal. Mais c’est plus facile de rester sur les rails si on se soutient et qu’on se motive entre nous. Après tout, on est des milliers à vouloir être bien dans notre peau et avoir un mode de vie sain, personne ne devrait avoir à affronter ça tout seul 🙂 (vous pouvez d’ailleurs rejoindre cette merveilleuse communauté sur Insta

group huuuug!
group huuuug!

gram, beaucoup de gens formidables là dessus.) 

Alors, on s’y remet ? 🙂

Et vous, ça vous est déjà arrivé de baisser les bras ? Vous avez pu surmonter ça? Racontez moi tout en commentaire 🙂

Qu’on vive ou pas au soleil, y a des jours ou il FAUT mettre de l’exotisme dans son assiette. Et c’est pas si compliqué au final : on prend une recette un peu tropicale, genre, le poulet à l’hawaïenne, avec de l’ananas (et si on a que de l’ananas en boite, c’est encore mieux, alors on fait pas genre on en a pas à portée, hein.), on se met une petite bande son qui rappelle les vacances ( cette chanson là, par exemple, mais après c’est mon choix perso :p) , on sort le grill, ou une poêle et on est partis ! 😀
Toute l’assiette fait moins de 300kcal, et correspond bien à un programme de rééquilibrage alimentaire. 
Edit Juillet 2018 : j’utilisais à l’époque ou j’ai écrit la recette du riz blanc, mais j’ai depuis switché sur du riz complet pour les fibres, et je vous conseille de faire de même ! (vous pouvez aller lire l’article sur les aliments IG bas pour vous remémorer pourquoi !)

 

poulet à l'hawaïenne ananas thefitnesstheory

poulet à l'hawaïenne ananas thefitnesstheory

Poulet à l'ananas
Temps de préparation
10 min
 

Une recette facile qui utilise de l'ananas (en conserve ou frais) pour faire un plat équilibré et délicieux, au bon goût de vacances ! 

Type de plat: Plat Principal
Keyword: poulet ananas
Portions: 1
Calories: 250 kcal
Auteur: Charlotte Beaulat-Clément
Ingrédients
  • 100 g de filet de poulet
  • 1/2 conserve d’ananas 3 rondelles avec le jus
  • 1 cuillère à soupe de sauce soja
  • 1 cuillère à café d’huile de sésame
  • 1/2 cuillère à café de gingembre
  • un peu de persil
  • 100 g de riz cuit pour accompagner
Instructions
  1. Dans un bol, on mélange la sauce soja, l’huile de sésame, le gingembre, le persil et le jus issu de la conserve d’ananas (voir notes). On met le filet de poulet dans un sac en plastique, puis on y verse la marinade. On ferme bien et on met au frais pour 8h. (au moins)
  2. Ensuite, on fait chauffer une poêle, un grill ou un barbecue.
  3. On sort la viande et on garde la marinade de coté. On la met à cuire. Une fois grillée de chaque coté, on baisse le feu, on ajoute la moitié de la marinade, les rondelles d'ananas coupées en morceaux et on laisse caraméliser doucement.
  4. Une fois cuite à coeur, on sort la viande, on ajoute un fond d'eau pour créer une sauce avec les sucres de la marinade et on sert le tout sur un lit de riz.
Notes

Notes : on peut aussi utiliser 1/4 d’ananas frais + 10cl de jus d’ananas sans sucre ajouté

poulet à l'hawaïenne ananas thefitnesstheory

Et vous, vous aimez les recettes sucrées-salées ? Vous allez essayer ? Dites moi tout ! 🙂

Je vois plein de gens (surtout des filles, en fait, l’idée de manger 0 gras a l’air d’inquiéter un peu plus les garçons, et à raison :D) qui, quand ils veulent perdre du poids, arrêtent les matières grasses. Est-ce bien raisonnable ? Je vous le donne en mille : NON NON NON ET NON. Et puisque c’est pas limpide pour tout le monde, on va faire le point sur les raisons pour lesquelles IL FAUT MANGER DU GRAS.

pourquoi manger du gras


1. Le gras fait grossir : une idée fausse

C’est une idée arrêtée, et sur le papier, on peut comprendre pourquoi : les matières grasses étant TRES caloriques (jusqu’à 900kcal les 100g pour toutes les huiles, qui sont du gras pur), et on sait que c’est l’excès de calories ingérées qui fait grossir.  Donc si on coupe un peu en raccourci, on se dit “le gras me rend gras”. Certes, si vous ne faites que manger de l’huile d’olive à la cuillère, vous allez grossir. Ou faire une sacrée indigestion, au choix. Mais au final, ce qui fait grossir, c’est l’excès de calories, pas le fait que ce soit du gras. Et puisque votre corps a besoin de gras (voir le point d’en dessous), ce n’est pas sur cette variable là qu’il faut couper. 

