Tag

manger équilibré

Browsing

J’écris cet article depuis le Laos, ou je passe une semaine après le marathon trail d’Angkor. J’ai découvert énormément de recettes locales, dont certaines que j’adore, et dont je voulais vous proposer des versions healthy mais qui font néanmoins honneur aux saveurs d’origine. Cela dit, pas besoin d’adaptation avec cette recette-ci ! Elle est 100% healthy, sans matières grasses ajoutées, et peut se faire très rapidement si on dispose des bons ingrédients. 
Mais qu’est-ce que le Laap? C’est une sorte de salade à base de plantes aromatiques et de viande (on peut aussi en faire avec du poisson blanc ou du porc). Elle se mange avec du riz gluant et des grandes feuilles de salade – On utilise une feuille de salade comme “base”, comme un wrap, et on place à l’intérieur un peu de menthe ou de coriandre, une cuillerée de laap, et on trempe dans une sauce soja ou au vinaigre épicée. C’est délicieux et vraiment facile à faire – je me vois tout à fait en faire en plus grandes quantités pour mes lunchboxes, avec du riz complet et quelques haricots verts à coté.

Petit conseil : la sauce Nuoc Mam se trouve désormais un peu partout en supermarché – si vous avez l’occasion d’aller dans une épicerie chinoise ou vietnamienne, vous trouverez des versions plus épaisses et fermentées qui sont l’ingrédient utilisé dans la recette d’origine. Si vous n’en avez pas, une sauce Nuoc Mam classique fera l’affaire ! 

laap de poulet recette laotienne light

laap de poulet recette laotienne
On le sert avec des grandes feuilles de laitue, et on ajoute un peu de Laap sur la salade, avec de la coriandre, du concombre ou d’autres ingrédients frais, et on la replie sur elle même pour en faire un petit “sandwich”.
Laap de Poulet (recette Laotienne)
Temps de préparation
10 min
Temps de cuisson
10 min
Temps total
20 min
 

Une recette salée 100% healthy et facile à faire, pour voyager sans bouger de chez soi.

Type de plat: Plat Principal
Keyword: poulet
Portions: 1 personne
Auteur: Charlotte Beaulat-Clément
Ingrédients
  • 100 g blanc de poulet (peut être remplacé par du porc ou du poisson blanc à l'envie)
  • 1 poignée feuilles de menthe
  • 1 échalote
  • 1/2 citron vert
  • 2 tiges d'oignon nouveau
  • 1 cuillère à soupe de piment en poudre (optionnel mais recommandé!)
  • 1 cuillère à soupe de poudre de riz noir (optionnel mais recommandé, en épicerie asiatique)
  • 3 tranches galanga ou racine de gingembre (peut être remplacé par de la poudre de gingembre si besoin)
  • 1 cuillère à soupe de sauce Pa Deak (Nuoc Mam fermentée) (peut être remplacé par de la sauce Nuoc Mam simple si besoin)
  • 5 grandes feuilles laitue (pour la dégustation)
  • 1 poignée de coriandre fraiche (pour la dégustation)
  • 1/2 concombre en tranches (pour la dégustation)
Instructions
  1. Cuire le poulet coupé en gros morceaux - si possible au grill ou au barbecue, mais on peut aussi le faire à la poêle ou poché si besoin. Il faut qu'il soit bien cuit.

  2. Pendant que le poulet cuit, on coupe en petits morceaux tous les ingrédients du laap: la menthe, les oignons nouveaux, l'échalote et le gingembre/galanga.

  3. Une fois le poulet cuit, on le coupe en tout petits dés, et on le mélange avec les ingrédients déjà coupés. On ajoute ensuite le piment, la poudre de riz noir, le jus du citron vert, la sauce de poisson. On remue bien, pour que les saveurs se diffusent - on ajuste les dosages en goûtant au fur et à mesure.

  4. On sert avec la laitue, les rondelles de concombre et la coriandre.

laap de poulet recette laotienne allégée
C’est bon, c’est frais et ça se conserve sans souci pendant plusieurs jours !

 

Vous avez déjà essayé la version originale?
Vous allez tester cette recette? Dites moi tout en commentaire ! 

 En automne et au début de l’hiver, plus qu’à n’importe quel moment de l’année, on voit ressurgir des tas d’offres pour des compléments vitaminés. Mais déjà, les vitamines, c’est quoi? à quoi ça sert ? pourquoi est-ce que ça revient sans cesse en pharmacie quand il commence à faire moche? On fait le point maintenant.

(Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais j’essaye d’offrir un contenu plus seulement basé sur les calories: la nutrition est un sujet bien plus vaste que juste “la perte de poids”, et comprendre comment son corps marche est la meilleur façon de lui apporter tout ce dont il a besoin. 😀 S’il y a d’autres sujets que vous aimeriez que j’aborde, n’hésitez srtout pas à m’en faire part par mail ou en commentaire)

vitamines thefitnesstheory


Déjà, les vitamines, c’est quoi?

on dit souvent “c’est ce qui donne de l’énergie!” FAUX. l’énergie est apportée par les calories que l’on ingère. Les vitamines sont des nutriments essentiels qui aident à l’organisme à libérer et à utiliser cette énergie, et protègent les facultés vitales. Le corps n’en produit pas, alors il faut les trouver dans ce que l’on ingère, et ce tous les jours. (parce que le corps ne stocke pas).

Elles sont au nombre de 13 – et chacune est nécessaire en quantité différente. On y ajoute les minéraux (Calcium, Fer, Potassium…) mais je ferai un article spécial minéraux un peu plus tard 🙂 



De quelles vitamines aie-je besoin? En quelle quantité? pour quoi faire ? 

Alors ça, c’est un point un peu tricky. Les besoins en vitamines de chacun dépendent de tout un tas de facteurs : l’âge, le sexe, l’activité physique, l’état de santé, la grossesse… Cela dit, il y a des normes “générales” pour les adultes en bonne santé. Chacune des valeurs ci après correspond aux apports journaliers recommandés par l’Union Européenne (on a des normes un peu différentes spécifiquement en France) 

vitamines thefitnesstheory
(si ça ne vous intéresse pas, je vous invite à regarder ce type découper une pastèque à la place.)

Voici la liste des différentes vitamines, de la dose plancher recommandée par jour, de leur effet sur l’organisme et de quels aliments en contiennent le plus 😀

(vous avez vu, j’ai fait ça avec amouuur.) 


