Category

Lifestyle

Category

Quand on arrive à Singapour, et qu’on avait l’habitude des tarifs de salles de sport & cours collectifs en France, on prend vite peur: faire du sport dans la cité du Lion coute cher, et les engagements se font rarement sur courte durée. 
Cela dit, on peut trouver des bons plans, comme ClassPass, qui permet de tester autant de cours et de salles que l’on veut, histoire de trouver celle qui convient le mieux.

J’ai passé les 3 derniers mois à essayer de nombreux cours, et je tenais à partager avec vous mes meilleures trouvailles, en fonction des objectifs de chacun.

Tous les studios mentionnés sont disponibles sur Classpass. Classpass est un système d’abonnement ou l’on achète des crédits (50$ pour 50 crédits, 100$ pour 200 crédits) qui permettent ensuite d’acheter des classes à l’unité. Il faut réserver à l’avance, mais il y a beaucoup de choix et on trouve toujours une nouveauté à tester si son studio préféré n’est pas dispo.
L’abonnement est résiliable à tout moment – et perso, ça fait 3 mois que mes suis accro. Plus d’info et inscriptions ici !

Evidemment, chaque salle propose aussi un abonnement qui lui est propre : parfait pour quand vous aurez trouvé LA discipline qui vous convient ! (dans ce cas, contactez directement la salle, et essayez toujours de négocier 🙂 ) 

Pour ceux & celles qui cherchent des bonnes adresses healthy food sur Singapour, la liste est ici

1. La Barre – pour celles qui veulent un corps tonique

Qui aurait cru qu’un cours basé sur des méthodes de danse, relativement statique, pouvait être si épuisant? Pas de mouvement de force, mais des exercices de tonification très longs, qui font travailler la souplesse et les muscles profonds. Une bonne option pour les anciennes danseuses, mais pas que! (les cours auxquels j’ai assisté étaient 100% féminin, mais j’imagine que les hommes sont les bienvenus aussi!)

Ou pratiquer? Webarre dispense de très bons cours, mais il faut réserver très en avance pour avoir un spot – ils ont 4 studios en tout. 

tous les studios mentionnés dans cet article sont dispo sur Classpass: parfait pour essayer des tas de cours différents sans se ruiner!

2. Le Bodycombat – pour ceux qui veulent se dépenser sans compter

Connus en France, les disciplines qui mélangent techniques de combat “shadow” (c’est à dire sans adversaire) et le cardio sont parfaites pour ceux qui ne tiennent pas en place. On transpire, on oublie tout, et on passe un vrai bon moment, pour peu que le prof soit motivant.

Ou pratiquer ? JR Fitness dans le centre, qui propose aussi d’autres cours cardio, comme de la zumba. 

 

3. Le CrossTraining – pour ceux qui veulent améliorer leurs performances

Je ne suis pas objective, parce que je suis une fan d’exercice intense et de travail avec poids libre. Mais le crosstraining (issu du crossfit, mais pas forcément labélisé comme tel) permet de travailler tous les groupes musculaires et le cardio. Attention, c’est plus intense que la plupart des autres classes.

Ou pratiquer ? Level, Crossfit Innervate & CrossFit Fire City propose des cours type Metcon et Weight lifting, parfait pour se familiariser avec le concept du crossfit. 

Tous les studios mentionnés dans cet article sont dispo sur Classpass: parfait pour essayer des tas de cours différents sans se ruiner!

crossfit singapour gif
(en vrai, le crossfit, ça ressemble pas du tout à ça, hein)

4. Le Yin Yoga, pour ceux qui veulent se ressourcer

Evidemment, tous les types de yoga sont vraiment cools, mais j’ai récemment découvert le Yin, qui se focalise davantage sur les poses longues, la respiration et la méditation. C’est parfait pour les soirs après le boulot, ou l’on veut lâcher prise. Ce n’est pas une sieste pour autant, les muscles profonds travaillent et on les sent le lendemain – mais on dort tellement bien après!

Ou pratiquer? Level propose des cours de très bonne qualité dans un endroit cosy. J’ai testé d’autres salles qui ont tendance à être packées, et rien de moins relaxant que d’être collé(e) contre d’autres gens.

 

5. le Muai Thay, pour ceux qui veulent se défouler

La boxe Thai est l’art martial “parfait”: il combine le haut et le bas du corps, demande de la technique mais surtout de l’explosivité, et constitue une très bonne dépense calorique pour ceux qui veulent juste être en shape. 

Ou pratiquer? Si vous cherchez des cours plus axés sur la techniques, Core Collective propose des sessions d’1h qui détaillent un mouvement à chaque fois. Dans un registre plus “brut”, Hilltop Academy fait des séances d’1h30, vraiment intenses, qui permettent de travailler à la fois le cardio & l’explosivité.

boxing gif boxe singapour
Moi quand je boxe.

Tous les studios mentionnés dans cet article sont dispo sur Classpass: parfait pour essayer des tas de cours différents sans se ruiner!

6. Le HIIT, pour ceux qui n’ont pas le temps

Le principe du HIIT, c’est de tout donner en un minimum de temps, pour faire monter le cardio et provoquer les muscles. C’est parfait sur un lunch break, ou le soir après le boulot – on enchaine exercices au poids du corps et avec des poids libre, on ne voit pas le temps passer, et les progrès se font sentir très vite.

Ou pratiquer ? Les cours de HIIT sont légion, mais ceux de Ompf Fitness & Core Collective sont très sympas, en tout cas.

7. Le Spinning, pour ceux qui veulent tout donner

Loin des cours de RPM un peu mous des salles de sport, les studios de Spinning à Singapour sont très bien équipés, souvent avec des écrans et des moniteurs cardiaques, et on a l’impression de faire vraiment de la route, plutôt que du fitness.

Ou pratiquer? Athlete Lab, sur Amoy St, pour les plus chevronnés (l’audience est principalement masculine), ou Anthem, pour un univers plus détente. 

Tous les studios mentionnés dans cet article sont dispo sur Classpass: parfait pour essayer des tas de cours différents sans se ruiner!