Rappel : votre corps a besoin de protéines, de lipides (de gras) et de glucides (d’énergie) pour fonctionner. On peut limiter sa consommation en lipides (les recommandations sont en fin d’article) mais c’est surtout sur les glucides qu’on doit jouer ! limiter les sucres, et surtout les sucres raffinés, surveiller les portions de féculents… bref. Le gras est un des leviers, mais le supprimer n’est pas LA solution miracle. 

giphy (10)


2. Le corps AIME le gras – ET IL EN A BESOIN

Si il faut absolument continuer de manger du gras, même au cours d’une perte de poids, c’est parce que vous en avez BESOIN. (que vous le vouliez ou non, nom d’une pipe.)

  • Elles permettent l’absorption des vitamines A, B, D, E et K 
  • Elles permettent la synthèse des hormones et jouent sur la fertilité
  • Elles ont un rôle clé dans la régulation de la température corporelle
  • Elles permettent une meilleure digestion (et un meilleur transit)
  • Elles appellent le sentiment de satiété beaucoup plus vite que le reste des aliments

Les matières grasses ne sont donc PAS OPTIONNELLES. Il en faut, et si vous voulez “un mode de vie sain”, il va falloir me remettre du gras dans tout ça. 

En plus, il y a des conséquences perverses au fait d’arrêter de consommer du gras : D’une part, vous allez perdre les capacités physiologiques de les digérer. Résultat, après stabilisation, quand vous allez essayer de remanger un bout de frometton ou une cuillère d’huile.. Vous allez être malade comme un gros chien. Peut être pendant plusieurs semaines, voire des mois. Est-ce que ça vaut vraiment le coup ? Nope. 

Autre conséquence, vous allez STOCKER à chaque fois que vous mangerez du gras. Puisque vous n’en apportez plus assez à votre corps, il se dit “flute, il faut que dès que j’en ai à portée, je l’emmagasine au cas ou”. Donc pensez à votre cheatmeal 100% pizza 4 fromages.. qui se bloque dans vos fesses parce que vous refusez de manger un peu de beurre de cacahuète.

Enfin, si vous essayez de perdre du poids, l’arrêt total des lipides peut avoir un effet très néfaste : En mangeant sous calorique, vous allez perdre du poids, mais majoritairement de l’eau et du muscle, parce que votre corps sera trop occupé à essayer de protéger ses stocks de gras, coincés dans votre tissu adipeux. Du coup, le résultat sera plus léger certes.. mais surtout très gras et flasque. (et c’est pas ça le délire, si?)

giphy (9)
pas de gras = pas de corps fit.

3. Toutes les matières grasses ne se valent pas ! 

Quand on dit qu’il faut réduire sa consommation de graisse, ça veut surtout dire qu’il faut réduire sa consommation de MAUVAISES graisses. Si on schématise vraiment à la hache, on met d’un coté les graisses saturées (d’origine animale, hors poisson) et les graisses insaturées, d’origine végétale. 

Les premières sont moins riches en nutriments et peuvent entrainer une hausse du cholestérol en cas d’abus. Les secondes, si on respecte leurs conditions d’utilisation (cf ne pas faire chauffer des huiles instables, par exemple), sont l’apport en MG idéal pour le corps.

En pratique, ça donne quoi ?

Les graisses à limiter :

  • le beurre 
  • la charcuterie et le fromage
  • le lait entier, la crème
  • les huiles de friture, tous les produits industriellement frits
  • les patisseries et autres gâteaux 

Les graisses à garder : 

  • l’huile de tournesol, d’olive, les huiles de table (mélange de différentes huiles pour avoir une quantité équilibrée d’omega3 et 6)
  • les poissons gras (saumon, truite..)
  • Les fruits à coque, entiers ou sous forme de beurre (cacahuète, sésame, noix, noisettes, amandes…)
  • Les avocats
peanut butter
et ça, c’est la bonne nouvelle de la journée.

