Tag

Voyage

Browsing

J’écris cet article depuis le Laos, ou je passe une semaine après le marathon trail d’Angkor. J’ai découvert énormément de recettes locales, dont certaines que j’adore, et dont je voulais vous proposer des versions healthy mais qui font néanmoins honneur aux saveurs d’origine. Cela dit, pas besoin d’adaptation avec cette recette-ci ! Elle est 100% healthy, sans matières grasses ajoutées, et peut se faire très rapidement si on dispose des bons ingrédients. 
Mais qu’est-ce que le Laap? C’est une sorte de salade à base de plantes aromatiques et de viande (on peut aussi en faire avec du poisson blanc ou du porc). Elle se mange avec du riz gluant et des grandes feuilles de salade – On utilise une feuille de salade comme “base”, comme un wrap, et on place à l’intérieur un peu de menthe ou de coriandre, une cuillerée de laap, et on trempe dans une sauce soja ou au vinaigre épicée. C’est délicieux et vraiment facile à faire – je me vois tout à fait en faire en plus grandes quantités pour mes lunchboxes, avec du riz complet et quelques haricots verts à coté.

Petit conseil : la sauce Nuoc Mam se trouve désormais un peu partout en supermarché – si vous avez l’occasion d’aller dans une épicerie chinoise ou vietnamienne, vous trouverez des versions plus épaisses et fermentées qui sont l’ingrédient utilisé dans la recette d’origine. Si vous n’en avez pas, une sauce Nuoc Mam classique fera l’affaire ! 

laap de poulet recette laotienne light

laap de poulet recette laotienne
On le sert avec des grandes feuilles de laitue, et on ajoute un peu de Laap sur la salade, avec de la coriandre, du concombre ou d’autres ingrédients frais, et on la replie sur elle même pour en faire un petit “sandwich”.
Laap de Poulet (recette Laotienne)
Temps de préparation
10 min
Temps de cuisson
10 min
Temps total
20 min
 

Une recette salée 100% healthy et facile à faire, pour voyager sans bouger de chez soi.

Type de plat: Plat Principal
Keyword: poulet
Portions: 1 personne
Auteur: Charlotte Beaulat-Clément
Ingrédients
  • 100 g blanc de poulet (peut être remplacé par du porc ou du poisson blanc à l'envie)
  • 1 poignée feuilles de menthe
  • 1 échalote
  • 1/2 citron vert
  • 2 tiges d'oignon nouveau
  • 1 cuillère à soupe de piment en poudre (optionnel mais recommandé!)
  • 1 cuillère à soupe de poudre de riz noir (optionnel mais recommandé, en épicerie asiatique)
  • 3 tranches galanga ou racine de gingembre (peut être remplacé par de la poudre de gingembre si besoin)
  • 1 cuillère à soupe de sauce Pa Deak (Nuoc Mam fermentée) (peut être remplacé par de la sauce Nuoc Mam simple si besoin)
  • 5 grandes feuilles laitue (pour la dégustation)
  • 1 poignée de coriandre fraiche (pour la dégustation)
  • 1/2 concombre en tranches (pour la dégustation)
Instructions
  1. Cuire le poulet coupé en gros morceaux - si possible au grill ou au barbecue, mais on peut aussi le faire à la poêle ou poché si besoin. Il faut qu'il soit bien cuit.

  2. Pendant que le poulet cuit, on coupe en petits morceaux tous les ingrédients du laap: la menthe, les oignons nouveaux, l'échalote et le gingembre/galanga.

  3. Une fois le poulet cuit, on le coupe en tout petits dés, et on le mélange avec les ingrédients déjà coupés. On ajoute ensuite le piment, la poudre de riz noir, le jus du citron vert, la sauce de poisson. On remue bien, pour que les saveurs se diffusent - on ajuste les dosages en goûtant au fur et à mesure.

  4. On sert avec la laitue, les rondelles de concombre et la coriandre.

laap de poulet recette laotienne allégée
C’est bon, c’est frais et ça se conserve sans souci pendant plusieurs jours !

 

Vous avez déjà essayé la version originale?
Vous allez tester cette recette? Dites moi tout en commentaire ! 

