Tag

se mettre au sport

Browsing

Je suis tombée – dans le feed d’une copine – sur un article de Topito “Top 10 des raisons de ne jamais se mettre en couple avec un runner”

J’ai rigolé, et puis je me suis dit qu’il y avait aussi de tas de bonnes raisons de ne pas sortir avec une fitgirl non plus. Alors voilà mon top 12 :

1. Vous aurez du mal à la séduire si vous comptez sur l’alcool

Elle ne boit pas, ou peu, et en plus, si vous avez le malheur de lui servir un cocktail plutôt qu’un verre de vin, elle vous fixera jusqu’à ce que vous réalisiez l’impair glucidique que vous venez de commettre.

giphy-1

2. Elle jugera vos qualités de cuisinier 

et votre dosage des matières grasses. Et vos portions de féculents. Et.. Enfin bref. N’espérez pas l’épater avec vos traditionnelles pâtes Carbonara.

3. L’inviter au resto engendrera une discussion compliquée

Selon si elle compte les macros, qu’elle suit un régime kéto, qu’elle est vegan ou pro-bio.. choisir un resto qui vous conviendra à tous les deux va prendre au minimum 1h30. Et n’envisagez surtout pas d’abandonner et de cuisiner à la place. Elle n’en veut pas, de vos pâtes carbo. 

giphy-6

4. Elle essayera de vous faire manger du quinoa

Par tous les moyens et à toutes les occasions. Vous êtes prévenus. 

5. Quand elle vous demandera si elle a grossi.. il faudra peut être répondre oui

Si vous pensiez que c’était la question à laquelle il fallait toujours répondre non, détrompez vous. Si elle est en prise de masse, et qu’elle a opté pour un régime hypercalorique.. elle cherche à prendre. Du poids, du muscle. Bref, dites lui “tes efforts payent”. Ca marche dans les deux sens et ça assure la paix des ménages. 

6. Elle ne restera jamais faire une grasse mat’ caline

Il y a moins de monde à la salle de sport le matin, surtout le week-end. Et puis elle ne louperait le petit déjeuner pour rien au monde. 

7. Elle rentrera tard le soir, sale et survoltée par son workout.. et tombera de sommeil juste après

Le temps de prendre un shake de protéines, un repas vite fait, une douche
 (et encore).. et bonne nuit les petits. 

giphy-5

8. Vos potes vous demanderont depuis quand vous prenez des protéines, et il faudra avouer que c’est les siennes

Comment ça, les 10 sacs de whey dans la cuisine, ce n’est pas normal?!

9. Elle aura des tas de copains plus baraqués que vous

Et en vrai, elle n’en aura rien à faire, mais elle les mentionnera de temps en temps, pour vous rendre un peu jaloux.

 musclé fit girl

10. Elle aura potentiellement plus d’abdos que vous 

Et il parait que c’est comme les salaires: ça vous énerve un peu, au fond.  

11. Il faudra vous faire une place dans son emploi du temps 

entre les meal preps, la salle de sport, le détour par le magasin bio et les uploads sur son compte instagram… il va falloir lutter. 

12. Elle vous demandera d’accepter tout ça sans sourciller.

Bon, après tout, vous l’avez choisie, non ?

tumblr_m9csb7x79q1rdjqtyo1_400

 

C’est la saison: on va tous plus ou moins tomber malade à un moment donné. (sinon, c’est que vous êtes très chanceux(ses) et je vous envie) Il fait trop froid dehors, trop chaud dedans, les gens ne se lavent pas vraiment les mains après s’être mouchés.. BREF. On partage tous joyeusement nos microbes. D’ailleurs, et je prêche pour ma paroisse, une des meilleures façons de ne pas tomber malade reste d’avoir un mode de vie sain : ça booste les défenses immunitaires et on est malades moins souvent et moins “fort”. Je dis ça.. :p Mais bref. Situation “c’est trop tard” : vous êtes malade. Certains vont en profiter pour se rouler au fond de leur lit jusqu’à ce que ça passe, mais d’autres vont se demander : dois-je / puis-je faire du sport si je suis malade ? Est-ce que ça va aider ? Est ce que ça peut empirer les choses ? 

Allons. Faites vous un thé bien chaud, je vous dis tout. 

faire du sport quand on est malade

Je sens que je tombe malade, est-c que le sport, c’est fini?

NON. L’idée principale, c’est qu’il faut savoir écouter son corps. Etre malade (je vais détailler les cas ensuite) ça ne veut pas dire “adieu le sport jusqu’à nouvel ordre”. Par contre, si vous sentez que vous feriez mieux de rester au lit, RESTEZ AU LIT. Par contre, si vous sentez que ça peut passer, un exercice modéré peut en fait vous faire du bien, en libérant des endorphines et en faisant circuler le sang. 

D’une manière générale, si voulez faire du sport quand même, diminuez de moitié l’intensité de votre entraînement (en temps, en difficulté..) et préférez du cardio gentil. L’idée, ce n’est pas de se faire mal, juste de faire travailler un peu son corps. On oublie tout ce qui est lifting très lourd et fitness/aérobic très rapide : vous ne serez pas efficaces de toute façon. 

faire du sport quand on est malade
genre si on se sent comme ça, c’est NON.

J’ai un rhume, je peux faire du sport ?

Si vous avez le nez qui coule et un peu mal à la tête, oui, vous pouvez faire du sport, comme mentionné précédemment. Encore une fois, c’est à vous de juger si vous êtes aptes ou pas à en faire. Vous pouvez essayer quelques minutes pour voir, et renoncer si ce n’est pas le moment : l’important, c’est de respecter son corps !

Très personnellement, l’elliptique me fait me sentir vraiment mieux quand j’ai un rhume et que j’ai le nez qui coule et pas trop d’énergie. ca me requinque et me rend efficace pour 1h ou 2 pendant l’entrainement – mais je ne force PERSONNE à faire de même 🙂

J’ai une grippe ou de la fièvre, je peux faire du sport ? 

NON. Là on parle de quelque chose de déjà difficile à gérer pour le corps, alors on abandonne l’idée de rajouter à sa tâche. 

En plus, vous êtes contagieux, donc n’allez pas refiler ça à la salle de sport, non mais oh! On reste chez soi au chaud, on se remet d’applomb, et on y retourne 5 jours plus tard.

faire du sport quand on est malade
évitez la contagion. lo/

J’ai une gastro, je peux faire du sport ?