En quel quantité consommer des matières grasses?

  • dans le cadre d’une perte de poids, on estime que 2 ou 3 cuillères à soupe de matière grasse par jour ( et au maximum 1/3 de cet apport peut être des matières grasses saturées)
  • dans le cadre d’un mode de vie équilibré, sans recherche particulière de perte de poids, on mise sur 2g de lipides par kilo (de votre propre poids) par jour. 

on fait surtout attention aux graisses cachées ! Parce que ces apports recommandés doivent inclure les matières grasses qui se trouvent dans les produits industriels que vous consommez, dans la charcuterie et le fromage, bref, il n’y a pas que l’huile qui est un corps gras 😉 


Mais comment être sûr qu’on couvre tous ses besoins nutritionnels chaque jour, s’il faut combiner plusieurs sortes de matières grasses?

En vérité, la plupart d’entre nous ne le fait pas, puisque 99% de la population française est carencée en Oméga-3, en DHA et en Vitamine E.  
J’ai découvert il y a pas longtemps que certaines marques offraient pourtant des mélanges d’huiles complets qui permettaient de couvrir tous les besoins quotidiens. C’est le cas de Quintesens, avec l’huile Fit-Actifs, qui apporte la proportion parfaite d’acides gras essentiels (Oméga-3 et Oméga-6)  et de la vitamine E, qui protège du vieillissement. Elle contient un mélange d’huile d’olive, de lin doré, de tournesol et de colza, le tout bio, et elle est vraiment bonne en cuisine ou sur une salade !  (ils ont aussi des gammes pour plus jeunes et plus matures, je vous laisse découvrir ça sur leur site, c’est vraiment intéressant!)

Si vous avez l’occasion (et/ou  l’envie de bien couvrir tous vos besoins en nutriments), je ne peux que vous recommander de tester l’huile bio Fit Actifs  (vous pouvez trouver la liste des points de vente en France ici ou trouver un site pour l’acheter en ligne ici )

Un exemple de salade quinoa & tofu qui n’aurait pas été complet sans une source de matière grasse complète 😀

J’espère que cette petite remise à niveau a été utile pour certains, n’hésitez pas si vous avez d’autres questions à suggérer des idées d’articles en commentaire 🙂 

Il s’avère que j’ai reçu y a pas si longtemps, pour la dixième fois au moins, un commentaire qui m’a énervé tout rouge. A propos d’une mono diet (qui, si on me connait, est un des sujets les plus efficaces pour me filer des poussées d’urticaire). 

le commentaire en question. (et j'ai enlevé le pseudo, parce qu'encore une fois, c'est qu'on nous bourre le crane avec des bétises, pas la demoiselle qui est responsable.)
le commentaire en question. (et j’ai enlevé le pseudo, parce qu’encore une fois, c’est qu’on nous bourre le crane avec des bétises, pas la demoiselle qui est responsable.)

Pas contre la jeune fille, biensûr, parce que c’est juste le résultat de toutes les horreurs que des gens mal informés écrivent sur internet. Juste… Comment est-ce qu’on a pu en arriver là ? Comment on peut laisser penser que ne manger qu’un seul aliment peut faire perdre du poids ou “détoxer”??  Du coup, je retrousse mes manches et c’est bobonne qui s’y colle et qui vous explique (en étant un peu abrupte, et j’en suis désolée, mais faut que ça sorte). Alors maintenant… 

On fait le point sur cette pratique débile : les monodiètes.


Déjà, une monodiète, c’est quoi ?

Le concept est enfantin : ne manger qu’un seul aliment (possiblement sous plusieurs formes) pendant une période donnée – ça va généralement de 1 jour .. à 1 semaine. 

Alors c’est souvent des modes, ça va et ça vient. Il y a eu la cure de chou, la monodiète de pommes, de soupes, des trucs un peu plus farfelus. BREF. En gros, l’idée c’est de ne manger qu’un seul ingrédient et d’espérer vaguement que ça “détoxe”. (détoxer quoi, ça, par contre.. )

200-3
( j’ai quand même calé un gif de chat, histoire de.)