8. Le Parkour, pour ceux qui veulent gagner en agilité (et se prendre pour spiderman)

Si vous aviez toujours rêvé de jouer les Yamakasi, le Parkour est fait pour vous. On apprend chaque mouvement (et chute) un par un, c’est hyper ludique, ça va vite et on gagne vite en assurance. Par contre, attention, il ne faut pas avoir peur de se faire des bleus -on fini assez souvent sur les genoux & les fesses. 

Ou pratiquer? A2 movement, à Lavender, est une salle indoor tenue par des passionnés qui prennent le temps d’expliquer, pour que chacun progresse. Je conseille chaudement ! 

parkour singapour gif
Presque comme ça.

Je continuerai d’updater cet article en fonction de mes trouvailles 🙂


Et vous, il y a des disciplines que vous avez essayé? Des bonnes adresses à conseiller? Dites moi tout en commentaire !

Certains l’auront remarqué et c’est un fait, en 1 an, j’ai perdu plus de 10,000 abonnés instagram (@thefitnesstheory). Je pourrais blâmer les changements d’algorithme, le fil non chronologique, la chasse aux faux comptes, et j’en passe. Mais ce ne serait pas tout à fait honnête de ma part. Evidemment, ces facteurs ont joué un rôle dans le déclin de ma page, mais il y a aussi des tas de raisons beaucoup plus tangibles, donc j’aimerais vous parler aujourd’hui. 

 

1. Ca fait 4 ans déjà que je fais ça – tous les jours. 

Ce compte Instagram, c’est quelque chose d’un peu précieux, une sorte de vieil ami, de doudou. J’ai commencé il y a 4 ans, quasiment en même temps que le blog, et je m’en servais pour montrer mes photos de recettes light. Je n’imaginais pas que la communauté allait grandir aussi vite, et je faisais juste ça parce que j’aimais vraiment cuisiner. J’ai rencontré des gens formidables, j’ai perfectionné mes techniques de photo et de cuisine. Ca a très vite pris beaucoup de place dans ma vie, puisque je devais me lever tous les matins pour prendre des photos à la lumière du jour, avant d’aller au bureau (jétais alors stagiaire à Londres.) Plus je postais, plus j’avais de followers, plus on m’encourageais : à manger mieux, à perdre du poids, à aller à la salle de sport. C’est un cercle, au début vertueux qui a fini par m’isoler gentiment.. et me rendre malade psychologiquement (voir l’article “fat to skinny to healthy“, ou je raconte comment je suis descendue à 37kilos sans m’en rendre compte.) 
Je suis revenue à la raison ensuite, et ai choisi de continuer, parce que je voulais aider d’autres comme moi, j’avais un savoir à partager, un amour pour la cuisine et le sport intact, et je savais que c’était bon pour moi.

thefitnesstheory avant après
(50 shades of rééquilibrage alimentaire)

 

2. J’ai grandi – et mes objectifs aussi

Oui mais voilà : ça fait 4 ans, et je suis passée de “vouloir être la plus fine possible”, à vouloir faire des performances : ça veut dire que je passe moins de temps à cuisiner et à arranger mes assiettes, et plus de temps à m’entrainer. Je compte mes macros, je fais des cheatmeals, je profite de la vie. Je suis de plus en plus loin de l’image “toute parfaite” d’instagram – je n’ai pas le corps d’une bimbo, pas de seins refaits, pas d’abdos exhubérants J’ai le corps d’une sportive, pas très grande, et pas dans les canons de beauté fit. Résultat, je perds sur instagram face à des nanas au physique impeccable, et c’est tout à fait légitime – je ne suis pas une fitgirl instagrammable.
Ca ne veut pas dire que j’arrête le sport, ou que je me laisse aller : j’aime foncièrement me dépasser, tester mes limites, faire sortir toute l’énergie que j’ai en moi. 
Je n’ai plus ni besoin, ni envie de prouver quoi que ce soit sur le niveau esthétique : je m’en cogne, tout simplement. J’ai un poids sain, des muscles, et ça vient avec quelques défauts. Et c’est TRES BIEN COMME CA.

thefitnesstheory instagram avant apres

3. Ma vie quotidienne a radicalement changé 

Il n’y a pas que mes objectifs, en réalité, qui ont été amenés à évoluer durant ces 4 dernières années – j’ai déménagé à 5 reprises (de Londres, au Costa Rica, à Chicago, puis en France, puis à Singapour). J’ai du me reconstruire une routine sportive et alimentaire à chaque fois, et les différences de fuseaux horaires avec la France ont beaucoup joué dans ma régularité.
J’ai aussi commencé ma vie professionnelle pour de vrai, et j’ai dû rogner un peu la place que je donnais à Instagram, aux photos de nourriture et aux selfies, pour pouvoir conserver ma routine sportive, une vie sociale et 9h par jour au bureau ou en voyage pro.

Je n’ai plus vraiment le temps de faire des jolies assiettes, à part le weekend de temps en temps, et je n’ai plus l’occasion de faire des photos en semaine, parce qu’il fait nuit quand je pars pour aller au sport puis au travail, et il fait nuit quand je rentre. 
J’ai été bloggeuse full time il y a longtemps, et ce n’est pas quelque chose que j’aimerais refaire : le blog & instagram me rendent heureuse comme un passe-temps, mais je ne veux pas en faire une activité principale. J’aime aider les gens, j’aime partager mes recettes, mais je ne veux pas m’enfermer dans ce monde un peu superficiel de nouveau.

food thefitnesstheory avant apres4. Ca ne veut pas dire que je laisse tomber, ou que je suis moins là pour les followers qui restent 

Alors 4 ans ont passé, et j’ai perdu du monde sur le chemin. Mais je suis toujours là : je réponds toujours à chaque mail qu’on m’envoie pour me demander des conseils, un avis, parce qu’on a besoin d’être rassuré ou prendre un petit coup de pied aux fesses amical. Je continue de cuisiner aussis souvent que possible et de partager mes meilleures trouvailles. Je me perfectionne en sport, et suis toujours prête à parler programmes et exercices à qui veut bien l’entendre. 
Je n’ai pas besoin de filmer chaque micro seconde de ma vie pour être présente pour ma communauté, celle qui m’a construit en tant que bloggeuse, en tant que sportive, et en tant qu’adulte bien dans ses pompes. 
Le nombre d’abonnés n’a plus aucune importance, puisque je n’ai plus besoin de ça pour me prouver ma valeur. Evidemment, je suis ravie d’en recevoir des nouveaux, et j’aimerais que ceux qui sont là (depuis le début ou depuis hier) restent, parce que partager sa passion avec autant de monde, ça fait quoi qu’il arrive chaud au coeur. Juste, une vie saine, ça ne se crée pas sur Instagram – ça se construit pour soi, et ça se garde pour toujours. 