PLUTOT NON. Si on a la nausée ou des problèmes intestinaux, on évite. C’est surtout une question de confort: vomir ou autre pendant un training n’a rien de sympa, et on est pas productif quand on a mal au ventre. Alors on reste tranquille. 

 Au bout de combien de temps j’y retourne, si j’arrête?

Là encore, on écoute son corps pour décider. Si c’était juste passager, en deux jours on peu se sentir d’attaque pour y retourner. Si c’est une grippe, il vous faut plus que ça, et c’est important de toujours prendre soin de votre santé d’abord. Ca ne doit pas servir d’excuse pour ne plus jamais y retourner, hein ! Aprennez juste à reconnaitre quand votre corps peut s’entrainer.. et quand il vaut mieux décaler encore un peu.


Voilà! J’espère que ce petit recap vous a aidé. Dans tous les cas, – et là je vous un peu à la maman, mais c’est parce que je veux que vous alliez bien – n’hésitez pas à aller chez le médecin si les symptômes durent trop longtemps ou si vous avez des doutes sur votre capacité à faire du sport (certains médicaments ont des contre indications, et mieux vaut être sûrs!) Encore une fois, prenez soin de vous avant tout, et rien ne remplace l’avis d’un professionnel de santé. 

et surtout … 

faire du sport quand on est malade
ça c’était gratuit !

 

oh, et puis les vacances de Noël approchent (bah quoi, on peut rêver ?) je vous invite à lire ce petit guide pour ne pas ruiner tous ses efforts 😀 

Je reçois pas mal de questions comme “comment se mettre à la course à pied” ou “je veux courir mas je ne sais pas si j’en suis capable”. Parce que je ne suis pas une runneuse, j’ai pensé que j’allais demander des conseils à mon copain Jeremy qui lui, sait de quoi il parle. Je lui ai donc laissé carte blanche pour cette article – et préparez vous, il est très chouette. 



Oui, j’suis taquin sur le titre tout de suite, mais c’est du vécu.

Tout d’abord, merci à TheFitnessTheory de me laisser raconter des choses ici. Et ces choses, ça va être une histoire de course à pied.

Coucou, moi c’est Jérémy, blogueur sur FasterToday.fr (et là normalement tous en coeur “bonjour jérémy”).

Il y a 3 ans, je pesais 15 kg de plus, je fumais, je buvais trop d’alcool, puis je me suis mis à courir… et c’est de ça que j’ai envie qu’on se parle aujourd’hui ! Comment se mettre à la course à pied alors que ça a l’air obscur et difficile ? Comme je le dis toujours si bien… Laisse-toi faire, ça va bien se passer.

se mettre à la course thefitnesstheory fastertoday——–

La première fois que j’ai couru, ça a duré 11 minutes. J’avais un goût de sang dans la bouche, et je voyais des petits points blancs, signes d’un évanouissement plutôt proche.

Aujourd’hui je peux courir un marathon et y prendre du plaisir. Entre les deux, il y a eu un monde, et personne n’a besoin d’être aussi extrême et on en vient à la première question…

Mais pourquoi tu veux courir ?

La question à 3 points.

Vos proches vont vous poser la question, vos amis qui ne veulent rien changer aussi.

Préparez quelques excuses toutes faites pour les non sportifs, ça aide !

  • Pour me vider la tête
  • Pour manger plus qu’avant
  • Pour continuer à boire du vin en restant en forme
  • Pour rencontrer des gens

Bref, privilégiez des trucs qui ne les font pas trop flipper.

Comment ? Oui je sais, ces excuses sont parfaites pour vous aussi, elles vous permettront de commencer à courir sans vous mettre trop la pression. Ce n’est qu’un peu de sport après tout, et nous sommes là pour prendre du plaisir.

Et voilà, premier concept clé : se mettre à courir c’est bien, mais il faut le faire à son rythme, et parce qu’on a envie de le faire. Dans le sport comme dans l’alimentation, votre ennemi numéro 1 est la frustration.

On en vient donc au point 2.

Comment commencer à courir ? 

Il y a autant de façons de faire que de coach ou de coureurs je pense, mais pour moi le plus important, est d’y aller progressivement.

Je pense que l’on commence à vraiment prendre du plaisir quand on peut courir 30 à 45 min à allure cool sans trop souffrir. Avant, il faudra être un peu tenace (ou buté, au choix) et se forcer.

Quelques conseils pour bien débuter :

  • Ne partez pas trop vite, au début il faut travailler le temps total, pas la vitesse.
  • Ecoutez votre corps et pensez au repos
  • Aidez-vous d’une playlist sympa
  • N’hésitez pas à marcher si cela vous permet de continuer un peu
  • Prenez surtout du plaisir.
  • Et regardez autour de vous, la course est un moyen de découvrir de superbes endroits alors qu’on n’a pas trop le temps.

PS : Le point bonus, après un entraînement, on peut manger plus.

se mettre à la course thefitnesstheory fastertoday

Et si ça me plait et que je veux aller plus loin ?

Jackpot, tu as passé le niveau 2 et tu as envie de dépasser tes limites.

Il faudra te fixer des objectifs et structurer UN PEU ton entraînement.

Ajoute petit à petit des sorties, augmente les distances, teste toi en vitesse sur de courtes portions, inscris toi à une première course, défis tes amis.

Tous les moyens sont bons pour pousser le jeu un peu plus loin. Oui, ce n’est qu’un jeu. La course à pied peut être un sport merveilleux si elle n’est pas prise trop au sérieux. C’est un sport un peu exigeant, mais qui une fois maîtrisé, est vraiment source de plaisir, d’amusement, et qui est bien moins individuel qu’on ne le croit.

Bref, ça va être bien, ça va être très bien même.

giphy-15

Oui mais moi, je voulais juste maigrir, tu t’emballes un peu là nan ?

Pas du tout ! A temps d’effort équivalent, la course à pied est le sport qui brûle le plus de calories. Toutefois mon hôte vous le répète sûrement assez (et j’en suis sûr, ne mentez pas !), l’important n’est pas tellement la perte de poids, mais la santé gagnée, et le plaisir qu’on en ressort.

Mangez-mieux sans être trop radical, faire du sport sans se prendre trop la tête, et finalement avoir une vie plutôt équilibrée dans son ensemble. Je crois que c’est ce que la course à pied m’aura appris de plus cool.

Bon, j’ai beaucoup parlé – ça va être à vous de poser des questions en commentaires je crois.