 

Mais c’est une aberration sur le point de vue nutritionnel : VOTRE CORPS NE MARCHE PAS COMME CA. Donc on détaille ça ensemble, et le premier qui se relance là dedans, je lui fout un coup de tatane. Que ce soit clair. 

voilà, comme ça.
voilà, comme ça.

Les monodiètes, c’est débile pour 4 raisons. 

raison n°1 = VOTRE CORPS N’A PAS BESOIN DE DETOX

A moins que vous ayez des organes défaillants – mais genre, reconnus défaillants par la médecine, pas votre collègue de bureau qui a glissé que vous avez peut être “un foie paresseux” ou que sais-je encore : VOTRE CORPS SAIT TRES BIEN GERER SES TOXINES TOUT SEUL, MERCI POUR LUI. 

giphy-5Rien ne peut “détoxer” le corps, au final. Pas même le jus de concombre ou que sais-je encore. Vous avez des organes pour ça, notamment les reins et le foie. Mettre de l’eau vitaminée dans votre système ne va pas aider.. et ne manger que des pommes, pleines de fibres et donc pas digestes, non plus. 

Si vous voulez vous “détoxer”, arrêtez plutôt de foutre des toxines dans votre corps. Donc arrêtez de boire de l’alcool et de manger des aliments industriels bourrés de gras saturés et de sucre raffiné, à la place. Faites confiance à votre organisme, il fera le reste. 

 

raison n°2 = LA PORTE OUVERTE AUX CARENCES

Aucun aliment ne contient tous les nutriments essentiels au bon fonctionnement du corps humain – sinon ça se saurait, et on ne boufferait que ça, hein, et ça couterait moins cher en agriculture. Pour rappel, votre corps a besoin, dans des quantités relativement définies selon votre métabolisme et votre corps de GLUCIDES, LIPIDES (saines) ET PROTEINES ( + des fibres et des vitamines.)

petit rappel encore : il ne stocke pas les protéines. C’est à dire que si vous ne lui en donnez pas dans la journée, il va les chercher parce qu’il en a besoin quand même… dans vos muscles. Bien.

Le truc des monodiètes, c’est que généralement, ça tombe sur des aliments pauvres en calories – des fruits ou des légumes. Qui ne sont, pour la plupart, QUE DES GLUCIDES. et un peu de vitamines, mais on va pas chipoter. 

Donc pour résumer, la monodiète de pomme, c’est donner à votre corps 1 bon petit pavé de sucre (de meilleure nature que le sucre industriel, d’accord, mais de sucre quand même) par jour… et c’est tout. 

Est-ce que ça vous parait malin, dit comme ça ? Parce que non, hein. 

dis3

 

raison n°3 = VOTRE CORPS DETESTE CA

Parce qu’il n’est pas fait pour ça du tout, le corps a tendance à détester ce genre de changement soudain.

à court terme, les monodietes, ça veut dire des ballonnements, voire une prise de poids (eh si), des bouleversements violents de votre transit (et vous voyez très bien ce que je veux dire).

à long terme, vous pouvez tout simplement perdre les bactéries intestinales qui vous permettent de digérer les autres aliments. Un exemple : si vous arrêtez de manger tel type de matière grasse animale – disons, du beurre – vous allez perdre la faculté de le digérer, à la longue. Résultat, vous allez être malade à chaque fois que vous réessayerez. Donc est-ce que faire ça avec tous les autres aliments que celui que vous avez choisi est une bonne idée ? 

.. nope.
.. nope.

 

raison n°4 =L’EFFET YOYO, C’EST CADEAU ! 

Dans le meilleur des mondes, donc, si vous ne mangez que des raisins ou du chou sur 3 jours, en vous étant persuadés que c’était so détoxifiant, vous allez peut être avoir perdu du poids. Si on fait le point sur ce qu’on vient de dire, vous aurez donc perdu du muscle (que votre corps à détruit pour avoir son apport en protéines), et de l’eau – parce que les changements d’alimentations abrupts provoquent un dérèglement de l’équilibre hydrique. Allez, peut être même un touuut petit peu de gras. Mais votre corps, maintenant, il a LA DALLE. de nutriments. notamment de lipides et de protéines. Mais vu qu’il peut pas stocker les protéines (tout le monde suit toujours?), il va chercher à faire des stocks de trucs qu’il peut emmagasiner, pour la prochaine fois ou vous déciderez de faire n’importe quoi. DU GRAS. Bien joué, super efficace, tu perds 2kilos de muscles tu en reprends 3 de gras. <3 

 giphy-6


donc ça y est, on est bien tous convaincus que ça n’a aucun sens ? 😀 

 

Du coup, on fait quoi à la place d’une monodiète débile ?

