Tag

sport

Browsing

C’est la saison: on va tous plus ou moins tomber malade à un moment donné. (sinon, c’est que vous êtes très chanceux(ses) et je vous envie) Il fait trop froid dehors, trop chaud dedans, les gens ne se lavent pas vraiment les mains après s’être mouchés.. BREF. On partage tous joyeusement nos microbes. D’ailleurs, et je prêche pour ma paroisse, une des meilleures façons de ne pas tomber malade reste d’avoir un mode de vie sain : ça booste les défenses immunitaires et on est malades moins souvent et moins “fort”. Je dis ça.. :p Mais bref. Situation “c’est trop tard” : vous êtes malade. Certains vont en profiter pour se rouler au fond de leur lit jusqu’à ce que ça passe, mais d’autres vont se demander : dois-je / puis-je faire du sport si je suis malade ? Est-ce que ça va aider ? Est ce que ça peut empirer les choses ? 

Allons. Faites vous un thé bien chaud, je vous dis tout. 

faire du sport quand on est malade

Je sens que je tombe malade, est-c que le sport, c’est fini?

NON. L’idée principale, c’est qu’il faut savoir écouter son corps. Etre malade (je vais détailler les cas ensuite) ça ne veut pas dire “adieu le sport jusqu’à nouvel ordre”. Par contre, si vous sentez que vous feriez mieux de rester au lit, RESTEZ AU LIT. Par contre, si vous sentez que ça peut passer, un exercice modéré peut en fait vous faire du bien, en libérant des endorphines et en faisant circuler le sang. 

D’une manière générale, si voulez faire du sport quand même, diminuez de moitié l’intensité de votre entraînement (en temps, en difficulté..) et préférez du cardio gentil. L’idée, ce n’est pas de se faire mal, juste de faire travailler un peu son corps. On oublie tout ce qui est lifting très lourd et fitness/aérobic très rapide : vous ne serez pas efficaces de toute façon. 

faire du sport quand on est malade
genre si on se sent comme ça, c’est NON.

J’ai un rhume, je peux faire du sport ?

Si vous avez le nez qui coule et un peu mal à la tête, oui, vous pouvez faire du sport, comme mentionné précédemment. Encore une fois, c’est à vous de juger si vous êtes aptes ou pas à en faire. Vous pouvez essayer quelques minutes pour voir, et renoncer si ce n’est pas le moment : l’important, c’est de respecter son corps !

Très personnellement, l’elliptique me fait me sentir vraiment mieux quand j’ai un rhume et que j’ai le nez qui coule et pas trop d’énergie. ca me requinque et me rend efficace pour 1h ou 2 pendant l’entrainement – mais je ne force PERSONNE à faire de même 🙂

J’ai une grippe ou de la fièvre, je peux faire du sport ? 

NON. Là on parle de quelque chose de déjà difficile à gérer pour le corps, alors on abandonne l’idée de rajouter à sa tâche. 

En plus, vous êtes contagieux, donc n’allez pas refiler ça à la salle de sport, non mais oh! On reste chez soi au chaud, on se remet d’applomb, et on y retourne 5 jours plus tard.

faire du sport quand on est malade
évitez la contagion. lo/

J’ai une gastro, je peux faire du sport ?

PLUTOT NON. Si on a la nausée ou des problèmes intestinaux, on évite. C’est surtout une question de confort: vomir ou autre pendant un training n’a rien de sympa, et on est pas productif quand on a mal au ventre. Alors on reste tranquille. 

 Au bout de combien de temps j’y retourne, si j’arrête?

Là encore, on écoute son corps pour décider. Si c’était juste passager, en deux jours on peu se sentir d’attaque pour y retourner. Si c’est une grippe, il vous faut plus que ça, et c’est important de toujours prendre soin de votre santé d’abord. Ca ne doit pas servir d’excuse pour ne plus jamais y retourner, hein ! Aprennez juste à reconnaitre quand votre corps peut s’entrainer.. et quand il vaut mieux décaler encore un peu.