Moi je vous laisse, je vais boire un thé vert, manger une pizza, et courir 15km. Oui, j’suis un mec plein d’équilibre !
Et pour retrouver plus de course à pied, retrouvez-moi sur Fastertoday.fr ou sur la page Facebook !


 

Changer de mode vie, ça veut dire prendre de nouvelles habitudes – et des bonnes, cette fois. Le plus gros changement dans mon quotidien a été de commencer à faire du sport le

gif weirdo thefitnesstheory sport le matin

 

matin. (Si vous voulez en savoir plus sur mon changement de vie, les réponses sont là!Je sais que pour la plupart, vous vous dites que les gens qui, volontairement, mettent leur réveil 1 ou 2h plus tôt chaque matin pour aller soulever des trucs lourds ou courir dans la brume sont des inconscients / des abrutis / des gens très bizarres.

 

Bon, d’accord, c’est peut être vrai. Et j’en fais partie. (là je vous raconte ma routine actuelle à Singapour, écrite en 2016 et éditée en 2018 – peut être changera-t-elle à l’avenir?)


Ma routine matinale 

Tous les matins ou presque, je met mon réveil à 5h40 (avec un rappel vers 5h50, au cas ou Morphée a envie de lutter et de m’attirer dans ses bras encore une fois).  Ce qui veut aussi dire que j’essaye de m’endormir autour de 22h (23h max) afin d’avoir le sommeil nécessaire à mon bien-être.. mais aussi à ma récupération musculaire. Vous pouvez aller lire l’article sur l’importance du sommeil ici ! 

thefitnesstheory faire du sport matin
moi, quand j’essaye d’enfiler la dite tenue de sport sans être vraiment réveillée.

Ensuite, en plusieurs étapes :

1. Je me lève et finis de packer mes affaires de la journée (lunchbox et habits de bureau) – que je prépare la veille. J’enfile aussi une tenue de sport que j’aime bien (se sentir bien dans sa peau pour commencer la journée est un must.)

2. Je fais un petit déjéuner light, juste de quoi avoir de l’énergie pour le sport : 1 grand verre d’eau, une petite poire, un peu de yaourt et une tranche de pain complet. 

3. Je pars à la salle de sport, ou je fais 1h15 d’effort le plus intense possible (avec majoritairement de la musculation, mais aussi parfois de la course en interval.). S’en suit une douche et le trajet jusqu’au bureau.

4. Je me prépare mon vrai petit déjeuner au bureau, avec un shake de protéines au chocolat (voire ici pourquoi prendre des protéines en poudre après le sport.), un mélange Weetabix / galette d’avoine avec du yaourt nature et des arômes, et une cuillère de beurre de cacahuète. Je peux enfin commencer la journée de travail ! 


Ca parait un peu hard comme début de journée, mais en fait, je suis VRAIMENT malheureuse quand je ne fais pas ça. Je n’y vois que des avantages, en fin de compte. 
Maintenant que vous en savez beaucoup sur moi et ce que je peux bien fabriquer le matin, je vais vous convaincre que VOUS AUSSI, vous devriez faire pareil. 

 

Alors, pourquoi faire du sport le matin ? 

1. Parce que ça vous force à vous réveiller plus tôt

(non, sans dec.) Mais en quoi c’est une bonne chose, me demandez-vous ?  C’est une bonne chose si vous arrivez à respecter vos cycles de sommeil, en fait. Le fait est que souvent on se force à dormir plus, et on se relance dans un cycle de sommeil.. Du coup, en se réveillant, on est encore plus fatigué ! Le sommeil c’est bien, (voir le commentaire dans l’intro), mais l’idée c’est qu’il soit utile et efficace. Donc on fait des tests pour trouver de combien de temps de sommeil on a besoin, et on se cale sur ce modèle là, pour être parfaitement reveillé et prêt à affronter la journée. 

2. Parce que vous êtes frais et dispo

C’est un fait, si vous avez pas trop fait la bringue la veille (dans quel cas une nuit de sommeil plus longue est recommandée, pareil dans le cas d’un effort intense qui mériterait que vous récupéreriez tranquillou), vous venez de dormir. Et après une collation et un café, vous  êtes EN PLEINE FORME. (vous pouvez checker mon article sur quoi manger avant et après le sport ici

Vous n’avez pas encore accumulé la fatigue de la journée, vos muscle sont tout reposés, bref, c’est le moment d’attaquer dans le lourd. Pensez aussi que plus vous passez votre agressivité dans le sport, plus vous arrivez au bureau ou en études relaxé. Et ca, c’est quand même très chouette, de pas commencer la journée stressé. 

thefitnesstheory faire du sport le matin
moi en arrivant au bureau, quand j’ai pas fait de sport.

3. Parce que quand c’est fait, c’est plus à faire

Et ça, ça parait être un peu un enfonçage de porte ouverte, mais c’est une bonne façon de raisonner : vous n’aurez pas à y retourner ce soir. Ca veut dire que vous pouvez faire quelque chose en fin de journée: un diner entre amis, aller voir un film, trainer dans les magasins. Ca veut aussi dire que vous n’aurez pas à annuler votre séance et à faire un jour off forcé si on vous invite à la dernière minute. 

Je pars du principe que cette heure, entre 7 et 8, si je ne vais pas au sport, je ne vais rien en faire et dormir à la place.. Par contre, la même heure de sport entre 19 et 20h, je pourrais en faire des TAS d’autres choses. Alors à choisir…

4. Parce que quand vous finissez votre séance, vous avez déjà accompli quelque chose dont 90% des gens qui dorment encore sont incapables

C’est toujours gratifiant de se souvenir qu’on est un petit flocon de neige, merveilleux et unique (ceci est une référence au film Fight Club, pour les connaisseurs.) Alors biensur, faire du sport tôt, c’est pénible et on a pas vraiment envie, au début. Promis, ensuite ça s’arrange, mais les premières fois, on se demande un peu ce qui nous est passé par la tête. Il faut se souvenir d’une chose : vous avez fait le bon choix pour vous et votre corps. Les gens qui sont encore dans leurs lits n’ont pas eu cette bravoure et il faut vous en féliciter ! (sans pour juger les autres pour autant, chacun fait ce qu’il veut de sa vie, après tout.)