Quand on pense à Phuket, c’est généralement la version trash, celle qu’on nous montre sur m6, qui prend le dessus. On ne va pas se mentir, Phuket (qui est le nom de l’ïle), et Patong (qui est le nom d’une des villes) spécifiquement, c’est… ça. MAIS ce n’est pas QUE ça. J’en reviens, après un weekend festif passé à Patong Beach même, et si l’on peut difficilement faire abstraction du tourisme sexuel et des abus d’alcool en tout genre, il y a beaucoup de choses à découvrir aux alentours. Alors faites moi confiance, je vous emmène en Thailande, en vous donnant ma liste des choses à faire à Phuket ! 

phuket patong thefitnesstheory
Et en exclu, notre bande de joyeux drilles. 😀

1. Dévorer de la street-food 

et par “de la street food”, j’entends “TOUTE la street food”. C’est bien simple, tout ce qu’on trouve dans les rues (sur les petits chariots qui font de la fumée) est délicieux. N’écoutez pas les mauvaises langues qui disent que ce n’est pas clean : comparé aux cuisines de beaucoup de restos en asie, la street food est bien plus safe ET vraiment riche en saveur. En plus, on mange pour maximum 3€ de très larges portions de trucs complètement délicieux. N’oubliez pas de préciser si vous n’aimez pas le “spicy” par contre. (perso, je suis une grosse grosse fan, mais pour certains.. c’est un peu rude :p)

 

a manger a faire a phuket
une crèpe oeuf – banane, avec une sorte de sauce à la vanille dessus. C’est gras, c’est sucré, et c’est très bon. 😀
à manger à faire a phuket patong
Un des merveilleux Pinapple Rices servis dans les foodcourts !

2. Louer un scooter (et faire gaffe!)

La Thaïlande, comme la majorité des pays d’Asie du Sud Est, se découvre bien mieux quand on est motorisés.. et la façon la moins chère et la plus libre de le faire, c’est encore de louer un scooter! Ca ne coute rien (comptez 5euros pour la journée, sans besoin d’avoir un permis ou d’avoir déjà conduit…) et on vous prête le casque. De là, vous pouvez partir vous promener sur l’ile et découvrir toutes les merveilles que le paysage a à offrir. C’est dépaysant et grisant, et on se sent vraiment .. libre. 

Un conseil par contre: vérifier bien les freins avant de partir des stands des loueurs. Pareil, on met un pantalon et des chaussures fermées, et on fait attention quand on conduit. C’est tout bête, mais beaucoup de gens portent ce qu’on appelle là bas un “thai tattoo” : c’est quand vous êtes tombés et que vous vous êtes arraché la peau des tibias, et que ça fait une brûlure très moche qui vous empêche de vous vous baigner et de vous mettre au soleil. Alors on y va gentil !

à faire à phuket

3. Partir à la découverte de Freedom Beach

Bon, ok, c’est Phuket, donc globalement les plages sont jolies partout. Cela dit, celle de Patong est relativement vilaine et surtout, elle est recouverte de touristes. C’est sympa, mais on est loin de la jolie carte postale. Cela dit, il existe des petites merveilles cachées des vilains touristes: c’est le cas de Freedom Beach, à laquelle on accède par une longue balade en scooter puis 15 bonnes minutes de marche dans la forêt (elle est indiquée sur toutes les maps, mais peu ont le courage de faire le trajet.. et c’est tant pis pour eux!)

freedom beach phuket
et oui, c’est une de mes photos, et oui, c’est assez ouf.

4. Assister à l’une des représentations du Simon’s Cabaret 

La Thailande est connue en partie pour.. ses ladyboys. Et il s’avère qu’il y a un cabaret, à Patong, dont toutes les danseuses ont été des garçons à un moment de leur vie. C’est un spectacle très très familial cela dit: la troupe danse dans des costumes toujours plus extravagants, et on passe un très bon moment. On rit beaucoup, et pour 700bahts (18euros, avec le transport aller/retour depuis votre hotel inclus), on ajoute un petit peu de n’importe quoi dans son séjour. Et ca fait du bien. 