  • La vitamine A 

On en a besoin de 800 μg/jour

Elle sert à : système immunitaire, fertilité, tout ce qui touche aux yeux 

On la trouve dans :  le foie de boeuf, les épinards, le poisson, le lait, les oeufs, carottes, laitue, patates douces, paprika..  


  • La vitamine B1 

On en a besoin de 1,1 mg/jour

Elle sert à : assimilation des glucides, digestion, bon fonctionnement du système nerveux

On la trouve dans : le porc et la volaille, les pois, le soja, les lentilles et autres légumineuses, le riz


  • La vitamine B2 

On en a besoin de 1,4 mg/jour 

Elle sert à : la production d’énergie, d’hormones et de globules rouges

On la trouve dans : les produits céréaliers entiers, les oeufs, le lait, les poissons gras et la levure de bière


  • La vitamine B3

On en a besoin de 16 mg/jour

Elle sert à : la production d’énergie et la protection des antioxydants (qui permettent de réduire les dommages des tissus) 

On la trouve dans : le thon, la volaille, l’agneau, les sardines, les cacahuètes..


  • La vitamine B5 

On en a besoin de 6 mg/jour

Elle sert au : bon fonctionnement du système nerveux (on dit que c’est la vitamine “antistress”) et à la régénération des cellules

On la trouve dans : les abats, la viande rouge, le jaune d’oeufs, mais aussi les céréales complètes, les cacahuètes.. 


  • La vitamine B6 

On en a besoin de 1,4 mg/jour

Elle sert à :  la production des anticorps, à l’assimilation des aliments et à la création d’hémoglobine 

On la trouve dans :  Les poissons, le foie de boeuf, la volaille mais surtout les pois chiche 


  • La vitamine B8 

On en a besoin de 50 μg/jour

Elle sert à : la bonne utilisation des matières grasses par l’organisme 

On la trouve dans :  les céréales complètes, les levures, les noisettes et amandes, les œufs,  le chou-fleur, les haricots et le foie de boeuf. 


  • La vitamine B9 (acide folique) 

On en a besoin de 287µg/jour

Elle sert à : la production de l’ADN et des globules rouges, la régulation du système nerveux

On la trouve dans : les légumes verts, les fruits rouges, les agrumes, le fromage, les noix, les amandes.. 


  • La vitamine B12 

On en a besoin de 2,5 μg/jour

Elle sert à : bon fonctionnement du système nerveux, la composition de l’ADN et les globules rouges. (en manquer peut causer une anémie.)

On la trouve dans : dans les produits d’origine animales, surtout les poissons gras et les.. palourdes. On peut aussi en trouver dans les céréales supplémentés. 


  • La vitamine C 

On en a besoin de 80 mg/jour

Elle sert à :  la synthèse des protéines et à la construction des neurotransmetteurs 

On la trouve dans : le poivron rouge,  les brocolis, le melon, persil frais, le kiwi, le fenouil, le choux fleur, et ensuite viennent les fraises, oranges… (les oranges sont, contrairement à ce qu’on peut croire, moins riches en vitamine C que le reste.. mais il ne faut pas s’en priver pour autant :D) 


  • La vitamine D 

On en a besoin de 5 μg/jour

Elle sert à : absorber le calcium et de fortifier les os, mais aussi d’accélerer la croissance des cellules et de consolider le système immuntiaire

On la trouve dans : tous les poissons gras. C’est une vitamine un peu plus dure à trouver que les autres, alors on peut aussi consommer des produits avec vitamine D ajoutée (c’est souvent le cas des laitages!) 


  • La vitamine E 

On en a besoin de 12 mg/jour

Elle sert à :  protèger les cellules. C’est un antioxydant, essentiel pour un système immunitaire sain et une bonne coagulation

On la trouve dans : les graines de tournesol et les amandes.. mais le top reste l’huile de germe de blé (qui est un peu plus dur à trouver, mais qui vaut le coup)


  • La vitamine K 

On en a besoin de 75 μg/jour

Elle sert à : la coagulation sanguine

On la trouve dans : Tout ce qui est épinards (le kale surtout!), et de manière général les feuilles vertes (toutes les salades.) On peut aussi en trouver dans les betteraves et le navet! 


pour plus d’information et de détail sur chacune des vitamines, je vous invite à lire cet article très détaillé de LaNutrition.fr

 

vitamines qu'est ce que c'est ou les trouver
une petite infographie récapitulative (trouvée sur dreamstime.com)

Et si on a des déficiences passagères ? 

Si on a des déficiences de certaines vitamines (qu’on en ingère pas assez chaque jour, donc), et ça peut arriver (c’est mon cas depuis que j’ai déménagé à Singapour, puisque mon alimentation n’est plus assez variée pour subvenir à mes besoins de vitamines), on peut opter pour des solutions “toutes prêtes”, qui comblent les manques. 

On peut lire divers résultats sur l’efficacité des cures de vitamine à court et à long terme. La vérité, c’est qu’on a pour le moment pas assez d’informations pour permettre de statuer. Tout ce qu’on sait, c’est que ça ne peut pas nuire (à moins d’abuser BEAUCOUP de certaines vitamines, mais c’est à la limite de l’impossible.) et que ça permet de répondre à des besoins ponctuels. (donc on se sent mieux pour de vrai.)

Par contre, quelque chose d’important : choisissez des compléments multivitaminés complets. Généralement, les mono vitamines (ex: les cachets de vitamine C) sont en fait surdosées. Le corps ne sait pas assimiler plus que la dose journalière quoi qu’il arrive ( et il ne peut donc pas stocker pour plus tard), donc tout ce qui dépasse de ses besoins.. hop, éliminé directement par l’urine ! Donc.. on opte pour des cures de multivitamines de temps en temps, et on essaye en parallèle d’améliorer son alimentation, afin de répondre aux mieux aux besoins de son corps 🙂

Quelles cures choisir ? 

On en trouve un peu partout dans le commerce et en pharmacie. Très personnellement, je trouve que celles d’Inelda ont un très bon rapport qualité/prix (c’est celles que je prends en ce moment). J’ai fait la cure 7 jours notamment et j’en ai retiré un vrai bénéfice (après plusieurs semaines de déficiences de certaines vitamines.) Donc je vous conseille celles là 🙂 

Cure Flash 7 jours “vitamin’22” :  Une cure de vitamines liquide en “shot”. Il faut les boire le matin, de préference pendant le petit déjeuner. Chaque dose contient 100% des apports journaliers recommandés en vitamines + des minéraux et oligo-éléments essentiels

La cure complète est à 14.30€ et s’achète sur cette page ci. (le code TFT15 donne 15% de réduction sur tout le site)

800x800_vit22-femmeCure 30 jours vitamin’22 : C’est une cure plus longue, avec un apport en vitamines plus faible – parfait si on est légèrement en dessous des apports journaliers recommandés mais pas en grosse carence non plus. Ce sont des gélules à prendre chaque jour le matin. Ca coute 13.30€ et vous pouvez trouver la version femme ici et la version homme ici – sachant que la composition diffère légèrement de l’une à l’autre, afin de répondre aux besoins spécifiques, notamment en terme de minéraux, de chaque sexe. 