Il va falloir le reconnaitre ; l’été touche à sa fin et, que l’on retourne au bureau ou en cours, le sentiment est le même. On est un peu mous, un peu tristes, et la perspective de l’hiver qui se profile ne donne pas vraiment envie de tout donner au sport et coté diète. Alors qu’en vérité, c’est le moment PARFAIT pour (re)prendre des bonnes habitudes, que l’on a peut être délaissé le temps d’un été. 
Comment lutter contre le stress et la grisaille de la rentrée? Voici quelques astuces faciles à mettre en place pour repartir du bon pied.

1. On se (re)met au sport

Je ne le répeterai jamais assez : le sport, ce n’est pas que pour se faire un joli corps. C’est bon pour votre physique évidemment, mais aussi pour votre coeur, votre organisme de manière général, mais aussi votre moral. On secrète des endorphines, molécules du bonheur, on a aussi le sentiment du devoir accompli après la séance – et se réveiller avec les petites courbatures qui rappellent qu’on a fait une bonne séance la veille, c’est quand même super agréable.

Le plan d’action : On trouve une nouvelle salle ou une nouvelle activité à essayer. Trampoline, escalade, yoga flow ou sports d’équipe : il y a tellement de choix à disposition que ce serait dommage de passer à coté d’un challenge tout neuf. 

Besoin de conseils pour celles et ceux qui débutent à la salle de sport? C’est par ici !

trampoline chien nouvelles activités

2. On se force à dormir mieux

Le sommeil est un des trois piliers de votre santé, avec l’alimentation et l’activité sportive. Sauf que.. on a tendance à l’oublier, ou à minimiser son impact. Sauf que pour bien digérer, pour perdre du poids, pour créer du muscle, pour diminuer son niveau de stress et améliorer sa gestion des tensions.. il faut DORMIR. Suffisamment, et toutes les nuits, aucune exception ! 

Le plan d’action : En cette rentrée, on en fait une de nos bonnes résolutions : on se couche plus tôt s’il le faut, on éteint tous les écrans 30min avant de dormir, et on bloque un créneau d’au moins 8h pour pouvoir faire une nuit complète. 
Plus de conseils pour bien dormir ici ! 

dormir mieux lutter contre stress

3. On choisit des objectifs plus sains

Ok, ça fait des mois, peut être des années, que vous rêvez de perdre 2kg ou d’avoir des abdos plus visibles. Et si c’était juste de mauvais objectifs, au final? Est-ce qu’une fois ces objectifs atteints, vous serez d’avantage heureux/se? Rien de moins sûr ! Par contre, avoir des buts réalistes, quantifiables mais surtout qui vous poussent à vous améliorer pour une bonne raison (et non pas seulement pour l’esthétique, qui est en plus, très subjectif) vous donnerait une motivation à toute épreuve et un mental plus fort encore. 

Le plan d’action : oubliez les objectifs de poids, et les bikini bodys. Trouvez LE truc que vous avez envie d’accomplir pour vous : courir un 10, 21, ou 42km. Vous lancer dans une nouvelle activité et devenir vraiment bon. Monter une équipe de football en salle et aller jouer une fois par semaine ensemble. (pour travailler le corps.. et les facultés d’organisation !) Grimper une montagne ou un volcan. Faire 15000 pas par jour au lieu de 5000, histoire de découvrir d’avantage votre quartier et d’explorer. 
Peu importe ce que vous choisissez, tant que ça n’a pas de rapport avec votre image corporelle : donnez vous les moyens d’accomplir quelque chose qui vous fait vraiment envie. 
Pour ma part, c’est les courses d’obstacles, et ça me rend démesurément plus heureuse que de me battre contre mon reflet dans le miroir. 

Retrouvez ici le récit de mon aventure de cet été : j’ai couru 3 Spartan Races (42km) en 2 jours. 

chat miroir image corporelle
et on fait la paix avec son image.

4. On cuisine des choses que l’on aime !

Cuisiner, c’est aussi une façon de prendre du temps pour soi, de se relaxer. On choisit avec soin ses ingrédients et sa recette, on concocte avec amour un plat à partager (ou non), et on y passe du temps. Je sais, ce n’est pas tous les jours facile de se dégager un temps pour ça MAIS quand on voit les résultats sur l’organisme (parce que oui, manger bien, ça donne une meilleure peau, cheveux, digestion,…) on se dit que ça vaut bien l’effort.

Le plan d’action : Pourquoi ne pas se lancer des challenges, et essayer au moins une nouvelle recette par semaine? (si vous avez besoin d’idées, la liste de mes recettes est là !) 
Et, si l’on est courageux, pourquoi ne pas se lancer dans les lunchboxes le dimanche, histoire d’avoir des plats équilibrés pour toute la semaine, et ne pas avoir le stress de devoir cuisiner ou mal manger ? 

La méthodo pour les “meal preps” et préparer ses repas à l’avance, c’est par là, et mes 20 meilleures recettes de lunchboxes, c’est par ici

 

5. On prend du temps pour se recentrer et réfléchir

Ca parait tout bête, mais dans nos modes de vie hyper actifs, on ne prend plus le temps de se poser poser pour faire le point, réfléchir à ce que l’on ressent, à ce que l’on voudrait. Moi la première : j’ai tendance à travailler très dur au bureau, et passer tout mon temps libre au sport ou à bosser sur le blog. Résultat : je me délaisse un peu et me laisse étouffer par la cadence folle de mes semaines. Mais on n’est pas obligés de vivre comme ça !

