Parce que le concept, tout droit venu des USA, est en train de s’enraciner un peu partout dans le monde, il était évident qu’ils allaient faire un stop à Singapour. Il semblerait que le concept Barry’s Bootcamp soit aussi en train de s’installer en France (il y a en tout cas une salle ou deux (?) à Paris. Ici, on ne parle plus que de ça dans les cercles fitness, soit sur les réseaux sociaux (parce qu’on ne va pas leur enlever, coté communication, ils sont au top), soit de la part de mes clients en Personal Training, qui me demandaient ce que je pensais. Histoire de me faire une idée objective, j’ai décidé de tester un des cours à la place de mon entrainement cross-training / calisthenics habituel. Voilà donc ce que je pense – c’est un avis honnête, non rémunéré par l’enseigne, partagé entre ma vision de fan de sport intense et mes yeux de Personal Trainer. 

b

Déjà, le concept de Barry’s Bootcamp, c’est quoi ?

Je vais souligner une fois le marketing soigné : ils se vendent comme “the Best Workout in the World” et ils ont bati une marque entière (des lieux ultra stylés, une gamme de merchandising hors de prix mais vraiment cool, une salle d’entrainement au style distinctif) sur un concept simple : alterner la course et la muscu. 

Coté atmosphère : on est dans une salle noire, illuminée aux néons rouges – c’est scénique, ça impressionne, c’est assez cool. D’un coté, des tapis de course, de l’autre, des steppers + des rangées d’haltères. Au moins 30 stations, et au moins 30 personnes par cours – il ne faut pas avoir peur de la proximité, ou chercher un suivi vraiment personnel. On est assignés à une station avec un numéro, et on alterne entre le tapis numéro x et la station de renfo numéro x (qu’on échange avec quelqu’un, du coup, puisqu’on commence soit par la course, soit par le renfo.)

La séance est divisée en 2 parties : d’une part, de la course en intervalle sur un tapis de course, avec un rythme imposé par l’instructeur (mais on reste maitre du tapis et de sa vitesse, un peu comme au RPM)
D’autre part, des exercices de renfo classiques avec des haltères – relativement lourdes mais encore une fois, adaptables.
Les séries sont plutôt courtes (5 à 8 minutes par set) et on échange 3 fois entre les 2 stations.
La course peut être adaptée au niveau de chacun, mais l’instructeur pousse au dépassement (ce n’est peut être pas le cas dans toutes les salles Barry’s). Pour le renfo, les mouvements sont simples (deadlifts, goblet squats, bendover row, sit ups) et très brièvement expliqués et démontrés, et sont à faire pendant 30 secondes à 1 minute en continu. 

Coté programming, chaque jour de la semaine à une zone de focus (abdos, bras, bas du corps, etc) mais la course est toujours présente, seuls les exos de renfo changent. 

La séance dure 50min, et on sort en ayant dépensé pas mal de calories – ils promettent jusqu’à 1000kcal, je pense qu’ils sont un peu Marseillais, entre 300 et 600 est nettement plus raisonnables – et transpiré énormement, aussi parce que c’est beaucoup de gens dans une salle pas si grande.

Du coup, j’en ai pensé quoi ? 

D’un point de vue de sportive plutôt addict : J’ai beaucoup aimé. Je ne suis pas du genre à faire des intervalles de course (parce que je n’aime pas ça, même si, en préparation des Spartans, je devrais clairement en faire) et être forcée de le faire, parce que l’atmosphère y pousse, c’était très cool. Le renfo, je préfère le faire au crossfit : plus lentement, en bossant plus la forme, et en ayant des poids adaptés (au lieu de choisir à l’aveugle les haltères en début de sets). 

D’un point de vue de Personal Trainer: C’est un peu là que le bât blesse. Un instructeur pour 30 personnes, dans une salle plongée dans l’obscurité, ça ne permet absolument pas de s’assurer que la forme des mouvements est correcte : les risques de blessure sont importants pour les débutants, et j’en ai vu certains faire des deadlifts et des fentes assez dangereux. Ce n’est donc pas une bonne idée si on se remet juste au sport, ou que l’on est débutant absolu : il vaut mieux apprendre les mouvements avec un coach au préalable, avant de faire une session Barry’s. 

Est-ce que je vais y retourner? Oui, parce que j’en suis sortie fatiguée, mais contente d’avoir pu me dépasser en course à pied. Pas vraiment convaincue par les séquences de renforcement, mais sympa à faire de temps en temps – à condition d’avoir les moyens, parce que les prix restent très élévés pour l’abonnement illimité, en tout cas à Singapour.
Ils sont présents sur classpass et c’est une bonne façon de tester avant de s’engager.

Et toi, tu as essayé Barry’s Bootcamp? Tu en as pensé quoi? Dis moi tout en commentaire!

2 Comments

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.