Ils font également des packs à prix super réduits avec les deux produits (la cure 7 jours et la cure 30jours) : la version pour hommes et la version pour femmes


 

Petite précision : cet article contient des liens de partenaires. Cependant, je peux assurer avoir testé et approuvé les produits – je ne les recommanderais en aucun cas si je n’en étais pas satisfaite. 

On ne le repétera jamais assez, les sodas sont mauvais pour la santé. Loin de moi l’idée de faire la morale, hein. Je ne bois jamais de sodas sucrés, j’opte toujours pour la version light ou sans sucre ajouté. Mais je peux comprendre que l’on puisse apprécier une bouteille d’Orangina ou un Coca rouge de temps en temps. Par contre, il faut être conscients que l’abus peut avoir des conséquences importantes sur la santé : c’est pour cela que je voulais vous présenter cette infographie très détaillée sur les dangers des sodas. Elle a été réalisée par un ami qui a beaucoup étudié le sujet.

Sous le visuel, vous trouverez le lien pour son étude avec le détail des dédgats que peuvent causer le sucre, le phosphate, l’acidité, le benzoate de sodium, la caféine et les différents agents cancérigènes qu’ils contiennent. 

Quel impact ont les sodas sucrés sur la santé?

dangers des sodas infographie

 

Comme évoqué, vous trouverez toutes les infos qui supportent cette infographie sur le site ci-dessous: 

[INFOGRAPHIE] Les dangers des sodas et autres boissons sucrées pour votre santé

et les sodas light, dans tout ça ?

ils sont considérés comme “moins mauvais” parce qu’ils ne contiennent pas de sucre. Par contre, ils contiennent des édulcorants, quasiment systématiquent chimiques (comme le sucralose ou l’aspartame) dont on est pas encore sûrs des effets sur la santé au long terme.

Ils augmentent aussi notre “appétit” pour le sucre: le goût sucré appelle encore plus de sucre, et il faut faire attention alors de ne pas se vautrer dans les douceurs. 

En conclusion, est-ce qu’il faut définitivement arrêter le soda ? 

Sans parler d’arrêter le soda définitivement – parce qu’on est pas obligés de se priver de tout ce qui n’est pas “très bon” pour la santé – il faut limiter sa consommation et la réserver à des moments spéciaux: non à la bouteille de Coca dans le frigo tous les jours de la semaine, oui à un verre de soda au bord de la piscine en été ou en soirée avec un peu de rhum. Tout est question de mesure! 

Pour la vie de tous les jours, et si vous aimez vraiment les boisson pétillantes, je vous conseille d’investir dans une machine Soda Stream. Elle permet de gazéifier à peu près n’importe quel liquide, et ça permet de savoir quelle quantité de sucre on boit. (il vaut toujours mieux boire un jus d’orange gazéfié, riche en vitamines et sans sucre ajouté, plutôt qu’un verre d’orangina, très chimique et sans aucun intérêt nutritionnel. 🙂 )

et vous, vous êtes addicts des sodas? Vous essayez de diminuer votre consommation, vous avez déjà complètement arreté? dites moi tout ! 

Aujourd’hui, on va discuter d’un ingrédient encore assez méconnu en France: le psyllium. Je vais vous expliquer ce que c’est, quels sont ses bienfaits, et ou le trouver. Je l’ai découvert il y a environ 1 an : une pharmarcienne me l’avait conseillé, après des crise de maux de ventre assez violents. C’était très cher, et je n’étais pas sûre de l’efficacité de la chose – je suis d’habitude relativement réticente à tout ce qui est “médecine naturelle“. Mais puisque ça a marché, et que de nombreuses études viennent maintenant affirmer les bienfaits du psyllium, ça m’a semblé cool de partager. 🙂

déjà, ça ressemble à ça, le psyllium. source: consostatic
déjà, ça ressemble à ça, le psyllium.
source: consostatic

1. Le psyllium, c’est quoi ?

C’est une plante qui vient d’Asie, de la famille des plantains (son vrai nom est Plantago ovata, et on l’appelle Plantain des Indes, sinon.) . On utilise seulement la graine et son enveloppe, le son, que l’on écrase pour obtenir le produit dont je vais vous parler là.

c'est quoi le psyllium
Pour ceux qui se poseraient vraiment la question, la plante ressemble à ça.

2. Quels sont les bienfaits du psyllium?

a. C’est (vraiment) bon pour  la digestion

Si on commence à voir du psyllium un peu partout, c’est à la base parce que c’est un “laxatif” naturel. En gros, il va pomper l’eau dans votre estomac et gonfler. Résultat, ça fait du “poids”, qui active naturellement votre système digestif, et aide vos intestins à arrêter d’être super paresseux, comme ça peut être le cas des fois.

Il est aussi indiqué dans le cas de diarhée, puisqu’il réguler le coté “liquide”. (c’est pas très glam dit comme ça, mais faut voir l’aspect complètement mécanique.)

Tout ça pour dire que ça fonctionne. 

b. Il donne un coup de pouce à votre flore gastrique & intestinale

Le psyllium est un prébiotique, c’est à dire qu’il prend soin des bactéries de votre système digestif. Il nettoie votre colon (à condition de boire assez d’eau avec) et aide à lutter contre le syndrome du colon irritable et autres maladies inflammatoires du système digestif. 

c. Il contribue à réduire le cholestérol sanguin

Et c’est un fait prouvé par des études: en consommer permet de réduire jusqu’à 9% du cholestérol global et 13% du “mauvais cholestérol”.