Voilà! J’espère que ce petit recap vous a aidé. Dans tous les cas, – et là je vous un peu à la maman, mais c’est parce que je veux que vous alliez bien – n’hésitez pas à aller chez le médecin si les symptômes durent trop longtemps ou si vous avez des doutes sur votre capacité à faire du sport (certains médicaments ont des contre indications, et mieux vaut être sûrs!) Encore une fois, prenez soin de vous avant tout, et rien ne remplace l’avis d’un professionnel de santé. 

et surtout … 

faire du sport quand on est malade
ça c’était gratuit !

 

oh, et puis les vacances de Noël approchent (bah quoi, on peut rêver ?) je vous invite à lire ce petit guide pour ne pas ruiner tous ses efforts 😀 

Je reçois pas mal de questions comme “comment se mettre à la course à pied” ou “je veux courir mas je ne sais pas si j’en suis capable”. Parce que je ne suis pas une runneuse, j’ai pensé que j’allais demander des conseils à mon copain Jeremy qui lui, sait de quoi il parle. Je lui ai donc laissé carte blanche pour cette article – et préparez vous, il est très chouette. 



Oui, j’suis taquin sur le titre tout de suite, mais c’est du vécu.

Tout d’abord, merci à TheFitnessTheory de me laisser raconter des choses ici. Et ces choses, ça va être une histoire de course à pied.

Coucou, moi c’est Jérémy, blogueur sur FasterToday.fr (et là normalement tous en coeur “bonjour jérémy”).

Il y a 3 ans, je pesais 15 kg de plus, je fumais, je buvais trop d’alcool, puis je me suis mis à courir… et c’est de ça que j’ai envie qu’on se parle aujourd’hui ! Comment se mettre à la course à pied alors que ça a l’air obscur et difficile ? Comme je le dis toujours si bien… Laisse-toi faire, ça va bien se passer.

se mettre à la course thefitnesstheory fastertoday——–

La première fois que j’ai couru, ça a duré 11 minutes. J’avais un goût de sang dans la bouche, et je voyais des petits points blancs, signes d’un évanouissement plutôt proche.

Aujourd’hui je peux courir un marathon et y prendre du plaisir. Entre les deux, il y a eu un monde, et personne n’a besoin d’être aussi extrême et on en vient à la première question…

Mais pourquoi tu veux courir ?

La question à 3 points.

Vos proches vont vous poser la question, vos amis qui ne veulent rien changer aussi.

Préparez quelques excuses toutes faites pour les non sportifs, ça aide !

  • Pour me vider la tête
  • Pour manger plus qu’avant
  • Pour continuer à boire du vin en restant en forme
  • Pour rencontrer des gens

Bref, privilégiez des trucs qui ne les font pas trop flipper.

Comment ? Oui je sais, ces excuses sont parfaites pour vous aussi, elles vous permettront de commencer à courir sans vous mettre trop la pression. Ce n’est qu’un peu de sport après tout, et nous sommes là pour prendre du plaisir.

Et voilà, premier concept clé : se mettre à courir c’est bien, mais il faut le faire à son rythme, et parce qu’on a envie de le faire. Dans le sport comme dans l’alimentation, votre ennemi numéro 1 est la frustration.

On en vient donc au point 2.

Comment commencer à courir ? 

Il y a autant de façons de faire que de coach ou de coureurs je pense, mais pour moi le plus important, est d’y aller progressivement.

Je pense que l’on commence à vraiment prendre du plaisir quand on peut courir 30 à 45 min à allure cool sans trop souffrir. Avant, il faudra être un peu tenace (ou buté, au choix) et se forcer.

Quelques conseils pour bien débuter :

  • Ne partez pas trop vite, au début il faut travailler le temps total, pas la vitesse.
  • Ecoutez votre corps et pensez au repos
  • Aidez-vous d’une playlist sympa
  • N’hésitez pas à marcher si cela vous permet de continuer un peu
  • Prenez surtout du plaisir.
  • Et regardez autour de vous, la course est un moyen de découvrir de superbes endroits alors qu’on n’a pas trop le temps.

PS : Le point bonus, après un entraînement, on peut manger plus.

se mettre à la course thefitnesstheory fastertoday

Et si ça me plait et que je veux aller plus loin ?

Jackpot, tu as passé le niveau 2 et tu as envie de dépasser tes limites.

Il faudra te fixer des objectifs et structurer UN PEU ton entraînement.

Ajoute petit à petit des sorties, augmente les distances, teste toi en vitesse sur de courtes portions, inscris toi à une première course, défis tes amis.