Le plan d’action : que ce soit quelques minutes de méditation chaque jour, 1h complète de yoga (calme et contemplatif, comme le Yin) par semaine, ou juste une après-midi ou l’on ne fait rien d’autre que s’introspecter (seul(e) au spa, par exemple), il FAUT prendre du temps pour soi. Ca veut accepter la solitude, et fuire les réseaux sociaux. Ca veut dire faire des listes, de ce que l’on apprécie, et de ce que l’on apprécie pas dans sa vie actuelle. Faire le point, voir ce qui peut être amélioré. Des relations toxiques ? Un travail qui ne vous rend pa heureux ? Des doutes sur l’avenir ? On ne trouve aucune solution en refusant de réfléchir aux problèmes de base, et c’est essentiel de se donner l’opportunité de le faire. C’est effrayant, et on pense ne pas avoir le temps pour ça, mais bien au contraire : ça fait un bien fou. Testé et approuvé ! 

crise existentielle réflexion méditation


j’espère que ces conseils pourront vous être utiles. N’hésitez pas à donner les vôtres – ou me dire si vous appréhendez le retour de l’automne, en commentaires!

 

J’ai un souci : depuis que je suis ado, je ne me tiens pas vraiment droite. J’ai les épaules en dedans, le cou baissé, bref, je me tiens mal. Quand j’y pense, je me redresse, mais puisque je travaille sur ordinateur (pour ceux qui ne sont pas au courant, je bosse dans le digital marketing pour des start-ups #3615MyLife), j’ai tendance à passer le plus clair de mon temps voutée. 

Il y a des exos pour aider à se redresser (je conseille d’ailleurs la vidéo en fin d’article pour  choper les bons reflexes à la fin de l’entrainement), mais j’ai eu l’idée de chercher coté Tech, si quelqu’un avait trouvé une solution à ce souci que beaucoup de gens ont. 

J’ai trouvé une startup qui produit un petit gadget connecté et relié à une app : Upright. Je les ai contacté, et ils ont été d’accord pour me faire tester, donc voici une review produit (non rémunérée, je précise) de cette petite chose blanche. 

upright test review
Voilà l’animal.

 

1. Déjà, Upright, c’est quoi ?

C’est un gadget connecté, un petit boitier blanc, donc, connecté en bluetooth, qui se colle entre les omoplates. La promesse, c’est d’aider à apprendre à se tenir plus droit histoire d’avoir moins mal au dos, mais aussi d’avoir un meilleur maintien.

Il a 2 modes : entrainement (training) et surveillance (tracking). 

En mode entrainement, il permet d”apprendre” à se tenir plus droit. Le programme est bati sur 21 jours (les 3 semaines qu’il faut pour prendre une bonne habitude, donc je vous ai déjà parlé à maintes reprises, mais plutôt à propos du rééquilibrage alimentaire :p). 
On met la bestiole dans son dos, et on paramètre l’app pour fixer des objectifs en fonction de son mode de vie. Ensuite, le boitier vibre à chaque fois qu’on ne se tient pas droit, un “gentle reminder”, en somme. Chaque jour, on a un objectif à atteindre, et l’idée c’est de faire 2 ou 3 sessions d’entrainement de quelques minuts ( 7 la première fois, puis la durée augmente), avec des pauses entre chacune. (parce qu’on ne se tient pas soudainement très droit tout le temps par magie, et que le corps, pas habitué, aura besoin de pauses.)

En mode surveillance, il enregistre juste les changements de posture, sans vibrer. Il permet de regarder si on a fait des progrès en cours de route. 

La recommandation du programme, c’est de finir les 21 jours, puis de l’utiliser 2 à 4 fois par semaine pour juste s’assurer qu’on ne perd pas les acquis. Il est construit sur la méthode dite “de répétition”, qui est la nouvelle tendance scientifique dans l’apprentissage (c’est ce qu’utilisent aussi des apps comme Duolingo pour l’apprentissage de la langue, par exemple.)

upright go unboxing
La boite contient le boitier, une petite housse de protection, le cable pour le charger, des adhésifs (pour accrocher l’objet à la peau) avec pads d’alcool pour les nettoyer, et une notice. Il y a aussi 2 stickers avec le logo de la marque, avec une petite notice qui explique que ce son des “mémos” à coller sur son ordinateur et sur son miroir, pour se souvenir de se tenir droit quand on le voit.

 

2. Comment ça marche ?

La mise en route est étonnament simple : on allume le boitier, on le colle en haut de son dos, sur la colonne, (avec des adhésifs fournis, que l’on peut réutiliser plusieurs jours, en les nettoyant avec les petits chiffons d’alcool fournis)  puis on le connecte à son téléphone (via bluetooth)

On calibre la position “upright” (c’est à dire bien droite), et on choisit soit le mode training, soit le mode tracking. Si on passe sa journée majoritairement assis, on le qualibre assis, sinon, debout.

En training, la bestiole vibre quand on sort de la bonne position. En tracking, elle ne dit rien. L’app est ludique et permet de tracker tout ça.

3. J’en pense quoi ? 

Les + : 

  • l’app est ultra simple à utiliser, et la mise en route est très rapide – j’avais peur que le calibrage soit un process long et pénible, comme c’est souvent le cas (Si vous avez déjà essayé de configurer une Wii Fit, ou une balance connectée, vous SAVEZ de quoi je parle.)
  • L’aspect gamification et tracking des résultats est simple, sans fioritures et ludique. Très bien, donc. 
  • Le boitier est esthétique – un peu épais à mon gout, mais une fois sous un tee shirt, il ne se voit pas.  La pochette de transport est hyper mignonne et très quali.
  • Sur le mode “training”, je trouve le concept intéressant. On peut régler la vibration, et ça fait un peu le même effet que quand vos parents vous mettaient les épaules en arrière en disant “mais tiens toi droit!”. Sauf que vous vous l’infligez tout seul, en quelque sorte.
  • Sur le mode tracking, c’est là peut être que je trouve le concept le plus intéressant : avoir la bestiole collée entre les omoplates, c’est déjà un rappel à lui tout seul., parce qu’on la sent en permanence quand même (en tout cas les premiers jours, puisque je suis au milieu de la phase de test, peut être qu’on finit par l’oublier?) Du coup, on a tendance à se tenir plus droit.. ce qui est un peu le but du bail. 