Parce qu’il ne présente aucun effet secondaire indésirable, il est donc une solution envisageable en cas de taux de cholestérol trop élevé (avec consultation d’un médecin, bien évidemment.)

d. Il aide à lutter contre le diabète

Les études sont toujours en cours, mais plusieurs ont déjà montré qu’il contribuerait à diminuer l’index glycématique des repas, luttant contre le diabète de type 2. (Pour obtenir ces effets, il est recommandé de le prendre à l’heure des repas, et pendant au moins 8 semaines.)

d. Il réduit le risque de maladies cardio vasculaires

Le psyllium aide à diminuer la pression artérielle, et lutte ainsi contre le syndrome métabolique, responsable des maladies cardiovasculaires. 

e. C’est un coupe faim 

Toujours parce qu’il absorbe l’eau dans votre ventre, le psyllium a tendance à gonfler. Tant et si bien.. qu’il remplit votre estomac. Du coup, la satiété arrive bien plus vite

 e. C’est un solidifiant super rigolo à cuisiner

(si vous lisez ce blog depuis un moment, vous savez que j’ai une passion pour les solidifiants, comme la gomme xanthane, à laquelle j’avais déjà consacré un article :p)

L’avantage “cuisine” du produit c’est que, parce que c’est un gélifiant, il permet de jouer avec tout ce qui est liquide : Mélangé à une sauce, il l’a solidifie, à un yaourt, il le rend beaucoup plus consistant, à un liquide, il le rend mou et gélatineux. Il faut faire des tests (il y a des exemples ci dessous), mais c’est vraiment drôle ! 


3. Comment l’utiliser ? 

Là, chacun à sa petite astuce. Il faut le savoir, ce n’est pas le truc qui a le meilleur goût du monde – c’est juste un peu dégueu, comme du smecta. Cela dit, on peut assez vite contourner le truc en le mélangeant ! 

Comme dit plus haut, il agit comme un gelifiant : il gonfle, au contact des liquides, et devient solide. 

Ce que j’adorais faire avec la version en poudre, c’était mélanger une cuillère à café de psyllium à un yaourt au soja, avec quelques gouttes d’arômes (voir mes arômes préférés ici) et laisser au frais plusieurs heures : on a une sorte de pudding très solide (il faut vraiment que l’arôme soit fort par contre, parce que c’est vite immangeable si on a encore le goût de la plante, et du coup c’est très écoeurant), hyper protéiné et super rassasiant ! 


4. Combien de psyllium consommer par jour? 

Il semblerait que la dose idéale soit 20g par jour, afin d’en retirer au mieux les bienfaits. Cela dit, dans le cas ou vous le prendriez pour répondre à un disfonctionnement occasionnel (diarhée ou constipation) vous pouvez monter jusqu’à 40g par jour.


5. Ou trouver du psyllium?

Comme tous les produits en train d’apparaitre en France, il se peut que vous ayez un peu de mal à les trouver (mais je suis sûre que ça va vite se démocratiser.)

Vous pouvez le trouver sous plusieurs formes : 

  • en poudre

C’est la forme parfaite si on compte s’amuser un peu avec en cuisine.

On peut en trouver dans certaines pharmarcies et épicéries bio. Personnellement, je commandais ce Psyllium blond là quand je vivais en France, parce qu’il est sans additif et pas cher du tout. 

Il y a cependant tout un tas d’autres marques de Psyllium disponibles ici, au cas ou vous chercheriez quelque chose de plus précis. 🙂 

  • en gelules

 Ca, c’est l’option de “si j’ai la flemme d’essayer de le mélanger avec quelque chose pour que ce soit mangeable”. C’est facile, rapide, et il suffit de prendre une gelule par jour pour avoir les bénéfices du produit. Plusieurs marques proposent du psyllium en gelules mais très personnellement, je conseille ce produit là :

 

  • Dans des mélanges “minceur” déjà prêts

C’est le cas des produits Fit Chocolate, Fit Vanilla et Fit Banana de Natural Mojo. (ce sont des substituts de repas hyper protéinés et supplémentés, j’ai écrit une review complète sur les produits de la marque ici.) J’imagine que c’est ce qu’il leur donne cette substance “pâteuse” que j’aime beaucoup, et le coté satiété qui arrive super vite. Dans cette recette de porridge au fit chocolate d’ailleurs, c’est ça qui fait le coté crémeux.

Le code TFT15 donne 15% de réduction sur tout le site naturalmojo.fr


Voilàà ! j’espère que vous en savez plus sur cet ingrédient magique (n’ayons pas peur des mots.)

Maintenant, je veux votre avis en commentaire : vous connaissiez? Vous comptez essayez?

Aujourd’hui, je vais me fendre d’un petit article plus “scientifique” que d’habitude. Il est issu d’une discussion avec mon amie Alexia, ingénieure agro-alimentaire et son collègue le Dr Liu. Ce qui suit est très important si vous essayez de faire du muscle ou simplement de vous nourrir en fonction des besoins de votre corps. Donc aujourd’hui, on parle des acides aminés essentiels, à quoi ils servent, ou est-ce qu’on les trouve et tout et tout.  On viendra en fin d’article sur les régimes végétariens et végétaliens. 

Ce qui est important ici, c’est de se rendre compte que les calories, c’est une chose (et ça joue sur la perte de poids notamment), mais qu’il n’y a pas QUE ca qui rentre en compte dans une alimentation équilibrée. Votre corps a besoin de tout un tas de trucs, comme des matières grasses et des protéines, et… des acides aminés. 😀 

 


Les acides aminés essentiels, qu’est ce que c’est ? 

Alors, pour expliquer, on va prendre une image simple. Vous avez un tonneau. Le tonneau,c’est une protéine, dont a besoin votre corps pour construire du muscle. Pour acides aminés essentiels c'est quoifaire un tonneau qui marche, il nous faut des planches en bois, qui sont les “acides aminés”. Il y en a certains que le corps peut faire tout seul comme un grand, mais il y en a d’autres qu’il faut lui apporter via l’alimentation. Ceux là, on les appelle “acides aminés essentiels“. Et, s’il vous manque une planche, ou qu’il y en a une trop courte, votre tonneau, il fuit à toute blinde. (du coup il est complètement inutile, et qui voudrait d’un tonneau inutile, je vous le demande.)

 

Les acides aminés essentiels, c’est donc des éléments dont l’organisme a besoin pour fonctionner mais qui doivent être apporté par l’alimentation en quantité suffisante. (sinon, ça fait des soucis.) Jusque là, c’est clair? 😀 

a quoi servent acides amines essentiels
Yayyyy acides aminés essentiels!

 

Les acides aminés, on les trouve ou ? 

gif loupe thefitnesstheory acides aminés essentiels
*à la recherche des Acides Aminés Essentiels*

Maintenant qu’on sait ce que c’est et pourquoi on en a besoin, on les trouve ou, ces foutus acides aminés essentiels ? La réponse est simple : dans tous les aliments riches en protéines. Mais tous ne se valent pas. Alors accrochez vous, on détaille tout ça. 