simon's cabaret phuket

5. Boire un bucket (ou deux) bien mérité(s) !

Voilà, vous avez profité de ce que l’île a à offrir en journée. Biiiien. Maintenant, il est temps de décompresser. Si vous êtes à Patong, il y a peu de choix en dehors de Bangla Road : c’est LA rue des bars, des boîtes et des Strip Clubs. C’est surtout un endroit hyper stimulant: tous les néons, toutes les enceintes qui crachent la même musique un tantinet commerciale, tous les promoteurs (et promotrices) de soirée qui vous alpague.. Ca reste une expérience à vivre et il y a une vraie bonne nouvelle: les verres ne sont vraiment pas chers! Comptez environ 150bahts (3.8€) pour un bucket (un saut avec une copieuse portion d’alcool dans le soft de votre choix), ou 200 (5€) pour un cocktail plus élaboré. 

Vous pouvez aussi assister à des tas de conseils rock live – les groupes sont souvent très bons, parfois mauvais, mais chacun reconnaitra des titres qu’il aime et pourra danser relativement n’importe comment dessus, alors… 🙂

14021635_10210200875795624_1362003428091262505_n


Note: J’ai passé un très bon weekend à Phuket, principalement parce que j’étais entourée d’une bande de potes très cools. Cela dit, je voyage d’habitude seule, et dans ce cadre, je ne recommanderais pas Phuket, comme destination. Pas parce que ça craint – la thailande est très safe, comme beaucoup de pays en Asie – mais simplement parce qu’il n’y a pas grand chose de culturel à voir et qu’on est quand même très en contact avec le tourisme sexuel, ce qui peut être plus dérangeant quand on a personne avec qui en rire. La Thailande regorge d’endroits merveilleux, surtout dans le Nord (Chiang Mai et Pai surtout étant des vrais bijoux) alors si je devais vous conseiller une destination.. oubliez les plages à touriste et foncez dans la jungle du nord! Mais si vous cherchez des cocktails pas chers et l’endroit parfait pour des bains de minuit, c’est Phuket qu’il vous faut 🙂

 

et vous, vous êtes déjà allés à Phuket? Vous comptez y faire un tour? 

Dites moi tout en commentaire! 

 

Je reviens d’un très très chouette week-end de 4 jours sur la petite île de Penang, en Malaisie. je me suis installée dans la ville de GeorgeTown et j’ai essayé d’en profiter un maximum. Et devinez quoi ? il y a des tonnes de choses à faire à Penang ! Je vous livre ce que j’ai préféré – il y a du très touristique et du plus underground, tout le monde y trouvera son bonheur.

En tout cas, sachez que j’ai adoré l’île et ses habitants. L’atmosphère y est incroyable, l’architecture est juste dingue et ça vaut vraiment le coup d’y passer plusieurs jours, pour en découvrir tous les recoins. Je ne peux que recommander très très chaudement !

 


1. Partir à la chasse au Street Art

Si Penang est pas mal connue comme destination touristique, ce n’est pas pour ses plages. En fait, les plages sont même plutôt moches (l’eau est pas super claire et on s’y baigne peu). Par contre, coté culture, l’île et surtout Georgetown envoie du très très lourd. Il y a du street art à tous les coins de rue (surtout vers Armenian Lane & Love Lane, mais il y a des maps gratuites pour vous permettre de voir tous les artworks) 

Vraiment, la ville regorge de petites (ou grosses!) pépites, et c’est vraiment agréable de partir sur leurs traces. On flane, on se perd, et on passe un moment génial.

street art penang
ce chat fait 6 mètres de longueur, hein.

street art penang

2. Admirer l’architecture 

Flâner dans les rues, hormis pour voir des chats géants (voir le point précédent, et quand même, c’est très cool), ça permet aussi de contempler l’architecture coloniale et colorée de la ville. C’est en soi une expérience à elle toute seule, parce que chaque batiment est intéressant (et si on ne m’arrêtait pas, j’aurais pris des photos de chaque maison individuellement.)

penang georgetown

penang georgetown

 

3. Manger aux stands de rue 

Penang est connue pour sa nourriture, et c’est bien normal. Et les meilleurs plats ne se trouvent pas du tout dans les restaurants, mais bien dans la rue ! La street food est partout et elle est à se rouler par terre. Mee goreng, Nasi Campur, n’essayez pas de comprendre et osez commander au hasard ! Les plats sont généralement à base de riz (Nasi) ou de nouilles (Mee), accompagnés d’une viande ou d’oeuf et de sauce. Et c’est TOUJOURS délicieux. 