 

5. Parce que ça veut dire PETIT DEJ POST WORKOUT 

et là, vous pouvez vous faire plaisir. Pourquoi ? Parce que votre corps est en recherche de thefitnesstheory faire du sport le matinnutriments pour récupérer. Il a surtout suuuper la dalle pour des protéines, histoire de reconstruire les muscles proprement. On peut prendre un shake de protéines (et j’ai résumé toute cette histoire d’apport protéique juste après le sport ici) mais le mieux c’est d’apporter de quoi reconstituer toutes les réserves : un peu de glucides, un peu de lipides saines, et les dites protéines !  

6. Parce que vous dormirez mieux le soir

L’avantage d’aller tout donner le matin, c’est que votre corps a toute la journée pour “refroidir” et se remettre de ses émotions. Du coup, le soir, vous êtes fatigués, et vous dormez beaucoup mieux. Quand vous faites du sport le soir (et surtout après manger, ce que je ne conseille vraiment pas), vous donnez le signal à votre corps qu’il faut être révéillé et opérationnel. Du coup, c’est pas tellement idéal pour s’endormir ensuite.

Coté nutrition aussi, ça veut dire qu’il faut beaucoup manger pour récupérer après le sport.. Et faire un repas consistant juste avant d’aller dormir, c’est pas forcément optimal. 

 


… Mais parfois, le sport, c’est mieux le soir !

Je m’entraines 5 jours par semaine depuis 4 ans déjà, et je dois reconnaitre, qu’il y a des avantages à faire un bon training le soir, une fois de temps en temps :

  • En salle de sport, l’ambiance est meilleure le soir. Et ca c’est un fait, si le matin ça vous demande courage et sacrifice d’y aller, c’est vrai pour tout le monde. Alors le peu de personnes en présence est un peu dans le mal, comme vous, et c’est pas non plus l’éclate suprême. On va pas à la salle pour discuter, mais c’est plus facile de tout donner quand on est entourés d’une vraie énergie positive. Pour avoir testé les cours en salle de sport Paris (et alentours) quand je vivais en France, c’est particulièrement vrai là bas! 
  • Les cours collectifs sont souvent.. le soir. Si vous avez la chance d’avoir une salle qui en propose, ou si vous comptez vous inscrire à des activités, elles seront probablement le soir. 
  • Vous relâchez tout le stress de la journée. Et c’est super utile en cas de patron oprimant, de météo déprimante ou de problème d’imprimante. (Ca rime et c’est COMPLETEMENT vrai.) 

L’important, c’est de trouver un rythme qui VOUS convient. On a pas tous les mêmes impératifs, pas tous le même train de vie et pas tous les mêmes envies. Le but, c’est de vous faire un planning et de vous y tenir, sans vous comparer aux autres. 

Alors je ne peux que vous encourager à tester le sport le matin (pendant plusieurs semaines, hein, pas juste une fois, on a pas le temps de prendre une habitude sinon!) et à me dire ce que vous en pensez ! 

(spoiler:  je parie que vous allez adorer. Passées, disons.. les 5 premières fois :p)

 

et vous, vous faites du sport quand ? Vous seriez prêts à bousculer votre routine matinale ? Dites moi tout !

 

Ca y est, c’est décidé, vous êtes inscrit dans une salle de sport. (peut être même après la lecture de l’article “se mettre au sport: conseils d’une ancienne feignasse” :D) Ca vous a pris un peu de courage – et certainement un bout conséquent de vos économies. Mais, et je peux tout à fait comprendre, on est TOUS ET TOUTES passés par là, la première fois.. on est pas hyper à son aise. Des fois même, on stresse carrément. Alors que ça devrait être votre moment rien que pour vous, ou vous lâchez tout. Alors on va reprendre du début, et faire en sorte que ça se passe bien. (et que vous ayez envie d’y retourner. Et le lendemain aussi. et le surlendemain aussi. Et tous les autres jours :D)

  1. On s’équipe

Rien ne sert de courir (enfin si, mais pas là tout de suite), il vaut mieux partir à point. Donc on se choisit une tenue qui va bien.

A. Les vêtements

Chacun fait un peu ce qu’il veut, le but étant que vous vous sentiez BIEN dedans. On oublie tout ce qui file des complexes, ça sert a rien de se rajouter un stress.
Perso, je suis très débardeur moulant noir et pantacourt ou short – mon uniforme depuis 3 ans, parce que c’est comme ça que je me sens le plus libre, mais c’est vraiment comme VOUS le sentez. 
L’idée c’est que personne sauf vous n’y fera attention de toute facon, mais c’est dommage de pas oser faire tel ou tel exo “parce qu’on va voir mon ventre” ou “je me suis pas rasé les mollets” (oui, les filles ont ce genre de considération.)
À noter que certaines salles interdisent les shorts/brassières/débardeurs aux femmes, du coup on se renseigne avant. (Il ne m’est arrivé qu’une seule fois qu’on me demande de me changer parce que j’étais en débardeur à bretelles fines, j’ai mis un pull pour finir ma seance.. Et ne suis plus jamais revenue. Ces règles sont souvent dues au souci causés par des mecs trop insistants a la salle… Et hors de question de s’entraîner en col roulé parce qu’une bande d’abrutis ne sait pas tenir ses hormones. )

towel_dance2

B. Les chaussures.

Tout dépend de si vous comptez courir ou pas. Si oui, choisissez avec soin des chaussures de Running adaptées.
Sinon, vous êtes plus libres dans le choix. Pour les machines et les poids libres, préférez des chaussures à semelles complètement plates pour une meilleure stabilité (vous pouvez regarder au rayon “training” chez Nike par exemple) et pour les cours co, des baskets un peu légères sont toujours prférables. À vous de voir votre usage au cours des premières séances 🙂

 

rdcl

C. Le reste:

Je ferai un article sur les accessoires que j’utilise a la salle, mais dans les vraiment indispensables, on trouve:

  • Une bouteille d’eau – bien s’hydrater avant, pendant, et après l’effort est primordial.
    Vous pouvez utiliser des compléments (comme les BCAA et les pré-workouts) mais si vous débutez, une bonne vieille gourde pleine d’eau minérale suffit ! 
  • Une serviette – la plupart des salles de sport veulent que chacun aient sa serviette, à mettre sur les machines et tapis, histoire de pas faire profiter tout un chacun de sa transpiration. (normal.)
  • des gants de muscu (si vous avez des petites patounes fragiles) après c’est une question de confort et d’esthétisme. Perso, j’aime beaucoup les gants de chez G-loves parce qu’ils sont 100% uniques, mais vous en trouverez à tous les prix dans les magasins de sport. 