Je les ai classés par ordre de topitude : en premier, ceux qui sont vraiment top, et ensuite, de moins en moins top. (les végétariens, restez avec moi, on fait le point toujours en bas d’article). 

1. Dans la viande (poulet et boeuf surtout!) et le poisson 

En top 1, on trouve la viande. D’une part, parce que y a des protéines, d’autre part, parce que c’est bourré d’acides aminés essentiels, et tous relativement en nombre suffisant, donc on a pas besoin de faire des mélanges pour avoir les apports nécessaires. Le poulet, c’est même le top du top, parce que le boeuf contient plus de mauvais gras. Mais après, là, je tatillonne.

2. Dans le soja et les lentilles

3. Dans les autres produits animaliers (laitages, oeufs..)

4. Dans les noix & arachides

Oui oui, (et je vous ai déjà dit à quel point le beurre de cacahuète c’était chouette), nos amis les fruits à coque sont très cools coté AAE. Il ne faut pas en abuser parce qu’ils contiennent BEAUCOUP de matières grasses, mais il en faut, parce que le gras c’est la vie, et que les protéines et les acides aminés essentiels qu’ils contiennent aussi. 

5. Dans les mélanges légumieuses & céréales

et c’est là que je m’adresse aux végétariens et vegans. Si vous ne mangez pas de viande (ni produits animaliers dérivés), il va falloir trouver ces acides aminés essentiels ailleurs. Puisque vous ne pouvez pas vous nourrir que de tofu et de lentilles (je l’ai fait, et c’est pénible), on peut COMBINER des produits pour avoir tous les acides aminés qui vont bien : d’un coté les céréales, de l’autre coté, les légumineuses. (et c’est pour ça qu’on recommande ce genre de mélanges, que certaines marques proposent maintenant en mélanges tout prêts !)

Comment composer vos mélanges ? Vous prennez un élement de chaque dans les catégories suivantes, et vous les mélangez, pardi!

  • Coté céréales : maïs, riz, blé, orge, avoine, seigle, millet, sarrasin ..
  • Coté légumineuses : pois, pois chiche, haricot, haricot mungo, soja, lentille, fève..

Par exemple, pouvoir avoir une bonne assiette complète coté protéines et acides aminés, vous mélangez du riz et des haricots rouges.. Oui, exactement comme dans la recette que j’ai ramené du Costa Rica, ci dessous 😀

https://www.thefitnesstheory.fr/2015/01/17/recette-typique-du-costa-rica-le-gallo-pinto-version-sans-matiere-grasse/

Un autre exemple : un mélange riz et lentilles, typique en Inde, fait l’affaire à merveille ! 

Note: les balances entre les deux types d’aliments riches en AAE différents n’ont pas à être faites nécessairement au cours du même repas.. mais dans l’idée, c’est mieux 🙂

 


 

Voilàààà ! j’espère que tout le monde y voit plus clair, et qu’on est tous d’accord sur le fait que les AAE, c’est LA VIE. 😀

N’hésitez pas à me faire part de vos questions en commentaire si cet article n’était pas clair, surtout !

Encore une fois, merci à Alexia et à son collègue le Dr Liu pour l’explication. 

pour plus d’information, je vous invite à aller lier la page wikipédia sur les acides aminés essentiels, qui a le mérite d’être simple et très claire aussi. 

en bonus: 

thefitnesstheory pimpmyburpees
une photo de la dite Mademoiselle Alex & oim, pour que vous mettiez un visage !

Voilà 2 mois que je travaille comme une folle sur ce projet. Deux mois de cuisine, de doutes, de “y a des miettes partout dans ma cuisine” et de “quelqu’un veut venir goûter ce que j’ai préparé, savoir si je peux lemettre dans mon e-book, siouplait?”. Mais il est LA ! Mon deuxième ebook ! Spécial brunch healthy !  (le premier, spécial lunchbox, est dispo ici :D)  J’espère que celui-ci vous plaira tout autant sinon plus, et bien entendu, je veux toutes vos remarques : ce que vous aimez, ce que vous changeriez pour le prochain… Et surtout, si vous l’achetez, je veux voir des photos des recettes sur instagram, avec le hashtag #TheFitnessTheoryBrunch 😀 

 

 

 Cet Ebook spécial Brunch, c’est quoi et il y a quoi dedans? 

 

  • c’est un PDF imprimable de 31 pagesebook brunch healthy thefitnesstheory
  • 22 recettes saines et légères, parfaites pour faire plaisir ou se faire plaisir le week-end.
  • un contenu 100% inédit : ces recettes n’ont jamais été publiées sur le blog – ni nul part ailleurs, ou en tout cas je ne suis pas au courant. :p 
  • 4 catégories : le sucré, le salé, les tartines et les boissons
  • Des ingrédients sains et faciles à trouver, des recettes rapides à réaliser (la plupart au micro-ondes ou à la poêle)
  • ça coûte 3.10 euros TTC, payable par Paypal (comme ça je peux agir facilement s’il y a un problème) 
  • plusieurs recettes végétariennes/vegan – ou la possibilité de les rendre VG. 
  • il contient TOUT mon amour. Vraiment. J’ai passé tous mes soirs et weekends à bosser dessus, et je suis vraiment heureuse de vous le présenter. voilà voilà. 

 

 

 

ebook brunch healthy thefitnesstheory
et à l’intérieur, pour les curieux, ça ressemble à ça.

 

Merci à tout ceux qui ont acheté un ou plusieurs de mes ebooks, ça me va droit au coeur et me pousse à continuer sans cesse. C’est une très belle marque d’amour que vous m’offrez à chaque fois,et j’en suis sincèrement reconnaissante. C’était le passage un peu larmoyant. 😀 

Depuis un moment, je discute avec pas mal de gens qui veulent perdre du poids, ou se mettre à la muscu, ou à manger équilibré. Je raconte un peu mon histoire, toujours de la même façon, et les réactions sont globalement toujours les mêmes : chacun m’explique pourquoi, pour lui, ça ne va pas marcher. C’est assez amusant à écouter, parce que ce sont TOUJOURS les mêmes excuses qui reviennent, je commence même à avoir mes petites préférées.

alors voilà le Top 10 des excuses bidons pour ne pas se mettre au sport/régime :

1. J’ai pas le temps. 

Moi non plus. Forcément, quand on a des habitudes déjà posées, dégager 1h pour le sport et 30 minutes pour cuisiner, ça parait dur. Sauf qu’1h, c’est 4% d’une journée. Vous ne ferez avaler à personne que votre vie est si remplie que vous ne pouvez pas alouer 4% de votre temps à prendre soin de votre corps et de vous. Le temps, ça se trouve. Et si c’est se lever un peu plus tôt le matin, ou alors à la salle en rentrant des cours/du boulot le soir… et bien il faut le faire. C’est facile de dire qu’on a pas le temps. Mais ce n’est pas vrai. A vous de voir si l’heure que vous passez devant la télé le soir ne serait pas plus utile si vous étiez à la salle de sport en train de faire quelque chose de bon pour vous.