Tous les moyens sont bons pour pousser le jeu un peu plus loin. Oui, ce n’est qu’un jeu. La course à pied peut être un sport merveilleux si elle n’est pas prise trop au sérieux. C’est un sport un peu exigeant, mais qui une fois maîtrisé, est vraiment source de plaisir, d’amusement, et qui est bien moins individuel qu’on ne le croit.

Bref, ça va être bien, ça va être très bien même.

giphy-15

Oui mais moi, je voulais juste maigrir, tu t’emballes un peu là nan ?

Pas du tout ! A temps d’effort équivalent, la course à pied est le sport qui brûle le plus de calories. Toutefois mon hôte vous le répète sûrement assez (et j’en suis sûr, ne mentez pas !), l’important n’est pas tellement la perte de poids, mais la santé gagnée, et le plaisir qu’on en ressort.

Mangez-mieux sans être trop radical, faire du sport sans se prendre trop la tête, et finalement avoir une vie plutôt équilibrée dans son ensemble. Je crois que c’est ce que la course à pied m’aura appris de plus cool.

Bon, j’ai beaucoup parlé – ça va être à vous de poser des questions en commentaires je crois.

Moi je vous laisse, je vais boire un thé vert, manger une pizza, et courir 15km. Oui, j’suis un mec plein d’équilibre !
Et pour retrouver plus de course à pied, retrouvez-moi sur Fastertoday.fr ou sur la page Facebook !


 

Changer de mode vie, ça veut dire prendre de nouvelles habitudes – et des bonnes, cette fois. Le plus gros changement dans mon quotidien a été de commencer à faire du sport le

gif weirdo thefitnesstheory sport le matin

 

matin. (Si vous voulez en savoir plus sur mon changement de vie, les réponses sont là!Je sais que pour la plupart, vous vous dites que les gens qui, volontairement, mettent leur réveil 1 ou 2h plus tôt chaque matin pour aller soulever des trucs lourds ou courir dans la brume sont des inconscients / des abrutis / des gens très bizarres.

 

Bon, d’accord, c’est peut être vrai. Et j’en fais partie. (là je vous raconte ma routine actuelle à Singapour, écrite en 2016 et éditée en 2018 – peut être changera-t-elle à l’avenir?)


Ma routine matinale 

Tous les matins ou presque, je met mon réveil à 5h40 (avec un rappel vers 5h50, au cas ou Morphée a envie de lutter et de m’attirer dans ses bras encore une fois).  Ce qui veut aussi dire que j’essaye de m’endormir autour de 22h (23h max) afin d’avoir le sommeil nécessaire à mon bien-être.. mais aussi à ma récupération musculaire. Vous pouvez aller lire l’article sur l’importance du sommeil ici ! 

thefitnesstheory faire du sport matin
moi, quand j’essaye d’enfiler la dite tenue de sport sans être vraiment réveillée.

Ensuite, en plusieurs étapes :

1. Je me lève et finis de packer mes affaires de la journée (lunchbox et habits de bureau) – que je prépare la veille. J’enfile aussi une tenue de sport que j’aime bien (se sentir bien dans sa peau pour commencer la journée est un must.)

2. Je fais un petit déjéuner light, juste de quoi avoir de l’énergie pour le sport : 1 grand verre d’eau, une petite poire, un peu de yaourt et une tranche de pain complet. 

3. Je pars à la salle de sport, ou je fais 1h15 d’effort le plus intense possible (avec majoritairement de la musculation, mais aussi parfois de la course en interval.). S’en suit une douche et le trajet jusqu’au bureau.

4. Je me prépare mon vrai petit déjeuner au bureau, avec un shake de protéines au chocolat (voire ici pourquoi prendre des protéines en poudre après le sport.), un mélange Weetabix / galette d’avoine avec du yaourt nature et des arômes, et une cuillère de beurre de cacahuète. Je peux enfin commencer la journée de travail ! 


Ca parait un peu hard comme début de journée, mais en fait, je suis VRAIMENT malheureuse quand je ne fais pas ça. Je n’y vois que des avantages, en fin de compte. 
Maintenant que vous en savez beaucoup sur moi et ce que je peux bien fabriquer le matin, je vais vous convaincre que VOUS AUSSI, vous devriez faire pareil. 