Mention vraiment spéciale à un stand de Wonton Mee (c’est un plat de nouilles venant de Hong Kong, servis avec des wanton, du porc aux épices, une sauce à base de soja et des piments) qui, pour 1.5€, vous fera définitivement tomber amoureux du coin : il est sur Love Lane,  et il faut chercher un stand qui fait beaucoup de vapeur et avec une longue file d’attente devant. (oui, les shops n’ont pas de nom, alors je fais du mieux que je peux pour vous permettre de le trouver. :p)

Mais TOUTE la nourriture de rue est délicieuse, alors surtout, n’hésitez pas, et essayez les tous ! 
wonton mee noodles penang

glace Penang
cette merveilleuse glace maison à la noix de coco, avec ses graines de maïs et ses pépites de cacahuètes, vaut vraiment le coup aussi ! toujours sur Love lane.

 

4. Visiter les Jetties

Les Jetties, ce sont des petits villages sur pillotis (donc sur l’eau) fondés par les clans Chinois sur l’ile. Il en reste 6, et chacun est un dédale de petits couloirs, de maisonnettes, de quais, de petites boutiques… Ils sont toujours habités (même si c’est relativement touristique maintenant) et vraiment joli. C’est l’endroit aussi pour acheter des petits souvenirs (mais pas manger, il y a bien moins cher (et bien meilleur!) ailleurs en ville, dans les coins moins fréquentés. 

jetty penang

jetty penang

 

5.  Faire la fête au Tipsy Tiger Hostel 

Pour les backpackers et les fêtards de tout poil, sachez que Penang comptent un des meilleurs party hostels dans lesquels j’ai eu l’occasion de me poser. Au Tipsy Tiger, on a 2 verres gratuits tous les soirs, et les suivants sont à 3 euros environ. De quoi se mettre en jambes avant d’aller faire la fête toute la nuit dans un des bars/clubs de la ville. Que ce soit pour y dormir ou juste pour boire des coups, je ne peux que recommander. En plus, le personnel est juste AU TOP.

Plus d’informations ici   et pour pour booker, go sur hostelworld 😀 

tipsy tiger hostel choses à faire penang
6. Gouter le durian

Ce fruit un peu particulier est VRAIMENT important en Durian thefitnesstheoryAsie. Ne me demandez pas pourquoi, je ne suis toujours pas sûre de comprendre l’engouement. Mais c’est définitivement quelque chose à faire pendant que vous êtes là. 

Le durian, c’est quoi ? C’est un fruit qui ressemble à un gros truc plein de pics (déjà, la bestiole a l’air HYPER accueillante, à ce stade) mais qui a la caractéristique de sentir le fromage. Le très vieux fromage. Tant et si bien que dans beaucoup de pays, Singapour inclus, on a pas le droit de prendre le bus ou le métro avec, même si il n’est pas ouvert. Ca sent VRAIMENT la mort et demie.

Coté gout ? Et bien, c’est pour sur quelque chose de totalement inédit : ça ne ressemble clairement à rien d’autre. J’avoue trouver ça très chouette à petite dose, en glace par exemple. 

Mais j’ai surtout adoré manger ce petit Daifuku (beignet de riz) au durian. Il se trouve chez “Crazy about Durian”, vers Armenian Lane (et il coute 70ct.)

durian daifuku choses à faire à penang georgetown

7. Prendre un cours de cuisine avec Pearly

Et là, je parle aux plus gourmands d’entre vous, mais si vous avez l’occasion, Pearly est une star de la cuisine Malaisienne, et elle m’a tout appris du Boeuf Rendang (entre autres!)