Oh, et je le pose là, mais si vous avez vraiment pas fait de sport depuis longtemps, un petit check up chez le médecin ne peut pas faire de mal. Juste s’assurer que tout va bien, et qu’on part sur des bases saines. 🙂

2. On prend son courage a deux mains

On est équipés pour la bataille, tant mieux. Maintenant on est physiquement prêts. Maintenant, va falloir passer le pas et y aller pour de bon. Souvent, la salle de sport se choisit en fonction du prix et de la proximité et on a rarement le choix de l’ambiance. C’est du coup plus facile (mais un peu moins motivant) d’y aller si (quand on est une fille), c’est un club ” de filles ” à la lady Moving ou Amazonia. C’est rassurant, et y a pas de gros durs pour faire les marioles avec les poids, et on se sent plus rapidement chez soi. Si c’est une salle de gros durs, et là même pour les mecs, c’est pas évident d’aller se foutre là bas au milieu, va falloir dédramatiser. Parce que c’est juste L’IDEE que vous en avez. Ces types là, ils ont commencé comme vous à un moment, y a eu un moment ou ils étaient pas musclés du tout (voire trop maigres/en surpoids, et ça, vous ne le saurez pas du premier coup d’oeil) et ils sont beaucoup trop occupés par leur propre entrainement pour porter attention à vous, petit nouveau, qui arrivez avec votre serviette sous le bras. Et même mieux, ils seront contents d’aider si ils peuvent. Faut pas oublier que travailler son corps, ça commence forcément de 0, et que TOUT LE MONDE passe par là.

Personne ne fera attention à vous SAUF si vous faites des choses vraiment étranges
Personne ne fera attention à vous SAUF si vous faites des choses vraiment étranges

Donc.. mentalement, vous devriez être prêt aussi. Vous êtes motivés, vous avez des buts à atteindre, il et va être temps d’aller tout donner.

 

tout donner, comme ça.
tout donner, comme ça.

3. On fait sa (première) séance tranquillou

Vous y êtes, tout bien équipé, et il est temps d’attaquer les choses sérieuses.

Je ne sais pas comment utiliser les machines:

Alors ok, des fois les machines ont l’air un poil menaçantes. Comme les gens qui sont dessus en fait. Mais y a pas à s’inquiéter là non plus. Déjà, dans l’immense majorité des cas, y a des petits dessins sur chaque qui montrent comment l’utiliser : quel mouvement faire et quel(s) muscle(s) elle fait travailler. Si il y en a une qui vous met le doute, mettez vous dans un coin et observez quelqu’un d’autre l’utiliser.
Mais surtout, le personnel des salles de sport est LA pour vous aider. Ils sont tous formés à l’utilisation optimale des machines et ils sauront vous guider sur la bonne position à adopter et le bon mouvement à réaliser pour obtenir autant de gainzzzz que possible 😀

curls (1)




Je ne sais pas quel poids mettre:

Là encore, rien de plus simple. A chaque fois que vous rencontrez une nouvelle machine, posez vous dessus, et trouvez en faisant des essais le poids avec lequel vous ne pouvez faire qu’une seule fois le mouvement en entier. Ensuite, prenez grosso modo 70% de ce chiffre là, et utilisez le comme poids de base pour vos séries. On peut partir sur 3 ou 5 séries de 8-10-12 mouvements. Il faut que la dernière série soit difficile, mais pas impossible. Se mettre en échec ne sert à rien. L’idée c’est d’augmenter en poids dès que ça devient trop facile, et ça devrait arriver environ toutes les 3 semaines. ( en plus, ça vous pose un rythme. :D)
Après chaque utilisation d’une machine, vous l’essuyez avec l’essui tout mis à disposition, comme ça c’est propre pour le prochain.

(pour le reste, y a tout dans ce fabuleux article sur “quel sport choisir/quoi faire à la salle de sport“)

 

4. On planifie la suite des événements

Et bah voilà!  Vous y êtes allés une fois, et maintenant que vous vous êtes rendu compte que se n’est pas le pire endroit de la terre, dangereux et hostile, mais plutôt un endroit d’entraide avec de la musique très forte et des gens qui suent, il va être temps de songer..à y retourner.

Je sais, je sais, dans nos vies actives, blabla, on a pas toujours le temps, blabla. On a rarement le temps pour quoi que ce soit de toute façon. Mais il va falloir trouver un créneau horaire. (parce que vous avez pas foutus cet argent par les fenêtres, non d’une pipe!) Je dis pas qu’il faut y aller tous les jours non plus,mais si on peut viser 3-4 fois par semaine, ce serait top.

Un tip: le matin, y a beauuucoup moins de monde, on a encore tout plein d’énergie ET une fois que c’est fait c’est plus à faire, ça vous oblige pas à sacrifier la sortie du soir, même si elle apparait par surprise dans le planning.

On se fixe aussi des objectifs: S’inscrire en salle c’est bien beau, mais pourquoi? Perdre tant de kilos? Lever tant de poids? On se fixe des buts atteignables à court terme pour parvenir à l’objectif de long terme.

 

Alors rassurés? En tout cas, et encore une fois, la salle de sport est un endroit génial – passé la première fois qui fait peur. Alors lâchez rien, et courez donc vous fabriquer le corps de folie dont vous avez toujours rêvé!

J’étais a priori pas destinée à me lancer dans du sport intensif. Quelques années en arrière, on peut même clairement dire que j’étais dans la catégorie des grosses loutres avachies sur leur canapé toute la journée. Et pourtant, des miracles arrivent, et me voilà à me lever à 5h45 le matin pour aller à la salle, ou à y consacrer mes soirées après le travail. Et je peux même vous dire comment c’est arrivé. 

Une vision à cours terme et des buts réalisables

Non, je me suis pas réveillée un matin en me disant que j’allais y aller tous les jours comme ça. Ça a pris plusieurs semaines, plus mois, à se mettre en place. Le but de départ était 3 fois par semaine. J’étais le contraire d’une sportive, j’avais de la bonne volonté mais pas tellement de motivation, bref, il valait mieux miser petit pour ne pas de se décourager les 3 premiers jours. Donc 3 fois par semaine, avant un minimum de 45min. Ça prenait pas un temps fou et c’était clairement faisable (une fois décrochée de mon canapé.)  une fois lancé(e), on se rend compte que 3 fois c’est pas mal, mais que 4 ce serait plus efficace, et que 45min c’est un minimum, mais qu’1heure ça permet de travailler plus de muscles différents. Et ça finit par évoluer gentillement. 

tumblr_nb4ywlxxar1s9362xo1_500
la première fois que tu vas à la salle de sport, et que tu ne sais pas DU TOUT quoi faire de ton corps.