2. J’ai mal ici/là/au ventre/je sors d’une angine

Rien ne vous oblige à forcer sur les zones douloureuses. Vous avez une cheville un peu fatiguée ? Alors on travaille les bras, les épaules, les pectoraux et les fesses. Changez d’exercise si certains ne vous conviennent pas, mais ce n’est pas une raison pour ne rien faire du tout. Autre chose, quand on est malades (et je parle pas de 40 de fièvre et des hallus) mais tout ce qui ne vous empêche pas de sortir de chez vous ne doit pas vous empêcher non plus d’aller faire du sport. De plus, le cardio notamment permet la production d’endorphine et de faire circuler le sang, donc vous vous sentez même mieux en sortant. Et ça marche pareil pour les filles qui ont périodiquement mal au ventre. Encore une fois, un entraînement plus court ou moins difficile vaut TOUJOURS mieux que rien du tout.

3. Je ne suis pas fait(e) pour le sport. 

Et puis quoi encore.

tumblr_mlcygjjDjc1r3rmx6o1_500

4. Je n’ai pas de salle de sport/pas l’argent pour.

On vit à l’époque d’une formidable invention qu’est Internet. Youtube regorge de tuto d’exos qu’on peut faire chez soi. Il y a même les excellents programmes HIIT ou INSANITY en ligne. Une salle de sport, ou un cours collectif, c’est plus motivant, c’est sûr. Mais si ce n’est pas envisageable, mettez vos baskets, allez courir 30 minutes, et ensuite faites des abdos, des squats et des pompes. Un petit secret : les abdos à la salle de sport font le même effet que ceux sur le tapis du salon. C’est promis.

5. Je commence demain / lundi / la semaine prochaine / au nouvel an.

Non. On commence MAINTENANT. Si vous attaquez aujourd’hui plutôt que demain, vous verrez des effets un jour plus tôt. Remettre à demain, c’est repousser le problème, et repousser les problèmes n’ont jamais fais perdre du poids ou prendre du muscle. En tout cas, pas à ma connaissance.

preview_min

6. J’aime pas cuisiner. 

On a pas besoin de cuisiner pendant des heures pour manger correctement. N’importe qui peut renverser un sac d’haricots congelés dans une poêle et mettre des herbes de Provence dessus. Si vous voulez vous lancer dans un curry de poulet aux 7 épices, c’est mieux, mais en attendant, cuisiner ça peut être très rapide et pas prise de tête. SI vous pouvez vous faire des tartines de Nutella sur de la brioche, vous êtes tout aussi capable de mettre 3 tranches de poulet dans un four.

7. J’aime pas les légumes.

Je dois avouer que celle-ci est de loin ma préférée. Il existe des centaines d’espèces de légumes. Du poivron à l’aubergine, en passant par les brocolis, le fenouil, le panais, les carottes, le chou chinois, le poireau, le navet… (je pourrais continuer comme ça un moment, mais je pense que vous avez saisi le principe.) On ne peut pas ne pas aimer TOUS les légumes. Goûtez de nouvelles choses, allez faire un tour sur le marché, Et faites un effort, c’est pas parce que ça pousse dans la terre et que KFC n’en vend pas que c’est mauvais. Pensez un peu à votre corps, avant de saliver en imaginant des donuts dégoulinants de graisse saturée et de sucre.

tumblr_mog9txUY4T1qaqzeno1_500

8. J’aime trop la nourriture. 

Devinez quoi? Moi aussi. Mais la VRAIE nourriture. Celle qui est bonne pour mon corps, celle qui m’aide à voir les résultats que je veux, celle qui ne bouche pas mes artères ou rend ma peau terne et mon estomac douloureux. C’est un fait. Manger sainement fait se sentir beaucoup mieux. Et encore une fois, “manger équilibré” ne doit pas être synonyme de manger triste. Il y a des milliers de recettes, des milliers de combinaisons, de choses à découvrir et à essayer. Du mug-muffin à la myrthille aux aubergines à la provençale, en passant par des rouleaux de printemps ou un bon vieux steak (maigre) petits-pois. La plupart des gens se cachent derrière cette excuse, mais on découvre après coup que c’est le prétexte le moins viable du monde. Et absolument RIEN ne vous interdit de vous faire plaisir. Mais pas tous les jours, et avec modération. La moitié d’un pain au chocolat plutôt que 4, par exemple. Ou mieux, un excellent restaurant, une fois de temps en temps.

et ça c'est juste un gif mignon parce que je ne veux vexer personne.
et ça c’est juste un gif mignon parce que je ne veux vexer personne.

9. Mon copain/ma copine/mon conjoint/ma famille n’est pas au régime, du coup c’est trop dur.

D’une part, vous ne pouvez forcer personne à adopter un mode de vie sain. Ca doit venir de vous tout personnellement, parce que c’est un engagement, et le faire pour quelqu’un d’autre, ça n’a juste aucun sens. D’autre part, c’est moins facile quand vous êtes dans un environnement “hostile”. Mais vraiment pas impossible : contrôlez les portions. Préparez vos propres repas. (On peut manger à 2 sans avoir la même chose dans son assiette, hein.) Ne grignottez pas. Ne faites rien sous prétexte que “l’autre” le fait. Vous voulez manger mieux et faire du sport? Alors faites le, et puis c’est tout. Personne ne va vous blâmer parce que vous choisissez une option plus saine.