 

Les – : 

  • Parfois, la colle est un peu lâche, et il faut replacer le boitier.
  •  J’ai peur de manquer de bandelettes adhésives à un moment donné, mais on va voir combien de temps il me faut pour en rendre 1 inutilisable, déjà (et si je ne me lasse pas d’ici là).
  • le prix (90euros, il me semble, sur les shops en France). Ce n’est pas donné, mais si ça permet de corriger un vrai problème de dos et d’avoir moins mal, je pense que ce n’est pas une dépense abusive. Après, je comprends que ce soit disuasif pour certains. 

 

Si vous voulez tester :

Upright Go est disponible sur le site d’Upright pour 66 euros environ (il y a une promotion et il faut le commander en Dollars US). La team est vraiment sympa et ils ont à coeur d’écouter tous les feedback, bons ou mauvais, pour continuer à améliorer le produit! 

 

Vous allez tester? Vous avez testé? C’est quoi votre astuce pour vous tenir mieux? Dites moi tout en commentaire!



La vidéo “exercice” dont je parlais plus haut – à essayer, au moins pour détendre les muscles ! 

 

C’est l’article feel good de la semaine, donc on se prépare à recevoir une tonne de body-positivité. C’est simplement qu’hier encore, j’entendais une copine se plaindre de ses cuisses. “Regarde, elles sont pleines de vergetures !” Je regarde, évidemment rien ne me saute aux yeux, mais elle insiste : ” mais si là ! les trucs blancs rosâtres !” Ah, ça. Le truc que toutes les filles (et pas mal de mecs, mais qu’ils cachent avec des poils lo/) ont. “tu sais comment les faire partir?“. Attends, attends, attends. Avant de faire une montagne d’une taupinière, on va reprendre depuis le début. On va éviter de gaspiller du temps, des efforts et certainement des sous dans des produits inutiles sur un problème qui n’en est pas un. Donc on reprend, ma grande. 

pin up tatouage vergetures

Les vergetures, c’est quoi ?

Visuellement, c’est des petites zébrures creuses et blanches, roses ou rouges, qu’on trouve généralement sur les cuisses, les fesses, le ventre et les hanches. C’est indolore, mais si vous regardez de très près, bah vous les voyez. Si c’est le cas, on se détend direct, 50% de la population en dessous de 25 ans en a, et ça augmente très largement ensuite. (Pour info, j’en ai depuis que j’ai 18 ans, et je vis très bien avec.)

Mais de quoi ça vient? C’est une démonstration visible d’une rupture des fibres de collagène profond de votre peau. Pour faire simple, c’est souvent suite à un changement de poids (dans les deux sens, que vous en preniez ou que vous en perdiez) : la peau se tend ou se détend, à un moment elle arrive au max de son élasticité, et les fibres cassent. Paf, ça fait des petites fissures, et c’est ça qu’on voit à l’oeil nu. 

vergetures thefitnesstheory
Voilà hop, je partage : ça c’est mes jambes, et tous les traits blancs, c’est des vergétures. J’en ai aussi derrière les genoux, mais dans l’autre sens, parce que les motifs réguliers, c’est trop 2010.

 

Est-ce que c’est grave, d’avoir des vergetures?

Bah.. non. D’une part, parce que tout le monde en a (souvent, elles apparaissent, sur les filles qui n’en ont pas encore, après une grossesse ou un régime, mais suffit d’avoir une peau un peu réticente durant la puberté, et on en chope sans rien faire d’autre), d’autre part, parce que c’est juste un petit souci de peau. Rien de plus. Vous faites pas une montagne à chaque cicatrice, si? Ben là, c’est pareil. C’est des petites cicatrices. Donc on arrête d’en faire une montagne.

vergetures est ce que c'est grave

Est-ce que je peux prévenir les vergetures?

Si on veut éviter d’en avoir (ou d’en avoir davantage), il y a quelques petites astuces:

  • On contrôle son poids – on évite de prendre ou de perdre du poids très vite, on garde un rythme de vie sain, on fait attention à ne pas faire de yo-yo. L’idée, c’est que votre peau est à votre taille pour le moment, et que soudainement perdre beaucoup de poids ou en prendre beaucoup, ça détend un peu le costume, forcement. (l’image est pas très jolie, mais vous voyez ce que je veux dire.)
  • On reste toujours hydraté(e). Plus on amène de l’eau à son organisme, plus les cellules kiffent. La peau est plus hydratée, donc plus flexible, donc moins les fibres lâchent rapidement.
  • On fait le plein de vitamines et de nutriments: les déficiences en vitamines & minéraux ont tendance à accélérer l’endommagement de la peau. (on peut aller jeter un oeil ici sur l’article sur les vitamines, au cas ou)

 

Est-ce que je peux les faire disparaitre si j’en ai déjà?

Attention spoiler, la réponse est plutôt non. Vous pouvez choisir de vous battre contre, avec des crèmes atténuantes, du laser, ou des traitements à l’acide. Ces solutions fonctionnent, au moins pour un temps. Par contre, je vais prendre une position un peu arrêtée, là, mais si j’étais vous, je laisserais tomber. Ca n’en vaut juste pas la peine, pas l’argent, pas l’effort: ca revient à se battre contre un truc totalement naturel.  

(Si vous voulez vraiment lutter, sachez quand même que c’est plus facile à traiter quand elles viennent d’apparaitre : les crèmes et autres lasers sont plus efficaces, et pour ça, je vous laisse voir avec un dermatologue la solution qui vous convient le mieux.)