Un environnement qui donne envie d’y aller

Ça paraît un peu bête, mais il faut bien choisir sa salle de sport / son sport / son équipement. Si vous voulez vous mettre au sport, vous aller passer beaucoup de temps dans un environnement que vous connaissez pas tellement, a priori avec des gens qui sont meilleurs que vous, donc autant rendre ça le plus agréable possible. Tout personnellement, j’ai commencé dans des salles de sport plus axée “filles” (la chaîne Amazonia en France). Deux raisons: c’était très près de chez moi (si il faut prendre un bus/la voiture pour y aller, je savais que je trouverais jamais la motiv, alors j’ai choisi en fonction) , et était “débutant-friendly”. En France (au royaume-uni, c’est vraiment différent), on peut grosso modo séparer les salles de sport en deux: les salles de filles (équipement léger, beaucoup de newbies, accès aux conseils et explications, environnement coloré et gentillet) et les salles de garçon (de la fonte partout, beaucoup de mecs très baraqués, beaucoup de testostérone.) 
Je me sentais pas d’attaquer dans la deuxième catégorie, alors tant pis, j’ai accepté les papillons décoratifs en papier paint et l’ambiance club med. Aucun regret, c’était cool pour commencer. Mais maintenant, j’ai une vraie salle de garçons, et c’est peut être moi la plus “vrai mec bourré de testostérone”de tous.

tumblr_n0m08oESUc1r5pqz3o1_500

Si vous le souhaitez, 

Pas de pression, mais une bonne organisation

Ça sert absolument à rien de se foutre une pression monstre pour aller faire du sport tous les jours. Au mieux, vous arriverez à vous en dégoûter et à angoisser à chaque fois qu’il faudra enfiler des baskets. Aucun intérêt. Par contre, il faut s’imposer un rythme: si c’est 3 fois par semaine, c’est 3 fois par semaine, et on ne se trouve pas d’excuses. On a pas le temps d’y aller le lundi soir? Alors au lieu de faire comme prévu et de ne pas y aller le mardi non plus, on échange. Plus le but est atteignable, plus vous êtes sûrs de le tenir. Et c’est comme ça que j’en suis arrivée a 6 fois par semaine. Parce qu’au fur et à mesure, j’ai aménagé mon temps en fonction.

Y a des jours avec et des jours sans – et les jours sans, on se bouge les fesses quand même.

De deux choses l’une: si vous vous écoutez trop, vous n’irez jamais, parce que y a toujours mieux a faire – on a toujours mal un peu quelque part – on est toujours un peu fatigué – on peut y aller demain. Pas d’excuses. Si c’est prévu, et sauf contre temps énorme, on y va. On raccourcit la séance si il faut, on change son programme si on a mal à un genou ou à une épaule, mais on y va. De l’autre coté, aller au sport aide souvent à se sentir mieux si on a un coup de mou: faire circuler le sang, évacuer les toxines par la transpiration, ou ne serait-ce que pas rester enfermé toute la journée et faire quelque chose de constructif, ça transforme beaucoup de journées “bof” en journées qui valaient le coup.

tumblr_nb7ld6cf5G1sig16bo1_400
dans l’idée, c’est ça. On y va même si on est pas motivé.

3 semaines et puis s’en vont 

Trois semaines. C’est le temps qu’il faut pour que quelque chose devienne une habitude. Alors on se pousse singulièrement au début, et après, promis, ça vient tout seul. Et le corps le réclame, du coup y aller est un plaisir. Maintenant, passer 2 jours consécutifs sans sport m’est vraiment intolérable. J’ai mal partout, je suis fatiguée et de mauvaise humeur. Bref, je suis accro aux endorphines que mon corps produit a l’entraînement. Parce que ça non plus, c’est pas un mythe: ça fait VRAIMENT du bien.

On partage et on répand l’amour du sport

Enfin, c’est beaucoup plus dur de rester motivé quand on est tout seul à profiter des bienfaits du sport. J’ai passé beaucoup de temps au début sans personne avec qui partager mes petites victoires, mes défis, les trucs qui me passaient par la tête au sport. (Oui, j’avais envie de dire a quelqu’un que je peux faire 3×10 pompes d’affilée, et que ce mec qui ne se muscle que les pectoraux et pas les jambes à l’air d’une lampe de chevet.) Trouvez dans vos amis des gens avec qui partager ça. Ou convertissez les!
Je suis du genre solitaire à la salle de sport, mais y a beaucoup de gens qui aiment s’entraîner a plusieurs. Essayez pour voir à quel camp vous appartenez (et c’est plus simple d’aller au sport quand quelqu’un compte sur vous et que vous avez une horaire précise. Surtout au début!)

tumblr_nb74m0u2F31rnma1do1_400
S’entrainer à deux, c’est toujours plus drôle. Mais faut pas que ça serve de prétexte à ne rien faire du tout, hein.

Donc promis, se mettre au sport c’est pas dur, surtout si on prévoit bien le truc. Pour savoir quoi faire comme sport / comment s’entraîner a la salle, c’est par là!

Et vous? Quelle est votre relation avec le sport? Comment vous vous y êtes mis? Dites moi tout!

Depuis un moment, je discute avec pas mal de gens qui veulent perdre du poids, ou se mettre à la muscu, ou à manger équilibré. Je raconte un peu mon histoire, toujours de la même façon, et les réactions sont globalement toujours les mêmes : chacun m’explique pourquoi, pour lui, ça ne va pas marcher. C’est assez amusant à écouter, parce que ce sont TOUJOURS les mêmes excuses qui reviennent, je commence même à avoir mes petites préférées.

alors voilà le Top 10 des excuses bidons pour ne pas se mettre au sport/régime :

1. J’ai pas le temps. 

Moi non plus. Forcément, quand on a des habitudes déjà posées, dégager 1h pour le sport et 30 minutes pour cuisiner, ça parait dur. Sauf qu’1h, c’est 4% d’une journée. Vous ne ferez avaler à personne que votre vie est si remplie que vous ne pouvez pas alouer 4% de votre temps à prendre soin de votre corps et de vous. Le temps, ça se trouve. Et si c’est se lever un peu plus tôt le matin, ou alors à la salle en rentrant des cours/du boulot le soir… et bien il faut le faire. C’est facile de dire qu’on a pas le temps. Mais ce n’est pas vrai. A vous de voir si l’heure que vous passez devant la télé le soir ne serait pas plus utile si vous étiez à la salle de sport en train de faire quelque chose de bon pour vous.