 1. On mange correctement

ça parait con, mais une alimentation saine et légèrement hypocalorique VA résoudre les problèmes de poids. Mais il faut allier les glucides, les lipides saines (matières grasses végétales, poissons gras, fruits à coque), et les protéines (végétales ou animales). 

giphy-10

2. On ralentit sur l’apport de toxines 

comme mentionné précédemment, on met de coté l’alcool, les boissons gazeuses, toute la nourriture industrielle et les sucres et matières grasses saturées inutiles. Vous verrez, on se sent foutrement “détoxé”. 

 

3. On fait des cures de vitamines 

il existe en pharmacie des compléments en cachets qui permettent de corriger un apport en vitamines un peu déconnant (surtout l’hiver). On ne s’en prive pas.

giphy-8

4. On boit BEAUCOUP d’eau

l’eau permet d’avoir une meilleure digestion et une meilleure circulation et évacuation des toxines. C’est aussi boire qui va limiter la rétention d’eau – et le coté “gonflé”.

giphy-7

 

5. On arrête de croire toutes les conneries qu’on lit sur les internets parce que ça vous promet de perdre 10kg en 3 jours

NON. Perdre du gras, ça prend du temps, et des efforts. Documentez vous, apprenez le rôle des différents nutriments et comment marche le corps humain, et vous verrez que ce qu’on vous passe en boucle sur les réseaux sociaux, c’est un sacré monticule de bétise.

 

Voilà, je suis calmée. J’espère que ça vous aura été utile – je sais que beaucoup d’entre vous savent déjà tout ça, mais ça coute rien de le rappeler.

giphy-3
et je rends l’antenne. BOUYAAA. #MicDrop

Des idées, des trucs à ajouter? Dites moi tout 😀 

 

Pour beaucoup, être au régime veut dire se priver de tout, et surtout des bons moments : des sorties, des bars, des boites, des restos entre amis ou en famille. Mais c’est complètement faux ! il faut juste apprendre à faire les meilleurs choix – et à lâcher prise, un peu de temps en temps.

Au risque de me répéter un peu, savoir allier “bien dans sa tête” et “bien dans son corps” est hyper important. De ceux qui se restreignent à mort et se privent des bons moments, y en a beaucoup qui finiront par disjoncter et se ruer sur n’importe quoi ou tout simplement laisser tomber. NON. Au lieu d’en arriver là – et d’être vraiment pas fier de nous, parce qu’au final, c’est un échec – on peut s’autoriser des petits plaisirs, mais intelligemment. (oh, et puis oubliez pas d’aller lire l’article “j’ai craqué et trop mangé“, y a une vidéo aussi et ça aide à relativiser au lieu de tout abandonner, si jamais ça vous arrive :p )

J’ai fais une petite vidéo pour résumer tout ça, j’espère qu’elle éclairera les plus sceptiques d’entres vous. 🙂 N’hésitez pas à vous abonner à ma chaine Youtube si vous voulez être avertis des nouvelles vidéos ou retrouver les anciennes – ça fait toujours plaisir. 😀 

 

note : je sais, je sais, le son est pas de très bonne qualité. j’y travaille – mais il me faut un peu de sous pour acheter un meilleur micro. :p Alors sachez que je fais de mon mieux ! 

Et vous ? vous êtes plutôt gros cheatmeal ou petits plaisirs ? Dites moi tout ! 

On me demande souvent ce qu’il y a dans mes placards coté équipement et quels  ingrédients j’utilise le plus. Effectivement, pour faire de la bonne cuisine saine, il vaut mieux être bien équipé (Je me suis débrouillée sans quand j’étais étudiante en galère, mais on est quand même mieux avec certains ustensiles et produits :p) donc je vous ai listé ici tout ce que je considère comme important à avoir, tous les essentiels de ma cuisine ! 