On passe toute la matinée avec elle, d’abord à faire le marché, et elle nous montre les ingrédients les plus surpenants que l’on peut trouver en Malaisie, fait gouter des fruits et des patisseries à tomber par terre..

choses à faire à penang georgetown
ce sont des sortes de crêpes fourrées au sucre de canne et à la cacahuète
choses à faire à penang georgetown
et c’est la meilleure chose du monde.

Puis nous emmène cuisiner chez elle, dans un super cadre, avant de déguster ensemble, à midi, tous ensemble les plats durement préparés. Au programme pour moi : le fameux boeuf Rendang donc (dans une sauce à la noix de coco que l’on a torréfié nous même au préalable), un Achar de légumes avec des oignons frits (maison!) et des crevettes caramélisées. 

penang food
Cet archar de légumes, que j’ai fait avec amour et avec beaucoup de piment, était juste une merveille.
choses à faire penang cours de cuisine
Au bout de la table, Pearly, ravie (j’espère!) de ses élèves

Pour booker une classe, visitez son site web ici ou envoyez un mail (en anglais!) à pghomecooking(at)gmail.com – merci beaucoup Perly pour cette matinée géniale ! 

 


 

Dans tous les cas, et je le répète, Penang est une île vraiment géniale. Si vous êtes juste à la recherche de buffets occidentaux et de plages de rêve, ce n’est DEFINITIVEMENT PAS un endroit pour vous. Mais si vous êtes à la recherche de culture, d’art, de délicieuse nourriture et désireux de repartir avec des tas d’étoiles dans les yeux (et l’estomac bien rempli) alors foncez sans hésiter ! 

Et vous, vous êtes déjà allés en Malaisie? Ca vous tenterait ? Dites moi tout ! 

 

Puisque je rentre d’un petit tour à Bali d’une semaine en backpack, je me suis dit que mes coups de coeur pour des petits restaurants et bars pourraient en intéresser certain(e)s. La plupart sont healthy ou proposent des choix plus healthy que d’autres, mais surtout, ils sont tous absolument fantastiques et valent clairement le coup d’oeil et de fourchette.
Je sais que si je retourne à Bali, je passerai leur rendre visite, mais si vous y allez avant moi.. surtout n’hésitez pas, vous pouvez y aller les yeux fermés !

 


The Sandy Bay beach club – Nusa Lembongan

Un petit coin de paradis sur une île paradisiaque. Je n’en ai guère plus à dire – je me suis contentée d’une bouteille d’eau à 1 euro là bas, pour pouvoir profiter de la piscine à débordement sur la plage. Parfait pour se reposer ou barbotter en amoureux. ( Ils servent aussi des bouteilles de champagne, la table d’à coté me l’a démontré.) La nourriture a l’air fameuse, quoiqu’occidentale – mais les burgers de tempeh, c’est la vie.

Sandy Bay Beach Club – on Sandy Bay, Nusa Lembongan, Nusa Penida, Kec. Klungkung, Bali, Indonesia

dddda69a978a3d434fc54ecefc50db80


Tigerlillys – Nusa Lembongan

C’est frais, c’est copieux, c’est bon : Tigerlilly’s fait de la bonne cuisine avec des bons produits. Que ce soit leurs pizzas ou leurs wraps, c’est parfait après une journée à trainasser au soleil, et le cadre est entre le romantique et le chill.. parfait en couple ou avec un ami ou deux !
 Le petit plus : ils font des daquiris givrés avec des fruits frais. Et je suis un peu pénible, mais je les préfère non sucré.. le barman a gentiment accepté de mettre le sirop de sucre à coté. Un service au top, donc, et des boissons à tomber.

Tigerlillys –  Jl. Jungut Batu, Nusa Lembongan, Bali, Indonesia

Tigerlillys

 

le combo wrap, pizza et daiquiris sans sucre :D
le combo wrap, pizza et daiquiris sans sucre 😀

Sea circus – Seminyak 

Un lieu super mignon et coloré, qui met de bonne humeur, parfait pour prendre un petit déjeuner healthy à souhait. Des fruits frais, du bon pain, des options végétariennes en veux tu en voilà.
Et au cas ou vous auriez abusé la veille, ils ont des options spéciales “gueule de bois”, qui remettent d’aplomb l’estomac et l’esprit 😉