10. Je vais jamais tenir.

Et ça, c’est censé être une bonne raison de ne pas essayer? Au bout de 3 semaines, vos nouvelles résolutions deviennent des habitudes, et c’est vrai pour les bonnes comme pour les mauvaises. Alors tenez le cap plus que 9 jours (c’est la durée moyenne d’un régime avant que les gens ne lâchent). Ca vaut le coup. Et on commence à penser différemment. Oui, manger 1kilo de pâtes avec du fromage c’est sympa, mais c’est très ponctuel. En ce qui me concerne, je suis beaucoup plus fière de ma condition physique actuelle que de manger 4000kcal de bouffe moyenne au McDo. Il faut juste réfléchir à ses priorités, et à ce qui est vraiment important pour vous. Si c’est la nourriture, alors vous n’êtes juste pas prêt. Mais si c’est vous sentir bien dans votre corps tous les jours, alors peut être que c’est une raison suffisante pour se lancer.

tumblr_mysguxbD1S1sbsmobo1_250

Bien. Tout cela remis à plat, j’avoue que j’avais l’habitude d’utiliser ses excuses aussi, avant de changer radicalement de mode de vie. Mais c’est juste se cacher derrière quelque chose parce qu’on a peur d’échouer. Oui, ça fait peur, et c’est dur, et c’est plus facile de se plaindre de son poids assis sur son canap que d’en perdre, et plus facile de critiquer les gens trop musclés plutôt que d’aller soulever de la fonte à la salle. Mais justement parce que n’importe qui ne peut pas y arriver, ça mérite d’essayer et de se prouver qu’on en est capables. Ca demande un peu de volonté, un peu de temps, et un peu de haricots verts. Mais ça fait du bien de se dépasser un peu de temps en temps.

Et vous, quelles sont vos excuses? Lesquelles entendez-vous le plus souvent? Est-ce qu’au moins un point dans cette article vous a convaincu ? Dites moi tout 🙂

Suivre un plan nutritionnel strict, ça parait un peu contraignant, surtout au début. Alors voici 8 petits trucs à mettre en place avant de commencer, histoire de rééquilibrer un peu son alimentation.. ou de poser des bonnes bases pour un vrai effort sur le long terme.

 

1. Ne jamais laisser son frigo vide

Le frigo vide, c’est un appel au vice : plats préparés, commandes à faire livrer, ou grignotage de trucs qui trainent dans les placards. Alors on fait les courses, une fois par semaine, voire plus, et on choisit des aliments sains pour remplir les rayons : des légumes frais, des fruits frais, des oeufs, du lait demi écrémé ou écrémé, des yaourts natures sans sucre, et de la viande non grasse (et certainement pas déjà cuisinée.)  Aussi, quand on cuisine, on en fait un peu plus, on garde les restes au frais, et comme ça, si un jour on a pas le temps de cuisiner.. on a pas besoin d’appeller AlloResto pour autant.

2. Ne jamais laisser son congélateur vide

Là encore, c’est enfoncer des portes ouvertes, mais on a pas tous l’occasion d’avoir des légumes frais et de la viande ou du poisson tous les jours à portée. Alors on achète des sacs de légumes (vraiment pas cher, autour d’1 euro, et avec les mêmes proprietés nutritionnelles et gustatives que du frais ou presque, contrairement aux boites de conserve qui dénaturent violemment les vitamines et nutriments.), du poulet et des filets de saumon, et on met tout ça de coté, pour la prochaine fois qu’on veut cuisiner quelque chose de cool.

3. Avoir une panière de fruits en évidence

ça parait un peu bête, mais quand on a faim, on a tendance à se jeter sur le premier aliment à sa portée. Et il vaut mieux que ce soit une pomme, une banane ou 2 mandarines que le paquet de Lu Petit Ecolier. Parce qu’on est de nature un peu feignasses, faites en sorte que la nourriture la plus accessible et la plus présente dans votre champ de vision… soit bonne pour votre santé.

4. Lire (même vite fait) la composition de ce qu’on achète.

Sans devenir un control freak des calories, taux de sel et de gras, il est toujours bon de savoir ce que l’on mange, même si on ne compte pas changer d’habitudes. Savoir qu’un seul BN est aussi calorique qu’une énorme pomme, ou qu’un donut industriel est l’équivalent de votre repas en entier… peut peut-être vous faire réfléchir au moment de passer à la caisse.

5. Réfléchir avant de manger.

tumblr_n1v3p8qvTt1t0zh47o1_400

Des horaires relativement fixes aident l’organisme à avoir un rythme, et donc un métabolisme régulé et tolérant. Cela dit, ça ne veut pas dire qu’il faut manger les 3 repas reglementaires si ce n’est pas ce dont notre corps a besoin. On cale donc son rythme de repas sur ce qui nous convient ( 3, 4, 5 ou même 6 repas, en répartissant sur autant ses besoins caloriques). Et surtout, avant de grignotter ( ce qui ne devrait pas arriver si vous mangez suffisament durant ses repas), on réfléchit : est-ce que j’ai VRAIMENT faim? souvent on mange par ennui ou parce qu’on a soif. Alors avant de décider qu’on mérite bien un gâteau, on boit un grand verre d’eau et on s’occupe l’esprit. Si on a toujours la dalle.. on mange un petit truc, 100calories en gros, de quoi attendre le prochain repas serein. Il faut écouter son corps… sans lui obéir aveuglement.

6. Manger dans une assiette un peu plus petite.. et ne jamais se resservir.

C’est basique, mais ça marche. C’est psychologique : plus l’assiette dans laquelle vous mangez est grande, plus vous avez envie de la remplir. Pourquoi? parce que qu’une portion modérée de nourriture dans une assiette immense envoie au cerveau un signal de “tu vas avoir encore faim après”. Mangez dans des petites assiettes, à dessert si il le faut, et surtout, on ne se ressert pas. Il faut arrêter de manger quand on se sent “bien”, mais pas “plein”. L’information de sassieté met 20minutes à monter au cerveau. Alors on attend 20minutes, et si on a encore faim après.. on avise.

7. Ne pas manger ou boire (hors eau), quand on en a pas envie.

Socialement, on est incité à manger et à boire, donc à ingérer des calories, TOUT LE TEMPS. Même quand on en a pas vraiment envie ni besoin. Il faut juste apprendre à dire non dans ces cas là. Non, pas de croissants au bureau ce matin parce que j’ai déjà petit déjeuné et que je n’ai pas faim, non pas de biscuits avec le café, non pas un ou deux chamallows. La nourriture n’est pas une valorisation sociale, ce n’est pas un moyen de passer le temps, et pas un moyen de se récompenser pour je ne sais quoi. (une phrase sur tumblr m’a beaucoup marqué, “don’t reward yourself with food, you’re not a dog”. C’est un peu violent, mais l’idée est là.) La nourriture, c’est un carburant pour votre corps, et un moyen de se faire plaisir OCCASIONNELLEMENT. donc pas tous les jours à la pause goûter.

tumblr_mnlx4imqEZ1qd1q2fo1_500

BONUS. Et une bonne fois pour toute : être HONNETE avec soi même. 