 


Coté équipement:

  • Une balance de cuisine précise – ça peut paraitre bête, mais c’est plus facile de faire des portions de la bonne taille.. quand on peut peser ses aliments. Il ne faut pas que ça devienne systématique, mais ça aide, surtout pour les féculents. Je recommande ce modèle de balance là (c’est celui que j’avais à Londres) et ce modèle là (que j’ai chez moi en France.) Sans parler d’investir, il vaut mieux mettre un peu d’argent dedans (entre 10 et 20 euros, hein, vous ruinez pas non plus) parce que les modèles bas de gamme sont imprécis et peuvent vous faire faire des bétises. 🙂 

 

  • un bon blender – et par bon, j’entends qui va pouvoir dézinguer des glaçons, pour faire par exemple des glaces à la whey. Il faut que le récipient soit assez gros pour faire 2 parts de vos préparation (sinon c’est frustrant quand vous avez un fit-pote à la maison, je vous assure.) Je conseille ce modèle Techwood – parce qu’il est gros mais la contenance est juste nickel quand on est 2 ou plus, qu’il est parfait pour les glaçons et qu’il se nettoie facilement. (et qu’il est pas cher, en plus.)

  • Une mijoteuse – Pour réaliser des plats à cuisson longue (tous les plats mijotés, les blanquettes, les boeufs bourguignons, etc) sans avoir besoin de surveiller le feu. En gros, on fourre tout dedans, on regle la vitesse, et en 1.5h ou 4h (plus c’est long, plus c’est bon) on a un plat à tomber par terre! (C’est l’astuce de la feignasse que je suis pour toujours avoir de bons petits plats tout prêts au congelateur. Mais chut, ce sera notre secret! :x) J’ai eu celle là à Londres, et j’ai racheté exactement la même à Chicago.. bref, c’est mon modèle préféré. (j’en ai cherché en France, mais celles dispo dans les magasins ne me convenaient pas, alors..)

  •  une (ou des!) poêle anti adhésive – C’est LE secret pour cuisiner sans matière grasse et quand même faire des pancakes ou des omelettes parfaites (et parfaitement instagramables :p) Je sais, c’est toujours un peu pénible de passer de l’argent dedans, mais puisqu’on s’en sert tous les jours, ça vaut le coup ! Pas besoin de se ruiner non plus, Tefal fait de très bons modèles. J’ai celle là, perso, et quand on en prend un peu soin, elles peuvent durer super longtemps. 🙂 

 

  • Des couteaux en céramique – ça parait curieux, mais je suis complètement addict aux lames céramiques. C’est parfait pour les coupes de précision.. ou juste tailler mes pommes pour mettre du beurre de cacahuète dessus. Je ne peux pas m’en passer. Je conseille cet assortiment là (que j’ai actuellement avec moi à Singapour) ou, plus sobre, cet assortiment là que j’adore. 

 

 


Coté ingrédients: 

  • Les protéines whey (à base de lait) – pour ajouter des protéines à votre alimentation, surtout si vous êtes sportifs. Voir le comparatif de toutes les whey que j’ai testé ici 🙂 
  • Les protéines de soja – une version végétarienne à la whey, pour ajouter des protéines à son alimentation. (TFT20 pour avoir 20% sur votre commande 🙂 ) 

 

Petite précision: Les liens présents sont ceux des produits que je consomme le plus et que j’achète directement sur les sites webs concernés. Il ne s’agit en aucun cas de contenu sponsorisé par les marques. 

Pour être honnête, cet article est un peu différent des autres parce que je vais raconter un peu ma vie, mais tant pis. Pour ceux qui me suivent sur instagram (@thefitnesstheory), vous savez probablement que je viens tout juste d’emménager à Chicago, après avoir vécu à Londres et un peu au Costa Rica.

Je suis même arrivée il y a a peine quelques jours, et j’ai emménagé dans une résidence, ou du coup je ne possède rien – comme nourriture ni comme équipement personnel. On a un four, un micro onde, et une bouilloire.. On est bien loin de mes habitudes de cuisine (slow cooker, blender et j’en passe.)

Ce qui m'appartient, là tout de suite.
Ce qui m’appartient, là tout de suite.