Sea Circus Jalan Kayu Aya No. 22, Seminyak, Kuta, Kabupaten Badung, Bali, Indonesia

sea circus bali

 


Potato head beach club – Seminyak

 Je ne vais pas être objective, parce que je suis complètement tombée amoureuse de l’endroit : si vous fermez les yeux et que vous pensez vacances de rêve, c’est le Potato Head Beach Club que vous verrez. Une piscine à débordement sur la plage, un bar DANS la piscine, ou l’on peut s’assoir pour siroter des cocktails maison à base de fruits frais (parfois servi dans des noix de coco, des tasses à vapeur ou des verres tiki en bois). La nourriture, façon brunch, est absolument délicieuse aussi (quoi qu’un peu chère). Mais un seul verre vous permet de passer tout l’aprèm à nager et vous détendre, alors.. autant ne pas hésiter ! (Par contre, autant les sièges sont en libre service, autant les matelas sont sur liste d’attente : premier arrivé premier servi, et il faut faire la queue à partir de 10h du matin pour en avoir un.. bon courage :p)
 
 Potato Head Beach ClubJl. Petitenget No. 51B, Seminyak, Kuta, Kabupaten Badung, Bali, Indonesia
potato head beach club
 
 
un de nos verres (enfin deux, du coup) bu dans la piscine.
un de nos verres (enfin deux, du coup) bu dans la piscine.

 


 Old man’s – Canggu

Pas vraiment l’endroit le plus healthy de la terre, mais c’est un bar/beach club sur la plage des surfeurs qui vaut le coup d’oeil. Tous les mecredis soirs, ils font une grosse fête et leurs cocktails sont fabuleux.

Enorme mention pour l’espresso martini – café et vodka sont faits pour s’aimer, très clairement.

Old’s man bar – Canggu, Kuta Utara, Badung, Bali, Indonesia

thumbnail-old-mans-bali-beachfront
 

Varuna – Canggu

Ici, pas de chichis. On est face à une immense armoire de plats locaux, et on indique en pointant de ses gros doigts ce qu’on a envie de manger. Poisson, tofu, tempeh, soja, poulet, beaucoup de choses sont frites, mais c’est tellement bon qu’on en a rien à faire. Mention spéciale pour le soja épicé, qui était juste une merveille.
l’énorme avantage ? Ca ne coute RIEN. Enfin si, 22.000rupiahs (1.50euro) toute l’assiette.

Warung Varuna – Jl. Pantai Batu Bolong No.89x, Kuta Utara, Kabupaten Badung, Bali, Indonesia

varuna canggu
la photo fait pas rêver, mais c’est suuuper bon.

Ithaka Warung – Canggu

Après avoir somnolé toute une après midi sur la plage avec une compagnonne de voyage, il nous a fallu trouver de quoi manger. Ithaka m’a servi un merveilleux petit déjeuner balinais, avec du riz rouge et du tempeh. Les ingrédients sont frais, c’est fait avec amour et joliment présenté.. et j’ai payé 4euros l’assiette, si je me souviens bien.
 
Ithaka Warung – Jalan Pantai Batu Bolong No. 96A, Canggu, Kuta Utara, Badung, Bali, Indonesia

ithaka warung bali


Et vous, vous êtes déjà allés à Bali? C’est en projet ? Vous avez des adresses préférées ? Dites moi tout !

 

 

J’inaugure avec cet article une nouvelle rubrique : je cuisine beaucoup, mais j’aime bien aussi la cuisine des autres – pour peu qu’elle soit vraiment très bonne et à base de bons ingrédients. Donc voilà mes adresses préférées 🙂

J’ai la chance de revenir tout juste de Barcelone, ou j’ai passé une semaine de vacances de rêve. On a décidé d’éviter les pièges à touristes, en flânant mais aussi en demandant des bons conseils aux gens qui avaient l’air d’en savoir plus que nous. Résultat : on a biiiien mangé et bien bu. Et parce que quand on aime, on partage, voilà nos trouvailles. 