2. J’ai mal ici/là/au ventre/je sors d’une angine

Rien ne vous oblige à forcer sur les zones douloureuses. Vous avez une cheville un peu fatiguée ? Alors on travaille les bras, les épaules, les pectoraux et les fesses. Changez d’exercise si certains ne vous conviennent pas, mais ce n’est pas une raison pour ne rien faire du tout. Autre chose, quand on est malades (et je parle pas de 40 de fièvre et des hallus) mais tout ce qui ne vous empêche pas de sortir de chez vous ne doit pas vous empêcher non plus d’aller faire du sport. De plus, le cardio notamment permet la production d’endorphine et de faire circuler le sang, donc vous vous sentez même mieux en sortant. Et ça marche pareil pour les filles qui ont périodiquement mal au ventre. Encore une fois, un entraînement plus court ou moins difficile vaut TOUJOURS mieux que rien du tout.

3. Je ne suis pas fait(e) pour le sport. 

Et puis quoi encore.

tumblr_mlcygjjDjc1r3rmx6o1_500

4. Je n’ai pas de salle de sport/pas l’argent pour.

On vit à l’époque d’une formidable invention qu’est Internet. Youtube regorge de tuto d’exos qu’on peut faire chez soi. Il y a même les excellents programmes HIIT ou INSANITY en ligne. Une salle de sport, ou un cours collectif, c’est plus motivant, c’est sûr. Mais si ce n’est pas envisageable, mettez vos baskets, allez courir 30 minutes, et ensuite faites des abdos, des squats et des pompes. Un petit secret : les abdos à la salle de sport font le même effet que ceux sur le tapis du salon. C’est promis.

5. Je commence demain / lundi / la semaine prochaine / au nouvel an.

Non. On commence MAINTENANT. Si vous attaquez aujourd’hui plutôt que demain, vous verrez des effets un jour plus tôt. Remettre à demain, c’est repousser le problème, et repousser les problèmes n’ont jamais fais perdre du poids ou prendre du muscle. En tout cas, pas à ma connaissance.

preview_min

6. J’aime pas cuisiner. 

On a pas besoin de cuisiner pendant des heures pour manger correctement. N’importe qui peut renverser un sac d’haricots congelés dans une poêle et mettre des herbes de Provence dessus. Si vous voulez vous lancer dans un curry de poulet aux 7 épices, c’est mieux, mais en attendant, cuisiner ça peut être très rapide et pas prise de tête. SI vous pouvez vous faire des tartines de Nutella sur de la brioche, vous êtes tout aussi capable de mettre 3 tranches de poulet dans un four.

7. J’aime pas les légumes.

Je dois avouer que celle-ci est de loin ma préférée. Il existe des centaines d’espèces de légumes. Du poivron à l’aubergine, en passant par les brocolis, le fenouil, le panais, les carottes, le chou chinois, le poireau, le navet… (je pourrais continuer comme ça un moment, mais je pense que vous avez saisi le principe.) On ne peut pas ne pas aimer TOUS les légumes. Goûtez de nouvelles choses, allez faire un tour sur le marché, Et faites un effort, c’est pas parce que ça pousse dans la terre et que KFC n’en vend pas que c’est mauvais. Pensez un peu à votre corps, avant de saliver en imaginant des donuts dégoulinants de graisse saturée et de sucre.

tumblr_mog9txUY4T1qaqzeno1_500

8. J’aime trop la nourriture. 

Devinez quoi? Moi aussi. Mais la VRAIE nourriture. Celle qui est bonne pour mon corps, celle qui m’aide à voir les résultats que je veux, celle qui ne bouche pas mes artères ou rend ma peau terne et mon estomac douloureux. C’est un fait. Manger sainement fait se sentir beaucoup mieux. Et encore une fois, “manger équilibré” ne doit pas être synonyme de manger triste. Il y a des milliers de recettes, des milliers de combinaisons, de choses à découvrir et à essayer. Du mug-muffin à la myrthille aux aubergines à la provençale, en passant par des rouleaux de printemps ou un bon vieux steak (maigre) petits-pois. La plupart des gens se cachent derrière cette excuse, mais on découvre après coup que c’est le prétexte le moins viable du monde. Et absolument RIEN ne vous interdit de vous faire plaisir. Mais pas tous les jours, et avec modération. La moitié d’un pain au chocolat plutôt que 4, par exemple. Ou mieux, un excellent restaurant, une fois de temps en temps.

et ça c'est juste un gif mignon parce que je ne veux vexer personne.
et ça c’est juste un gif mignon parce que je ne veux vexer personne.

9. Mon copain/ma copine/mon conjoint/ma famille n’est pas au régime, du coup c’est trop dur.

D’une part, vous ne pouvez forcer personne à adopter un mode de vie sain. Ca doit venir de vous tout personnellement, parce que c’est un engagement, et le faire pour quelqu’un d’autre, ça n’a juste aucun sens. D’autre part, c’est moins facile quand vous êtes dans un environnement “hostile”. Mais vraiment pas impossible : contrôlez les portions. Préparez vos propres repas. (On peut manger à 2 sans avoir la même chose dans son assiette, hein.) Ne grignottez pas. Ne faites rien sous prétexte que “l’autre” le fait. Vous voulez manger mieux et faire du sport? Alors faites le, et puis c’est tout. Personne ne va vous blâmer parce que vous choisissez une option plus saine.

10. Je vais jamais tenir.

Et ça, c’est censé être une bonne raison de ne pas essayer? Au bout de 3 semaines, vos nouvelles résolutions deviennent des habitudes, et c’est vrai pour les bonnes comme pour les mauvaises. Alors tenez le cap plus que 9 jours (c’est la durée moyenne d’un régime avant que les gens ne lâchent). Ca vaut le coup. Et on commence à penser différemment. Oui, manger 1kilo de pâtes avec du fromage c’est sympa, mais c’est très ponctuel. En ce qui me concerne, je suis beaucoup plus fière de ma condition physique actuelle que de manger 4000kcal de bouffe moyenne au McDo. Il faut juste réfléchir à ses priorités, et à ce qui est vraiment important pour vous. Si c’est la nourriture, alors vous n’êtes juste pas prêt. Mais si c’est vous sentir bien dans votre corps tous les jours, alors peut être que c’est une raison suffisante pour se lancer.

tumblr_mysguxbD1S1sbsmobo1_250

Bien. Tout cela remis à plat, j’avoue que j’avais l’habitude d’utiliser ses excuses aussi, avant de changer radicalement de mode de vie. Mais c’est juste se cacher derrière quelque chose parce qu’on a peur d’échouer. Oui, ça fait peur, et c’est dur, et c’est plus facile de se plaindre de son poids assis sur son canap que d’en perdre, et plus facile de critiquer les gens trop musclés plutôt que d’aller soulever de la fonte à la salle. Mais justement parce que n’importe qui ne peut pas y arriver, ça mérite d’essayer et de se prouver qu’on en est capables. Ca demande un peu de volonté, un peu de temps, et un peu de haricots verts. Mais ça fait du bien de se dépasser un peu de temps en temps.