Voilà mon avis sur la question : Le corps répond à ce qu’il endure – les changements de poids en font partie, l’âge aussi – et parfois, ça laisse des petites marques. Bon, ok, et ensuite? 
Il faut savoir que les vergetures s’éclaircissent avec le temps : elles se voient donc de moins en moins, en passant de marques rouges ou brunes à quasi couleur peau. Et puis surtout… personne n’y fait attention, en vrai. Vous les voyez sur vous (comme je ne voyais que ça sur mes jambes), mais c’est surtout parce que vous passez trop de temps à vous observer de trop près et pas assez à profiter du corps que vous avez, et à vous concentrer sur l’essentiel : être bien dedans. Tout le monde s’en tape, des petites marques blanchâtres derrière vos genoux ou sur vos hanches, et personne ne vous jugera JAMAIS pour ça. C’est la vie, c’est juste de petites cicatrices – je lisais sur un blog une fois que c’était comme être un tigre qui gagnerait ses rayures au fur et à mesure de la vie. 

Perso, je suis assez contente d’être un tigre. C’est la preuve aussi que j’ai repris ma vie en main à un moment et perdu le poids qui me rendait malheureuse, et adopté un mode de vie sain. Si un jour j’ai un enfant, j’aurai d’autres rayures, ailleurs, et ce sera comme ça. 

Il faut arrêter de se focaliser sur des bricoles que personne ne voit. Et on va plutôt prendre un bon bain et prendre soin de soi, un peu. 🙂

body positive
merci à ma copine Amandine pour les illustrations! 🙂

A votre tour! Vous avez des vergetures aussi? Vous les acceptez ?Dites moi tout en commentaire!

 

 

 

Aujourd’hui, on dérive légèrement du fitness pur, et je vais parler d’un des moyens, autre qu’une bonne alimentation et de sport, de prendre soin de soi : les soins corporels. J’ai discuté avec Hello Body à ce sujet, puisque j’avais déjà testé leurs produits l’année dernière. C’est une marque d’origine Allemande qui se focalise sur les produits de beauté naturels à base d’huile de coco. Ils m’ont récemment proposé de tester leur gamme dans son intégralité. 
Pour vous donner un peu de contexte, je ne suis pas la plus girly des filles. J’ai assez peu le temps de prendre soin de mon corps au quotidien (et c’est bien dommage, parce que c’est quand même génial de s’accorder du temps pour soi!) donc je ne possède que le strict minimum, habituellement. (Une crème hydratant visage, une crème pour le corps et un masque pour les cheveux, en gros. Et c’est tout. :x) La proposition de Hello Body a réveillé mon intérêt, donc. je n’achète pas de produit parce que je ne sais pas comment les choisir, mais j’ai entendu beaucoup de bien de leurs produits, et ça valait le coup de tenter ! 

Voici donc une review (100% honnête ET écrite par une débutante en la matière, donc) de leurs produits. 

pour en savoir plus sur les produits ou en acheter, visitez leur site web ( le code TFT donne 15% de réduction sur toutes les commandes 🙂 )

hello body test avis thefitnestheory


HelloBody pour le corps

  • CoCo Glow Body Scrub 

c’est le premier produit de chez eux que j’ai testé. Il s’agit d’un gommage pour le corps à base de noix de coco et de café. Clairement, on sent VRAIMENT le café – perso j’adore, ça me donne un bon coup de fouet sous la douche et c’est vraiment agréable.  

Il coute 19€90 et permet au moins une grosse dizaine d’applications, plus si vous n’en utilisez pa trop à chaque fois (selon ma propre expérience). C’est un coup de coeur et un produit que j’utilise aussi souvent que possible (quand j’ai le temps, en fait.)

Plus d’info sur le coco glow body scrub ici

hello body test avis thefitnestheory

 

  • Coco Glam Pink Body Scrub 

Celui là est une nouveauté: c’est un gommage pour le corps complètement rose bonbon, dans un petit pot. Il contient du sel, de huile de coco et de l’amande.. et un peu de colorant quand même :p  Il s’utilise sur peau humide – comme n’importe quel gommage, en somme, et il laisse la peau toute douce (et un peu grasse, mais dans le bon sens du terme.)

 il coute 24€90.  Plus d’info sur le Pink Body Scrub ici,

 

hello body test avis thefitnestheory

 

  • Coco Cream Body Butter 

Alors là je vais avoir du mal à être objective, parce que c’est MON COUP DE COEUR GEANT. C’est peut être aussi parce que j’ai toujours utilisé des crèmes basiques, mais celle là est juste un bonheur. Donc reprenons. C’est un “baume” gras (un beurre, quoi) hydratant – qui est en fait un mélange de plusieurs beurres végétaux – et qui s’applique sur le corps. L’odeur est juste incroyable et la sensation d’hydratation reste plusieurs heures. Je l’utilise le soir avant de dormir et le matin mes jambes sont touuutes douces, et c’est vraiment top. Si je devais ne choisir qu’un produit de toute la gamme, ce serait claro celui là (voilà, c’est dit.) Soit dit en passant, il coute 18€90. 

plus d’info sur le Body Butter ici ! 

  • hello body test avis thefitnestheory

 

  • Coco Slim Body Oil 

C’est une huile en spray, présumée “minceur”, à base d’huile de coco. Sans faire perdre de poids (évidemment que non), elle permet avec les massages adéquats de diminuer l’effet “peau d’orange”. J’aime son odeur et la douceur qu’elle donne à la peau – mais je ne l’utilise pas assez souvent pour pouvoir juger de ses propriétés “slim”.

Plus d’nfo sur la slim body oil ici 

hello body test avis thefitnestheory


HelloBody pour le visage

  • Coco Clear Detox Mask

A base d’huile d’avocat et de .. boue, ce petit masque s’applique sur peau sêche pour nettoyer les pores. Il est super agréable à appliquer et laisse la peau fraiche (j’ai toujours un peu peur de sortir de ce genre de masque avec la peau toute sêche, et là ce n’est pas le cas). en plus, l’odeur est sympa. (attention, le pot est petit, donc on en met avec parcimonie si on veut qu’il dure longtemps)

Il coute 34.90€ et plus d’infos sont dispo ici 

hello body test avis thefitnestheory


HelloBody pour les cheveux

  • Coco Shine Hair Mask

C’est LA grosse nouveauté de la marque, et c’est un masque pour les cheveux à base d’huil. Le processus d’utilisation est un peu curieux, puisqu’il vient dans une poche en alu sous forme liquide : il faut placer la poche au frigo d’abord pour que le produit durcisse, puis on l’applique et on le laisse poser le plus longtemps possible (ils indiquent 30min). 