Note : toutes ces adresses sont relativement situées dans le quartier del Raval. Simplement parce que c’est là que nous étions. :p 


 

1. Robadora, pour la crème des tapas

C’est un peu LA belle découverte de mon séjour. Un resto dans une ruelle un peu sombre, mais qui s’avère être une pépite. Tout est bon, sans exception aucune, et le personnel est adorable. Les portions sont copieuses, et la note vraiment légère… bref. A tester absolument. 

Et si j’étais vous, je prendrais… Le poulpe terryaki, servi avec des dés de bacon et des pommes caramélisées, sans aucune hésitation. Et pourtant, je suis pas une grosse fan de poulpidés en tout genre. Mais là… foncez, les yeux fermés. De même, les croquettes de viande maison sont à tomber. 

Robadora,  C/ Robadors 18, Barcelona 08001. 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 


 

2. La Donuteria, pour le petit dej qui remet d’aplomb

Pour les matins pluvieux, rien de mieux qu’un vraiiiii gros donut. De celui qui tape un peu niveau calories, mais qui fait du bien à l’âme. En plus, ils sont préparés avec amour – et peuvent s’accompagner d’un chouette café. à moins de 3 euros le donut, il faudrait vraiment pas passer à coté.

Et si j’étais vous, je prendrais … le beignet abricot fourré au chocolat vaut vraiment le détour, le donut au café et amandes aussi. Mais après, ils ont tous l’air top.

La Donuteria, Parlament 20, Sant Antoni

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 


 

3. Muns, pour des empanadas qui tuent tout

J’avoue, il nous est arrivé d’errer dans les rues, après une bonne coupe de sangria, sans trop savoir quoi manger. Dans ces cas là, on attérit chez Muns, direct. 2.50€ l’empanada qui fait vraiment du bien  – c’est très très bon et tout chaud. En plus, les couleurs sont rigolotes. Que demande le peuple ?

Et si j’étais vous, je prendrais … l’empanada aux oignons caramélisés, fromage de chèvre et noix. Fondante à souhait. 

Muns, Ferlandina esq Joaquim Costa, Barcelone. 

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.


 

4. La Rouge, pour danser la Rumba jusqu’au bout de la nuit

On était à la recherche d’une sangria maison. Ils en ont, mais quand y en a plus, y en a plus, parce qu’elle est maison. Alors on s’est rabattu sur du cava.. avant de revenir à la charge un autre soir. La sangria est forte comme il faut, le vermouth aussi… Et du jeudi au samedi se succèdent des groupes en live. Le jeudi, c’est rumba, et c’est vraiment la folie. Le groupe qui a joué ce soir là, Rumbakana, est vraiment très bon – j’espère que vous aurez l’occasion de les voir jouer aussi! – les consos sont pas chères et on a envie de se lever et de danser. Parfait pour commencer la soirée du bon pied.

Et si j’étais vous, je prendrais… le verre de vermouth maison.  Ou deux, ou trois. Parce que quand on aime, on ne compte pas.

La Rouge, Rambla del Raval, 10

Ce diaporama nécessite JavaScript.

  


 5. Madame Jasmine, pour des cocktails à se rouler par terre

A la base, c’est un bar transgender et gay (super) friendly, mais c’est aussi une carte de cocktails inimaginable et des empanadas pas chères. Tout est bon – et on a mis du coeur à tout tester. 

et si j’étais vous, je prendrais… le cocktail Gin, Citron et Coriandre. Une tuerie.  

Madame Jasmine, Rambla del Raval, 22

madame jasmine barcelone


6. Absenta del Raval

De la musique rock planante, des prix abordables, et surtout de l’absinthe maison. On aime ou on déteste, d’accord, mais ça vaut le coup d’essayer, avec le cérémonial qui va avec. L’ambiance est hyper détente, on se sent comme chez soi, et ça fait du bien.

et si j’étais vous, je prendrais … de l’absinthe, hein. Ou un cocktail à base de fruits frais, on a demandé quelque chose à base de banane pour notre dernière soirée, et le barman a juste fait des merveilles.

Absenta del raval, Plaça del pes de la palla 5, Barcelone

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 


 

 Et vous, vous êtes déjà allés à Barcelone? Vous y vivez peut être? Quelles sont vos adresses préférées? 🙂