Et vous, quelles sont vos excuses? Lesquelles entendez-vous le plus souvent? Est-ce qu’au moins un point dans cette article vous a convaincu ? Dites moi tout 🙂

Depuis quelques années, tous les fans de fitness s’y sont mis: les protéines en poudre, et plus particulièrement la whey (qui est une protéine issue du lait). On peut parfois remettre en cause le coté “healthy” de ce genre de suppléments (aussi parce que certains des produits vendus en pharmacie font juste suuuper peur), mais on va voir tout de suite ce que sont les protéines whey, quand est-ce qu’il faut ou ne faut pas en prendre, et combien. C’est parti !

Déjà, la whey, c’est quoi? 

C’est une des protéines du lait (il y a la whey d’un coté et la caséine de l’autre). On extrait la whey du lait dans les fabrique de fromage, généralement. Elle est considérée comme une protéine complète, puisqu’elle contient les 9 acides aminés essentiels (si vous n’êtes pas sur de ce que sont les acides aminés, c’est par là) et elle est très faible en lactose; (parfait pour les intolérants.)

Elle ne se dégrade pas à la chaleur – comme toutes les protéines – ce qui permet de l’utiliser dans des recettes cools, comme ces pancakes ou ce brownie

Alors ajouter des protéines en poudre à son alimentation, oui, non, pourquoi ? 

Quand et pourquoi prendre des protéines :

> Après les exercises physiques intenses, les séances de musculation par exemple, parce qu’elle permettent une meilleure récupération musculaire, et une meilleure création musculaire. (en gros, après l’effort, le corps va chercher des réserves de protéines pour répondre aux besoins qui viennent de survenir, et qu’il puisse le puiser directement dans la première chose qu’on lui donne après l’entrainement lui simplifie drôlement la tâche.) Pour que l’efficacité soit maximum, on prend son shake dans l’heure qui suit l’effort physique parce qu’il s’avère que pendant les efforts violents, le corps bloque son assimilation des protéines, et la réduit à minima. Du coup, juste après la séance, il se réveille et chercher à en assimiler le plus possible : c’est la “fenêtre protéique” . Votre corps cherche des protéines à tout va et les assimile très vite. Il lui faut donc des protéines à diffusion rapide, et c’est précisement ce qu’est la whey. 
Cela dit, si vous ne pouvez pas les consommer tout de suite après, AUCUN SOUCI. Tant que vous couvrez vos besoins de protéines sur la journée, tout va bien se passer. 

> En complément d’une alimentation saine et équilibrée, dans lequel il manquerait des protéines. Pour que le corps fonctionne de manière optimale, il faut AU MOINS 2 portions de protéines par jour. (animales ou végétales) Si vous ne les atteignez pas, un ajout de protéines sous cette forme peut être une solution pour pallier aux carences.

Attention : prendre des protéines après du cardio ne sert à rien : le cardio visant à 99% à consommer des calories, et l’effort musculaire demandé étant réduit, reprendre 100kcal juste derrière alors que votre corps n’est pas en situation de construction musculaire peut ralentir vos efforts. A réserver aux séances de renforcement musculaire et autres sports du même type, donc 🙂

les avantages :

  •  Il s’agit de produits naturels (la Whey est composée de protéines de lait.). Donc on est bien loin du produit chimique auquel on pense en premier lieu. On les extrait notamment lors de la création du fromage. Pour résumer, c’est comme si vous mangiez BEAUCOUP de yaourt d’un coup, sans le gras.
  •  Elles font déjà partie de notre alimentation de base, il ne s’agit donc que d’augmenter son apport protéique, sans accroitre massivement l’apport calorique. (1 prise d’isolat de whey tourne autour des 90calories.) C’est parfait pour ceux qui font du sport, mais aussi pour ceux qui ne mangent pas assez de protéines, animales ou végétales, au quotidien (faute de moyen, de temps, question de goût, etc
  •  Elles ont souvent des goûts très sympas, comme Chocolat ou Fraise (la review complète des gouts que j’ai testé ici), et si on les mélange avec du lait, on a l’impression de boire un vrai milk-shake. Sauf qu’au lieu d’être bourré de sucre, il est bon pour les muscles.

Les inconvénients:

> dans certains cas, les débuts sont difficiles, parce que le système digestif n’est pas forcément préparé à devoir traiter autant de protéines et de produits laitiers. (donc maux d’estomac, digestion lente, etc)

> elles ne servent à rien si votre alimentation contient suffisamment de protéines rapport à vos besoins. Le corps ne stocke pas les protéines (alors qu’il stocke les lipides et les glucides.) Ca veut dire que si vous lui apportez assez de protéines sur une journée, il va directement éliminer les apports en trop (par les reins.) Du coup, prendre plusieurs shakes ne sert pas à grand chose.


 

Petit rappel des besoins en protéines selon l’activité :

Sédentaire: 0.8 g/kg 
Dans le cadre d’une activité sportive légère: 1.2 à 1.7 g/kg 
Pour les sports d’endurance: 1.2 à 1.6 g/kg 
Pour une prise de masse: 1.6 à 1.8 g/kg

shake 

Enfin, un conseil pour ceux qui voudraient s’y mettre : évitez absolument les protéines des supermarchés Français : très chers, mauvaise qualité, souvent peu digestes…Si c’est pour être malade comme un chien c’est pas la peine. Alors préférez les produits de revendeurs spécialistes. 

Coté gout, j’ai écris tout un article (avec des codes de réduction!) sur les différents gouts de whey chez differentes marques.. Alors zou! 

Et une fois que c’est fait, vous pouvez retrouver mes recettes avec de la whey en cliquant ici 😀