La poche a l’air petite, mais si on en met juste la bonne dose, il semblerait qu’on puisse une dizaine d’utilisations (après, perso j’en ferai moins, parce que j’ai les cheveux très épais et très secs. Oui, c’est un drame.)  Il coute 24€90. 

plus d’info sur le masque pour cheveux ici 

 

hello body test avis thefitnestheory

 

  • Hello Shiny Hair Brush

La marque propose aussi une brosse à cheveux – malheureusement, je ne peux pas vous donner un avis sur cheveux secs: ayant les cheveux très frisés, je ne les brosse que mouillées pour répartir le masque de façon homogène.. et celle ci marche très bien dans ce cadre, en tout cas ! plus d’infos sur la brush ici

hello body test avis thefitnestheory


Alors, verdict?

Dans l’ensemble, j’aime beaucoup la gamme. Certain(e)s pourront trouver les produits un peu chers par rapport à la quantité, cela dit. Encore une fois, j’aime tout particulièrement le gommage au café (leur grand classique) et le beurre hydratant, dont je ne peux plus me passer et que je re-commanderai (et recommanderai, du coup) à coup sûr. 🙂 

 

Je serais curieuse d’avoir vos retours à vous, que vous soyez une débutante comme moi ou une passionnée des produits de beauté. Si vous avez testé les produits Hello Body, si vous comptez (ou pas!) le faire, dites moi tout en commentaire 🙂 

Puisque je rentre d’un petit tour à Bali d’une semaine en backpack, je me suis dit que mes coups de coeur pour des petits restaurants et bars pourraient en intéresser certain(e)s. La plupart sont healthy ou proposent des choix plus healthy que d’autres, mais surtout, ils sont tous absolument fantastiques et valent clairement le coup d’oeil et de fourchette.
Je sais que si je retourne à Bali, je passerai leur rendre visite, mais si vous y allez avant moi.. surtout n’hésitez pas, vous pouvez y aller les yeux fermés !

 


The Sandy Bay beach club – Nusa Lembongan

Un petit coin de paradis sur une île paradisiaque. Je n’en ai guère plus à dire – je me suis contentée d’une bouteille d’eau à 1 euro là bas, pour pouvoir profiter de la piscine à débordement sur la plage. Parfait pour se reposer ou barbotter en amoureux. ( Ils servent aussi des bouteilles de champagne, la table d’à coté me l’a démontré.) La nourriture a l’air fameuse, quoiqu’occidentale – mais les burgers de tempeh, c’est la vie.

Sandy Bay Beach Club – on Sandy Bay, Nusa Lembongan, Nusa Penida, Kec. Klungkung, Bali, Indonesia

dddda69a978a3d434fc54ecefc50db80


Tigerlillys – Nusa Lembongan

C’est frais, c’est copieux, c’est bon : Tigerlilly’s fait de la bonne cuisine avec des bons produits. Que ce soit leurs pizzas ou leurs wraps, c’est parfait après une journée à trainasser au soleil, et le cadre est entre le romantique et le chill.. parfait en couple ou avec un ami ou deux !
 Le petit plus : ils font des daquiris givrés avec des fruits frais. Et je suis un peu pénible, mais je les préfère non sucré.. le barman a gentiment accepté de mettre le sirop de sucre à coté. Un service au top, donc, et des boissons à tomber.

Tigerlillys –  Jl. Jungut Batu, Nusa Lembongan, Bali, Indonesia

Tigerlillys

 

le combo wrap, pizza et daiquiris sans sucre :D
le combo wrap, pizza et daiquiris sans sucre 😀

Sea circus – Seminyak 

Un lieu super mignon et coloré, qui met de bonne humeur, parfait pour prendre un petit déjeuner healthy à souhait. Des fruits frais, du bon pain, des options végétariennes en veux tu en voilà.
Et au cas ou vous auriez abusé la veille, ils ont des options spéciales “gueule de bois”, qui remettent d’aplomb l’estomac et l’esprit 😉

Sea Circus Jalan Kayu Aya No. 22, Seminyak, Kuta, Kabupaten Badung, Bali, Indonesia

sea circus bali

 


Potato head beach club – Seminyak

 Je ne vais pas être objective, parce que je suis complètement tombée amoureuse de l’endroit : si vous fermez les yeux et que vous pensez vacances de rêve, c’est le Potato Head Beach Club que vous verrez. Une piscine à débordement sur la plage, un bar DANS la piscine, ou l’on peut s’assoir pour siroter des cocktails maison à base de fruits frais (parfois servi dans des noix de coco, des tasses à vapeur ou des verres tiki en bois). La nourriture, façon brunch, est absolument délicieuse aussi (quoi qu’un peu chère). Mais un seul verre vous permet de passer tout l’aprèm à nager et vous détendre, alors.. autant ne pas hésiter ! (Par contre, autant les sièges sont en libre service, autant les matelas sont sur liste d’attente : premier arrivé premier servi, et il faut faire la queue à partir de 10h du matin pour en avoir un.. bon courage :p)
 
 Potato Head Beach ClubJl. Petitenget No. 51B, Seminyak, Kuta, Kabupaten Badung, Bali, Indonesia
potato head beach club
 
 
un de nos verres (enfin deux, du coup) bu dans la piscine.
un de nos verres (enfin deux, du coup) bu dans la piscine.

 


 Old man’s – Canggu

Pas vraiment l’endroit le plus healthy de la terre, mais c’est un bar/beach club sur la plage des surfeurs qui vaut le coup d’oeil. Tous les mecredis soirs, ils font une grosse fête et leurs cocktails sont fabuleux.