 

Alors, pourquoi faire du sport le matin ? 

1. Parce que ça vous force à vous réveiller plus tôt

(non, sans dec.) Mais en quoi c’est une bonne chose, me demandez-vous ?  C’est une bonne chose si vous arrivez à respecter vos cycles de sommeil, en fait. Le fait est que souvent on se force à dormir plus, et on se relance dans un cycle de sommeil.. Du coup, en se réveillant, on est encore plus fatigué ! Le sommeil c’est bien, (voir le commentaire dans l’intro), mais l’idée c’est qu’il soit utile et efficace. Donc on fait des tests pour trouver de combien de temps de sommeil on a besoin, et on se cale sur ce modèle là, pour être parfaitement reveillé et prêt à affronter la journée. 

2. Parce que vous êtes frais et dispo

C’est un fait, si vous avez pas trop fait la bringue la veille (dans quel cas une nuit de sommeil plus longue est recommandée, pareil dans le cas d’un effort intense qui mériterait que vous récupéreriez tranquillou), vous venez de dormir. Et après une collation et un café, vous  êtes EN PLEINE FORME. (vous pouvez checker mon article sur quoi manger avant et après le sport ici

Vous n’avez pas encore accumulé la fatigue de la journée, vos muscle sont tout reposés, bref, c’est le moment d’attaquer dans le lourd. Pensez aussi que plus vous passez votre agressivité dans le sport, plus vous arrivez au bureau ou en études relaxé. Et ca, c’est quand même très chouette, de pas commencer la journée stressé. 

thefitnesstheory faire du sport le matin
moi en arrivant au bureau, quand j’ai pas fait de sport.

3. Parce que quand c’est fait, c’est plus à faire

Et ça, ça parait être un peu un enfonçage de porte ouverte, mais c’est une bonne façon de raisonner : vous n’aurez pas à y retourner ce soir. Ca veut dire que vous pouvez faire quelque chose en fin de journée: un diner entre amis, aller voir un film, trainer dans les magasins. Ca veut aussi dire que vous n’aurez pas à annuler votre séance et à faire un jour off forcé si on vous invite à la dernière minute. 

Je pars du principe que cette heure, entre 7 et 8, si je ne vais pas au sport, je ne vais rien en faire et dormir à la place.. Par contre, la même heure de sport entre 19 et 20h, je pourrais en faire des TAS d’autres choses. Alors à choisir…

4. Parce que quand vous finissez votre séance, vous avez déjà accompli quelque chose dont 90% des gens qui dorment encore sont incapables

C’est toujours gratifiant de se souvenir qu’on est un petit flocon de neige, merveilleux et unique (ceci est une référence au film Fight Club, pour les connaisseurs.) Alors biensur, faire du sport tôt, c’est pénible et on a pas vraiment envie, au début. Promis, ensuite ça s’arrange, mais les premières fois, on se demande un peu ce qui nous est passé par la tête. Il faut se souvenir d’une chose : vous avez fait le bon choix pour vous et votre corps. Les gens qui sont encore dans leurs lits n’ont pas eu cette bravoure et il faut vous en féliciter ! (sans pour juger les autres pour autant, chacun fait ce qu’il veut de sa vie, après tout.)

 

5. Parce que ça veut dire PETIT DEJ POST WORKOUT 

et là, vous pouvez vous faire plaisir. Pourquoi ? Parce que votre corps est en recherche de thefitnesstheory faire du sport le matinnutriments pour récupérer. Il a surtout suuuper la dalle pour des protéines, histoire de reconstruire les muscles proprement. On peut prendre un shake de protéines (et j’ai résumé toute cette histoire d’apport protéique juste après le sport ici) mais le mieux c’est d’apporter de quoi reconstituer toutes les réserves : un peu de glucides, un peu de lipides saines, et les dites protéines !  

6. Parce que vous dormirez mieux le soir

L’avantage d’aller tout donner le matin, c’est que votre corps a toute la journée pour “refroidir” et se remettre de ses émotions. Du coup, le soir, vous êtes fatigués, et vous dormez beaucoup mieux. Quand vous faites du sport le soir (et surtout après manger, ce que je ne conseille vraiment pas), vous donnez le signal à votre corps qu’il faut être révéillé et opérationnel. Du coup, c’est pas tellement idéal pour s’endormir ensuite.

