Coup de blues de la rentrée : comment repartir du bon pied !

Il va falloir le reconnaitre ; l’été touche à sa fin et, que l’on retourne au bureau ou en cours, le sentiment est le même. On est un peu mous, un peu tristes, et la perspective de l’hiver qui se profile ne donne pas vraiment envie de tout donner au sport et coté diète. Alors qu’en vérité, c’est le moment PARFAIT pour (re)prendre des bonnes habitudes, que l’on a peut être délaissé le temps d’un été. 
Comment lutter contre le stress et la grisaille de la rentrée? Voici quelques astuces faciles à mettre en place pour repartir du bon pied.

1. On se (re)met au sport

Je ne le répeterai jamais assez : le sport, ce n’est pas que pour se faire un joli corps. C’est bon pour votre physique évidemment, mais aussi pour votre coeur, votre organisme de manière général, mais aussi votre moral. On secrète des endorphines, molécules du bonheur, on a aussi le sentiment du devoir accompli après la séance – et se réveiller avec les petites courbatures qui rappellent qu’on a fait une bonne séance la veille, c’est quand même super agréable.

Le plan d’action : On trouve une nouvelle salle ou une nouvelle activité à essayer. Trampoline, escalade, yoga flow ou sports d’équipe : il y a tellement de choix à disposition que ce serait dommage de passer à coté d’un challenge tout neuf. 

Besoin de conseils pour celles et ceux qui débutent à la salle de sport? C’est par ici !

trampoline chien nouvelles activités

2. On se force à dormir mieux

Le sommeil est un des trois piliers de votre santé, avec l’alimentation et l’activité sportive. Sauf que.. on a tendance à l’oublier, ou à minimiser son impact. Sauf que pour bien digérer, pour perdre du poids, pour créer du muscle, pour diminuer son niveau de stress et améliorer sa gestion des tensions.. il faut DORMIR. Suffisamment, et toutes les nuits, aucune exception ! 

Le plan d’action : En cette rentrée, on en fait une de nos bonnes résolutions : on se couche plus tôt s’il le faut, on éteint tous les écrans 30min avant de dormir, et on bloque un créneau d’au moins 8h pour pouvoir faire une nuit complète. 
Plus de conseils pour bien dormir ici ! 

dormir mieux lutter contre stress

3. On choisit des objectifs plus sains

Ok, ça fait des mois, peut être des années, que vous rêvez de perdre 2kg ou d’avoir des abdos plus visibles. Et si c’était juste de mauvais objectifs, au final? Est-ce qu’une fois ces objectifs atteints, vous serez d’avantage heureux/se? Rien de moins sûr ! Par contre, avoir des buts réalistes, quantifiables mais surtout qui vous poussent à vous améliorer pour une bonne raison (et non pas seulement pour l’esthétique, qui est en plus, très subjectif) vous donnerait une motivation à toute épreuve et un mental plus fort encore. 

Le plan d’action : oubliez les objectifs de poids, et les bikini bodys. Trouvez LE truc que vous avez envie d’accomplir pour vous : courir un 10, 21, ou 42km. Vous lancer dans une nouvelle activité et devenir vraiment bon. Monter une équipe de football en salle et aller jouer une fois par semaine ensemble. (pour travailler le corps.. et les facultés d’organisation !) Grimper une montagne ou un volcan. Faire 15000 pas par jour au lieu de 5000, histoire de découvrir d’avantage votre quartier et d’explorer. 
Peu importe ce que vous choisissez, tant que ça n’a pas de rapport avec votre image corporelle : donnez vous les moyens d’accomplir quelque chose qui vous fait vraiment envie. 
Pour ma part, c’est les courses d’obstacles, et ça me rend démesurément plus heureuse que de me battre contre mon reflet dans le miroir. 

Retrouvez ici le récit de mon aventure de cet été : j’ai couru 3 Spartan Races (42km) en 2 jours. 

chat miroir image corporelle
et on fait la paix avec son image.