Et on arrête de se trouver des excuses. Les gens qui espèrent perdre du poids sont, statistiquement, sont champion’s) de l’excuse à la con. “c’était juste un petit morceau ça compte pas”, “j’ai bien travaillé j’y ai droit”, “tout le monde en a pris un”, “je suis stressée du coup je mange”, …. Non. Surtout quand on a pas l’habitude, les grignottages et autres lâchages sur les produits gras et sucrés, c’est des pulsions comme les autres. Sauf qu’en tant qu’humain, on peut gérer rationnellement ces pulsions. Et poser cette tablette de chocolat, ou n’en prendre qu’un carré. C’est une question de modération. Et OUI, c’est difficile au début, mais les résultats viennent vite et ça vaut le coup. On arrête de se mentir sur le “pourquoi on mange” (non, on a pas faim au milieu de la nuit, on a envie de manger tout au plus), et on tâcher de se contrôler un peu. Ne pas être l’esclave de bêtes pulsions alimentaires, c’est le plus important. Manger oui, mais en étant conscient et en en profitant pleinement (et pas juste parce qu’on s’ennuie.)

Et vous, quelles sont vos astuces, vos recommandations ? Qu’est ce que vous allez essayer ? Je prends tous les avis et conseils, et réponds à tous les commentaires. 🙂

La nutrition & la perte de poids, contrairement à ce que certains peuvent penser, c’est un sujet compliqué, qui englobe beaucoup de chimie (sur la métabolisation des nutriments, notamment) et des variantes liées au fonctionnement de chacun.
On est vite encouragés quand on voit les résultats qu’amènent de petits changements dans nos habitudes – mais on se décourage aussi très vite quand ils ne sont pas au rendez-vous, alors qu’il suffit parfois de comprendre comment ça marche, pour corriger les petites erreurs et atteindre ses objectifs. 

 

1. Prendre et perdre du poids, c’est un mécanisme mathématique. 

L’important, c’est la différence entre ce que vous dépensez et ce que vous consommez. La nourriture, c’est un peu comme un carburant, et ça permet de compenser vos dépenses. Mangez plus que vos dépenses, et vous prendrez du poids, mangez moins que vos dépenses, et vous en perdrez. (Dans la plupart des cas. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez relire cette article sur “pourquoi je ne perds pas de poids!“)

Cela dit, l’apport nutritionnel, c’est 100% contrôlable, puisque c’est ce que vous mangez et c’est tout.

La dépense, par contre, c’est composé de 3 choses : votre activité physique, votre métabolisme de base (l’énergie qu’il vous faut juste pour survivre et faire fonctionner votre corps, sans rien faire d’autre), et l’énergie qu’il vous faut pour digérer les aliments de votre apport. Votre activité physique ne constitue que 30% de votre dépense

Donc si on veut avoir un impact direct sur votre gain ou perte de poids, il va falloir concentrer ses efforts sur l’alimentation – augmenter votre activité physique c’est très bien, mais ça sera moins efficace tout seul. 

tumblr_muokbsyYvf1rjatglo1_r1_500

 

2. Toutes les calories ne se valent pas.

Alors effectivement, il y a un type qui a décidé de prouver qu’on pouvait perdre du poids tout en mangeant à Macdo tous les jours. Mais, si il a effectivement perdu du poids (parce que, comme on vient de le dire, il était en régime hypo-calorique), ça ne veut absolument pas dire que c’était sain, ni bon pour son corps. C’est même plutôt une vraie connerie.

Les calories ne se valent pas. les 500kcal qu’on trouve dans un BigMac (495, pardon) ne vous rempliront pas l’estomac comme 500kcal de haricots verts (ça fait quand même 1 KILO ET DEMI DE HARICOTS) ni ne vous apporteront les vitamines de 500kcal de fruits. En plus, manger 5 pommes ou 5 pamplemousses prennent un tout petit peu plus de temps qu’un BigMac, et donc meilleur pour la sensation de sassieté. (Je dis pas qu’il ne faut manger que des pommes, hein. C’est une illustration.)

Il est pas question de se focaliser sur les calories, quand on veut avoir une vie saine, et perdre des kilos ou stabiliser son poids. C’est aussi une question de nutriments dont le corps a besoin, et puis de remplissage d’estomac. (parce que le but n’est JAMAIS de s’affamer.)
Les 3 nutriments essentiels sont les lipides, les glucides et les protéines.

Image

 

3. le corps a besoin de nourriture, que vous le vouliez ou non.

Et là, c’est une critique ouverte à tous ces régimes sous-caloriques, à base de “mangez 1000kcal par jour et vous perdrez 5kilos en 1 semaine” (ainsi qu’aux monodiètes en tout genre !) Biensûr que oui, vous allez perdre du poids. Presque exclusivement de l’eau et du muscle. Le gras va rester, et puisque votre corps aura peur de ne connaître à nouveau une période de carence, il va stocker encore plus, comme ça, pour être sûr.

Encore un peu de chiffres, mais chaque corps fonctionne sur un montant calorique défini. définitions et liens pour calculer tout ça :

LE METABOLISME DE BASE, c’est ce dont votre corps a besoin pour fonctionner quoi qu’il advienne, même si vous restez comme une loutre affalée dans votre lit.

LES BESOINS ENERGETIQUES, c’est les calories dont votre corps a besoin pour fonctionner selon votre activité. Il est donc composé de votre métabolisme de base + des dépenses énergétiques durant la journée. (le travail, les courses, le ménage, le sport, etc.)

vous ne devez JAMAIS manger moins que votre métabolisme de base. C’est dangereux et inutile pour perdre du poids.

Si vous voulez perdre du poids, vous devez manger un montant calorique inférieur à vos besoins énergétiques (mais toujours supérieur à votre métabolisme de base).
Attention : le corps finit par s’habituer à des apports trop bas, et le métabolisme ralentit. Si c’est votre cas, consultez l’article sur le reverse dieting, pour pouvoir manger plus sans prendre de poids!

Si vous voulez stabiliser votre poids, vous devez ingérer un montant calorique égal à vos besoins. Allez lire l’article sur la stabilisation ici ! 

Si vous voulez prendre du poids, vous devez ingérer un montant calorique supérieur à vos besoins.

 

Si il y a  des zones de flou ou des questions, je serais ravie de répondre en commentaire 🙂