Coté nutrition aussi, ça veut dire qu’il faut beaucoup manger pour récupérer après le sport.. Et faire un repas consistant juste avant d’aller dormir, c’est pas forcément optimal. 

 


… Mais parfois, le sport, c’est mieux le soir !

Je m’entraines 5 jours par semaine depuis 4 ans déjà, et je dois reconnaitre, qu’il y a des avantages à faire un bon training le soir, une fois de temps en temps :

  • En salle de sport, l’ambiance est meilleure le soir. Et ca c’est un fait, si le matin ça vous demande courage et sacrifice d’y aller, c’est vrai pour tout le monde. Alors le peu de personnes en présence est un peu dans le mal, comme vous, et c’est pas non plus l’éclate suprême. On va pas à la salle pour discuter, mais c’est plus facile de tout donner quand on est entourés d’une vraie énergie positive. Pour avoir testé les cours en salle de sport Paris (et alentours) quand je vivais en France, c’est particulièrement vrai là bas! 
  • Les cours collectifs sont souvent.. le soir. Si vous avez la chance d’avoir une salle qui en propose, ou si vous comptez vous inscrire à des activités, elles seront probablement le soir. 
  • Vous relâchez tout le stress de la journée. Et c’est super utile en cas de patron oprimant, de météo déprimante ou de problème d’imprimante. (Ca rime et c’est COMPLETEMENT vrai.) 

L’important, c’est de trouver un rythme qui VOUS convient. On a pas tous les mêmes impératifs, pas tous le même train de vie et pas tous les mêmes envies. Le but, c’est de vous faire un planning et de vous y tenir, sans vous comparer aux autres. 

Alors je ne peux que vous encourager à tester le sport le matin (pendant plusieurs semaines, hein, pas juste une fois, on a pas le temps de prendre une habitude sinon!) et à me dire ce que vous en pensez ! 

(spoiler:  je parie que vous allez adorer. Passées, disons.. les 5 premières fois :p)

 

et vous, vous faites du sport quand ? Vous seriez prêts à bousculer votre routine matinale ? Dites moi tout !

 

Que vous soyez déjà un adepte de la salle de sport ou un débutant complet, il vous faut un peu de matos quand même – on va pas à la guerre avec une épée en mousse. Comme c’est une question que je reçois souvent, je vous ai fait une petite vidéo de ce qu’il y a dans mon sac de sport à moi. On est tous différents – et on a tous des buts différents – alors n’hésitez pas à partager ce qu’il y a dans le votre 🙂

> Le sac avec rangements pour meal management est dispo sur FitMark Bag (-20% avec le code BC20fitmarkbagsEU :p )

> Mes gants sont dispo sur le site de G-Loves. Si vous n’avez pas (ou ne voulez pas mettre) ce budget là pour une paire de gants (parce que vous débutez, par exemple), j’ai porté les domyos pendant des années et ils sont vraiment super résistants. 

les snacks que je mange souvent sont listés ici (et oubliez pas d’aller voir la liste des codes promos quand vous commandez, ça fait de la grosse réduc, quand même, surtout Optigura sur les questBars :p) 

> les poids pour chevilles, je sais plus ou je les avais acheté, mais y en a des pas chers sur Fitness Boutique

> l’élastique est dispo sur Fitness Boutique aussi (5€, vraiment pas cher et super sympa pour travailler les fessiers!)

>Le foam roller (et la balle, qui n’est pas dans la vidéo mais que j’utilise aussi) sont dispos sur le site de TP therapy

> et le sublime shaker vient de chez the protein works !

 

et vous alors, dites moi tout 🙂

Les abdos classiques, (enfin, les “crunchs”), ça marche bien. Mais c’est pas super super rigolo d’en faire tous les jours, et tout le monde est bien d’accord là dessus. Du coup, on se démotive, on arrête d’en faire, et on est pas plus avancé (et on a un ventre un peu mou, par dessus le marché.)

Sauf que c’est simplement parce qu’on oublie que y a tout un tas d’autres exos, qui marchent très bien voire mieux, pour faire travailler les muscles du ventre.