4. On cuisine des choses que l’on aime !

Cuisiner, c’est aussi une façon de prendre du temps pour soi, de se relaxer. On choisit avec soin ses ingrédients et sa recette, on concocte avec amour un plat à partager (ou non), et on y passe du temps. Je sais, ce n’est pas tous les jours facile de se dégager un temps pour ça MAIS quand on voit les résultats sur l’organisme (parce que oui, manger bien, ça donne une meilleure peau, cheveux, digestion,…) on se dit que ça vaut bien l’effort.

Le plan d’action : Pourquoi ne pas se lancer des challenges, et essayer au moins une nouvelle recette par semaine? (si vous avez besoin d’idées, la liste de mes recettes est là !) 
Et, si l’on est courageux, pourquoi ne pas se lancer dans les lunchboxes le dimanche, histoire d’avoir des plats équilibrés pour toute la semaine, et ne pas avoir le stress de devoir cuisiner ou mal manger ? 

La méthodo pour les “meal preps” et préparer ses repas à l’avance, c’est par là, et mes 20 meilleures recettes de lunchboxes, c’est par ici

 

5. On prend du temps pour se recentrer et réfléchir

Ca parait tout bête, mais dans nos modes de vie hyper actifs, on ne prend plus le temps de se poser poser pour faire le point, réfléchir à ce que l’on ressent, à ce que l’on voudrait. Moi la première : j’ai tendance à travailler très dur au bureau, et passer tout mon temps libre au sport ou à bosser sur le blog. Résultat : je me délaisse un peu et me laisse étouffer par la cadence folle de mes semaines. Mais on n’est pas obligés de vivre comme ça !

Le plan d’action : que ce soit quelques minutes de méditation chaque jour, 1h complète de yoga (calme et contemplatif, comme le Yin) par semaine, ou juste une après-midi ou l’on ne fait rien d’autre que s’introspecter (seul(e) au spa, par exemple), il FAUT prendre du temps pour soi. Ca veut accepter la solitude, et fuire les réseaux sociaux. Ca veut dire faire des listes, de ce que l’on apprécie, et de ce que l’on apprécie pas dans sa vie actuelle. Faire le point, voir ce qui peut être amélioré. Des relations toxiques ? Un travail qui ne vous rend pa heureux ? Des doutes sur l’avenir ? On ne trouve aucune solution en refusant de réfléchir aux problèmes de base, et c’est essentiel de se donner l’opportunité de le faire. C’est effrayant, et on pense ne pas avoir le temps pour ça, mais bien au contraire : ça fait un bien fou. Testé et approuvé ! 

crise existentielle réflexion méditation


j’espère que ces conseils pourront vous être utiles. N’hésitez pas à donner les vôtres – ou me dire si vous appréhendez le retour de l’automne, en commentaires!

 

3 Comments
  1. Ah ah moi j’aime bien la rentrée parce que généralement, c’est la fin des grosses chaleurs et donc la reprise du sport en mode go go go, et ça c’est vraiment cool !
    Ceci dit, j’aurais une toute petite question à te poser : en ce moment, je me prends un peu la tête sur ma gestion des excès. Habituellement, je mange 1300/1400 calories mais des fois, je fais un petit excès à 1600 voire 1800, et là c’est de suite prise de tête : c’est un ”vrai” excès ou pas ? Cheat Meal ? Attention le lendemain ? Ou alors c’est tellement petit qu’on s’en fout ?
    En tout cas, bonne reprise à toi 😀

    1. Hello! Alors ça dépend de ton métabolisme et de ta dépense de ce jour là. Assure toi, si tu veux manger 1800, que tu compenses avec du sport le jour même. 400kcal d’écart, c’est un excès. Tu peux aussi cuter un peu le lendemain (1500-1600 ça me parait pas déconnant, mais c’est l’écart entre ce que tu manges d’habitude et l’excès qui compte, pas tellement le montant lui même.)
      Par contre, 1300 ca me parait faiblard, tu perds du poids habituellement avec ce montant là ? ca fait longtemps que tu manges comme ça? 1400 me parait plus raisonnable dans le cadre d’une perte de poids, 1500 serait mieux pour ton métabolisme.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.