Il a bien fallu aller faire les courses aussi, et pour ce que j’en ai vu, ça va pas être facile de manger sainement ici. Un challenge, donc.

Pourquoi ?

  • parce que tout ce qui est viande et poisson est très cher. Et dans très cher, entendez pas dans mes moyens.
  • parce qu’il n’y a tout simplement pas de légumes (autre qu’une tête de brocolis à 3dollars pièce) à proximité. Rien du tout dans les rayons surgelés, et en conserve.. que des légumineuses. Et des tomates hachées.
  • parce que les fruits, encore dans le supermarché vers chez moi, se limitent à des pommes et des bananes. Et c’est tout.
  • parce que tout le reste est de la nourriture horriblement industrielle : pizzas, wraps au fromage, plats cuisinés (incluant des pizzas et/ou du fromage…), des crackers, des chips, des trucs en sauce.

Ayant peu d’argent pour finir le mois, emménagement oblige, il a fallu trouver une combine. Donc je vous livre mes 10 essentiels pour survivre en terrain hostile sans thune et avec une volonté de manger sain – et c’est en fait le contenu de mon panier de courses d’avant hier  soir. :p

1. Des flocons d’avoine

Parce que c’est un féculent céréalier très chouette, que c’est plein de fibres, que ça se fait aussi bien salé que sucré, et que y a moyen d’en trouver sans sucre ajouté (mais j’ai ga-lé-ré. Ils foutent du sucre PARTOUT, ma parole.)

2. Des oeufs

une bonne source de protéines et de matière grasse, pas très chère et cuisinable de tas de façons différentes et à tous les repas. Allons y.

5pZTZ

3. Du thon en boite (à l’eau)

Source de protéines, peu gras, et pas cher, c’est encore une des solutions pour un apport protéique qui tient la route. Avec un peu de citron, de sel et de poivre, ça passe bien – ou un peu de sauce tomate, si jamais.

4. Du yaourt 0%

il s’avère qu’ici le yaourt aromatisé est moins calorique que le yaourt nature (wtf), mais le yaourt 0% est encore une fois une source de protéines non grasse, et puis ça fait une touche sucrée à la fin du repas. On est pas des sauvages.

5. Des pommes

parce qu’il faut bien des vitamines, et que c’est un fruit très répandu donc pas si cher, qu’il est plein de fibres et très rassasiant à cause de la pectine qu’il y a dedans.

6. Du beurre de cacahuète (100% arachide)

Si vous avez lu cet article là vous connaissez l’amour que je voue au beurre de cacahuète. Matière grasse insaturée donc très saine (et bonne pour le cerveau), pleine de protéines, il se marie à merveille avec les fruits (pommes ou bananes), les toasts et les porridges, mais aussi le poulet par exemple.

encore une fois, on le choisit sans sucre ni huile végétale ajoutée, sinon on perd tout l’interêt nutritionnel.

tumblr_mzmd0vdVCF1smcbm7o1_500

7. des lentilles

Des légumineuses (voir l’article “les petits pois ne sont pas des légumes”) pleines de protéines, et qui calent bien. On peut les cuisiner en dhal (soupe de lentilles) épicées, ou nature, et elles vont quasiment avec tout.

8. des carottes

On en revient aux vitamines et fibres : les carottes sont une solution pas chère, et surtout facile à préparer (rapide à cuire si on les taille en “épluchures” avant de les mettre dans la poêle), ou crues en salade.

9. des pâtes

Pour le coup, c’est juste des sucres lents, mais ça va permettre de se préparer des plats à emporter avec des féculents, en pouvant les doser convenablement, et qui se marient avec globalement toutes les sauces et toutes les protéines.

tumblr_n8mwawMQxD1s02vreo1_400
( je suis sûre que vous n’aviez jamais vu un crabe manger des nouilles avant. De rien. )

10. de la salade/du chou rouge/chou blanc/bok choy

même principe : c’est une bonne base pour les plats à faire à l’avance et à emporter. ça permet de faire du volume, ça va relativement avec tout, et l’apport nutritionnel est quasi nul, mis à part un peu de fibres.