Alors voici un rappel et des variantes à essayer pour avoir des résultats plus vite (et moins s’ennuyer)

1. Le crunch

crunch abdo tumblr
pour rappel, ça c’est un crunch. tout le monde connait. Et on met pas les pieds par terre, c’est de la triche.

On laisse pas tomber l’exercice phare pour autant. On fait 3 séries de 20 abdos “crunch”, les pieds levés, les jambes pliées à 90 degrés, sans prendre de l’élan. Ca ne sert à rien, ça ne fait pas travailler les muscles qu’on cible, et en plus, ça fait mal au dos. On reste dans les premiers degrés du mouvements. Si on se sent d’humeur, on rajoute 3 séries de 20, pendant lesquelles on se bloque presque à son maximum, et on en fait des tous petits, en serrant aussi fort qu’on peut les abdos.


2. les “twisting mountain climbers”tumblr_mgbhcuQamf1s2flg8o1_500

 

On passe à un peu plus douloureux. en position de “high plank”, on ramène le genou gauche vers le coude droite, puis l’inverse. 20 fois en alternant gauche et droite à chaque battement, puis 20 fois en en faisant 2 de chaque coté, et enfin 20 d’affilée de chaque coté. ca fait 80, et ça peut pas faire de mal. Enfin si, mais c’est pour votre bien.


 

3. Leg down (ou up)

tumblr_myfipqIGgm1rjf3ito1_500

 

Super efficace pour le bas des abdos (ceux qui sont durs à travailler). On lèvesi vous n’avez pas ce genre d’équipement à portée, vous pouvez aussi tout simplement vous allonger, monter les jambes tendues à 90 degrés, et les descendre au sol et remonter sans vous aider de vos mains.

on en fait 3 x 20 ( ou 6 x 10 au début, si ça pique trop. )

 


 

4. et mon nouveau préféré: les hip dips

tumblr_n8j3h9PQmi1qj59tdo2_500

y a pas à dire, celui là, il fait juste mal aux obliques. Mais il est parfait pour faire une jolie taille chez les filles et des muscles toniquent et qui ressortent chez les garçons. Alors pas d’excuse, on en fait 3 x 20, avec 1 de chaque coté à chaque fois. Promis, ça brûle. (j’ai encore des courbatures de ceux d’hier, et ça faisait un sacré moment que je n’en avais pas eu, habitude oblige.)

et allez, un petit en supplément (qui donne pas l’air malin mais qui fait son office)


 

en supplément: les Dolphin push ups (qui font les pectoraux et les triceps avec)

tumblr_n5o5j6QX6q1raq9fxo1_400Celui là il a l’avantage de faire travailler le haut du corps aussi. Si la pompe est trop difficile, on pose les genoux pour l’occasion. 3 x 10 pour commencer, c’est déjà pas mal.


Et tout ça, ça vous fait un entrainement abdos complet, qui fait travailler chaque muscle, et qui en plus change des abdos tout cons.

Ca prend 15minutes, ca coute rien d’essayer. On s’y met? 😀 

et après on peut faire ça.
et après on peut faire ça.

Depuis quelques années, tous les fans de fitness s’y sont mis: les protéines en poudre, et plus particulièrement la whey (qui est une protéine issue du lait). On peut parfois remettre en cause le coté “healthy” de ce genre de suppléments (aussi parce que certains des produits vendus en pharmacie font juste suuuper peur), mais on va voir tout de suite ce que sont les protéines whey, quand est-ce qu’il faut ou ne faut pas en prendre, et combien. C’est parti !

Déjà, la whey, c’est quoi? 

C’est une des protéines du lait (il y a la whey d’un coté et la caséine de l’autre). On extrait la whey du lait dans les fabrique de fromage, généralement. Elle est considérée comme une protéine complète, puisqu’elle contient les 9 acides aminés essentiels (si vous n’êtes pas sur de ce que sont les acides aminés, c’est par là) et elle est très faible en lactose; (parfait pour les intolérants.)

Elle ne se dégrade pas à la chaleur – comme toutes les protéines – ce qui permet de l’utiliser dans des recettes cools, comme ces pancakes ou ce brownie

Alors ajouter des protéines en poudre à son alimentation, oui, non, pourquoi ? 