Enorme mention pour l’espresso martini – café et vodka sont faits pour s’aimer, très clairement.

Old’s man bar – Canggu, Kuta Utara, Badung, Bali, Indonesia

thumbnail-old-mans-bali-beachfront
 

Varuna – Canggu

Ici, pas de chichis. On est face à une immense armoire de plats locaux, et on indique en pointant de ses gros doigts ce qu’on a envie de manger. Poisson, tofu, tempeh, soja, poulet, beaucoup de choses sont frites, mais c’est tellement bon qu’on en a rien à faire. Mention spéciale pour le soja épicé, qui était juste une merveille.
l’énorme avantage ? Ca ne coute RIEN. Enfin si, 22.000rupiahs (1.50euro) toute l’assiette.

Warung Varuna – Jl. Pantai Batu Bolong No.89x, Kuta Utara, Kabupaten Badung, Bali, Indonesia

varuna canggu
la photo fait pas rêver, mais c’est suuuper bon.

Ithaka Warung – Canggu

Après avoir somnolé toute une après midi sur la plage avec une compagnonne de voyage, il nous a fallu trouver de quoi manger. Ithaka m’a servi un merveilleux petit déjeuner balinais, avec du riz rouge et du tempeh. Les ingrédients sont frais, c’est fait avec amour et joliment présenté.. et j’ai payé 4euros l’assiette, si je me souviens bien.
 
Ithaka Warung – Jalan Pantai Batu Bolong No. 96A, Canggu, Kuta Utara, Badung, Bali, Indonesia

ithaka warung bali


Et vous, vous êtes déjà allés à Bali? C’est en projet ? Vous avez des adresses préférées ? Dites moi tout !

 

 

Alors voilà. Aujourd’hui je vous propose un article un peu différent de d’habitude, parce que ce n’est pas une recette, ni des conseils régime. C’est même tout le contraire. Je vais traiter là d’une pseudo avancée médicale, censée lutter contre l’obésité aux Etats-Unis, et qui m’a fait perdre tout espoir en l’humanité et en sa capacité à faire les bons choix pour lui même. 

Pour donner un peu de contexte, j’ai écrit un mémoire de recherche sur le rôle des marques dans l’épidémie actuelle d’obésité, il y a de cela 2 ans. A ce moment là, je blamais d’une part l’industrie elle-même biensur, pour modifier au fil du temps ses recettes et ses portions (en augmentant la teneur en sucre des aliments notamment, parce que c’est une matière première très peu chère) mais aussi les consommateurs toujours en demande de produits plus gras et sucrés, et l’éducation (tant parentale que scolaire) qui amène à une méconnaissance totale des besoins en terme d’énergie et de nutriments. (demandez à n’importe qui dans la rue ce que sont les calories et de combien il en a besoin par jour pour vivre, vous allez rire.) Bref. 

Assembled.0

La news en question : 

Ce matin, je suis tombée sur plusieurs articles concernant une nouveauté médicale qui vient d’être autorisée aux Etats-Unis. La pompe gastrique actionnable directement par le porteur. Elle est destinée aux personnes obèses qui échouent à perdre du poids avec les régimes conventionnels, hors chirgurgie.

(Note: je vais en profiter pour ajouter ici, suite à un commentaire, que l’obésité est une maladie, bien évidemment, et qu’elle peut avoir des causes psychologiques, hormonales ou génétiques.)
En pratique, c’est une “sortie” que l’on place dans l’estomac et qui permet de le vidanger avant que les aliments n’atteignent la suite du circuit digestif. Donc avant que le corps ne puisse en récupérer les nutriments… et faire du gras avec en cas d’une ingestion trop importantes de calories. 

L’invention en tant que telle permet pour le moment de s’épargner 30% des calories de chaque repas, en passant 10min à “vidanger” son estomac, 30min après la fin du repas.

aspireassist_2.0
 

Pourquoi ça me révolte ?

Parce que je pensais qu’on allait arriver à une auto régulation, que les lobbies de l’agro alimentaire allaient perdre leur combat face à une pression des gouvernements et des consommateurs. En réalité, on vient d’atteindre le point de non retour, ou le consommateur n’a même plus à prendre conscience de l’impact de ses actes, ou on l’infantilise jusqu’à l’autoriser à ne plus résister à ses pulsions.

La capacité de réfléchir et de se contrôler et une des choses qui font de nous des êtres évolués, et je suis absolument désespérée de voir que de telles inventions puissent être validées par de hautes autorités comme la FDA. Et je ne suis pas la seule, parce que de nombreux docteurs ont porté plainte et montré leur désaccord total avec ce genre de pratiques. 

 Alors oui, les créateurs ont sorti tout un argumentaire marketing sur le coté healthy : En plus de l’installation de l’appareil, on offre aux patients des conseils régime et on insiste sur la nécessité de mâcher beaucoup les aliments. 

Sauf qu’il ne s’agit ni plus ni moins que d’une boulimie assistée, qui, au lieu de résoudre le problème initial de l’obésité (qui peut etre, encore une fois psychologique ou physiologique, mais qui de toute façon nécessite un réapprentissage du bien manger et de l’activité physique) , se contente de trouver un moyen rapide, stupide et destructeur – mais rentable financièrement pour l’entreprise – de s’alléger de sa cupabilité (et des calories qui vont avec.)

 

Bref, vous l’aurez compris, je suis outrée. J’aimerais que l’on enseigne enfin la nutrition dès le plus jeune âge, et qu’une véritable prise de conscience collective ait lieu. Je continue d’espérer que notre génération, vous et moi, qui faisons attention et faisons les meilleurs choix possibles pour nos corps, fasse tous les efforts possibles pour empecher ce genre d’horreur d’arriver en France par la force des choses.

Donc autant que possible, informez vos proches, informez vos enfants, apprenez leur que bien manger, c’est avant tout choisir des produits naturels en fonction de nos besoins mais aussi s’autoriser des extras de temps en temps pour se faire plaisir, sans pour autant céder à toutes nos pulsions. C’est important. 🙂