Bonus : 11. Du café

et ça c’est ma touche personnelle, mais d’une part parce que je suis accro, d’autre part parce qu’on peut faire des porridges trop cool avec (voir la recette du porridge façon cappuccino ici).. mais surtout parce qu’à Chicago, il fait -11C, à l’heure ou je vous parle. Ressenti -23 à cause du vent. Et qu’un peu de chaleur, dans ce monde de brutes… :p

 

Every morning.
Every morning.

 

Alors je sais pas si ça peut vous servir comme article, mais sachez que ça m’a pris 1h de réflexion au supermarché pour savoir ce qui était primordial – et ce qui rentrait dans mon budget “je viens d’emménager et mon banquier me harcèle”. Mais j’y suis quand même retournée après, pour de la sauce chocolat, de l’arôme de noisettes, des épices à fajitas, et du tofu. Les protéines d’abord.. mais le reste ne saurait tarder :p

 

et vous, quels sont vos indispensables? De quoi vous ne pourriez pas vous passer? Dites moi tout 🙂

 

Ok, j’avoue, j’ai un problème de wok. C’est ma solution de facilité. Les soirs ou j’ai la flemme, je fourre un peu tout ce qui traine dans mon frigo dans une poêle, et j’attends avec impatience de pouvoir planter mes baguettes dedans. C’est toujours très bon, parce qu’on peut pas se tromper avec des légumes frais et de la bonne viande, mais des fois, c’est vraiment fantastique. Cette recette fait partie de ces fois là, alors je partage.

Donc aujourd’hui, on fait un

Wok de nouilles de haricots noirs au poulet et lait de coco

300kcal toute l’assiette (et c’est vraiment moult)

10min de préparation

wok curry lait de coco poulet

il nous faut quoi?

-30g de nouilles de haricots noirs crues (on trouve ça dans les magasins Bio et autres fanfreluches du genre)

(si on trouve pas, 30g de nouilles de riz ça marche aussi, même si y a moins de protéines dedans. et que c’est moins joli.)

– 100g de poulet

– 1/4 d’aubergine

– 1/2 courgette

– une poignée de fèves

-10cl de lait de coco (pas de crème de coco, le lait très peu caloriques qu’on trouve vers les laits d’amandes)

– un peu de jus de citron

– 1 grosse cuillère à soupe de poudre de curry

– 1 pincée de gingembre, du sel, du poivre, et du sésame pour la déco.

wok régime poulet lait de coco

et on fait comment?

Dans une casserole, on fait cuire les nouilles de haricots noirs environ 6 minutes (la cuisson normale est à 8, mais puisqu’on va les faire poêler après, on y va mollo.)

Pendant ce temps là, on fait chauffer l’oignon puis les légumes coupés en dé dans une grande poêle (ou dans un wok, du coup, si on a.), avec une cuillère à café de curry. Une fois que les légumes sont relativement cuits, on coupe son poulet en jolis petits bouts, et on le sale.

Ensuite, on pousse un peu les légumes de ci de là pour faire de la place pour le poulet, qu’on met à saisir. On le laisse bien dorer sur toutes les faces.

On mélange bien tout ce qui est dans la poêle, puis on verse le lait de coco, et on ajoute une autre cuillère a café de curry, un peu de gingembre, du sel et du poivre. On laisse le tout revenir dedans.

à un moment, ça ressemble à ça.
à un moment, ça ressemble à ça.

Une fois que tout est cuit, on ajoute très brièvement les nouilles, qu’on mélange bien avec le reste. On asperge d’un peu de jus de citron pour le coté acide, on fait bien sauter l’ensemble pour que ce soit homogène, et on sert immédiatement.

Note : très personnellement, j’aime bien l’effet bouillon de nouilles, alors je dégraisse ma poêle avec de l’eau, je gratte les sucs du poulet et des légumes et je verse le tout sur le plat. Mais c’est bon aussi sans.

wok poulet citron coco curry
( et on mange avec des baguettes, sinon c’est de la triche.)

Pour le coup, si vous aimez le lait de coco, c’est une valeur sûre. Vous ne pouvez pas vous tromper en essayant celle là. Je suis même prête à parier que ça deviendra pour vous aussi la solution de facilité les soirs un peu nazes.

Alors? Des avis, des petites choses que vous changeriez? Des photos une fois que vous aurez essayé? 🙂

 

Envie d’essayer quelque chose de nouveau? La liste de toutes les recettes est ici !