Quand et pourquoi prendre des protéines :

> Après les exercises physiques intenses, les séances de musculation par exemple, parce qu’elle permettent une meilleure récupération musculaire, et une meilleure création musculaire. (en gros, après l’effort, le corps va chercher des réserves de protéines pour répondre aux besoins qui viennent de survenir, et qu’il puisse le puiser directement dans la première chose qu’on lui donne après l’entrainement lui simplifie drôlement la tâche.) Pour que l’efficacité soit maximum, on prend son shake dans l’heure qui suit l’effort physique parce qu’il s’avère que pendant les efforts violents, le corps bloque son assimilation des protéines, et la réduit à minima. Du coup, juste après la séance, il se réveille et chercher à en assimiler le plus possible : c’est la “fenêtre protéique” . Votre corps cherche des protéines à tout va et les assimile très vite. Il lui faut donc des protéines à diffusion rapide, et c’est précisement ce qu’est la whey. 
Cela dit, si vous ne pouvez pas les consommer tout de suite après, AUCUN SOUCI. Tant que vous couvrez vos besoins de protéines sur la journée, tout va bien se passer. 

> En complément d’une alimentation saine et équilibrée, dans lequel il manquerait des protéines. Pour que le corps fonctionne de manière optimale, il faut AU MOINS 2 portions de protéines par jour. (animales ou végétales) Si vous ne les atteignez pas, un ajout de protéines sous cette forme peut être une solution pour pallier aux carences.

Attention : prendre des protéines après du cardio ne sert à rien : le cardio visant à 99% à consommer des calories, et l’effort musculaire demandé étant réduit, reprendre 100kcal juste derrière alors que votre corps n’est pas en situation de construction musculaire peut ralentir vos efforts. A réserver aux séances de renforcement musculaire et autres sports du même type, donc 🙂

les avantages :

  •  Il s’agit de produits naturels (la Whey est composée de protéines de lait.). Donc on est bien loin du produit chimique auquel on pense en premier lieu. On les extrait notamment lors de la création du fromage. Pour résumer, c’est comme si vous mangiez BEAUCOUP de yaourt d’un coup, sans le gras.
  •  Elles font déjà partie de notre alimentation de base, il ne s’agit donc que d’augmenter son apport protéique, sans accroitre massivement l’apport calorique. (1 prise d’isolat de whey tourne autour des 90calories.) C’est parfait pour ceux qui font du sport, mais aussi pour ceux qui ne mangent pas assez de protéines, animales ou végétales, au quotidien (faute de moyen, de temps, question de goût, etc
  •  Elles ont souvent des goûts très sympas, comme Chocolat ou Fraise (la review complète des gouts que j’ai testé ici), et si on les mélange avec du lait, on a l’impression de boire un vrai milk-shake. Sauf qu’au lieu d’être bourré de sucre, il est bon pour les muscles.

Les inconvénients:

> dans certains cas, les débuts sont difficiles, parce que le système digestif n’est pas forcément préparé à devoir traiter autant de protéines et de produits laitiers. (donc maux d’estomac, digestion lente, etc)

> elles ne servent à rien si votre alimentation contient suffisamment de protéines rapport à vos besoins. Le corps ne stocke pas les protéines (alors qu’il stocke les lipides et les glucides.) Ca veut dire que si vous lui apportez assez de protéines sur une journée, il va directement éliminer les apports en trop (par les reins.) Du coup, prendre plusieurs shakes ne sert pas à grand chose.


 

Petit rappel des besoins en protéines selon l’activité :

Sédentaire: 0.8 g/kg 
Dans le cadre d’une activité sportive légère: 1.2 à 1.7 g/kg 
Pour les sports d’endurance: 1.2 à 1.6 g/kg 
Pour une prise de masse: 1.6 à 1.8 g/kg

shake 

Enfin, un conseil pour ceux qui voudraient s’y mettre : évitez absolument les protéines des supermarchés Français : très chers, mauvaise qualité, souvent peu digestes…Si c’est pour être malade comme un chien c’est pas la peine. Alors préférez les produits de revendeurs spécialistes. 

Coté gout, j’ai écris tout un article (avec des codes de réduction!) sur les différents gouts de whey chez differentes marques.. Alors zou! 

Et une fois que c’est fait, vous pouvez retrouver mes recettes avec de la whey en cliquant ici 😀 

 

On voit pas mal de grandes promesses sur les réseaux sociaux et les sites de nutrition & bien-être: perdez 20kg en 3 jours, perdez des seins mais pas des cuisses, construisez du muscle tout en perdant du poids.. Il est temps de faire le poids et de démeler le vrai du faux, à propos des régimes et autres détox et monodiètes.

spot-reduce

1. “Je peux perdre du gras aux endroits que je veux”

Que ce soit dit une fois pour toutes. On ne PEUT PAS choisir l’endroit d’ou on perd du poids. Aucun exercise du monde ne vous fera perdre “la bouée”, aucun aliment miracle ne s’attaquera qu’à la circonférence de vos cuisses. C’est une absurdité totale de penser qu’il est possible de cibler. C’est du moins très mal comprendre le fonctionnement d’un corps humain.

Le corps stocke les graisses dans des endroits relativement définis : les seins, hanches, cuisses, fesses et ventre pour les femmes, plutôt le ventre uniquement pour les hommes. En cas de perte de poids, il va puiser dans ces réserves de graisses, et donc les consommer. MAIS il n’est pas possible de désigner une région plutôt qu’une autre. Les zones prioritaires varient d’une personne à une autre. C’est ce qui explique que certaines femmes puissent garder leur poitrine après un régime et que d’autres perdent énormement à cet endroit là, par exemple.

De même, le sport permet de créer du muscle, de tonifier certaines zones. Mais en aucun cas il ne brûle la graisse de cette région. Il peut en améliorer l’aspect, en tendant la peau, ou en retenant d’avantage les organes, si on parle des abdos, mais il ne consommera pas spécifiquement cette graisse.

D’ou la nécessité de combiner une perte de poids, donc une différence entre calories ingérées et calories utilisées, et de la musculation.

Vous pouvez consulter le petit guide du rééquilibrage alimentaire ici
ou directement aller au plan nutritionnel que je conseille

2. “Je peux manger tout ce que je veux tant que je fais du sport”.

eeeh non. Le corps est une formidable mécanique, mais il n’est pas capable de tour de magie non plus. Encore une fois, tout est une question d’équilibre calorique. Si vous faites des heures et des heures de sport, mais que vous mangez plus de calories que ce que vous n’en dépensez, vous allez stagner ou prendre du poids. Rien ne peut compenser une mauvaise alimentation, et si elle ne se ressent pas sur le poids, elle a de toute façon des effets physiologiques autres : fatigue, carences, vulnérabilité, acnée, …

Et puis, le sport n’est en fait pas la meilleure façon de perdre du poids, comme je vous l’explique dans cette vidéo :

3. “Si c’est light, c’est bon pour mon régime”.

Nope. Si c’est light en gras, c’est probablement bourré d’additifs & de sucre pour que ça ait du goût, et si c’est light en sucre, pleins d’édulcorants. Si c’est un plat préparé, et qu’il y a peu de calories dedans, c’est surtout parce que la portion est ridicule.

Il est temps de réapprendre à manger correctement, plutôt que de se bourrer de trucs de régime. Une alimentation saine n’est jamais synonyme de nourriture bidouillée pour être moins calorique. Il faut peut être juste laisser tomber l’idée comme avant mais en light, et se concentrer sur une nouvelle façon de s’alimenter, plus saine et plus respectueuse de son corps. 
Vous pouvez aller lire l’article sur le flexible dieting, par exemple, pour en savoir plus sur les différents nutriments et leur rôle! 

4. “une fois que j’aurai perdu x kilos, je serai heureux/se et bien dans mon corps”

Ce serait très chouette. Mais ça ne marche pas comme ça. L’amour de soi ne vient pas d’un coup, quand bien même vous feriez 5 ou 10 kilos de moins. C’est un processus lent, et il n’a, en vrai, que peu de rapport avec le poids. L’image corporelle, et le bonheur qu’on en retire, vient uniquement de notre propre perception. Rien à voir avec quelque chose de factuel, et encore moins avec un simple chiffre sur la balance. Il faut faire l’effort de s’apprécier, ou tout du moins essayer, jour après jour. Perdre du poids ne rend pas heureux. Mais être fier des efforts que l’on fait, de tenir ses engagements, de respecter son corps, oui.